Direction de l'égalité des femmes / Women's Equality Branch
Voir ce bulletin sur notre site web. / View this newsletter in your browser.
Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes inscrite. / You're receiving this message because you subscribed.
Vous n’êtes plus intéressée? Se désabonner / Not interested anymore? Unsubscribe
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB

Tous les numéros
2011 Bulletins
2012 Bulletins
2013 Bulletins

(English version follows)
Women Femmes NB
le 15 octobre 2014

 

DANS CE NUMÉRO :

  • JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE
  • AVIS
  • LE SAVIEZ-VOUS ?
  • FAIRE ENTENDRE LA VOIX DES TÉMOINS SILENCIEUSES : LE DÉVOILEMENT DE LA SILHOUETTE DE TANYA SHAND
  • GENRES : LES JOURNALISTES À L'ÉCOLE DE FORMATION CONTRE LES VIOLENCE FAITES AUX FEMMES
  • VIOLENCE CONJUGALE : « LES GENS DOIVENT SAVOIR TOUT LE MAL QUE ÇA PEUT FAIRE »

………………………………………………………………….……………

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE
10 octobre 2014

FREDERICTON (GNB) – La déclaration suivante a été émise par le premier ministre, Brian Gallant, qui est également ministre responsable de l'Égalité des femmes, à l'occasion de la Journée internationale de la fille le samedi 11 octobre :

En tant que chefs de file de demain, les filles jouent un rôle important dans nos communautés, et leur participation aux efforts visant à améliorer et à renforcer le Nouveau-Brunswick est essentielle. Cette journée permet de souligner leurs réalisations et de leur donner les outils nécessaires pour qu'elles prennent leur avenir en main.

Les Nations Unies ont établi la Journée internationale de la fille en 2012 pour sensibiliser davantage la population aux défis que doivent surmonter les filles; promouvoir un traitement équitable et des possibilités égales pour elles; et créer une occasion de célébrer et de passer à l'action.

Le thème de cette année, Autonomiser les adolescentes pour mettre fin au cycle de violence , souligne le besoin de réduire les barrières qui font obstacle aux droits fondamentaux de la personne. Même si les femmes et les filles ont fait de grands pas en avant en ce qui concerne l'égalité dans nos communautés, elles se heurtent toujours aux problèmes de la discrimination, de la violence et de l'inégalité.

Les filles ont le pouvoir de changer nos communautés et notre province, et de faire du Nouveau-Brunswick une société égalitaire. Le 11 octobre, je vous invite à prendre le temps d'aider les jeunes filles de votre communauté à se prendre en charge pour qu'elles puissent atteindre leur plein potentiel et de vous renseigner davantage sur les réalisations des femmes dans notre province.
http://bit.ly/1xTgpWI

 

AVIS

Joignez-vous à notre dynamique équipe Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick! – Le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick est à la recherche d'une personne visionnaire et engagée qui saura mener l'organisme vers la croissance de sa capacité d'agir, le développement de ses ressources et l'augmentation de son impact sur les débats et les politiques publiques au Nouveau-Brunswick, et, ultimement, sur les conditions de vie des femmes francophones du N.-B.. Toute personne intéressée est invitée à soumettre sa demande en envoyant une lettre de motivation et son c.v. par courriel au sylvie.morin@umoncton.ca jusqu'au 15 octobre 2014 inclusivement.

Observatoire Canadien sur les Mesures Judiciares Prises Pour Contrer a la Violence Conjugale, CONFÈRENCE NATIONALE DU 20 AU 22 OCTOBRE 2014
« Approches intégrées de la violence conjugale: apprendre et innover ensemble » Université du Nouveau-Brunswick, Centre de Conférence Wu Fredericton, Nouveau-Brunswick. Pour plus d'informations et l'inscription en ligne visiter unb.ca/conferences/mmfc2014

