Voir ce bulletin sur notre site web. / View this newsletter in your browser.
Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes inscrit-e. / You're receiving this message because you subscribed.
Vous n’êtes plus intéressé-e ? Se désabonner / Not interested anymore? Unsubscribe
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB

 

Faites-nous parvenir vos nouvelles :
wib-dqf@gnb.ca
Sans frais : 1-877-253-0266
télécopieur : (506) 453-7977
www.gnb.ca/femmes

Women Femmes NB est publié deux fois par mois par la Direction des questions féminines du gouvernement provincial. Il diffuse des nouvelles sur les questions d’égalité - des événements, des rapports, des initiatives et des renseignements nous provenant des groupes de femmes, des gouvernements, des universités et autres.

Les textes fournis par des organismes non gouvernementaux seront publiés dans la ou les langues dans lesquels ils nous sont fournis.

 

 

(English version follows)

Women Femmes NB
le 26 octobre 2011

DANS CE NUMÉRO :

  • LES GARS RESSENTENT LES RÉPERCUSSIONS NÉGATIVES DES STÉRÉOTYPES SEXISTES
  • AVIS
  • LES SOUPERS DE RÉSEAUTAGE "COMPÉTENCE ÇA MARCHE"
  • LES PREMIÈRES MINISTRES DU CANADA
  • CERTAINES CAUSES DE DÉCÈS, NOUVEAU-BRUNSWICK, 2008
  • DEVANT L’INCAPACITÉ DES FEMMES À METTRE FIN À LA VIOLENCE DES HOMMES…
  • LE MANITOBA VALORISE LES AIDANTS NATURELS
  • UN BÉBÉ NE FAIT PAS LE BONHEUR

………………………………………………………………………………

LES GARS RESSENTENT LES RÉPERCUSSIONS NÉGATIVES DES STÉRÉOTYPES SEXISTES

Les jeunes hommes comptent parmi le plus haut taux de mort par accident de la route, suicide et violence. En Jamaïque, au Brésil, en Colombie et dans certaines parties de l'Afrique sub-saharienne, plus de jeunes hommes décèdent de ces façons que dans des pays en guerre. En Europe de l'ouest, ces causes externes représentent plus de 60% de la mortalité parmi les garçons de la naissance à 24 ans.

Dans les pays d'Amérique du nord, d'Amérique latine et les Caraïbes, les garçons arrêtent l'école plus rapidement que les filles. Ils ont également de moins bons résultats académiques. Par exemple, aux États-Unis, la moyenne des notes au lycée est de 3,09 pour les filles et de 2,86 pour les garçons.

Les hommes sont trois à six fois plus susceptibles que les femmes de commettre un homicide. Plus de 90% des homicides commis avec une arme surviennent parmi les hommes. Dans certains pays, la violence liée aux armes conduit à des déséquilibres démographiques. Le Brésil compte près de 200 000 hommes de moins que des femmes dans la tranche d'âge 15-29 ans.

Les jeunes hommes ont des taux plus élevés de consommation d'alcool et de drogues. Les études menées par exemple aux États-Unis et en Afrique du sud, ont révélé que les jeunes hommes qui adhéraient aux perceptions traditionnelles de la virilité étaient plus susceptibles de s'engager dans la consommation de drogue, dans la violence, la délinquance et les pratiques sexuelles non protégées.

Les jeunes hommes sont moins susceptibles de consulter un médecin ou de se rendre dans une clinique ou de se soucier de leur santé – par conséquent, 60% des hommes et des garçons de 15 à 24 ans n'ont pas de connaissances précises et complètes sur le VIH et sur la manière d'éviter la transmission.

