Direction de l'égalité des femmes / Women's Equality Branch
Voir ce bulletin sur notre site web. / View this newsletter in your browser.
Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes inscrite. / You're receiving this message because you subscribed.
Vous n’êtes plus intéressée? Se désabonner / Not interested anymore? Unsubscribe
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB

Tous les numéros
2012 Bulletins
2013 Bulletins
2014 Bulletins

(English version follows)

Women Femmes NB
le 21 janvier 2015

 

DANS CE NUMÉRO :

  • « LES 72 % » – JANVIER, MOIS DE LA SENSIBILISATION À LA MALADIE D'ALZHEIMER, CIBLE LES FEMMES DANS LA CAMPAGNE 2015
  • AVIS
  • LE SAVIEZ-VOUS?
  • LE PM ANNONCE QUE LES DEMANDES RELATIVES AU PROGRAMME DU PRÊT CANADIEN AUX APPRENTIS SONT MAINTENANT ACCEPTÉES
  • VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES AU TRAVAIL : UN PAS EN AVANT AVEC L'OIT ?
  • FEMMES AUTOCHTONES DISPARUES OU ASSASSINÉES : LA PROBLÉMATIQUE

………………………………………………………………….……………

« LES 72 % » JANVIER, MOIS DE LA SENSIBILISATION À LA MALADIE D'ALZHEIMER, CIBLE LES FEMMES DANS LA CAMPAGNE 2015

Les femmes sont doublement affectées
Saviez-vous que les femmes représentent 72 % de tous les Canadiens atteints de la maladie d'Alzheimer? Il pourrait s'agir de votre mère, de votre épouse, de votre sœur, de votre grand-mère, de votre amie… ou de vous-même.

Pourquoi les femmes ?
Les femmes vivent plus longtemps que les hommes et l'âge est un facteur de risque important. C'est pourquoi il y a plus de femmes atteintes de la maladie d'Alzheimer que d'hommes…

Qui s'occupe de ces 72% ?
Ce sont la plupart du temps des femmes, l'impact pour les femmes est double, puisqu'elles représentent 70 pour cent de tous les proches aidants. Ce rôle leur impose d'énormes sacrifices et s'alourdit avec le temps, puisque les aidantes en arriveront finalement à donner des soins jour et nuit. Il s'agit d'un fardeau particulièrement lourd à porter pour celles qui élèvent une famille et occupent un emploi

La maladie d'Alzheimer en bref
La maladie d'Alzheimer est la forme la plus répandue de trouble cognitif. Elle est progressive et encore incurable encore à ce jour.

Aujourd'hui, 747 000 personnes vivent avec l'Alzheimer ou une maladie apparentée au Canada (…). Dans moins de 20 ans, 1,4 million de personnes en seront atteintes, soit près du double. Chaque fois qu'un diagnostic de maladie d'Alzheimer ou de maladie apparentée est posé, plusieurs autres personnes sont directement affectées à titre de proches aidants. Les risques doublent tous les cinq ans après 65 ans.

Les signes précurseurs courants de la maladie d'Alzheimer incluent la perte de la mémoire, l'altération du jugement, de la pensée et du raisonnement, et les changements de personnalité et de comportement. En plus de l'âge, les autres facteurs de risque comprennent les maladies cardiovasculaires, le diabète, l'hypertension, le tabagisme et les traumatismes crâniens.

Suite (...) : http://bit.ly/153kJJF

 

AVIS

Gala de la Saint-Valentin - Le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour vous invite à leur Gala de la Saint-Valentin, le samedi 7 février 2015 au Centre Saint-André LeBlanc. Débute à 20h.  Vin et fromage, musique de Daniel Goguen, Terry Melanson, Marcia Gaudet, Shirley Albert, et Felix Belliveau. Billets $20 en vente au Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour : (506) 533-9100 et avec Lise Cormier de Saint-André : (506) 577-2906.  

Campagne « L'équité salariale. J'y crois. Je donne! » La Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick poursuit sa campagne de financement annuelle de 2014-2015. Les bénévoles de la Coalition ont maintenant amassé plus de 80 000 $. Elles visent un montant total de 90 000 $. Contribuez par PayPal sur www.equite-equity.com ou faites parvenir votre chèque libellé à l'ordre de la Coalition pour l'équité salariale du Nouveau-Brunswick au 51, rue Williams, Moncton (N.-B.) E1C 2G6.

Clinique légale familiale - Support aux parents uniques inc., en collaboration avec l'Université de Moncton (Pro Bono : Projet de droit de la famille) et des avocats de la région, offrira des cliniques juridiques gratuites mensuelles débutant le 5 février 2015. Des avocats spécialisés en droit de la famille fourniront des conseils juridiques à notre bureau situé au 22 rue Church, bureau T370. Pour en savoir plus ou pour prendre rendez-vous, veuillez communiquer avec Nancy Hartling, Directrice générale 506 858-1303 poste 3306 ou Debbie Melanson-Hebert, Gestionnaire de programme 506 858-1303 poste 3302

Soirée d'Esprit sain au féminin 2015. Veuillez vous joindre à nous à la troisième soirée-bénéfice annuelle organisée par Esprit sain au féminin pour prendre un rafraîchissement, déguster des amuse-gueules, assister à une remise de prix et écouter des histoires inspirantes de femmes exceptionnelles qui parlent de leur cheminement vers une meilleure santé mentale. L'entrée est gratuite et vous pouvez vous procurer un billet en vous inscrivant en ligne ou en communiquant avec la Division du Nouveau-Brunswick de l'Association canadienne pour la santé mentale. L'entrée est réservée aux personnes munies d'un billet. Tél .: (506) 455-5231 Courriel :  info.cmhanb@rogers.com . Date : le samedi 21 février à 19h (portes ouvrent à 18h30). Lieu : 1315 rue Regent, Fredericton (N.-B).