Atelier : Examen des facteurs de risque de la violence entre partenaires intimes par la recension des décès , avec le professeur Neil Websdale. Le lundi 20 octobre, de 8 h 30 à 12 h 30 au Holy Cross House, Université St. Thomas - 825, rue Montgomery, Fredericton (N.-B.). Objectifs de l'atelier : Acquérir une meilleure compréhension des facteurs de risque de violence grave entre partenaires intimes et des blessures et des décès qui en découlent, ainsi que du rôle que jouent divers partenaires communautaires pour lutter contre la violence conjugale et des moyens de collaborer avec eux pour atténuer les risques. Public cible : Agents de police, responsables et répartiteurs du 911, coroners, coordonnateurs des services aux victimes, travailleurs sociaux, praticiens du milieu des soins de la santé, travailleuses d'approche en violence familiale, travailleuses de maisons de transition, membres du Comité d'examen de la mortalité liée à la violence familiale et membres du comité mettant au point une intervention provinciale coordonnée visant les cas les plus graves de violence conjugale et de violence entre partenaires intimes (VC/VPI). Cet atelier sert de complément à la formation sur la VC/VPI et l'outil d'ERVCO et il constitue une étape importante en vue de la mise en place d'une intervention globale visant les cas les plus graves de VC/VPI. L'atelier est gratuit, mais le nombre de places est limité. http://bit.ly/1rMup3v Pour vous y inscrire, veuillez cliquer ici: ou envoyer un courriel à l'adresse dpsprevention.mspprevention@gnb.ca

Présentation par la Ville de Fredericton d'un documentaire sur la participation des femmes à la vie politique, suivie d'une discussion entre experts - La Ville de Fredericton présentera gratuitement un documentaire visant à encourager les jeunes femmes à participer à la vie politique et à s'engager civiquement. Intitulé 25% , le documentaire est l'œuvre de la Ville de London, en Ontario. Il présente des femmes et des politiciennes de partout au pays. Le documentaire sera présenté le mercredi 22 octobre prochain, à 19 h, au Palais des congrès de Fredericton. Rendez-vous sur le site d' EventBrite (en anglais seulement) pour vous inscrire et réserver vos billets gratuits. Pour en savoir plus sur le programme Bon départ pour les jeunes femmes de la FCM, cliquez ici . Pour obtenir de plus amples renseignements sur le documentaire 25% et voir la bande-annonce, allez à www.25percent.ca (en anglais seulement).

À mettre au calendrier! – 25 et 26 novembre 2014 – InspirELLE à émerger : Inspirez, engagez, agissez! – « Préparer la réussite des filles et des jeunes femmes : un projet de leadership » aura le plaisir d'accueillir et de rassembler plus de 100 femmes des trois collectivités de Moncton, de Riverview et de Dieppe pour un événement unique en son genre (veuillez consulter le document ci-joint).
Joignez-vous à nous, le 25 novembre, lors d'un événement public et gratuit au Centre communautaire de la paix (22, rue Church, Moncton de 18h30 à 20h30). Cette soirée tout à fait spéciale comprendra une exposition Photovoice, divertissements, fraternisation et rafraîchissements. Un forum aura lieu le 26 novembre au Club de golf Royal Oaks Golf Club (401, boul. Royal Oaks, Moncton de 8h30 à 16h30; une préinscription est nécessaire). Les activités comprendront une présentation des résultats du projet, un discours inspirant de Kelly Lovell, des dialogues pertinents, ainsi qu'un “forum ouvert” axé sur les solutions et les objectifs. Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Chantal Landry, Agente de développement communautaire, ou Barbara Aubie, Coordinatrice de projet, au (506) 858-1303 poste 3303.

Atelier : « Intervention médiatique et développement de compétences » - conçu spécialement pour les femmes du milieu universitaire et collégiale.
Quand : 
•  Edmundston (27 octobre)
•  Shippagan (29 octobre)
•  Moncton (31 octobre)
Coût :  35$ (incluant le repas du midi)
L'atelier vous permettra d'en apprendre plus sur le développement du message médiatique, la préparation aux entrevues médiatiques, la rédaction de communiqué de presse, de plan de communication et plus encore.
Pour participer à notre atelier, veuillez remplir le Formulaire d'inscription  et le faire parvenir à joelle.martin@rfnb.ca ou par télécopieur au  (506) 381-2255.
Pour toutes questions contactez-nous :  par courriel : joelle.martin@rfnb.ca ; par téléphone (506) 381-2255; ou visitez http://bit.ly/1uDPTCa

Traite de personnes : le Canada n'est pas à l'abri.   Formation gratuite en ligne, offerte en français et en anglais par le Bureau de lutte contre la traite de personnes de la Colombie-Britannique. Le cours et les révisions récentes comprennent :

  • Témoignages d'anciennes victimes de la traite;
  • Contenu, recherches et ressources actualisé et plus pertinent pour le contexte national;
  • Liste nationale des organismes qui s'occupent de problèmes liés à la traite des personnes au Canada;
  • Questionnaire final et un certificat de réussite imprimable.

