Voir ce bulletin sur notre site web. / View this newsletter in your browser.
Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes inscrit-e. / You're receiving this message because you subscribed.
Vous n’êtes plus intéressé-e ? Se désabonner / Not interested anymore? Unsubscribe
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB

 

Faites-nous parvenir vos nouvelles :
wib-dqf@gnb.ca
Sans frais : 1-877-253-0266
télécopieur : (506) 453-7977
www.gnb.ca/femmes

Women Femmes NB est publié deux fois par mois par la Direction des questions féminines du gouvernement provincial. Il diffuse des nouvelles sur les questions d’égalité - des événements, des rapports, des initiatives et des renseignements nous provenant des groupes de femmes, des gouvernements, des universités et autres.

Les textes fournis par des organismes non gouvernementaux seront publiés dans la ou les langues dans lesquels ils nous sont fournis.

 

 

(English version follows)

Women Femmes NB
le 9 novembre 2011

DANS CE NUMÉRO :

  • TRAVAIL DANGEREUX AU CANADA, 2000 À 2010
  • AVIS
  • UNE INFIRMIÈRE « SANE »
  • 384 513 FILLES /FEMMES VIVENT AU N.-B. EN 2011
  • OBJECTIF : 80 000 $ - COALITION POUR L'ÉQUITÉ SALARIALE DU N.-B.
  • VOUS ÊTES SERVEUSE ? VOUS AVEZ INTÉRËT À FAIRE CONNAÏTRE VOTRE OPINION :
  • CAMPAGNE POUR LA SAUVEGARDE DU RECENSEMENT
    LES FEMMES HANDICAPÉES
  • HOMICIDES PAR DES CONJOINTS DE FAIT & AMIS DE COEUR
  • CES FEMMES QUI ABUSENT SEXUELLEMENT

………………………………………………………………………………

Nous remercions toutes les femmes présentes au
Sommet, Voix des femmes, tenu les 4 et 5 novembre 2011.
Si vous n'y étiez pas, vous pouvez toujours nous faire parvenir vos commentaires et suggestions sur le sujet de discussion :
Comment assurer que les voix des femmes de la province continueront d'être entendues ?
wib-dqf@gnb.ca ; 1-877-253-0266 ; télécopieur : (506) 453-7977

 

TRAVAIL DANGEREUX AU CANADA, 2000 À 2010

Parmi les homicides qui, selon la police, étaient directement liés au travail de la victime  :

  • 78 prostituées, dont 5 en 2010
  • 27 employé-e-s dans le domaine du transport (chauffeurs de taxi, de camion ou d'autobus)
  • 26 dans le domaine de la sécurité (ex. : policier, agent de correction ou employé de sécurité)
  • 22 dans le commerce de détail (préposés de stations-service & commis de dépanneurs)
  • 19 personnes travaillant dans les restaurants, les bars & les hôtels
  • 6 concierges

•  L'homicide au Canada, 2010, Tina Hotton Mahony, Juristat StatCan, http://bit.ly/sjnhRQ

 

AVIS

Encourager & promouvoir le mieux-être des hommes – conférence, 29 nov 2011, Fredericton Inn. Assoc. canadienne pour la santé mentale. 125$ (100$ avant 14 nov). 458-1803; cmhafo2@nb.aibn.com ; http://bit.ly/uujWXs

Centre de Kent pour la prévention de la violence - concert de Noël/ levée de fonds, Hert LeBlanc & ami(e)s, Église St-Jean-Baptiste, Bouctouche, dimanche 4 déc 2011, 14h-16h. 20$. 743-5449

Le logement abordable pour femmes sans abri ou à risque – Dîner conférence, Delta Beauséjour, Moncton, lundi 21 nov 2100, 11h30. Comité directeur des sans abri du Grand Moncton. 877-2343.

