Voir ce bulletin sur notre site web. / View this newsletter in your browser.
Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes inscrit-e. / You're receiving this message because you subscribed.
Vous n’êtes plus intéressé-e ? Se désabonner / Not interested anymore? Unsubscribe
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB

Tous les numéros
2011 Bulletins
2012 Bulletins
(English version follows)
Women Femmes NB
le 29 août 2012
 

DANS CE NUMÉRO :

  • ALLAITEMENT
  • AVIS
  • VANESSA TAYLOR, APPRENTIE MÉCANICIENNE INDUSTRIELLE DE CHANTIER
  • DES RESSOURCES POUR IDENTIFIER LES SIGNES DE LA TRAITE DES HUMAINS
  • LE FÉMINISME EN 2012 EN ACADIE
  • D'AUTRES FEMMES SE MANIFESTENT - HARCÈLEMENT AU SEIN DE LA GRC
  • LES HOMMES & LES FEMMES AUSSI IRRITABLES LES UNS QUE LES AUTRES ?
  • VOUS AUREZ ESSAYÉ, PROFESSEUR KORETSKY
  • FEMMES EN PRISON: COMMENT BLÂMER LA PERSONNE POUR LES PROBLÈMES SOCIAUX

………………………………………………………………….……………

ALLAITEMENT

70% des mères ont initié l'allaitement - ont commencé à allaiter leur enfant au moment de la naissance(N.-B., 2011). Le taux canadien était de 88%.
Le pourcentage de mères qui ont allaité exclusivement pendant 6 mois n'était que de 19% au N.-B. (2009-10), un niveau bien inférieur au taux national de 26%.
L'Organisation mondiale de la santé recommande que les nouveaux nés soient exclusivement nourris au sein pendant leurs six premiers mois, suivi de l'introduction de d'autres nourritures tout en continuant l'allaitement jusqu'à l'âge de 2 ans ou plus.

L'allaitement maternel réduit modérément le risque d'obésité pendant l'enfance & plus tard dans la vie
http://bit.ly/Tk1yyK ; Indicateurs de santé, NB : http://bit.ly/PkC7jI

 

AVIS

Zoom sur les filles - Rassemblement atlantique organisé par la Fondation filles d'action. En français. Moncton, 27-28 sept 2012. Pour les individus qui travaillent avec les filles / jeunes femmes. Afin de renforcer les stratégies d'action, le réseautage & le partage de connaissances & de ressources. Pratiques exemplaires. Nombre limitée de subvention. http://bit.ly/OjZhTP ; karine@girlsactionfoundation.ca ; 1.888.948.1112.

Projet Elle - Programme de leadership pour jeunes femmes. 14-18 nov 2012. Fondation filles d'action réunira 25 jeunes femmes, qui apprendront à organiser des projets & à se servir du multimédia comme outil de changement. Avant le 3 sept. http://bit.ly/NxUhIX .

Les groupes Ligue La Leche du N.-B . organisent des réunions mensuelles afin de regrouper des mères enceintes, des mères allaitantes, & leurs nourrissons. Les groupes francophones sont affiliés à la Ligue La Leche. http://on.fb.me/NXarNp ; http://bit.ly/Optpz6

Bâtir la résilience face à l'intimidation – Panel de discussion, Journée mondiale de la prévention du suicide, lundi 10 sept 2012, 18h30-20h30, Auditorium du Centre communautaire de la paix, coin Church et Queen, Moncton. Gratuit. Kiosques d'info.

 

VANESSA TAYLOR, APPRENTIE MÉCANICIENNE INDUSTRIELLE DE CHANTIER

Vanessa Taylor a acheté sa première maison en janvier cette année à Lorneville. Elle a adopté un retriever du Labrador et, comme elle le dit, elle est véritablement heureuse dans tous les aspects de sa vie.

Mme Taylor a passé sa jeunesse à Bonny River, une petite collectivité à l'extérieur de St. George. Lorsqu'elle s'est jointe à la section locale 2262 représentant les mécaniciens monteurs en septembre 2010, elle était la seule femme de la province à y être membre. Elle a reçu son certificat en juin 2010 du NBCC à Saint John.