Sécurité publique Canada  - Fonds d'action en prévention du crime : Mesures d'aide pour quitter la prostitution - Le 1er décembre, le ministre de la Justice et procureur général du Canada, Peter MacKay, a annoncé que la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation entrera en vigueur le 6 décembre. Les bénéficiaires de financement comprendront des organismes qui ont établi des partenariats et des réseaux solides au sein de leurs collectivités, qui possèdent une expérience de travail avec des personnes impliquées dans des activités de prostitution, y compris dans la réalisation d'activités de sensibilisation, et qui ont l'expérience du soutien et de la gestion de la mise en œuvre et de l'évaluation de programmes complexes. Pour obtenir un formulaire de demande et un guide de financement ou des renseignements supplémentaires, veuillez communiquer avec Sécurité publique  Canada, à Prevention@ps-sp.gc.ca ou au 1-800-830-3118. Les demandes dûment remplies doivent être acheminées à Sécurité publique Canada par courriel à Prevention@ps-sp.gc.ca . Les lettres d'intention et les formulaires de demande doivent être reçus au plus tard le 30 janvier 2015.

Janvier est le mois de sensibilisation pour la maladie d'Alzheimer! Société Alzheimer du Nouveau-Brunswick. Saviez-vous que 72 % des Canadiens atteints de la maladie d'Alzheimer sont des femmes? Cela s'explique par le fait que les femmes vivent plus longtemps que les hommes et que l'âge est le plus important facteur de risque. Faites-vous partie des 72 % ou connaissez-vous quelqu'un qui en fait partie? Janvier est le mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer. Nous demandons aux Canadiennes de s'informer sur les dix signes précurseurs et d'en parler avec leur mère, leur(s) grand-mère(s), leur(s) sœur(s), leur(s) fille(s) et leurs amies. Informez-vous sur les dix signes précurseurs, visitez www.alzheimernb.ca

Atelier en droit de la famille: Fredericton - Un atelier sans frais en droit de la famille intitulé « Separation: Legal Considerations » sera présenté en anglais à Fredericton, jeudi le 29 janvier à 19h00-21h00, au YMCA, 570 rue York.  L'animatrice de cet atelier est Dominique Harvey, avocate locale. Cet atelier fait partie d'une série d'ateliers dans le cadre du projet « Naviguer le système de justice en droit de la famille » qui seront présentés à tous les mois.  Ce projet est une  initiative du Service public d'éducation et d'information juridiques du Nouveau-Brunswick (SPEIJ-NB) ayant pour objectif d'aider les personnes qui se représentent seules en matière de droit de la famille.  Vous devez vous préinscrire pour les ateliers. Pour s'inscrire, complétez le formulaire électronique au www.droitdelafamillenb.ca ou téléphonez la ligne sans frais en droit de la famille au 1-888-236-2444.

Les prix d'Excellence des Jeunes Chaleur : Le Centre des Jeunes de Bathurst reconnaît les jeunes individus qui font une contribution exceptionnelle à la mise en œuvre, à la promotion et à l'amélioration de divers programmes destinés à la jeunesse de la région Chaleur. Pour obtenir un formulaire de candidature, ou pour savoir les critères ou tout autre renseignement, veuillez nous contacter au 506-549-3215 ou au 506-549-3216. Les formulaires de candidature et tous les documents à l'appui doivent être reçus au plus tard le 6  février 2015 et doivent mettre en valeur un événement ou une activité qui a été réalisé entre le 1 janvier 2014 et le 31 décembre 2014.

Perspectives actuelles au sein des organismes, conseils et commissions (OCC) du Nouveau-Brunswick : Les femmes et les hommes les plus qualifiés et ayant une intégrité personnelle et professionnelle des plus élevées sont invités à poser leur candidature pour rendre service au public au sein des organismes, conseils et commissions (OCC) du Nouveau-Brunswick. Pour plus d'informations, consultez le lien suivant : Opportunités actuelles d'OCC

Bourse Almanda-Walker-Marchand : La bourse Almanda-Walker-Marchand a été instaurée en 1990 pour souligner le 75e anniversaire de la fondation de la Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises. Elle porte le nom de sa fondatrice, Almanda Walker-Marchand, qui en a été la présidente pendant 32 ans. C'est une bourse d'études de 1 000 $ offerte annuellement, dans le but d'appuyer une femme francophone qui effectue un retour aux études. La Fondation ACCÉD femmes a été mise sur pied par les membres du Réseau national d'action éducation femmes (RNAÉF) en 1991 et est maintenant dirigée par l'Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC). La Fondation ACCÉD femmes entend améliorer l'éducation des femmes francophones résidant au Canada par plusieurs moyens dont l'octroi de bourses d'études annuelles. http://bit.ly/1xBOIDV