Les entreprises sociales: Construire des communautés – 4 e Conférence canadienne, Halifax, 20-22 nov 2011. Intro à l'entreprise sociale, Les collectivités & les entreprises sociales dans la région atlantique, Politiques publiques & entreprises sociales, Femmes & entreprises sociales. Conseil pour les entreprises sociales du Canada. http://bit.ly/sig9zN

Pétition en appui de symboles sur les produits contenant des cancérigènes - Plusieurs des 430 substances cancérigènes connues ou potentielles sont utilisés dans la fabrication de produits. Signer la pétition. http://bit.ly/uhceEV

« L'étonnant pouvoir des coopératives » - Sommet international des coopératives, 8 au 11 oct 2012, à Québec. La place des coopératives & des mutuelles dans l'économie mondiale; l'influence sociopolitique mondiale des coopératives & des mutuelles. http://bit.ly/w1hYhV

« Je veux juste témoigner qu'il est possible de revivre & non seulement de survivre après un viol. » - Clémentine Autain, femme politique & journaliste française, dans un nouveau livre, Un beau jour, 3 euros, 30 pages. « Un ouvrage à lire d'une traite : en le refermant, on se dit que tout y est. Que si avec ça, ils n'ont pas compris, s'ils continuent à dire qu'on l'a bien cherché avec notre minijupe, ils seront désespérants » - Critique par Natacha Henry, Les Nouvelles news, oct 2011.

Modèles de services à la petite enfance - Conférence, Montréal, 5-6 juin 2012. Comment font les pays pour maintenir & financer des programmes efficaces en petite enfance? Découvrez les défis auxquels ont fait face le Canada, N.-Z., Finlande, Brésil & G.-B. http://bit.ly/uVrJK5

Huberte & Sonia - Le respect, le goût de l'aventure, les mêmes valeurs – voilà ce qui unit Huberte Gautreau, 75 ans & sa nièce Sonia Gautreau, 28 ans. Découvrez l'admiration mutuelle que partagent ces femmes fortes & généreuses. Visionnez la vidéo (26 min) Mozus. http://bit.ly/rQuCv8

Femmes au cœur de l'économie sociale - Vidéo (17 min, oct 2011) avec des femmes de toutes les régions du monde partageant des perspectives féministes de l'économie sociale: http://bit.ly/rQQ0OP

L'Institut canadien de recherches sur les femmes (ICREF) veut porter attention à l'intersectionalité des expériences des femmes lors de sa mise à jour de ses feuillets sur les questions féministes. Soumettez thèmes & sources portant sur les expériences de racisme & sexisme dans l'emploi, éducation, santé, médias, fondamentalisme religieux. info@criaw-icref.ca ; http://bit.ly/v4aV7h

 

UNE INFIRMIÈRE « SANE »

… est une infirmière examinatrice des victimes d'agression sexuelle, qui a suivi la formation du programme SANE (Sexual Assault Nurse Examiners) et donc connaît les besoins médicaux et psychosociaux des victimes et comment faire bon usage des ressources communautaires pour l'appuyer. Elle offre des soins, du soutien ainsi que des services d'examen et de test, assure la collecte d'éléments de preuve médico-légale et oriente la victime vers des services de suivi.

Les examens se font habituellement dans la salle d'urgence d'un hôpital alors qu'on tente de répondre aux besoins médicaux et au traumatisme psychologique des victimes d'agression sexuelle.

Une agression sexuelle soulève les risques additionnels d'infections transmises sexuellement, d'une grossesse et de complications gynécologiques chroniques. L'impact d'une agression sexuelle sur la santé mentale peut être dévastateur et est associé à un taux plus élevé de dépression, de toxicomanie, de suicide et de troubles du sommeil. Une intervention en temps opportun par une infirmière examinatrice certifiée aide la victime à prendre les premiers pas vers la guérison du traumatisme.

Une infirmière examinatrice SANE n'est qu'une des membres du réseau de services répondant aux incidents d'agression sexuelle, avec les autres membres du personnel médical, les fournisseurs de services communautaires, les conseillers et préposés aux services aux victimes, la police et les procureurs de la Couronne.

Au Nouveau Brunswick, le programme SANE a été offert pour la première fois en 2004 à Moncton; en 2006, il a débuté à Saint-Jean. Récemment, le Saint John Sexual Assault Response Team a été créé afin d'assurer une réponse coordonnée aux agressions sexuelles partout dans la région. On retrouve des infirmières examinatrices des victimes d'agression sexuelle dans diverses régions de la province.

Les agressions sexuelles continuent d'être un problème au Nouveau-Brunswick. Le service de police de la ville de Fredericton a rapporté récemment que dans le troisième quart de l'année courante, le nombre de cas d'agression sexuelle était à la hausse – 13 cas additionnels comparativement à la même période en 2010. Cependant, dans ce dossier, les chiffres posent un défi, puisque la grande majorité (91%) des agressions sexuelles n'est pas rapportée à la police. (CCSJ, Les agressions sexuelles au Canada, 2004, 2007 ; Victimisation, ESG, 2004).