Lorsqu'on lui a demandé si elle a toujours voulu devenir mécanicienne de chantier, Mme Taylor a simplement répondu que cela n'a pas toujours été son intention. Après avoir terminé ses études secondaires, elle s'est inscrite à l'université à Fredericton pour faire des études en travail social.« En fin de compte, je voulais simplement faire la fête, explique t elle. Essentiellement, j'ai gaspillé trois ans & beaucoup d'argent à l'université ». Elle a travaillé dans un foyer de groupe pour adultes à besoins spéciaux pendant cinq ans. Pendant ce temps, elle s'est rendu compte qu'elle n'était pas épanouie dans le domaine du travail social. Elle a donc décidé de changer complètement de voie & de retourner aux études.

Après avoir parlé à quelques amis faisant carrière dans les métiers, elle a entamé des recherches au sujet des possibilités de formation offertes par le NBCC à Saint John. Mme Taylor s'est intéressée au domaine de la mécanique industrielle en raison de sa polyvalence. « Pendant ma formation, j'ai pu fabriquer des choses sur une tour, c'est-à dire une fraiseuse. J'ai aussi appris diverses méthodes de soudage. Cette formation exceptionnelle m'a permis de dépasser mes attentes concernant ma capacité d'apprentissage ». Elle est titulaire d'un certificat en mécanique industrielle, mais, une fois qu'une personne titulaire d'un tel certificat est membre d'un syndicat, on lui confère le titre de mécanicien de chantier. Une personne titulaire de ce certificat qui travaille à temps plein pour le compte d'une entreprise a le titre de compagnon d'apprentissage.

« Les représentants de la section locale 2262 m'appellent pour que j'effectue des travaux requis dans des usines & des centrales électriques, entre autres. Il peut s'agir de travaux d'entretien prévus ou de réparations d'urgence. Nous remplaçons des éléments de machinerie qui ne fonctionnent plus, qui pourraient cesser de fonctionner sous peu ou qui doivent être remplacés dans le cadre d'une cessation prévue des activités. Parfois, nous installons de nouveaux roulements ou réparons des transporteurs à courroie, ou nous remplaçons complètement une pièce. Nous effectuons des travaux de réparation ou d'alignement sur des pompes, des moteurs & des embrayages, entre autres. Ce que j'aime de mon emploi, c'est que je ne sais jamais ce que je serai appelée à faire d'une journée à l'autre, ni avec qui je travaillerai. Je travaille toujours avec un compagnon d'apprentissage qui peut répondre à mes nombreuses questions si je ne suis pas certaine de la façon de procéder ».

En 2006, il y a 75 900 personnes pratiquant le métier de mécanicien de chantier au N.-B. dont 1.5 % sont des femmes.

-  Lire le reste de l'article : http://bit.ly/SO50Ep

 

DES RESSOURCES POUR IDENTIFIER LES SIGNES DE LA TRAITE DES HUMAINS

Appel à collaboration: Embauche, traite des êtres humains & esclavage moderne - Un cadre pour l'embauche équitable. Vérité, 2011, http://bit.ly/Qo0SLV

Protocole visant à prévenir, réprimer & punir la traite des personnes, en particulier des femmes & des enfants, Office des Nations unies contre la drogue & le crime. http://bit.ly/SJAlIj

Référentiel d'aide à la lutte contre la traite des personnes, Programme mondial contre la traite des êtres humains, Office des Nations unies contre la drogue & le crime. 2008. http://bit.ly/PkCLOk

Foire aux questions sur la traite de personnes – GRC. http://bit.ly/PMsFC7

La traite de personnes est un crime – vidéo de 32 min. http://bit.ly/U6mZW6

La traite de personnes au Canada : Évaluation de la menace – Aperçu national des enquêtes comportant des éléments de traite de personnes menées entre 2005 & 2009. Sous-direction des questions d'immigration & de passeport de la GRC. 2010. http://bit.ly/Ntxlex

Affiche: Je ne suis pas à vendre, http://bit.ly/PnhxLc

Brochure: Je ne suis pas à vendre, http://bit.ly/NS0G7J

 

LE FÉMINISME EN 2012 EN ACADIE

Le féminisme est l'expression par la pensée & par l'action de la revendication légitime des femmes, de leurs libertés & de leurs droits bafoués depuis trop longtemps. Une réaction défensive & offensive qui vise à briser l'immobilisme d'une société dominée par la polarité masculine. Le féminisme est par conséquent un véhicule de l'harmonie & de l'égalité entre les genres, un espoir pour un monde où chacune & chacun peuvent évoluer sans barrières & avec les mêmes chances tout au long de sa vie. - François Chapron, 30 ans, féministe de pensée & dans ses actes de tous les jours depuis des années.