- Tiré de Et les garçons dans tout ça ?, rapport 2011 de Parce que je suis une fille, La situation des filles dans le monde, Plan. http://bit.ly/pfAbr6

 

AVIS

Femmes et politique municipale - Atelier dans 3 communautés du N.-B. – Un atelier de 2 jours de la Fédération canadienne des municipalités avec Assoc francophone des municipalités du N.-B., offrant des outils concrets aux femmes qui s'intéressent ou sont engagées en politique municipale ou dans des comités municipaux. Les élections municipales au N.-B. sont prévues en mai 2012. 29-30 oct 2011, édifice municipal de Paquetville. 5-6 nov 2011, hôtel de ville de Dieppe. 19-20 nov 2011, hôtel de ville d'Edmundston. 25 places par atelier. Inscription : 20$. afmnb@afmnb.org ; www.FCM.ca ;http://bit.ly/pfAbr6 . Un atelier en anglais aura également lieu à Moncton les 26-27 nov.

Aide financière disponible pour l'organisation d'activités dans la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d'actes criminels, 22-28 avril 2012. Sensibiliser aux services, aux lois et aux enjeux auxquels font face les victimes, et reconnaître les efforts des fournisseurs de services auprès des victimes. Date limite : 7 nov 2011. victimsweek-semainedesvictimes@justice.gc.ca.

Session d'accueil avec À voix égale NB - Une occasion de réseautage et de discussion au sujet des candidates potentielles aux élections municipales 2012. À voix égale NB est un organisme sans but lucratif qui oeuvre pour plus de femmes en politique. McGinnis Landing, rue Paul, Dieppe, jeudi 3 nov 2011, 16h30 à 18h30. Avisez : jody.dallaire@rogers.com.

Pour une gouvernance équitable - Guide de mise en oeuvre d'une politique d'équité de représentation hommes/femmes – nouvelle publication de la Table de concertation des groupes de femmes Saguenay-Lac-Saint-Jean, destiné aux organismes oeuvrant dans le développement régional ou concernée par une réelle démocratie. http://bit.ly/r93HyW (17Mo)

Vous êtes invitée au lancement de la campagne de collecte de fonds de la Coalition pour l'équité salariale. Jeudi 27 oct 2011, Centre des arts & culture, Dieppe. Conférence des médias à 16h, rencontre sociale jusqu'à 18h. On y révèle les co-présidentes. RSVP : coalitio@nb.sympatico.ca ; 855-0002.

Nancy Hartling de Riverview est 1 des 6 récipiendaires de 2011 du Prix du Gouverneur général de l'affaire « personne » commémorant la lutte des femmes pour être reconnue comme des personnes. L'avocate autochtone Sharon McIvor de la C.-B. est une des autres récipiendaires. http://bit.ly/oOzUuJ

Féminisme et changement social, Enjeux et défis pour l'action et la recherche féministes - 10e édition de l'Université féministe d'été, 20-25 mai 2012, Univ Laval. Le changement social n'est jamais une simple évolution positive, linéaire, prévisible; il comporte des contradictions et des reculs, car il est l'objet de résistances et de luttes de pouvoir. http://bit.ly/pkFhGZ

5 nouveaux chapitres de Femmes au Canada de Statistique Canada sont parus – Ils brossent un portrait statistique de la situation des femmes âgées, des immigrantes, des femmes de minorités visibles, des femmes autochtones ainsi que des Canadiennes en générale en 2010. http://bit.ly/oKPZvp.

Dépression post-partum - Si vous avez connu après la naissance d'un enfant des sentiments permanents de tristesse, manque d'énergie, pertes de mémoire, manifestations d'irritabilité ou de confusion, aidez d'autres mères en devenant mentor au téléphone. 1 877 214-8390 ; http://bit.ly/sqVWrM

Le droit à l'épreuve du genre: Manuel d'orientation des étudiant-e-s en faculté de droit – Assemblé suite à un Sommet visant à former des leaders féministes en droit. Source d'inspiration pour les étudiantes & outil de survie pour la pratique juridique, encourageant le regard critique & dénonciation de l'inégalité. Fonds de charité de l'Assoc. nationale Femmes & Droit Téléchargez : http://bit.ly/pReMW9