 

384 513 FILLES /FEMMES VIVENT AU N.-B. EN 2011 :

  • 18 000 âgées de 4 ans ou moins
  • 17 700 âgées de 5 à 9 ans
  • 19 300 âgées de 10 à 14 ans
  • 22 400 âgées de 15 à 19 ans
  • 23 400 âgées de 20 à 24 ans
  • 22 700 âgées de 25 à 29 ans
  • 23 500 âgées de 30 à 34 ans
  • 24 100 âgées de 35 à 39 ans
  • 25 800 âgées de 40 à 44 ans
  • 31 200 âgées de 45 à 49 ans
  • 31 700 âgées de 50 à 54 ans
  • 29 800 âgées de 55 à 59 ans
  • 27 000 âgées de 60 à 64 ans
  • 19 700 âgées de 65 à 69 ans
  • 14 900 âgées de 70 à 74 ans
  • 12 250 âgées de 75 à 79 ans
  • 9 700 âgées de 80 à 84 ans
  • 7 000 âgées de 85 à 89 ans
  • 3 400 âgées de 90 à 94 ans
  • 967 âgées de 95 à 99 ans
  • 160 âgées de 100 ans ou plus.

•  Estimations démographiques annuelles, StatCan, 2011, http://bit.ly/uQXdjv

 

OBJECTIF : 80 000 $ - COALITION POUR L'ÉQUITÉ SALARIALE DU N.-B.

Malgré tous les obstacles encourus, les femmes & les hommes qui occupent des emplois à prédominance féminine continuent à se tenir debout. Ils se battent pour l'équité, pour que leur travail soit reconnu à sa juste valeur. Joignez notre combat pour une société plus juste & plus égalitaire. Exprimez votre solidarité. Faites un don. – Message des co-présidentes de la campagne de collecte de fonds de 2011-12, Louise Imbeault & Pamela Coates.

Faites un don (l'option Paypal est offerte) & /ou achetez un objet d'art – des chaises de papier porcelaine (10 $) pour appuyer la campagne. Ces chaises faisaient partie de l'œuvre, Présence d'absence, de l'artiste Marie Ulmer. Voir : http://bit.ly/vH9JUJ

 

VOUS ÊTES SERVEUSE ? VOUS AVEZ INTÉRËT À FAIRE CONNAÏTRE VOTRE OPINION :

Le N.-B. a un sondage en ligne pour obtenir des réactions à une idée à l'étude : un salaire minimum plus bas pour les serveurs recevant des pourboires. Si vous êtes serveuse, membre du public ou employeur, remplissez avant le 14 déc 2011 : http://bit.ly/v58Tll . Parmi les questions posées aux serveuses :

Est-ce que vous mettez vos pourboires en commun pour partager avec les autres employés? Quels seraient les effets d'un salaire minimum spécial pour vous? (Il n'y aurait pas beaucoup d'effets. (Mon revenu total pourrait augmenter si mon employeur me donne plus de quarts de travail. Je devrais travailler plus d'heures /trouver un deuxième emploi pour arriver au même revenu. J'essayerais d'obtenir un emploi dans une autre industrie.)

 

CAMPAGNE POUR LA SAUVEGARDE DU RECENSEMENT

Le Conseil canadien de développement social et des partenaires ont lancé une contestation judiciaire en Cour fédérale pour défendre l'égalité dans le droit de tous les Canadiens d'être comptés. Ils seront en cour le 23 nov 2011. Sans le formulaire long, les communautés importantes - les Autochtones, les Canadiens vivant avec un handicap et les minorités visibles seront sous-représentés. Contribuez : http://bit.ly/txn8OE

 

LES FEMMES HANDICAPÉES

Pour les hommes mariés qui deviennent handicapés, on constatera des échecs dans 50% des mariages & dans le cas des femmes mariées qui acquièrent une déficience, on constate ce phénomène dans 99% des cas. Les événements vécus par les femmes avec incapacité ne s'appliquent pas également – & parfois pas du tout – aux hommes dans la même situation. Elles ont davantage à faire face à des défis comme le manque de possibilités de nouer des relations intimes, les difficultés conjugales & familiales, le déficit d'information.

Chaque étude, programme ou politique devrait prendre en considération les caractéristiques sociodémographiques de la population avec incapacité, notamment que celle-ci chez les femmes se concentre dans le groupe d'âge des 65 ans & plus. Il importe donc de distinguer les caractéristiques particulières à ce groupe d'âge de celles des femmes plus jeunes.