À mon avis, la bataille ne sera pas gagnée tant & aussi longtemps que les hommes ne militeront pas à nos côtés! C'est un non-sens pour moi d'entendre certaines personnes dire qu'elles militent pour l'environnement, pour la justice sociale, pour les droits de la personne alors qu'elles restent insensibles à la question des droits des femmes. - Andrée Cormier, 32 ans, féministe depuis toujours.

Je rêve du jour où ce qui est typiquement associé aux femmes soit perçu comme «cool» & accepté par les hommes & l'ensemble de la société sans embarras & avec respect», dit Eugène Leblanc, 41 ans, qui s'identifie comme féministe depuis 10 ans.

-  Tiré de la chronique Le féminisme en 2012, Crystal Ouellette, du Regroupement féministe du N.-B., Acadie Nouvelle, 11 août 2012. http://bit.ly/NxUJXN

 

D'AUTRES FEMMES SE MANIFESTENT - HARCÈLEMENT AU SEIN DE LA GRC

Plus de 200 policières & retraitées de la GRC seraient prêtes à s'inscrire à un recours collectif visant à mettre au jour le harcèlement dont seraient victimes les femmes au sein de la police fédérale. Les avocats de Janet Merlo, qui a travaillé à la GRC pendant 19 ans, s'attendaient à ce que des dizaines de femmes se manifestent après que leur cliente eut déposé sa requête. Ce sont finalement plus de 200 femmes qui ont pris contact pour s'inscrire à l'éventuel recours collectif. Les allégations, des quatre coins du Canada, vont du sexisme dans l'attribution des promotions jusqu'à des accusations d'agression sexuelle.

La poursuite de l'agente Merlo est l'une des nombreuses actions judiciaires intentées contre la police fédérale par des femmes qui affirment y avoir vécu de l'abus & du harcèlement. La caporale Catherine Galliford poursuit la GRC pour trouble de stress post-traumatique, causé, selon elle, par le harcèlement dont elle a été victime pendant deux décennies. Elle affirme avoir été agressée sexuellement, harcelée & intimidée pendant une carrière au cours de laquelle elle a été le visage public de l'enquête sur l'attentat d'Air India & celui de la force opérationnelle qui a arrêté le tueur en série Robert Pickton.

- Tiré de Recours collectif pour harcèlement, Le Droit, 31 juill 2012, Presse Canadienne.

 

LES HOMMES & LES FEMMES AUSSI IRRITABLES LES UNS QUE LES AUTRES ?

En recherche psychiatrique, l'irritabilité a été décrite comme un trait saillant des troubles de l'humeur proprement féminins, comme le syndrome prémenstruel. Une mesure féminine a même récemment été mise au point pour mieux évaluer l'irritabilité chez les femmes. Certains chercheurs & cliniciens soutiennent qu'il existe un « syndrome dépressif masculin », également caractérisé par de hauts niveaux d'irritabilité. Comprendre la manière dont le sexe & le genre peuvent influencer l'expérience de l'irritabilité se complique par les attentes de la société quant aux façons dont les femmes & les hommes devraient exprimer leur irritabilité. La société apprend souvent aux femmes à retenir leur colère & leur frustration, alors que l'extériorisation de la colère & de l'agressivité est en général considérée comme socialement acceptable (voire souhaitable) chez les hommes.

Il existe une corrélation entre des taux élevés d'irritabilité à l'adolescence & un risque accru de trouble anxieux ou dépressif à l'âge adulte. Un haut degré constant d'irritabilité semble perturber le sommeil & même provoquer des situations stressantes, notamment des conflits interpersonnels.

Nous avons procédé à une étude qualitative auprès d'un échantillon diversifié d'adultes pour comprendre comment les gens caractérisent leurs expériences d'irritabilité. De nombreux participants & participantes ont aussi reconnu l'existence de stéréotypes de genre en ce qui concerne l'irritabilité. Le plus répandu est que les hommes ont tendance à manifester leur irritabilité de façon plus ostensiblement agressive (en lançant des choses, en en venant aux mains) & que les femmes ont un comportement plus passif-agressif (se plaignent à quelqu'un d'autre, boudent). Cependant, l'équipe de recherche ne pouvait pas deviner le sexe des participants en lisant la transcription de leur entrevue. L'expérience & l'expression de l'irritabilité ne semblent pas varier en fonction du sexe.