La formation est disponible ici : http://www.pssg.gov.bc.ca/octip/training.htm

Forum de concertation - Les voix des femmes du Nouveau-Brunswick – Contactez-nous : Édifice Sartain MacDonald, rue 551 King, Suite 103,  Fredericton NB E3B 1E7, T. 506.462.5179 , F. 506.462.5069, E. Info@voixfemmesnb-voiceswomennb.ca , www.voixfemmesnb-voiceswomennb.ca

«  Intervention médiatique et développement de compétences », Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick : conçu par la spécialiste en communications Pascale Paulin. L'atelier vous permettra d'en apprendre plus sur le développement du message médiatique, la préparation aux entrevues médiatiques, la rédaction de communiqué de presse, de plan de communication et plus encore. En participant à cet atelier, vous aurez non seulement la chance de perfectionner vos talents de communicatrice, mais aussi d'aider à améliorer l'apport des femmes dans les médias et la diversification du paysage médiatique en Acadie. Si vous souhaitez participer à notre atelier, nous vous invitons à remplir le formulaire d'inscription qui se trouve ici :  Formulaire d'inscription  et le faire parvenir à joelle.martin@rfnb.ca ou par télécopieur au  (506) 381-2255 .

Pauvreté des enfants

Les enfants qui vivent dans une famille dirigée par une mère seule sont beaucoup plus susceptible de vivre dans la pauvreté que les enfants de famille avec deux parents. En 2009, presque la moitié des enfants de famille dirigée par une mère seule vivaient sous le seuil de la pauvreté, ainsi que plus de 7% des enfants de famille avec deux parents.

Visitez le Profil Égalité
et envoyez-nous vos commentaires ICI

FAIRE ENTENDRE LA VOIX DES TÉMOINS SILENCIEUSES : LE DÉVOILEMENT DE LA SILHOUETTE DE TANYA SHAND
Danielle Bordage et Laun Marie Scott

Le 20 septembre 2014, au Qplex de Quispamsis, a eu lieu le dévoilement de la 25e silhouette du projet Une témoin silencieuse du Nouveau-Brunswick. Cette silhouette était dédiée à Tanya Marie Shand, qui vivait à Rothesay.

Le service de police régional de Kennebecasis, le Service d'approche en matière de violence conjugale de Kennebecasis Valley et le Réseau régional de lutte contre la violence familiale KV Intimate Partner Violence Action Group ont travaillé de près avec la famille Shand pour l'aider à concrétiser sa vision pour cet événement.

La cérémonie était ouverte au grand public, la famille souhaitant que tous se sentent les bienvenus et aient accès aux services d'information et de soutien qui y étaient offerts. C'est le maire Murray Driscoll qui a amorcé la cérémonie et qui, en récitant la promesse du projet Une témoin silencieuse, s'est engagé à mettre fin au silence qui entoure la violence conjugale. M me  Norma Dubé, sous-ministre adjointe de la Direction de l'égalité des femmes, a fait part de ses pensées sur la violence conjugale et sur la manière dont elle se répercute sur nos familles et nos collectivités. Ce fut ensuite au tour de M me  Lindsay Manuel, également de la Direction de l'égalité des femmes et membre du Comité d'Une témoin silencieuse, à venir parler du programme Une témoin silencieuse du Nouveau-Brunswick et de l'ampleur du travail qu'il reste à accomplir pour représenter les voix de toutes les femmes.

La silhouette de Tanya a été dévoilée par Cheyenne, sa fille de 7 ans, qui a participé à cette création. En effet, au dos du bouclier, Cheyenne a ajouté une empreinte de sa main, qui demeurera à jamais près du cœur de sa mère.

Dans la cérémonie et dans la salle, on a intégré la couleur violet qui, non seulement était la couleur préférée de Tanya, mais aussi symbolise la nécessité de garder en mémoire et d'honorer nos êtres chers ayant été assassinés par une personne qu'ils ont déjà aimée et en qui ils ont déjà eu confiance.

Pour clore la cérémonie, les gens réunis ont chanté I'll Stand in the Rain (« Je défierai la pluie »), chanson écrite par Leslie Monaghan en hommage aux femmes dont la mort est attribuable à la violence familiale au Nouveau-Brunswick.

Après la cérémonie d'intronisation, une épluchette de blé d'Inde a été organisée en l'honneur de Tanya, dont c'était le mets préféré. Plusieurs kiosques d'information étaient installés en vue d'offrir aux personnes présentes des renseignements éducatifs et un soutien.