Traite de personnes : le Canada n'est pas à l'abri –  Formation gratuite en ligne, offerte en français et en anglais par le Bureau de lutte contre la traite de personnes de la Colombie-Britannique. Le cours et les révisions récentes comprennent :
Témoignages d'anciennes victimes de la traite ;
Contenu, recherches et ressources actualisé et plus pertinent pour le contexte national ;
Liste nationale des organismes qui s'occupent de problèmes liés à la traite des personnes au Canada ;
Questionnaire final et un certificat de réussite imprimable.
La formation est disponible ici : http://www.pssg.gov.bc.ca/octip/training.htm

Forum de concertation – Les voix des femmes du Nouveau-Brunswick – Contactez-nous : Édifice Sartain MacDonald, rue 551 King, Suite 103,  Fredericton NB E3B 1E7, T. 506.462.5179, F. 506.462.5069, C. Info@voixfemmesnb-voiceswomennb.ca, www.voixfemmesnb-voiceswomennb.ca

Bourses 2015 - Les bourses de la FCGC – sont remises en fonction des qualités de leader, de l'implication communautaire et des activités parascolaires des étudiantes. Les résultats scolaires et moyennes académiques pondérées ne sont pas des critères d'admissibilité. Les critères d'admissibilité et les informations pour formuler une demande sont disponibles sur le site de la FCGC à www.cemf.ca.

Faire du bénévolat, ça vous intéresse? Vous pourriez devenir un conducteur ou une conductrice bénévole! La mission de Déplacement Péninsule est de développer un système de transport collectif afin de favoriser l'autonomie et la qualité de vie des personnes de la Péninsule acadienne.  Notre but est d'offrir aux personnes sans moyen de transport un accès aux différents services qui couvrent les besoins essentiels comme pour des soins de santé, se rendre au travail ou aux études, ou pour participer à des activités sociales.  Ce projet permet de contrer l'isolement et de favoriser l'intégration sociale des personnes vivant en milieu rural qui ne possèdent pas de moyen pour se déplacer. Pour en savoir plus : Mélissa Basque, Coordonnatrice de Déplacement Péninsule – Téléphone : (506) 727-2012 ou 1-855-727-2012 (pour la région de Néguac et des environs). Courriel : info@deplacementpeninsule.ca | Internet : www.deplacementpeninsule.ca

La Fondation canadienne des femmes a le plaisir de vous informer qu'elle accepte présentement des demandes de subventions annuelles à la prévention de la violence pour 2015.  Les subventions 2015 ont pour but de :
• Prévenir la violence faite aux femmes en travaillant avec des jeunes filles ou des adolescent(e) s (11 à 19 ans) : programmes qui mettent l'accent sur la création des relations saines ou l'éducation publique.
Appuyer les organismes de femmes et les programmes au Canada qui visent à aider les femmes et leurs enfants à rebâtir leur vie après avoir été victimes de violence, comme les programmes destinés aux femmes victimes de l'assaut sexuel ou l'hébergement de deuxième étape.
Mettre sur pied des fonds d'emprunt offrant des prêts sans intérêt aux femmes pour les aider à se réinsérer dans la communauté après avoir quitté une relation marquée par la violence.
Soutenir des groupes qui travaillent en collaboration dans une région, une province ou un territoire ou encore à l'échelle nationale (au Canada) dans le but d'améliorer l'accès à des ressources, d'œuvrer à la défense des droits des femmes, ou de soutenir les survivantes.
Nous prévoyons verser jusqu'à quarante subventions pouvant atteindre 25 000$ chacune. Si votre travail répond aux critères, votre organisme pourra bénéficier d'une somme additionnelle de 3 000$ pour favoriser un meilleur accès aux services. Les formulaires de demande ont aussi été mis à jour et sont disponibles en ligne à www.canadianwomen.org – cliquez sur « Financement ». Veuillez télécharger les directives ainsi que la demande. La date limite de remise de la demande est le lundi 2 février 2015. Si vous avez des questions à propos de la demande, veuillez communiquer avec Keetha Mercer, au 416-365-1444, poste 238, ou au 1-866-293-4483, post 238, ou encore à kmercer@canadianwomen.org.

Activité physique selon le sexe et le groupe d'âge, N.-B. et Canada, 2010

En 2010 chez les 20 à 34 ans, seulement la moitié des femmes au Nouveau-Brunswick sont actives.  La population féminine canadienne a un niveau d'activité physique similaire à celui des femmes du Nouveau-Brunswick.

Visitez le Profil Égalité
et envoyez-nous vos commentaires ICI

LE PM ANNONCE QUE LES DEMANDES RELATIVES AU PROGRAMME DU PRÊT CANADIEN AUX APPRENTIS SONT MAINTENANT ACCEPTÉES
Delta (Colombie-Britannique) - 8 janvier 2015

Le Premier ministre Stephen Harper a aujourd'hui annoncé que l'initiative du prêt canadien aux apprentis est maintenant lancée et que les demandes de prêt sont acceptées. L'initiative aidera les personnes qui sont actuellement en apprentissage à terminer leur formation et encouragera un plus grand nombre de Canadiens à entreprendre une carrière dans les métiers spécialisés, ce qui permettra aux participants de profiter des nombreuses possibilités d'emploi dans tout le Canada. (...)