Nous avons posé plus de 60 questions au sujet de l'irritabilité à plus de 1 000 personnes participant à l'étude. Nous avons pu déterminer que l'irritabilité peut être ramenée à un état d'esprit négatif qui suppose une sensibilité accrue, mais généralisée par rapport à des situations. Nous n'avons constaté aucune différence uniforme de degrés d'irritabilité entre les hommes & les femmes sur notre échelle.. L'irritabilité semble varier beaucoup plus en fonction de facteurs autres que le sexe, comme l'âge & l'état de santé.

-  Susan Holtzman (U. C.-B.) a reçu une subvention Catalyseur de l'Institut de la santé des femmes & des hommes pour son projet « Comprendre & mesurer le construit de l'irritabilité chez les hommes & les femmes.

 

VOUS AUREZ ESSAYÉ, PROFESSEUR KORETSKY

En juin 1947, un comité de rédaction créé par la Commission des droits de l'homme des Nations Unies a tenu un marathon de réunions à New York dans le but de rédiger la Déclaration internationale des droits de l'homme. Sous la présidence d'Eleanor Roosevelt. Le sujet des femmes a été soulevé à deux reprises, toutes deux par le professeur Vladimir Koretsky de l'Union des Républiques socialistes soviétiques. Voici son premier point (l'autre sujet qu'il a soulevé que l'expression " les hommes" reflète la conception de la supériorité de l'homme sur la femme alors que l'homme ne constitue qu'une moitié de l'espèce humaine.)

Lors de la session du 13 juin 1947, le professeur Koretsky suggère que le Comité examine certains points qui ne l'ont pas été suffisamment dans les projets présentés, en particulier ces projets ne traitent pas avec assez d'ampleur la question de la discrimination. Il ne suffit pas de proclamer simplement les principes de l'égalité de traitement ou de l'abolition des discriminations; il faut que ces principes soient respectés. Les femmes ne sont pas encore traitées dans des conditions d'égalité, que ce soit dans le domaine économique ou dans le domaine politique; elles ne sont pas davantage élues à des fonctions publiques en nombre suffisant. Il estime que ce n'est pas assez de dire qu'il faut proclamer l'égalité de tous sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion. Il faut faire disparaître certains fléaux comme le terrorisme, & abolir certaines formes d'imposition qui ont pour résultat de transformer l'égalité de principe en inégalité de fait. Il convient de souligner la question des droits & des libertés essentielles plus que ne l'a fait aucun des projets actuels, & qu'il faut trouver un moyen efficace admis par tous de faire respecter ces droits. On n'y parviendra pas on créant un tribunal, une Cour internationale ou une force de police internationale : un organisme de ce genre, quel qu'il soit, ne pourrait rien faire de plus que les gouvernements chacun, dans leur pays. II a l'intime conviction qu'il faut partir du principe que la Déclaration doit pouvoir être adoptée quel que soit le régime social du pays» Quelles que soient les dispositions introduites dans une Déclaration internationale des droits de l'homme, il faut qu'elles soient mises à exécution & qu'il n'y ait aucune réserve.

- 6e & 13e sessions, http://bit.ly/MWpuet

 

FEMMES EN PRISON: COMMENT BLÂMER LA PERSONNE POUR LES PROBLÈMES SOCIAUX

Il existe un lien réel entre le type de violences subies par les femmes, leur marginalisation, & la probabilité qu'elles se tournent ou non vers des drogues & des activités criminelles pour faire face à leur vécu. Pourtant, le discours psychiatrique & populaire actuel dépeint l'incarcération des femmes comme le résultat de mauvais choix & de mauvais comportements «plutôt que d'identifier les conditions structurelles qui conduisent à l'incarcération - réformes législatives, lois racistes & sexistes, pauvreté, manque de ressources & d'emplois, & vulnérabilité sociale au cours de leur vie».

Les auteures ont analysé des enquêtes menées auprès de 170 femmes incarcérées ainsi que des entrevues d'histoire personnelle réalisées avec 11 ex-détenues & ont constaté que les femmes ayant vécu des violences physiques à caractère non-sexuel ainsi que tout genre de violence à l'âge adulte sont plus susceptibles de commencer à recourir à la drogue, tandis que les femmes qui sont victimes d'agressions sexuelles dans l'enfance affirment que leur emprisonnement est un résultat direct, presque inévitable des agressions subies. ont également constaté que les femmes marginalisées (ex., celles dont les parents ont également été incarcérés & celles qui étaient sans emploi au moment de leur arrestation) sont plus susceptibles de se tourner vers la drogue pour faire face à la violence interpersonnelle que les femmes ayant les ressources nécessaires pour trouver d'autres moyens pour y faire face. (...)