Une cérémonie privée pour la famille a également eu lieu, au cours de laquelle un lilas et un banc de marbre avec une photo de Tanya lui ont été dédiés sur le terrain du Qplex. Le banc porte l'inscription « End the Silence on Domestic Violence » (Mettons fin au silence sur la violence conjugale) .

La famille Shand a émis la déclaration suivante :

La dernière année a été éprouvante pour notre famille, et les prochaines le seront tout autant. Il y a une chaise vide autour de notre table, qui nous rappelle constamment cet être que nous avons perdu. Ce vide éveille toutefois en nous le désir de faire entendre la voix de Tanya, pour qu'aucune autre famille ne se trouve incomplète de la sorte. Dans la communauté, on se souvient de Tanya comme d'une personne attentionnée et aimante, et elle aurait assurément voulu se lever et faire tout ce qui est possible pour empêcher qu'une telle tragédie se produise à nouveau.

http://www.kvoutreach.ca/tanya-shand/ (en anglais seulement)
http://www.silentwitness.ca/main-f.asp
http://bit.ly/1yzIA03 (en anglais seulement)

 

GENRES : LES JOURNALISTES À L'ÉCOLE DE FORMATION CONTRE LES VIOLENCE FAITES AUX FEMMES

Mieux outiller les journalistes dans la promotion et la protection des droits de la femme est l'objectif d'un atelier de formation et d'information organisé par le PNUD en collaboration avec le CNC, ce mercredi  17 septembre 2014. Cette rencontre a mobilisé plusieurs personnalités notamment la directrice pays PNUD, la ministre de  l'Action sociale, le représentant du CNC et plusieurs hommes de medias.

Dans son discours d'ouverture,  Metsi Makhetha, directrice pays PNUD a dit que le progrès de la Guinée dans  la lutte contre  les violences faites aux femmes reste très faible donc, il est nécessaire pour notre pays de redoubler d'effort :  « 9 guinéennes sur 10 ont été victimes d'au moins un acte de violence déjà à partir de l'âge de 15 ans et que dans 76 pour cent des cas, il s'agit de violences physiques et près de 50 pour cent sont des violences sexuelles. De janvier à décembre 2013, 689 cas de violences exercées sur les femmes ont été rapportées par l'Office de Protection du Genre et des Mœurs. »

Selon Metsi Makhetha, la Guinée se trouve parmi les 8 pays ayant les plus grandes disparités entre les femmes et les hommes dans l'espace non OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique).  « les femmes ayant subi de violences qui osent briser le silence en portant plainte se trouvent souvent confrontées à une prise en charge non adéquate, faute de personnel de police qualifié dans la prise en charge des victimes de VBG (Violence Basées sur le Genre). »

Pour terminer, Mme Metsi précisera que « l'organisation de cet atelier vise à mieux outiller les médias dans la promotion et la protection des droits des femmes. Cela est d'autant plus important que si les médias changent de regard et de perception sur les questions relatives aux discriminations et violences faites à l'égard des femmes, ils contribueront notablement à changer les pratiques sociales et à atténuer, voire éradiquer les discriminations et violences basées sur le genre. » …Suite : http://guineematin.com/?p=3873

 

VIOLENCE CONJUGALE : « LES GENS DOIVENT SAVOIR TOUT LE MAL QUE ÇA PEUT FAIRE »

Peur, colère, résignation et culpabilité. Voilà les principaux sentiments auxquels Camille (nom fictif) a dû faire face. Son histoire d'horreur a commencé en 2008 et a duré près de quatre ans. Quatre ans pendant lesquels son enfant et elle ont dû subir des agressions physiques et psychologiques de façon quasi quotidienne.

« J'étais jeune et un peu perdue dans la vie, confie la jeune Pointelière qui a commencé à sortir avec son agresseur à l'âge de 14 ans. Si j'avais su que je n'étais pas la seule à être dans cette situation, ça aurait été peut-être un peu plus facile de m'en sortir. »

Celle qui garde encore les séquelles d'une relation tyrannique, souhaite aujourd'hui faire connaître son cas pour sensibiliser les gens à cette réalité qui touche une québécoise sur cinq.

« La violence conjugale est encore un peu taboue dans notre société. Je voudrais que les gens en parlent pour qu'ils soient de plus en plus conscients de tout le mal que ça peut faire. »

Quatre ans en enfer
Issue d'une famille d'immigrants, Camille a eu une enfance et une adolescence cloîtrée.