Présenté dans le cadre du Plan d'action économique 2014, le prêt canadien aux apprentis offrira des prêts sans intérêt aux apprentis en formation dans un métier désigné Sceau rouge partout au Canada. Ces prêts aideront les apprentis à assumer les coûts inhérents à leur formation technique, notamment les droits de scolarité, les outils et l'équipement, les frais de subsistance et les revenus auxquels ils renoncent. Il sera administré par le Programme canadien de prêts aux étudiants, d'Emploi et Développement social Canada.

Les apprentis en formation dans un métier désigné Sceau rouge seront en mesure de demander un prêt pouvant atteindre 4 000 dollars par période de formation. Les prêts sont sans intérêt jusqu'à ce que le bénéficiaire ait terminé ou quitté son programme d'apprentissage, jusqu'à concurrence de six ans.

Les personnes qui souhaitent présenter une demande en vue d'obtenir le prêt canadien aux apprentis peuvent le faire par l'entremise du Service en ligne du prêt canadien aux apprentis, à l'adresse Canada.ca/Apprenti.

Le prêt canadien aux apprentis est l'une des nombreuses initiatives entreprises par le gouvernement pour encourager les programmes d'apprentissage et la formation professionnelle. Parmi les autres mesures importantes ayant été mises en œuvre figurent notamment les subventions aux apprentis, l'assurance-emploi pour les apprentis qui suivent une formation technique, ainsi que les déductions et crédits fiscaux pour les employeurs et les apprentis.

Suite (...) : http://bit.ly/1AHePXl

 

VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES AU TRAVAIL : UN PAS EN AVANT AVEC L'OIT ?

Les violences sexistes et sexuelles au travail constituent un fléau mondial. L'organisation Internationale du Travail (OIT) se penchera bientôt sur cette question. Très longtemps, les organisations onusiennes sont restées muettes sur les violences mais la situation semble évoluer. Des avancées fondamentales ou de simples appuis pour les femmes en lutte pour leurs droits ?

Partout, dans leur vie, les femmes subissent des violences : dans leur foyer comme au travail. On estime qu'au moins une femme sur trois dans le monde entier a été contrainte à des relations sexuelles, battue ou maltraitée au cours de sa vie. La violence est la principale cause de décès et d'incapacité des femmes âgées de 15 à 44 ans. Comme le dit F. Héritier, «  les violences qui frappent les femmes ne sont pas des phénomènes récents mais relèvent d'un modèle universel de domination masculine »

Si la lutte contre les violences conjugales s'organise un peu partout, il n'en est pas de même pour les violences sexistes et sexuelles au travail qui restent trop souvent tolérées.

Les violences au travail prennent différentes formes : menaces, harcèlement, violences physiques et sexuelles. Les données dont on dispose montrent bien l'étendue du problème. Ainsi, il ressort d'études concernant l'Asie et le Pacifique que 30 à 40% des travailleuses indiquent avoir subi une forme ou une autre de harcèlement verbal, physique ou sexuel. De la même façon, dans les pays de l'Union européenne, 40 à 50% des femmes sont victimes de violences sur leur lieu de travail : avances sexuelles, contacts physiques non désirés, autres formes de harcèlement sexuel. En France, une enquête de l'Insee (2008) indique que près de 5% des viols commis sur des femmes âgées de 18 à 59 ans l'ont été sur le lieu de travail, soit 34 viols commis chaque jour dans nos entreprises. Une salariée sur quatre a souffert de gestes déplacés non désirés. (…)

Un combat très difficile

Lutter contre les violences faites aux femmes au travail est extrêmement difficile car celles-ci sont trop souvent tolérées et socialement acceptées. De plus, certaines formes de ces violences au travail (surtout les violences sexuelles) sont si taboues que tout le monde – y compris les victimes – garde le silence. La peur est grande et la honte persistante.

Suite (...) : http://bit.ly/1C4WI20

 

FEMMES AUTOCHTONES DISPARUES OU ASSASSINÉES : LA PROBLÉMATIQUE

Elles étaient mères, filles, sœurs, tantes, ou nièces, toutes victimes d'un mal. Un mal dont on convient de l'existence, mais pas de la nature.

Les femmes autochtones sont trois fois plus à risque de violence que les autres Canadiennes et surreprésentées parmi les femmes disparues et assassinées au pays. En 2014, on apprend que leur nombre - 1186 en 30 ans - dépasse les estimations précédentes, qui avoisinaient plutôt les 600.

De nombreuses voix réclament une commission d'enquête nationale sur ce qu'elles considèrent être un phénomène sociologique, mais que le gouvernement fédéral voit plutôt comme des crimes, qu'une enquête publique ne résoudra pas.

Depuis l'été 2012, l'Assemblée des Premières Nations, d'autres organisations autochtones, des premiers ministres provinciaux et territoriaux, les commissions provinciales et territoriale des droits de la personne, Human Rights Watch et un rapporteur spécial de l'ONU réclament une commission d'enquête nationale sur la question. Une commission au mandat vaste et indéfini, mais qui surtout, permettrait aux familles des victimes et à leurs communautés de témoigner de la perte d'un être cher, de la discrimination dont elles se disent victimes de la part des forces de l'ordre, ou des problèmes sociaux qui les affligent.