-  Traci Schlesinger & Jodie Michelle, eScienceNews, 13 oct 2011. Traduction: Martin Dufresne.

 

EN FIN DE COMPTE

L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.

– Confucius.


 

 

wib-dqf@gnb.ca
Sans frais : 1-877-253-0266
télécopieur : (506) 453-7977
www.gnb.ca/femmes

Women Femmes NB
est publié deux fois par mois par la Direction des questions féminines du gouvernement provincial. Il diffuse des nouvelles sur les questions d’égalité - des événements, des rapports, des initiatives et des renseignements nous provenant des groupes de femmes, des gouvernements, des universités et autres.

**Les textes fournis par des organismes non gouvernementaux seront publiés dans la ou les langues dans lesquels ils nous sont fournis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

Women Femmes NB
August 29 , 2012

 

 

IN THIS ISSUE:

  • BREASTFEEDING
  • NOTICES
  • VANESSA TAYLOR, INDUSTRIAL MECHANIC/MILLWRIGHT APPRENTICE
  • COMMUNITY LOAN FUND GETTING RESULTS & NATIONAL ATTENTION
  • HUNDREDS OF WOMEN JOIN CLASS-ACTION LAWSUIT AGAINST RCMP
  • RESOURCES TO HELP YOU RECOGNIZE SIGNS OF HUMAN TRAFFICKING
  • ANXIETY & ATTITUDE DIFFERENCES - WOMEN HAVING MEDICAL OR SURGICAL ABORTION
  • WOMEN BETTER LEADERS THAN MEN?
  • MEN & WOMEN EQUALLY IRRITABLE
  • WOMEN IN PRISON: BLAMING THE INDIVIDUAL FOR SOCIAL PROBLEMS


………………………………………………………………………………

BREASTFEEDING

The breastfeeding initiation rate among newborns was 70% in 2011 in New Brunswick. The Canadian rate was 88%.
The rate of exclusive breastfeeding at 6 months of age was 19% in N.B. (2009-10), significantly less than the national average of 26%.
The World Health Organization recommends that infants be exclusively breastfed for six months, followed by introduction of other foods while continuing breastfeeding to two years of age or beyond.
Among benefits, breastfeeding modestly reduces the risk of obesity in childhood & in later life.
- Health indicator profile. CANSIM table 105-0503. http://bit.ly/Pkzxdy .
Also NB Health Indicators, June 2012, http://bit.ly/TjYHWy

 

NOTICES

Gala for Miramichi Emergency Center for Women - 3-course meal, raffle, music by Irish Mythen. Thurs 27 Sept 2012, 7pm, Rodd Hotel. $50 from Books Inn or Katie Hill 251-9374; hfrlq@stu.ca .

Increasing Capacity of Abused Women to Build Healthy & Safe Lives - presentation by Miguel LeBlanc, NB Assoc of Social Workers & Rina Arseneault, Muriel McQueen Fergusson Centre, about the unique process used to evaluate a training program helping social workers to intervene with victims of intimate partner violence. MMFC Annual Meeting, 678 Windsor St, Fredericton, 17 Sept 2012, 3 pm.

Zoom in on Girls - Girls Action Regional Gathering. In French. Moncton, 27-28 Sept 2012. Forum for those who work with girls/ young women. To support & strengthen action strategies, networking, & exchange of skills & resources on a regional level. Best practices. 1.888.948.1112 ; http://bit.ly/PVUNob

Round Up Time At Giant Tiger Stores In Fredericton & Oromocto - The cashier asks if you want to “round up” (ex.: $18.60 becomes $19) & the change goes to Liberty Lane, a charity offering second stage housing & family violence prevention outreach.

Elle Project: Leadership Training for Young Women - 14-18 Nov 2012. Girls Action Foundation. For young women to learn to organize as a tool for change. Apply by 3 Sept 2012. http://bit.ly/NxSRhA

La Leche League Canada –mother-to-mother breastfeeding support & education. Monthly meetings with facilitated informal discussions. Up-to-date & personalized breastfeeding information & support. Visit http://bit.ly/MW4qDF for FAQs, to submit a question or to find a group near you.