« Ma mère était très sévère. Je n'avais pas le droit de sortir de chez nous comme tous les autres jeunes que je côtoyais, raconte-t-elle. Je ne connaissais rien à la drogue, à l'alcool, aux relations de couple. Je ne savais pas comment ça se passait dans les autres maisons et j'avais envie de voir le monde. »

Elle a rencontré son ex-conjoint lors d'une fête où elle a été invitée par des amis…Suite  : http://bit.ly/1lu2PaM

 

EN FIN DE COMPTE

«On ne naît pas femme : on le devient... C'est l'ensemble de la civilisation
qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat
qu'on qualifie de féminin. »

-- Simone de Beauvoir

 

 

web-edf@gnb.ca
Sans frais : 1-877-253-0266
télécopieur : (506) 453-7977
www.gnb.ca/femmes

Women Femmes NB
est publié deux fois par mois par la Direction de l'égalité des femmes du gouvernement provincial. Il diffuse des nouvelles sur les questions d’égalité - des événements, des rapports, des initiatives et des renseignements nous provenant des groupes de femmes, des gouvernements, des universités et autres.

**Les textes fournis par des organismes non gouvernementaux seront publiés dans la ou les langues dans lesquelles ils nous sont fournis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Women Femmes NB
Octobre 15, 2014

 

 

IN THIS ISSUE:

  • INTERNATIONAL DAY OF THE GIRL
  • NOTICES
  • DID YOU KNOW?
  • BRINGING A VOICE TO THE SILENT WITNESSES: THE UNVEILING OF TANYA SHAND'S SILHOUETTE
  • SEXTING, PORNOGRAPHY FINDINGS IN YOUTH SURVEY A NEW WARNING
  • SAYING THAT A KILLER 'SNAPPED' IS NOT AN EXPLANATION FOR DOMESTIC VIOLENCE

………………………………………………………………….……………

INTERNATIONAL DAY OF THE GIRL
10 October 2014

FREDERICTON (GNB) – The following statement was issued by Premier Brian Gallant, who is also the minister responsible for women's equality, in recognition of International Day of the Girl on Saturday, Oct. 11:

As leaders of tomorrow, girls play an important role in our communities and are crucial to help make New Brunswick better and stronger. This day is an opportunity to recognize their accomplishments and empower these future leaders.

The United Nations established the International Day of the Girl in 2012 to raise awareness about the challenges faced by girls; to promote equal treatment and equal opportunities for them; and to provide a means of celebrating and taking action.

This year's theme – Empowering Adolescent Girls: Ending the Cycle of Violence – highlights the need to reduce barriers that hinder basic human rights. While women and girls have made tremendous strides in advancing equality in our communities, they still face discrimination, violence and inequality.

Girls have the power to change our communities and province, and to mould New Brunswick into an equal society. I invite you to take time on Oct. 11 to empower young girls in your community to reach for their full potential and to learn more about the achievements of women in our province. http://bit.ly/11o7jGH

 

NOTICES

Trades & Tech Trades Show for Women– SAINT JOHN. There will be a Trades & Tech Trades Show for Women event on Thursday, November 6th from 6:30-9:00pm at NBCC Saint John. This is a fantastic chance to explore exciting non-traditional careers and meet fascinating women working in these fields. Registration begins at 6pm, and this is a free event open to all women in the Saint John area. To register or for more info, please contact Kate McLean by email: kate.mclean@gnb.ca or call 1-877-253-0266.

Workshop: Exploring risk factors for IPV homicide through Fatality Review , with Professor Neil Websdale. Monday, October 20th, 8:30am-12:30pm, Holy Cross House, St. Thomas University - 825 Montgomery Street, Fredericton, NB. Workshop Objective: to build a better understanding of the risk factors of serious intimate partner violence, injury and death, the role that various community partners play in responding to domestic violence, and how to work with these partners to mitigate the risk. Who Should Attend: police, 911 operators and dispatchers, coroners, victim services coordinators, social workers, health care practitioners, domestic violence outreach and shelter workers, members of New Brunswick's Domestic Violence Death Review Committee, and Committee members developing a provincial Coordinated Response to Most Serious D/IPV Cases. This workshop is complimentary to the D/IPV and ODARA training, and is an important step toward building a comprehensive response to the most serious D/IPV cases.  There is no cost to this workshop, but space is limited. Go to: http://bit.ly/1x2rbtc or contact: dpsprevention.mspprevention@gnb.ca