•  Tiré de la nouvelle publication, Des nouvelles d'elles- Les femmes handicapées du Québec, Conseil du statut de la femme du Québec, 2011, http://bit.ly/v39tdF

 

HOMICIDES PAR DES CONJOINTS DE FAIT & AMIS DE COEUR

Les personnes en union de fait sont beaucoup plus susceptibles d'être tués par leur partenaire qu'un conjoint marié. Le taux d'homicides entre conjoints de fait actuels est presque 8 fois plus élevé que le taux d'homicides entre conjoints en droit actuels (1,12 & 0,15 respectivement pour 100 000 de population, Canada, 2010). En fait, le déclin observé depuis 30 ans des homicides entre partenaires intimes (baisse de 32%) est attribué en grande partie à la baisse dans les homicides commis dans le cadre de mariages. Le nombre d'homicides perpétrés par des conjoints mariés a chuté de 52%, alors que les homicides dans le cadre d'unions libres & de fréquentations ont progressé.

L'amélioration du statut socioéconomique des femmes & de l'accès à des ressources pour les victimes de violence sont les raisons données pour la diminution du taux global d'homicide.

En 2010, 89 personnes ont été victimes d'homicide aux mains d'un partenaire intime au Canada, soit 1 de plus qu'en 2009.

•  L'homicide au Canada, 2010, Tina Hotton Mahony, Juristat StatCan, http://bit.ly/tpH8dm

 

CES FEMMES QUI ABUSENT SEXUELLEMENT

Les femmes abuseuses ont toutes une histoire très lourde de victimisation sexuelle ou émotionnelle, beaucoup plus que d'autres types de délinquantes. Elles arrivent à l'âge adulte avec une grande fragilité identitaire, un sentiment d'impuissance & une incapacité à nouer des relations saines. Beaucoup de ces femmes placent un espoir fou dans leur relation de couple. Elles comptent sur l'homme pour les stabiliser & les valoriser, elles sont prêtes à tout pour maintenir cette relation…

Certaines mères agressent leurs filles pour maintenir une fusion dans la victimisation. Comme elles ont été violentées pendant leur enfance, elles violentent leurs petites filles pour en faire un autre elle-même, pour se sentir moins seules. Lorsqu'elles observent que leur mari est attiré par leur fille devenue adolescente, certaines mères prennent les devants, conjurent leur terreur d'être abandonnées soit en agressant elles-mêmes leur fille, soit en l'offrant à leur mari. Elles organisent les évènements, plutôt que d'en être les victimes.

•  Tiré d'un article par Elisabeth Alexandre dans Marie-Claire, oct 2011, http://bit.ly/ugsKfW ; Écoutez une entrevue (20 min) avec la co-auteure d'un livre sur le sujet : http://bit.ly/uQpBkR

 

EN FIN DE COMPTE

Les hommes dans leur ensemble ne peuvent pas encore accepter l'idée de vivre avec une égale. Je crois que c'est pour les maintenir en sujétion dans la vie domestique qu'on insiste sur les incompétences des femmes dans d'autres domaines.

- John Stuart Mill (1806-73), philosophe & économiste britannique, cité par Benoîte Groult.

 

 


 

Send us your news:
wib-dqf@gnb.ca
Toll free: 1-877-253-0266
Fax: (506) 453-7977  
www.gnb.ca/women

Women Femmes NB is sent out twice a month by the provincial government Women's Issues Branch. It provides news related to equality issues, including events, studies, initiatives and information from women's groups, governments, universities, etc.

Text from non-governmental sources will be published in the language(s) in which it is provided.

 

 

Women Femmes NB
November 9, 2011

IN THIS ISSUE:

  • OCCUPATIONAL RISK OF HOMICIDE, CANADA
  • NOTICES
  • WHAT IS A SANE?
  • THERE ARE 384,513 GIRLS & WOMEN IN NEW BRUNSWICK IN 2011
  • OBJECTIVE: $80,000 - NEW BRUNSWICK COALITION FOR PAY EQUITY
  • N.B. SERVERS SHOULD MAKE THEIR OPINION KNOWN!
  • INCREASE IN HOMICIDES COMMITTED BY COMMON-LAW & DATING PARTNERS IN CANADA
  • THE FIGHT TO SAVE THE CENSUS CONTINUES
  • WHY ARE WOMEN LESS LIKELY TO UNDERTAKE & COMPLETE ENGINEERING STUDIES?
  • FEMALE SEXUAL OFFENDERS