Cependant, l'idée ne résonne pas au gouvernement fédéral qui, comme l'Association canadienne des chefs de police, estime qu'il y a eu suffisamment d'études et que le temps est à l'action. Même l'homme qui a présidé la seule commission d'enquête provinciale à avoir abordé le sujet déconseille cet exercice au niveau national. Le fédéral fait valoir ses efforts pour réduire la criminalité et la victimisation. Il prévoit investir 25 millions de dollars sur cinq ans dans divers programmes pour arrêter la violence contre les femmes autochtones. Il ouvre aussi la porte à une table ronde nationale.

Suite (...) : http://bit.ly/1BbVJeT

 

EN FIN DE COMPTE

« D'un côté, l'absence d'égalité quand il s'agit de théoriser le féminisme.
D'un autre côté, l'absence des femmes quand on thématise l'égalité. »
- Louise Marcil-Lacoste

 
 

 

 

web-edf@gnb.ca
Sans frais : 1-877-253-0266
télécopieur : (506) 453-7977
www.gnb.ca/femmes

Women Femmes NB
est publié deux fois par mois par la Direction de l'égalité des femmes du gouvernement provincial. Il diffuse des nouvelles sur les questions d’égalité - des événements, des rapports, des initiatives et des renseignements nous provenant des groupes de femmes, des gouvernements, des universités et autres.

**Les textes fournis par des organismes non gouvernementaux seront publiés dans la ou les langues dans lesquelles ils nous sont fournis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Women Femmes NB
January 21
, 2015

 

IN THIS ISSUE:

  • NO ONE ASKED HER WHAT HAPPENED NO ONE DID ANYTHING FOR HER. AND SO, HE STRUCK AGAIN
  • NOTICES
  • DID YOU KNOW?
  • WOMEN NOW HOLD ONE IN FIVE CORPORATE BOARD SEATS IN CANADA
  • PM ANNOUNCES THAT THE CANADA APPRENTICE LOAN PROGRAM IS NOW ACCEPTING APPLICATIONS
  • WHAT IT'S LIKE BEING A WOMAN IN SILICON VALLEY

………………………………………………………………….……………

NO ONE ASKED HER WHAT HAPPENED NO ONE DID ANYTHING FOR HER. AND SO, HE STRUCK AGAIN

In November 2014, actress Teri Hatcher spoke at the U.N. to help commemorate the International Day to End Violence against Women.

Her speech was heartbreaking, moving, and an irrefutable call to arms. Click here for the video: http://www.upworthy.com/no-one-asked-her-what-happened-no-one-did-anything-for-her-and-so-he-struck-again?c=ufb1

The one part of Teri's speech that was particularly inspiring came towards the end (emphasis added):

"I am simply one of three women who is forced to accept violence as a part of their life story. I am one of three women who for the rest of her life battles the voice in her head that accepts blame for abuse, a voice that is antithetical to self-esteem, self-worth, and happiness. 

This is a statistic that has to change.  One in three women can no longer have to face a stigma and a fear that prevent them from seeking help. One in three women should NOT feel afraid to come forward and report it, as they so often do, because they think they will not be believed or taken seriously.   When society shames the victim by asking, 'Why did you stay?' or 'Why didn't you say something?' instead of asking, 'Why did HE abuse her?' we just continue to foster a society where the abusers continue to abuse. That one in three woman could be your mother, your daughter, or your sister. It is unacceptable to not actively and passionately work to change a society in which ANY woman is violated, injured, tortured, and killed. Everyone everywhere has a responsibility to end violence.

I am one in three, and I WILL BE the one who yells from the rooftops until those numbers change.  Until every woman who has faced abuse feels less alone and safe enough to find the courage to have her own voice, until violence against women is no longer a part of any woman's story, silence will not be a part of mine."

It's nearly impossible not to be moved by Teri's words. What she dealt with feels, on some level, so unimaginable. Unfortunately, it was all too real for her and the other victim(s) of her abuser.

We, like Teri, must not accept these statistics. We must amplify the voices of those who are ready speak up, so that every human being who needs to tell their story has the encouragement and impact they deserve.

Continued (…) http://u.pw/1Gp3LH0

 

NOTICES

The UN Trust Fund to End Violence against Women, an inter-agency mechanism managed by UN Women on behalf of the UN system,   supports innovative and pioneering programmes aimed at preventing and responding to all forms of violence against women and girls. They are now accepting applications for its 19th grant cycle from civil society organizations and networks — including non-governmental, women's and community-based organizations and coalitions and operational research institutions — and government authorities at the national and local levels. The deadline for submission of applications is January 29, 2015, 11:59 EST (GMT–5). All applications must be submitted online. The UN Trust Fund will not accept applications submitted via e-mail, regular post and/or facsimile. For full details about the application process, please consult: https://grants.unwomen.org/untf/cfp/application-guidelines

Family Law Clinic   - Support to Single Parents Inc. in collaboration with the Université de Moncton (Pro Bono Family Law Project) and local Family Law lawyers will be offering free monthly legal clinics beginning on February 5, 2015. Local Family Law lawyers will be providing legal advice at our office located at 22 Church Street, Suite T370. For more information or to book an individual appointment, please contact Nancy Hartling, Executive Director 506 858-1303 ext. 3306 or Debbie Melanson-Hebert, Program Manager 506 858-1303 ext. 3302