25% - A Documentary 25percent.ca. The City of London is proud to be one of six communities in Canada selected to participate in the Federation of Canadian Municipalities (FCM) Head Start for Young Women program. As a part of this program, the City of London (under Mayor Joni Baechler's leadership) has created a documentary called ‘25%' which encourages young women's participation in politics and civic engagement. The documentary was produced by web.isod.es with significant in-kind support. ‘25%' features voices from political leaders across Canada, and students from London, Ontario. A trailer of the documentary is available online at www.25percent.ca . In an effort to promote “25%” across Canada, the City of Fredericton is pleased to host a showing of the documentary (which is 25 minutes in length) on Wednesday, October 22nd, 2014 at 7:00 p.m. at the Fredericton Convention Centre.  Please join us for this free public event and sign up using the following link to get your ticket:  http://bit.ly/1scZnAN

Canadian Observatory on the Justice System's Response to intimate partner violence, NATIONAL CONFERENCE, October 20-22, 2014 "Integrated approaches to intimate partner violence: Learning and innovating together". Wu Conference Centre - Fredericton, NB. For more information and online registration visit unb.ca/conferences/mmfc2014

Discussion on Human Rights: Human Trafficking, Prostitution & Torture presented by Jeanne Sarson & Linda MacDonald. There is NO CHARGE for this event, but seating is limited and registration is required. To register please RSVP by Thursday, Oct. 23 to Krista.Steeves@ymcafredericton.org Donations accepted to advance the work of FRRN (the Fredericton Regional Resource Network on Domestic Violence)! Wednesday October 29, 2014 - 7pm to 9pm at the
Fredericton YMCA [Epsilon Room] 570 York St.

Youth in Transition's 25 th Anniversary Gala Dinner: Thursday, November 13th at 6pm, Crowne Plaza in Fredericton. Tickets: $125 or tables of ten for $1000. For more information: call 506.451.4767 or e-mail yit4767@rogers.com .

Save the dates - November 25 & 26, 2014 - InspirHER to Emerge: Inspire, engage, act! “Setting the Stage for Girls and Young Women to Succeed: A Leadership Project” is very pleased to host a unique event to bring together 100+ women from our tri-community area. Join us on November 25 for a free public event at the Community Peace Centre (22 Church Street, Moncton from 6:30-8:30 pm). This special evening will include a Photovoice exhibit, entertainment, networking and refreshments. On November 26, we will host an all-day forum at the Royal Oaks Golf Club (401 Royal Oaks Blvd, Moncton from 8:30 am–4:30 pm; pre-registration is required). Activities will include a presentation of the findings of our Leadership Project, inspirational keynote speaker Kelly Lovell, meaningful conversation and an “Open Space” forum to focus on solutions and goals.
For more information, please contact: Chantal Landry, Community Development Officer or Barbara Aubie, Project Coordinator at (506) 858-1303, ext. 3303

LUNCH AND LEARN SERIES, FAMILY ENRICHMENT AND COUNSELLING (Fredericton, fall 2014) 12:00 pm to 1:00 pm. $10 per person (unless otherwise stated). Bring your lunch! Coffee/Tea Provided. Programs take place at 356 Queen Street, Fredericton, NB. To register and find out about upcoming deadlines, please call (506) 458-8211 or email info@familyenrichment.ca :

  • Thursdays: October 16, 23, 30, November 6 and 13 : Craving Change – Six Consecutive Sessions (program for those who struggle to maintain healthy eating habits and feel frustrated with the usual weight loss diet programs).
  • Mondays: October 20 & 27, November 3, 10, 17, and 24: Mindfulness at Lunch – Six Consecutive Sessions (mindfulness, self-care and stress reduction).
  • Tuesday, October 21: Meditation 101.
  • Thursday, October 23: Intro to Anger Management for Women.
  • Friday, October 31: Boundaries in Relationships.
  • Wednesday, November 12: Giving and Receiving Feedback.
  • Tuesday, November 25: Relationship Skills.
  • Tuesday, December 2: Time Management. 

Human Trafficking: Canada is Not Immune Free online training course offered in English and French by British Columbia's Office to Combat Trafficking in Persons, which has been conducting a comprehensive update of the online training course. Key features of the updated training include: 

  • Up-to-date information on human trafficking including laws in Canada, global and national trends, research and reports, and current best practices
  • Stories from survivors across Canada illustrating the realities of human trafficking
  • Quotes from subject matter experts across the Canada illustrating key concepts and ideas
  • Final quiz and option to print a personalized Certificate of Completion
  • National List of organizations working on human trafficking issues in Canada
    Available at: http://www.pssg.gov.bc.ca/octip/training.htm .