………………………………………………………………….……………

Thanks to the many women who attended the summit, Voices of New Brunswick Women, held on November 4 and 5, 2011. If you were not there, you can send us your comments and suggestions on: How do we ensure the voices of New Brunswick women continue to be heard?
Send to wib-dqf@gnb.ca ; 1-877-253-0266 ; Fax: (506) 453-7977

 

OCCUPATIONAL RISK OF HOMICIDE, CANADA

Among homicides that police believe were directly related to the victim's job, between 2000 & 2010:

  • 78 prostitutes, including 5 in 2010
  • 27 employees in transportation-related occupations (drivers of taxis, trucks & buses)
  • 26 in security occupations (ex.: police, correctional officers, security personnel)
  • 22 retail employees (clerks in service stations & convenience stores)
  • 19 restaurant, bar & hotel workers
  • 6 janitors or superintendents.

• Homicide in Canada, 2010, Tina Hotton Mahony, StatCan Juristat, http://bit.ly/vYhQXV

 

NOTICES

2nd Annual Men's Conference “Reaching Out & Promoting Wellness” - Fredericton Inn, 29 Nov 2011. Cdn Mental Health Assoc. $125 ($100 before 14 Nov) 458-1803; cmhafo2@nb.aibn.com ; http://bit.ly/uujWXs

Video tells stories of 4 sexual assault survivors - produced by Kathryn Asher & Mark Leger of Human Development Council, Saint John, for Take Back the Night. 12 min. http://bit.ly/uGCtEm

4th Canadian Conference on Social Enterprise - Halifax, 20-22 Nov 2011. Social Enterprise Council of Canada. Power of Social Enterprise in Building Communities, Intro to Social Enterprise, Community & Social Enterprise in Atlantic Canada, Policy & Social Enterprise, Rural Social Enterprise, Women & Social Enterprise. http://bit.ly/sig9zN

Educators As Change Agents: What Educators Can Do About Violence – Panel. 14 Nov 2011, 6pm, Marshall d'Avray Hall, UNB Fredericton. Elder Gwen Bear, author Mary McCarthy, educator Judy Piers-Kavanaugh & PhD candidates Sherry Rose & Matthew Rogers. Free.

Boot Camp Moms – 2-part radio documentary (1hr each) by CBC's Ideas, about Women Moving Forward, a one-year boot camp to lift women out of poverty using citizenship, literature & education – “could well be the most inventive poverty reduction program in the country”. http://bit.ly/uKfL3v

Doing Business In N.B. – 3-day introduction for immigrants. Free. Champlain School in Milledgeville, 7-9 Dec 2011. sharon.geldart@cbdc.ca

Canadian Research Institute for the Advancement of Women - CRIAW is updating its factsheets & wants to reflect the intersectionality of experiences with racism (of Aboriginal, LGBT & disability communities, racialized groups). Submit themes & sources, incl on race, gender & employment, education, health, media, housing etc., access to justice, & religious fundamentalism, to info@criaw-icref.ca .

Sign a Petition – to advocate symbols on products that contain cancer-causing chemicals. Many of the 430 chemicals considered by WHO to be possible or known carcinogens are used in manufacturing. http://bit.ly/vxEVfa

Participate in a study on return to work issues of cancer patients - If in the past 5 years you've had a diagnosis & were working at the time, or have been an informal caregiver for someone who had cancer, complete 20-min. survey in next 2 weeks: http://svy.mk/vCJqXD Cdn Partnership Against Cancer.

Models of Early Childhood Services International Conference - Montreal, 5-6 June 2012. How can countries maintain & fund effective early childhood programs? Discover the challenges Canada, NZ, Finland, Brazil & U.K. have faced implementing best ECD practices. http://bit.ly/sFDYFh.

“The Amazing Power of Cooperatives”- International Summit – Québec, 8-11 Oct 2012. Sociopolitical influence of cooperatives, role of cooperatives in global economy. http://bit.ly/trzErF

 

WHAT IS A SANE?

Sexual assault nurse examiners (SANEs) are Registered Nurses who have completed an extensive training course and learned the complex medical and psychosocial needs of victims and the utilization of community resources to support sexual assault victims. They provide care and support, examination and testing, forensic evidence collection, and referrals for community follow-up.