Free online course in International Women's Health & Human Rights. This course provides an overview of women's health and human rights, beginning in infancy and childhood, then moving through adolescence, reproductive years and aging. We consider economic, social, political and human rights factors, and the challenges women face in maintaining health and managing their lives in the face of societal pressures and obstacles. We focus on critical issues, namely those that may mean life or death to a woman, depending on whether she can exercise her human rights. These critical issues include: being born female and discrimination; poverty; unequal access to education, food, paid work and health care; and various forms of violence. Topics discussed include son preference, education, HIV/AIDS, reproductive health, violence in the home and in war and refugee circumstances, women's work, sex trafficking, and aging. January 30th -April 2nd. For more information:   http://stanford.io/1wVmsHc

Research to understand how local organizations are responding to women's experiences of sexual violence -   The   Fredericton Sexual Assault Crisis Centre and the   Muriel McQueen Fergusson Centre for Family Violence Research are conducting research to understand how local organizations are responding to women's experiences of sexual violence. The information gathered through this research will support the development of better service delivery for sexual assault survivors. We would like to speak with you if you:  
• Are a woman over the age of 19;  
• Have had an unwanted sexual experience from the age of 16 or older; and  
• Have sought professional support in Fredericton related to this experience.
Taking part in this research involves participating in an interview. In this interview, you will be invited to share your needs and experiences when you sought support for unwanted sexual experiences. What and how much you share are completely up to you. The interview will take about 45 minutes to one hour. It will be arranged at a time and place that is convenient for you. You will receive $25 in return for your participation. If you are interested in sharing your input, thoughts, and feedback with us, please contact Sue at (506) 460-0389 or   suemm@stu.ca   to schedule a time to meet. All information disclosed will be kept confidential, including names, places, etc.

Counselling Women Survivors of Sexual Violence: Training for Therapists and Counsellors is a five-day training workshop designed to provide counsellors with in-depth, specialized training for working with women survivors of sexual violence. The workshop will present new research associated with counselling women survivors while drawing on the many years of experience found at the Fredericton Sexual Assault Crisis Centre. Participants will receive a workbook containing key information and interventions to be used in their own practice. Dates: March 2-6 , 2015 from 9:00am – 4:30pm at the Fredericton Sexual Assault Crisis Centre. Cost:  $300 for government, private organizations/therapists; $200 for non-profit organizations. Email   fsacc@nbnet.nb.ca   or call (506) 454-0460 for a registration form.

Join us for the Atlantic Connections Conference  June 4-5, 2015 at Mount Allison University   in Sackville New Brunswick.  Our theme for the conference is   ACT!   We want to explore how can we   Act, Celebrate, Collaborate   and   Transform   to make a difference for women in SETT (women in Science, Engineering, Trades and Technology). Registration opens on March 2nd, for now…   HOLD THE DATES !! We want you to be part of the   ACT ion!

The 10th anniversary of Soupfest is just around the corner. Our annual fundraiser event will be held on  January 27 at the Moncton Market. It's not too late to purchase your ticket!! We'll also be selling tickets at the Moncton Market on Saturday, January 24th. All proceeds are going to Support to Single Parents Inc. For more information, contact us at (506) 858-1303 ext. 3301 or email   admin@supporttosingleparents.ca

Campaign “Pay equity: It's only fair. Donate today.” -   The New Brunswick Coalition for Pay Equity is continuing its 2014-2015 annual fundraising campaign. So far the Coalition's volunteers have raised over $80,000. Contributions can be made by PayPal at   www.equite-equity.com   or by sending a cheque payable to the NB Coalition for Pay Equity 51 Williams St., Moncton, NB, E1C 2G6.

Public Safety Canada's   Crime Prevention Action Fund: Measures to Support Exiting Prostitution     On December 1st, Justice Minister and Attorney General of Canada, Peter MacKay announced that the   Protection of Communities and Exploited Persons Act   will come into force on December 6. Funding recipients will include organizations that have strong partnerships and networks within their communities, have experience working with persons involved in prostitution, including conducting outreach activities, and have experience supporting and managing complex program implementation and evaluation. To request an application form and funding guide, or for additional information, please contact Public Safety Canada at   Prevention@ps-sp.gc.ca   or at 1-800-830-3118. Completed applications must be submitted electronically to Public Safety Canada at Prevention@ps-sp.gc.ca   . Letters of Intent and application forms must be received on or before  January 30 , 2015.

“iCAN Plan 4 Safety” An online study for women affected by intimate partner violence   - Be a part of the study! iCAN Plan 4 Safety is a new, online support tool for Canadian women who are experiencing abuse from a current or ex-partner. To learn more and/or enroll in the study, please call the study line at: 1-844-264-iCAN or visit   http://www.icanplan4safety.ca/

January is Alzheimer's Awareness Month! -   Alzheimer's Society of New Brunswick. Did you know that women represent 72% of Canadians living with Alzheimer's disease? That's because women live longer than men and age is the biggest risk factor. Are you one of the 72% or do you know someone who is?   We're asking Canadians to learn about the 10 warning signs and share them with their mothers, grandmothers, sisters, daughters and friends. Learn the 10 warning signs at   www.alzheimernb.ca

Family Law Workshop Fredericton   - A free family law workshop on the topic “Separation: Legal Considerations” is being offered in Fredericton at the YMCA, 570 York Street on Thursday,   January 29th   from 7-9 PM. The presenter is local lawyer Dominique Harvey. This family law workshop is part of a monthly series called Navigating the Family Justice System.  It is an initiative of Public Legal Education and Information Service of New Brunswick (PLEIS-NB) and the workshop is intended to help individuals who are handling their own family law matters.   Pre-registration   is required .  To register, complete the on-line registration form at www.familylawnb.ca   or call the toll free Family Law Information Line at: 1-888-236-2444.