Voices of New Brunswick Women Consensus-Building Forum – Contact Us - Sartain MacDonald Building, 551 King Street, Suite 103,  Fredericton NB E3B 1E7, T. 506.462.5179, F. 506.462.5069, E. Info@voixfemmesnb-voiceswomennb.ca , www.voixfemmesnb-voiceswomennb.ca

Support to single parents Fall 2014 Educational Programs ALL PARENTS WELCOME!! (Not just for single parents). NO ONE will be refused service if they are unable to pay *NEW* REGISTRATION begins 3 weeks before start date. Call Nathalie Tel: (506) 858-1303 ext 3301. All programs and services are offered in both languages based on demand. For more information http://bit.ly/1oWJLxH

The Rose Campaign to End Violence Against Women and Girls - 25 years after the murders at l'École Polytechnique, violence against women and girls is still threaded through Canadian society. Go to www.rosecampaign.ca to learn more and download a full suite of resources.

Use of Hospital Services for Eating Disorders in Canada: The Canadian Institute for Health Information (CIHI) has several data holdings that can be used to examine health service use for eating disorders across inpatient, emergency department (ED), ambulatory and clinic settings. This document highlights inpatient hospitalizations and ED visits for patients with a primary diagnosis of an eating disorder. Highlights: females have higher hospitalization rates than males, and hospitalization rate for adolescent females has increased in recent years. http://www.cihi.ca/web/resource/en/eatingdisord_2014_infosheet_en.pdf

Child Poverty

Children living in female lone-parent families are much more likely to be poor than those in two-parent families.  In 2009, almost half of children in female lone parent families were living in poverty in New Brunswick. Over 7% of those living with two parents live in poverty.

Visit the Equality Profile
and send us your feedback HERE

BRINGING A VOICE TO THE SILENT WITNESSES: THE UNVEILING OF TANYA SHAND'S SILHOUETTE
by Danielle Bordage and Laun Marie Scott

Tanya Marie Shand's silhouette was unveiled and inducted as a New Brunswick Silent Witness on September 20th, 2014 at the Qplex in Quispamsis. Tanya, a resident of Rothesay, was the 25th silhouette in New Brunswick.

The Kennebecasis Regional Police, Kennebecasis Valley Domestic Violence Outreach Program and the KV Intimate Partner Violence Action Group worked closely with the Shand family to help realize their vision for this event.

The ceremony was open to the general public, as it was the family's wish for everyone to feel welcome and to have access to the education and support services that were available. The family welcomed Mayor Murray Driscoll to launch the ceremony, where he pledged to end the silence on domestic violence by reciting the Silent Witness pledge. The Assistant Deputy Minister of the Women's Equality Branch Norma Dubé shared her thoughts on domestic violence and how it impacts our families and communities. From the Women's Equality Branch and a member of the New Brunswick Silent Witness Committee, Lindsay Manuel spoke about the Silent Witness program in New Brunswick and about how much work we still have left to do to represent the voices of all women.

The silhouette was unveiled by Tanya's 7 year old daughter, Cheyenne. Cheyenne was involved with creating her mother's silhouette. On the back of the shield, Cheyenne added her handprint, which will always remain close to her mother's heart.

The ceremony and venue incorporated purple, which was not only Tanya's favourite colour, but also symbolizes the need to remember and honour loved ones who have lost their lives at the hands of a person they once loved and trusted.

The ceremony was closed with the singing of I'll Stand in the Rain . This song was written by Leslie Monaghan as a tribute to the women who have been killed by domestic violence in New Brunswick.

After the induction ceremony, there was a country corn boil held in celebration of Tanya, as this was her favourite food. Several information booths were set up to provide educational and support information for those in attendance.

A private ceremony was held for the family, where a lilac tree and marble bench, with a picture of Tanya, were dedicated in her honour on the Qplex grounds. The bench has an inscription that reads: End the Silence on Domestic Violence.

The Shand family has released the following statement:

This past year has been a difficult year for our family, and the next few years will be the same. There is an empty seat at our table that is a steady reminder of what we lost. This brings out a desire to have Tanya's voice heard, to make sure other families stay whole. Tanya is remembered by the community as someone who was caring and loving, she would want to reach out and do what she could to prevent this tragedy from happening again.

http://www.kvoutreach.ca/tanya-shand/
http://www.silentwitness.ca/main-e.asp
http://bit.ly/1yzIA03


SEXTING, PORNOGRAPHY FINDINGS IN YOUTH SURVEY A NEW WARNING

One in five high school students surveyed say they received a sext of someone that was forwarded to them by someone else,  with the practice more common in  higher grades.