Examinations are usually done in hospital emergency rooms where victims of sexual assault deal with the physical injuries and emotional trauma. There are additional risks from sexual assault which include sexually transmitted infections, pregnancy, and chronic gynecological complications. The mental health impact of sexual assault can be devastating with increased rates of depression, substance abuse, suicide, and sleep disorders. The timely response by the sexual assault nurse examiner supports the victim to begin taking steps in healing from the trauma.

A sexual assault nurse examiner is a part of a network of service providers who respond to sexual assault including – other medical staff, community service-providers, counselors along with police, victim services personnel and crown prosecutors.

The New Brunswick SANE program originated in Moncton in 2004 and was expanded to include Saint John in 2006. Recently, the Saint John Sexual Assault Response Team (SART) was formed to provide a co-ordinated response to sexual assault in the region. Sexual assault nurse examiner services are available at varying levels throughout the province.

Sexual assault continues to be a problem in New Brunswick. The Fredericton Police Force released its third quarter statistical report indicating that reported cases of sexual assault has increased from the second quarter of this year and increased by 13 cases compared to the third quarter for 2010. However, quantifying sexual assault continues to be a challenge, since the large majority (91%) of these crimes are not reported to the police. (CCJS, Sexual Assault in Canada 2004 and 2007 - from 2004 GSS on Victimization).

 

THERE ARE 384,513 GIRLS & WOMEN IN NEW BRUNSWICK IN 2011:

  • 18,000 are 4 years of age or less
  • 17,700 are 5 to 9 years of age
  • 19 300 are 10 to 14 years
  • 22 400 are 15 to 19 years
  • 23 400 are 20 to 24 years
  • 22 700 are 25 to 29 years
  • 23 500 are 30 to 34 years
  • 24 100 are 35 to 39 years
  • 25 800 are 40 to 44 years
  • 31 200 are 45 to 49 years
  • 31,700 are 50 to 54 years
  • 29,800 are 55 to 59 years
  • 27,000 are 60 to 64 years
  • 19,700 are 65 to 69 years
  • 14,900 are 70 to 74 years
  • 12,250 are 75 to 79 years
  • 9,700 are 80 to 84 years
  • 7,000 are 85 to 89 years
  • 3 400 are 90 to 94 years
  • 967 are 95 to 99 years
  • 160 are 100 years or over

•  Annual Demographic Estimates, StatCan, 2011, http://bit.ly/rGyID3

 

OBJECTIVE: $80,000 - NEW BRUNSWICK COALITION FOR PAY EQUITY

In spite of all the obstacles, women & men holding jobs mostly done by women continue to stand up. They work towards equity & for their work to be recognized at its fair value. They are saying "No" to wage discrimination based on gender. Join in our efforts to create a just & fair society. - Message from Pamela Coates & Louise Imbeault, Co-Presidents of the 2011-12 Fundraising Campaign of the N.B. Coalition for Pay Equity.

Make a donation (via PayPal or other) and/or buy unique tiny chairs, $10, part of the art piece "Presence of Absence" by local artist, Marie Ulmer. http://bit.ly/v5xqoL

 

N.B. SERVERS SHOULD MAKE THEIR OPINION KNOWN!

The government is consulting New Brunswickers on an idea being considered: a lower minimum wage for servers earning tips. Servers, the public & employers are invited to complete it by Dec. 14, 2011: http://bit.ly/v5MhkZ . Questions for servers include: Do you belong to a tip pool & share tips with other employees? How would earning a tip differential impact you? (It would not affect me much. My total income might go up if my employer was able to give me more shifts. I would have to work more hours at the job / find another part-time job to make ends meet. I would try to find a job in another industry.)

 

INCREASE IN HOMICIDES COMMITTED BY COMMON-LAW & DATING PARTNERS IN CANADA

People in common-law relationships are much more likely to be killed by their partner than are married persons. The rate of homicide in current common-law relationships is nearly 8 times higher than the rate in current marital relationships (1.12 & 0.15 respectively per 100,000 population, Canada, 2010). From 1980 to 2010, the number of homicides by legal spouses decreased 52%, while homicides within common-law & dating relationships increased.

In 2010, there were 89 victims of homicide by an intimate partner, 1 above the number recorded in 2009.