Canadian Women's Foundation is now accepting proposals for   Annual Violence Prevention Grants for 2015.   The annual grants in 2015 aim to:  
• Prevent violence   against women and girls through work involving girls or teens (aged 11-19) – such as healthy relationships programs or outreach to young people in remote communities.  
  Support women's organizations and programs in Canada that help women and children   rebuild their lives   after the crisis of experiencing violence, such as healing and support for women who have been victims of sexual assault, or children who have been exposed to violence or for improved access to second stage housing.  
  Support new or existing interest-free   loan funds   set up especially for women who are leaving an abusive relationship.
  Support   collaborative projects   at a regional, provincial, territorial or national level that build the sector by coordinating / sharing resources, addressing systemic barriers, or developing women's leadership in addressing issues.
We will select approximately 40 grants up to a maximum of $25,000 each.  If your organization and work fits the selection criteria, you may apply for additional funding of up to $3,000 to assist with access costs. The application materials and proposal guidelines have been updated and are now available online at www.canadianwomen.org   –   click on Grant Guidelines.  Please download the proposal questions and the accompanying instructions related to the area you will be applying for.    The submission deadline is   February 2 , 2015 . If you have any questions, contact Anuradha Dugal, Violence Prevention Program Director at adugal@canadianwomen.org   416-365-1444 ext. 228, or toll free 1-866-293-4483 ext. 228.

Seeking nominations for Chaleur Outstanding Youth Awards:   The Bathurst Youth Centre recognizes young individuals who have made an outstanding contribution to the development, enhancement, and promotion of youth issues of the Greater Bathurst area. For a nomination form, criteria and other details, please contact 506-549-3215 or 506-549-3216. Nomination forms and supporting documents must be received before  February 6, 2015 , and should involve an event or activity which occurred between January 1, 2014 and December 31, 2014.

Women & Wellness 2015 - A Fundraising Event.   Third Annual Women & Wellness Event on   Saturday,   February 21st   at 7 pm   (doors open at 6:30 pm) at the Fredericton Inn: 1315 Regent Street, Fredericton, NB. Come for silent auction, beverages, finger foods, prizes, and inspirational stories from exceptional women who have been through a journey to stronger mental health. Admission is free and tickets can be acquired by registering for the event or contacting the Canadian Mental Health Association of New Brunswick office. Entrance with tickets only. (506) 455-5231 E:   info.cmhanb@rogers.com

Current Opportunities to Serve on New Brunswick Agencies, Boards and Commissions (ABCs):   Qualified women and men having the highest personal and professional integrity are invited to serve on New Brunswick agencies, boards and commissions (ABCs).  For more information, check out the following link:    ABC current opportunities

ANNOUNCEMENT:   The National Task Force on Sex Trafficking of Women and Girls in Canada consulted with over 260 organizations and 160 Survivors of sex trafficking and produced a final report entitled   “NO MORE” .  The National Task Force recommendations were developed to assist the Canadian Women's Foundation in creating its own five-year national anti-trafficking strategy entitled “From Heartbreaking to Groundbreaking” . To view reports, research and voices of Survivors:   http://www.canadianwomen.org/reports/trafficking . Please send an email to Diane Redsky, Director, Anti-Trafficking Strategy if you would like to be added to the list to receive anti-trafficking information and news of our anti-trafficking grant opportunities in 2015:    dredsky@canadianwomen.org .

Voices of New Brunswick Women Consensus-Building Forum   – Contact Us: Sartain MacDonald Building, 551 King Street, Suite 103, Fredericton NB E3B 1E7, T. 506.462.5179, F. 506.462.5069, E.   Info@voixfemmesnb-voiceswomennb.ca , www.voixfemmesnb-voiceswomennb.ca

Support to Single Parents Winter 2015 Educational Programs   –   ALL PARENTS WELCOME!! (Not just for single parents). NO ONE will be refused service if they are unable to pay *NEW* REGISTRATION begins 3 weeks before start date. Call Nathalie, Tel: (506) 858-1303 ext. 3301. All programs and services are offered in both languages based on demand. For more information   http://bit.ly/1Kj67Xd

 

 

Physical Activity Level by Sex and Age Group, N.B. and Canada, 2010

In 2010 among 20 to 34 year olds, only about half of New Brunswick women did some physical activity. New Brunswick women have similar activity levels as Canadian women generally.