Semaine de sensibilisation au cancer du col utérin – 23 au 29 oct 2011. 28 cliniques de dépistage au N.-B. cette semaine. Lieux : http://bit.ly/pmPMlk. Voir le nouveau Guide de pratique clinique pour la prévention et dépistage du cancer du col utérin au N.-B., 2011 http://bit.ly/vH9TEs

 

LES SOUPERS DE RÉSEAUTAGE « COMPÉTENCE ÇA MARCHE »

Les soupers de réseautage « Compétence Ça Marche » ont été instaurés pour fournir aux jeunes femmes de la 9e à la 12e année l'accès à des mentors féminins qui travaillent dans des emplois non traditionnels, en particulier dans les secteurs des métiers spécialisés et de la technologie. Pendant la soirée vous aller échanger avec des femmes qui œuvrent dans ces carrières, apprenez l'art du réseautage, témoignages inspirants de conférencières enthousiastes, échanges informels avec des mentores tout en savourant un délicieux repas et découverte de diverses carrières intéressantes.

Ces soupers donnent aux jeunes femmes la possibilité d'explorer des carrières dans des domaines non traditionnels, d'entendre les histoires inspirantes des mentors et, dans certains cas, de voir comment le travail lui même est fait, et ce dans un milieu encourageant et favorable.

Les participantes repartent en se sentant habilitées et renseignées sur divers choix de carrière possibles.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou vous inscrire à un souper de réseau de contacts féminins à venir, visitez http://bit.ly/phmcL5

 

LES PREMIÈRES MINISTRES DU CANADA

Quatre femmes sont actuellement premières ministres d'une province ou d'un territoire au Canada, le plus grand nombre de notre histoire :

Kathy Dunderdale – la première femme élue à ce poste à Terre-Neuve et Labrador. Depuis 2011.

Christy Clark – la deuxième femme occupant ce poste en C.-B. depuis qu'elle a été choisie pour remplacer Gordon Campbell qui avait démissionné. Depuis 2011.

Eva Aariak – la première femme dans ce poste à Nunavut. Depuis 2008.

Alison Redford - la première femme occupant ce poste en Alberta, depuis qu'elle fut choisie pour remplacer Ed Stelmach, qui avait démissionné. Depuis 2011.

Trois autres femmes ont été premières ministres dans le passé :

Rita Johnston - en 1991 elle devint la première femme première ministre au Canada, lorsqu'elle fut choisi pour succéder à Bill Vander Zalm comme chef du B.C. Social Credit Party. Elle occupa le poste quelques mois puis fut défaite aux élections.

Nellie Cournoyer – en 1991 elle devint la première femme première ministre d'un territoire canadien (TNO, sélection par consensus)

Catherine Callbeck – en 1993 elle devint la première femme élue première ministre (lors d'une élection générale). .

 

CERTAINES CAUSES DE DÉCÈS, NOUVEAU-BRUNSWICK, 2008

Près de 3 200 hommes et 3 200 femmes meurent à chaque année au N.-B. Extraits tirés d'une récente publication de Statistique Canada sur les causes de décès au N.-B. en 2008 :

Accidents : 172 personnes de sexe masculin (dont 73 reliés au transport) ; 114 personnes de sexe féminin (dont 25 reliés au transport)

Alzheimer : 54 hommes ; 116 femmes

Déficiences nutritionnelles : 0 de sexe masculin; 6 de sexe féminin

Grippe & pneumonie : 56 de sexe masculin ; 67 de sexe féminin

Grossesse : 0

Homicide : 3 de sexe masculin; 0 de sexe féminin (Note de la rédaction: en juin 2008, 1 femme d'Edmundston a été retrouvée morte des suites de violence; aucune accusation n'a été déposée)

Maladie alcoolique du foie : 25 hommes ; 4 femmes

Maladies cardiovasculaires graves : 876 de sexe masculin; 953 de sexe féminin

Maladies chroniques des voies respiratoires inférieures : 176 de sexe masculin; 160 de sexe féminin

Suicide : 85 de sexe masculin (32 avec un arme à feu) ; 22 (1 avec un arme à feu)

Syphilis : 0 de sexe masculin, 1 de sexe féminin

Tuberculose : 0 de sexe masculin; 1 de sexe féminin.