•  Homicide in Canada, 2010, Tina Hotton Mahony, StatCan Juristat, http://bit.ly/sVFICL

 

THE FIGHT TO SAVE THE CENSUS CONTINUES

Canadian Council on Social Development & 12 partners will be in Federal Court on 23 Nov 2011 fighting for Canadians' equal right to be counted in the mandatory short form of the census. The short form asks 10 questions, none of which determines ethnicity & cultural heritage, aboriginal status or disability. The exclusion of the groups of Canadians is a breach of the Charter of Rights & Freedoms. Decision makers will not have the necessary information to serve these groups. Perhaps that's the point?

Make a donation to the data defence fund: http://bit.ly/uZHJcE

 

WHY ARE WOMEN LESS LIKELY TO UNDERTAKE & COMPLETE ENGINEERING STUDIES?

“We found no evidence that women's desire to have families leads them to leave engineering majors. There was no evidence that negative math self-assessment predicts persistence in engineering majors or whether they believe they will be professional engineers.”

Rather, the new study found it was because of the women's lack of professional role confidence, i.e., people's faith in their ability to go into the world & be professional engineers & their belief that engineering fits their interests & values. "Women engineering students go to the same classes, take the same tests, & get the same GPAs as men, sometimes higher. But the women in our study developed less confidence in their engineering expertise & less confidence that engineering is the career that fits them best."

It stems from very subtle differences in the way that men & women are treated in engineering programs & from cultural ideologies about what it means to be a competent engineer. Competence in engineering is associated in people's minds with men & masculinity. These micro-biases happen & they add up.

Engineering programs should do a better job of bringing practicing engineers into the classroom to address the issue of confidence head on & offer more directed internships with working engineers. This practical experience, designed in part by educators familiar with gender biases, could broaden students' conceptions of the role of engineers to include skills they might not realize are important such as communication & teamwork.

•  See ScienceDaily, 25 Oct 2011, http://bit.ly/swxCwf , which cites the study, Professional Role Confidence & Gendered Persistence in Engineering, American Sociological Review, 2011.

 

FEMALE SEXUAL OFFENDERS

The first volume on female-perpetrated sexual abuse, co-edited by Montreal criminology professor Franca Cortoni & forensic psychologist Theresa Gannon, says female sexual abusers – who were behind 1-2% of reported sexual crimes in Canada in the last 10 years - have more mental health issues than male & have a very low rate of recidivism. A common trait among many female sex criminals is severe abuse in their childhood. In some cases, female sex criminals are passive & dependent, while in others they see men as threats, fuelling the need to seek emotional comfort in children. It warns against forming too many set ideas about the women or treatment until further research is done. “We must not be tempted to go down the road of adjusting male-informed models & assessments for use with female sexual offenders.

•  Female Sexual Offenders: Theory, Assessment & Treatment, Wiley, 2010. See chapter 1: http://bit.ly/tcDkU9. Also, Toronto Star, Aug 2010, http://bit.ly/w0ysuH

 

IN PARTING

If poetry could tell it backwards, true, begin that moment shrapnel scythed you to the stinking mud...

You get up, amazed, watch bled bad blood run upwards from the slime into its wounds;

See lines and lines of British boys rewind back to their trenches, kiss the photographs from home - mothers, sweethearts, sisters, younger brothers not entering the story now to die and die and die.

Dulce - No - Decorum - No - Pro patria mori.

You walk away. You walk away; drop your gun (fixed bayonet) like all your mates do too - Harry, Tommy, Wilfred, Edward, Bert - and light a cigarette.

There's coffee in the square, warm French bread and all those thousands dead are shaking dried mud from their hair and queuing up for home...

You lean against a wall, your several million lives still possible and crammed with love, work, children, talent, English beer, good food.

You see the poet tuck away his pocket-book and smile.

If poetry could truly tell it backwards, then it would.

- Excerpt from a poem by U.K poet laureate Carol Ann Duffy, marking the deaths of the last two surviving Britons to fight in the First World War. In 2009, Duffy became the first female poet laureate in the 300 years of that post.

 

 

 


Pour désabonner, cliquez ici. / To unsubscribe, click here.
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB
Avez-vous des questions ou des commentaires? Communiquez avec nous par courriel wib-dqf@gnb.ca ou sans frais 1-877-253-0266 /
Questions or comments? E-mail us at wib-dqf@gnb.ca or call 1-877-253-0266.
Direction des questions féminines | 551, rue King, suite A | Fredericton, N.-B. E3B 5H1/
Women's Issues Branch | 551 King Street, Suite A | Fredericton, NB E3B 5H1