Take Back the Night March – 21 Sept 2012, 8pm, Fredericton City Hall. Women & children protest sexual violence. http://on.fb.me/PkAdjd

Teaching Boys Respect – CBC radio. Boys often get their information about sex & relationships from friends & the internet. Some of it is neither positive nor accurate. A new program in a Calgary junior high is finding out that sex ed can be upfront & healthy. Wise Guyz run by Calgary Sexual Health Centre. http://bit.ly/SgUx11

Evidence-Based Policy Formation & Evaluation - Robert Greenwood, Memorial U., Phil Oreopoulos, U of T., & panel on availability of health & administrative data. Wu Centre, Fredericton, 23-24 Oct 2012. http://bit.ly/QtHzxP

Building Resilience in the Face of Bullying – Panel & discussion on World Suicide Prevention Day. Mon. 10 Sept 2012, 6:30-8:30 pm., Community Peace Centre Auditorium, Church & Queen, Moncton. Free. Info Kiosks. With Steven Fletcher, Judy MacIntosh, Anne Bernard-Bourgeois.

 

VANESSA TAYLOR, INDUSTRIAL MECHANIC/MILLWRIGHT APPRENTICE

Vanessa Taylor bought her first house this year in Lorneville. She adopted a yellow lab & as she puts it, she is “genuinely happy” with all aspects of her life.

Taylor grew up in Bonny River, a small community outside of St. George. She joined the Millwrights Union 2262 in September 2010, & at the time she was the only female Millwright in the union in NB. She received her certificate in June of 2010 in Saint John at NBCC.

When asked whether she was always interested in becoming a Millwright Taylor replied: “No, definitely not.” After high school she went to university in Fredericton to pursue a degree in social work. “Turns out I really just wanted to party” comments Taylor, “I basically ‘wasted' 3 years & a lot of money at university”. She worked for 5 years at a group home for adults with special needs which allowed Taylor to realize that social work was not the path for her… She decided to make a big change & return to school. After talking to a few of her friends who had pursued a career in the trades, she began researching the opportunities that were offered at NBCC Saint John. The area of Industrial Mechanics attracted Taylor due to its versatility. “In the course you get to make things on a lathe, a milling machine, we also learned different types of welding. It was an awesome course that taught me more than I actually thought I could learn.” As Taylor explains, the name of the certificate is “Industrial Mechanics” but once you work with a union you become a “Millwright”. If you work as a full-time employee with a company then you are a “Journeyman”.

“I am called by the Millwrights Union 2262 for jobs that come up in mills or power plants to name a few places. It could be a scheduled maintenance job or an emergency fix. We replace parts of machinery that have broken or are close to breaking or maybe it's just time for it to be replaced on a scheduled shut down. We could be replacing bearings, fixing conveyor belts, or maybe replacing a part completely. We work on pumps, motors, clutches, or we could have to align equipment. The great thing is that I never know what I will be doing on the next job or who I will be working with. And if there is something that I am unsure of, I always work with a Journeyman that I can swamp with questions if need be. “

In 2006, there were 75,900 construction millwrights & industrial mechanics (except textile) in N.B. 1.5% of those were women…

-  Read the rest of the article: http://bit.ly/MXUr0C

 

COMMUNITY LOAN FUND GETTING RESULTS & NATIONAL ATTENTION

Many years back, I wrote Poverty & Plenty, a report that chronicled the inequality of outcomes that exist between Saint John's neighbourhoods… A number of non-profits are trying to close the opportunity gap. The Saint John Community Loan Fund is arguably one of the most innovative, inspired by the worldwide micro-loan movement. In its 12-year existence, it has changed the lives of countless individuals through a combination of coaching, money management seminars, & small loans… A number of the clients are women. Some of the coaching & small-business planning it provides has been embraced by the Canadian Women's Foundation, which is sharing the Saint John experiment with institutions coast to coast.

One Loan Fund participant, a newly confident woman named Sam, spoke in highly personal terms how the loan fund's Power-Up training seminars had made her ready to embrace the twists of today's economy. Seven of the 9 graduates of her Power-Up seminar had gone on to further education or employment opportunities. The Power-Up training initiative was developed in partnership with Urban Core Support Network, & influenced 36 women last year. At its core, the Loan Fund still exists to hand out loans… Roughly 20 small loans are given out every year... A common loan type involves providing deposit money so that a client can safely move from a substandard apartment & into better housing.

- Excerpts, column by Kurt Peacock, Telegraph-Journal, 29 Jul 2012.