That is one of the results from a survey of young Canadians released today that may worry their parents when it comes to sexting and pornography, with more teens saying they are seeking it online compared to the results of a 2005 study.

But this new survey might also be reassuring for parents on the question of internet privacy, as it appears that teens are increasingly aware of how to control access to their social media sites.

In what is billed as the largest and most comprehensive study of internet use by young Canadians, the Ottawa-based group MediaSmarts found that 32 per cent of boys in grades 7-11 say they have received a  “sext” -- which they define as "sexy, nude or partially nude photos" -- created by the sender, as have 17 per cent of teenage girls.

Overall, eight per cent of the students said they have sent a sext of themselves, with the proportion rising in tandem with the grade number.

Matthew Johnson, MediaSmarts research director, says 'We have to start including ethics and empathy as a core part of the advice we give to our kids.' (MediaSmarts)

The study, called “Sexuality and Romantic Relationships in the Digital Age,” asked 3,158 grade 7-11 students questions about sexting and pornography, and a total of 5,436 students in grades 4-11, completed the rest of the survey. The participants were recruited through schools and school boards across Canada.

MediaSmarts does research, education and public awareness with the goal of helping youth develop critical thinking skills for interacting with media.

The numbers on sexting are only for youth with access to a cellphone, which is the case for 87 per cent of the older students surveyed.

Sexting and consent

"While a sext that is only ever seen by the original recipient is unlikely to cause any harm, the risks caused by sexts that are forwarded to or shared with other recipients are obvious," MediaSmarts observes.

"Sexts of boys are more likely to be forwarded than sexts of girls," the report says, and the boys are also twice as likely to report having received a forwarded sext.

Legislation is now before the federal Parliament to make it a crime to transmit intimate images of a person without their knowledge or consent. http://bit.ly/1oNauhR

 

SAYING THAT A KILLER 'SNAPPED' IS NOT AN EXPLANATION FOR DOMESTIC VIOLENCE

When Ronald Lee Haskell was accused of killing six members of his ex-wife's family in Texas this month, I wondered how long it would take for a news report to suggest that the suspect had “snapped.” The scope and horror of the crime — the victims included four children ages 4 to 14 — meant it took a little while for this media narrative to show up. But there it was, two days later, familiar from innumerable stories of domestic violence that end in murder. An Alaska TV station gathered the observations of childhood friends, who described the youthful Haskell as funny, compassionate and religiously devout, then cited one friend's observation that “Haskell must have snapped.” The reporter let the description hang there, and closed the piece, as if a single verb said it all. Rarely does a single word attempt to explain so much and fail so completely.

Much of the language the media uses to explain domestic homicides falls short – or worse, makes the murders seem less shocking by rationalizing them.  (…)

Reporters don't do readers a service by painting a portrait of a normal, even-tempered guy who was like any one of us, until he wasn't. The context for the Haskell story, and so many others, is domestic violence, which is not a crime of passion, but in many ways the opposite. “It's power and control, that's what it's all about,” says Jane Aoyama-Martin, the executive director of the Pace Women's Justice Center, which provides legal services to victims of domestic and elder abuse. “It sort of creeps along, and it escalates during the relationship.” It's when a woman tries to leave that she's most likely to be killed – the batterer reaches for the ultimate control, life and death. In the case of Haskell's ex-wife, the abuser kept coming after they'd divorced, and she was trying to start her life over. The results are a tragedy times six.

Full article: http://wapo.st/1kNNU5a

 

IN PARTING

"The fastest way to change society is to mobilize the women of the world."
-- Charles Malik

 

web-edf@gnb.ca
Toll free:
1-877-253-0266
Fax: (506) 453-7977  
www.gnb.ca/women

Women Femmes NB
is sent out twice a month by the provincial government Women's Equality Branch. It provides news related to equality issues, including events, studies, initiatives and information from women's groups, governments, universities, etc.

**Text from non-governmental sources will be published in the language(s) in which it is provided.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

To unsubscribe, click here. / Pour désabonner, cliquez ici.
Subscribe to Women Femmes NB / Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB
Questions or comments? E-mail us at web-edf@gnb.ca or call 1-877-253-0266
. /
Avez-vous des questions ou des commentaires?
Communiquez avec nous par courriel
web-edf@gnb.ca ou sans frais 1-877-253-0266
Women's Equality Branch | 551 King Street, Suite A | Fredericton, NB E3B 5H1 / Direction de l'égalité des femmes