Visit the Equality Profile
and send us your feedback HERE

WOMEN NOW HOLD ONE IN FIVE CORPORATE BOARD SEATS IN CANADA

How does Canada compare to the rest of the world when it comes to female representation on corporate boards? Not as well as global frontrunner Norway, where women hold 35.5% of seats, but not as bad as laggards like Australia, Ireland and Portugal, all of which top out at 13% or less. In Canada, women hold 20.8% of board positions, according to the results of a new global census conducted by Catalyst.

The Canadian numbers aren't as high as Catalyst Canada would like them to be, says Executive Director Alex Johnston. (The advocacy group has set a goal of 25% by 2017 through its Catalyst Accord initiative.) But in a release accompanying the report, she said she's “encouraged by the momentum we're seeing in this country.”

The numbers have nudged up from 15.9% in 2013, when Catalyst Canada surveyed the number of women on Financial Post 500 boards, and new comply-or-explain regulations initiated by the Ontario Securities Commission will likely push the statistics higher now that companies are required to disclose female representation on boards and in senior management.

Why do the numbers matter? Because a growing body of research shows that diverse, including financially. Not everyone agrees that quotas are the best way to achieve diversity, but most business leaders agree that more female representation is needed. A federal advisory group has set a target for Corporate Canada of   30% by the end of the decade . Canadian companies even have a new resource to turn to in their quest for female candidates: a recruiting firm launched last year by Pamela Jeffery, founder of the Women's Executive Network.

The Catalyst global survey measured women's share of board seats at stock market index companies in 20 countries (Canada's figures come from companies included in the S&P/TSX index). The dog of the list? Japan, with a paltry 3.1%.  

Continued (…)   http://on-msn.com/15rkSYr

 

PM ANNOUNCES THAT THE CANADA APPRENTICE LOAN PROGRAM IS NOW ACCEPTING APPLICATIONS  
Delta, British Columbia - 8 January 2015

Prime Minister Stephen Harper today announced that the Canada Apprentice Loan initiative is now open for business and accepting applications. The initiative will help those already apprenticing to complete their training and encourage more Canadians to pursue a career in the skilled trades, allowing participants to take advantage of the many job opportunities across Canada. (...)

The Canada Apprentice Loan, which was introduced in Economic Action Plan 2014, will provide apprentices in Red Seal trades across Canada with access to interest-free loans. These loans will help apprentices address the costs they encounter during technical training, including educational fees, tools and equipment, living expenses and forgone wages. It will be managed by the Canada Student Loans Program, within Employment and Social Development Canada.

Apprentices registered in a Red Seal trade apprenticeship will be able to apply for loans of up to $4,000 per period of technical training. The loans are interest-free until after loan recipients complete or leave their apprenticeship training program, up to a maximum of six years.

Those interested in applying for the Canada Apprentice Loan can do so through the Canada Apprentice Loan Online Service which is available through Canada.ca/apprentice.

The Canada Apprentice Loan is one of many initiatives that the Government has undertaken to encourage apprenticeships and career training. Other significant efforts include apprenticeship grants, Employment Insurance benefits for apprentices taking technical training, tax credits and deductions for employers and apprentices.

Continued (…)   http://bit.ly/1yGKGuT

 

WHAT IT'S LIKE BEING A WOMAN IN SILICON VALLEY

Is it harder for you to raise money than it is for a man? That's what I asked women in the start-up world as I conducted interviews for my Forbes eBook,   Their Roaring Thirties   : Brutally Honest Career Talk From Women Who Beat The Youth Trap.   Sadly, this answer from one woman echoes much of what I heard: “I don't want to talk about that because if I say anything negative, it could hurt me.”

And there we have it, women attempting to scale the heights of their careers fear if they speak out, they'll face backlash from the people they need the most.

Then I met Rebeca Hwang, a 34-year-old old woman who has always put herself in roles where men have led but women can excel. She has her M.Eng from MIT. She's on a leave of absence from her PhD at Stanford . She's been named one of   MIT Tech Review 's 35 Innovators Under 35. The World Economic Forum has recognized her as a Young Global Leader. She's the founder and CEO of a tech startup and a social enterprise, and she's the cofounder of another startup in South America (in retail). Currently she's a managing partner at   Rivet Ventures , a female-run Silicon Valley VC fund backing entrepreneurs creating innovative products and services that target a predominantly female demographic. Last but not least, she's unafraid to speak up.

Continued (…)   http://onforb.es/1qwfdUk

 

 

IN PARTING

“Feminism isn't about making women stronger. Women are already strong.  
It's about changing the way the world perceives that strength.”  
- G.D. Anderson

 
 
 

web-edf@gnb.ca
Toll free:
1-877-253-0266
Fax: (506) 453-7977  
www.gnb.ca/women

Women Femmes NB
is sent out twice a month by the provincial government Women's Equality Branch. It provides news related to equality issues, including events, studies, initiatives and information from women's groups, governments, universities, etc.

**Text from non-governmental sources will be published in the language(s) in which it is provided.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

To unsubscribe, click here. / Pour désabonner, cliquez ici.
Subscribe to Women Femmes NB / Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB
Questions or comments? E-mail us at web-edf@gnb.ca or call 1-877-253-0266
. /
Avez-vous des questions ou des commentaires?
Communiquez avec nous par courriel
web-edf@gnb.ca ou sans frais 1-877-253-0266
Women's Equality Branch | 551 King Street, Suite A | Fredericton, NB E3B 5H1 / Direction de l'égalité des femmes