 

HUNDREDS OF WOMEN JOIN CLASS-ACTION LAWSUIT AGAINST RCMP

Lawyers expected dozens of women to contact them with allegations after Janet Merlo, a 19-year veteran of the RCMP, filed a class-action civil suit alleging harassment but more than 200 have contacted them. Their allegations include being passed over for an assignment because of sex, taunting, & sexual & physical assault. Merlo said she suffered bullying & verbal abuse throughout her career from 1991 to 2010 when she left due to depression & post-traumatic stress disorder.

Merlo's lawsuit is one of several filed against the national force by women who say they suffered abuse & harassment on the job. Cpl. Catherine Galliford, the public face of the Air India investigation & the task force that arrested serial killer Robert Pickton, is suing the RCMP in a separate case because of harassment over two decades that included sexual assault & intimidation.

- Excerpts, Dene Moore, Canadian Press, 30 Jul 2012.

 

RESOURCES TO HELP YOU RECOGNIZE SIGNS OF HUMAN TRAFFICKING

Human Trafficking: Canada is Not Immune - Free online training program for front line service providers. How to recognize, protect & assist a person who may have been trafficked. B.C. Office to Combat Trafficking in Persons. http://bit.ly/On8Uja

Human Trafficking in Canada: A Threat Assessment - A national overview of human trafficking activities 2005-09: organized crime involvement, source countries, transnational associations, challenges faced by law enforcement. RCMP Criminal Intelligence. Unclassified in 2010. http://bit.ly/NxTwzu

Hidden Abuse – Hidden Crime. The Domestic Trafficking of Children in Canada: The Relationship to Sexual Exploitation, Running Away, & Children at Risk of Harm. Dr. Marlene Dalley, National Missing Children Services, 2010. http://bit.ly/PMrZMY

Human Trafficking is a Crime - 32 min video. http://bit.ly/PkAP8r

Frequently Asked Questions on Human Trafficking- RCMP. http://bit.ly/SJxJdu

Victor Malarek's books: The Natashas: The New Global Sex Trade, 2003. The Johns: Sex for sale & the men who buy it, 2011.

Invisible Chains: Canada's underground world of human trafficking. Benjamin Perrin, Penguin, 2010.

Poster: I'm Not for Sale, http://bit.ly/Pngwml

Brochure: I'm Not for Sale, http://bit.ly/OFejE9

Connecting the Dots: A Proposal for a National Action Plan to Combat Human Trafficking. A call by MP Joy Smith for an initiative to connect the dots among agencies & NGOs, 2010. http://bit.ly/PkAm68

Toll-Free Crisis Counselling Line for Survivors of Human Trafficking & Exploitation - Referral to local agencies. 24-7 service across Canada. Chrysalis Anti-Human Trafficking Network. 1-866-528-7109; http://bit.ly/PJAniJ

 

ANXIETY & ATTITUDE DIFFERENCES - WOMEN HAVING MEDICAL OR SURGICAL ABORTION

Women who came for an early elective abortion at an abortion clinic answered questionnaires before their abortion, & 2-4 weeks after the abortion. Of the 60 women interviewed, 26 voiced antichoice attitudes about abortion. Anti-choice views were seen in 61% of women having a medical (non surgical) abortion & in 37% of those having a surgical abortion.

The ones with antichoice attitudes were similar to those with prochoice attitudes in age, education, & religion. Their anxiety levels were similar before the abortion. Women who were pro-choice had an anxiety score (range 0-10) of 5.0 before, & 2.7 after the abortion. Women who were anti-choice had an anxiety score of 5.2 before & 4.4 after.

Conclusion: Many women coming to an abortion clinic have antichoice views. This may affect her ability to recover emotionally after the procedure & will have implications for the supportive care they need both before & after. It is important for providers to understand that women undergoing a medical abortion may be more ambivalent about abortion than women undergoing a surgical one.

- Excerpts, Anxieties & attitudes, E.R. Wiebe et al, UBC. Journal of Obstetrics & Gynaecology Canada, Nov 2004. http://bit.ly/PMs8Qm

 

WOMEN BETTER LEADERS THAN MEN?

From a survey of 7,280 leaders & an examination of 360 evaluations of leaders by peers & bosses re effectiveness & strength on the 16 competencies that research shows are important to leadership: Female leaders excel at developing others & building relationships, exhibiting integrity & engaging in self-development. But the women's advantages were not confined to traditional women's strengths. At all levels, women are rated higher in 12 of the 16 competencies. More women were rated as better overall leaders than their male counterparts & the higher the level, the wider that gap.

Two of the traits where women outscored men to the highest degree — taking initiative & driving for results — have long been thought of as particularly male strengths. Men outscored women significantly on only one competence: the ability to develop a strategic perspective. When only men & women in top management are measured on strategic perspective, their relative scores are the same.

Why are we not engaging & fully employing these exemplary women leaders? Blatant discrimination is a potential explanation. Also, women don't feel their appointments are safe, are afraid to rest on their laurels, feel the need to take initiative.

-  Jack Zenger & Joseph Folkman, co-authors of Harvard Business Review article “Making Yourself Indispensable,” Oct 2011 & the book, How to Be Exceptional, 2012. http://bit.ly/PkB97e

 

MEN & WOMEN EQUALLY IRRITABLE

In psychiatric research, irritability has been described as a prominent feature of female-specific mood problems – PMS, etc. A female-specific measure of irritability was eve recently developed. Some have argued for a "male depressive syndrome," also characterized by high irritability… Women are often socialized to hold anger & frustration in, whereas the outward expression of anger & aggression is considered socially acceptable (even desirable) in men. High levels of irritability during teen years are associated with a greater risk of anxiety or depressive disorders during adulthood. Chronically high levels of irritability disrupt sleep & may create stressful situations such as interpersonal conflict…

We asked study participants "What does irritability mean to you?" Many said there are gender stereotypes - the most common being that men tend to display irritability in a more openly aggressive fashion (throw things, fight); women are more passive aggressive (complain to someone, sulk). We administered over 60 possible questions about irritability to over 1,000 study participants. We determined that despite the highly variable ways in which the public & the scientific community have defined irritability, it can be boiled down to a negative emotional state that involves a heightened sensitivity towards events. We found no differences in irritability between men & women. Irritability appeared to vary much more based on factors other than gender, such as age & health status.

- Susan Holtzman, UBC Okanagan received a grant from the Institute of Gender & Health for "Understanding & measuring the construct of irritability in men & women”.

 

WOMEN IN PRISON: BLAMING THE INDIVIDUAL FOR SOCIAL PROBLEMS

Researchers have long claimed that physical abuse & marginalization lead to criminal activity. However, women in prison are taught to blame only themselves for their behavior, according to a new study. There is a connection between the type of abuse experienced by women, marginalization, & whether they will turn to drugs & criminal activity to cope. However, psychiatric & popular discourse portrays female incarceration as the result of poor choices & bad behavior "rather than identifying structural conditions that lead to imprisonment -- including changes in laws, racist & sexist legislation, poverty, lack of resources & jobs, & social vulnerability over the course of one's life."

Women who experience non-sexual physical abuse as well as any type of abuse as adults are more likely to begin using drugs. Those who are victims of sexual abuse as children claim that their imprisonment is a direct nearly inevitable result of the abuse. Marginalized women (ex.: who were unemployed at the time of their arrest or whose parents were also incarcerated) are more likely to turn to drugs to deal with interpersonal violence than women with more resources. "Having few or no options because of their marginalized socioeconomic positions, entrenched racial inequality, & repeated episodes of violence, respondents indicated that criminalized activities became survival mechanisms.”

To prevent female criminal activity, the authors say institutional change & support systems for victims of abuse are needed. "Radical education, community support, decriminalization, job creation, & automatic expungement could work together."

- Excerpts, Women in Prison, Traci Schlesinger & Jodie Michelle, 13 Oct 2011, Psychology & Sociology, http://bit.ly/PkBgQ4

 

IN PARTING

Behind every successful man, there stands a surprised woman.

Maryon Pearson (1901-89), in 1963, wife of then-Prime Minister Lester B. Pearson



 

wib-dqf@gnb.ca
Toll free:
1-877-253-0266
Fax: (506) 453-7977  
www.gnb.ca/women

Women Femmes NB
is sent out twice a month by the provincial government Women's Issues Branch. It provides news related to equality issues, including events, studies, initiatives and information from women's groups, governments, universities, etc.

**Text from non-governmental sources will be published in the language(s) in which it is provided.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     

To unsubscribe, click here. / Pour désabonner, cliquez ici.
Subscribe to Women Femmes NB / Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB
Questions or comments? E-mail us at wib-dqf@gnb.ca or call 1-877-253-0266
. /
Avez-vous des questions ou des commentaires?
Communiquez avec nous par courriel
wib-dqf@gnb.ca ou sans frais 1-877-253-0266
Women's Issues Branch | 551 King Street, Suite A | Fredericton, NB E3B 5H1 /
Direction des questions féminines | 551, rue King, suite A | Fredericton, N.-B. E3B 5H1