Tumeurs malignes : 1 069 de sexe masculin ; 825 de sexe féminin (cancer des poumons, 380 hommes, 225 femmes ; sein, 2 hommes, 120 femmes ; prostate, 113 hommes ; col de l'utérus, 8 femmes)

VIH : 1 de sexe masculin, 0 de sexe féminin

- Extraits, Mortalité : liste sommaire des causes, 2008, Stat Can, 2011. http://bit.ly/n69Ros

 

DEVANT L'INCAPACITÉ DES FEMMES À METTRE FIN À LA VIOLENCE DES HOMMES…

La question à poser en ce qui a trait aux efforts des femmes pour protéger leurs enfants contre l'exposition à la violence devient donc la suivante : Jusqu'à quel point est-il raisonnable de s‘attendre à ce que les mères protègent leurs enfants, compte tenu du fait qu'elles ne peuvent pas contrôler la violence de leur partenaire? Vu le caractère imprévisible et incontrôlable de la violence du partenaire, jusqu'à quel point les mères peuvent-elles être tenues responsables de protéger leurs enfants contre l‘exposition à la violence? Lorsque le personnel des services de protection de l'enfance affirme que son objectif est d'aider les mères à protéger leurs enfants, quelle est la signification de cet objectif si les femmes sont de toute évidence incapables de contrôler la violence des hommes? Pour la plupart des femmes survivantes, sinon toutes, la seule option dont elle disposait pour éliminer ou au moins réduire l'exposition des enfants à la VPI était de quitter l'agresseur. Les deux études canadiennes sur la pratique des services de protection de l'enfance dans les situations de VPI montrent qu'il est présumé que ce sont les femmes qui doivent assumer la responsabilité de quitter l'agresseur et de calmer la violence (Nixon, 2002; Strega, 2005). Devant l'incapacité des femmes à mettre fin à la violence des hommes, l'attente implicite, et parfois explicite, à leur égard est qu'elles doivent quitter l'agresseur afin de protéger les enfants contre l'exposition à la violence. Cependant, même dans les cas où les femmes quittent leur partenaire, il n'existe aucune garantie que les enfants seront à l'abri de la violence. Comme l'ont attesté deux femmes survivantes, la séparation ne garantit pas la fin à l'exposition à la violence ou à la violence.

- Dans le meilleur intérêt des femmes et des enfants : explorer la question du « défaut de protection » dans la péninsule acadienne, Norma Jean Profitt, St. Thomas U., 2008. http://bit.ly/mPsZGz

 

LE MANITOBA VALORISE LES AIDANTS NATURELS

Le Manitoba a adopté une loi qui proclame une Journée des aidants naturels et qui exige que le ministre consulte les aidants naturels (personne qui, sans rémunération et de façon informelle, donne des soins personnels à quelqu'un ayant un handicap ou une maladie ou en raison de l'âge); et fournisse à tous les 2 ans un rapport (où on y trouve entre autre, un inventaire des mesures de soutien disponibles, analyse des besoins des aidants et un examen des progrès accomplis dans la poursuite des objectifs de la loi). Chaque ministère est tenu de prendre des mesures pratiques pour promouvoir auprès de tous, notamment leurs employés, la compréhension des principes généraux de la loi, dont :

La valeur de la contribution économique et sociale des aidants doit être soutenue.

Les aidants doivent être reconnus comme des individus ayant des besoins propres au-delà de leur rôle d'aidant. Il faut appuyer les aidants naturels pour favoriser leur bien-être et leur permettre de prendre part à la vie en famille, dans la collectivité et dans la société, leur permettre d'accéder à un meilleur bien-être économique et une plus grande indépendance et dans la mesure du possible, prendre part à des activités d'emploi et de formation.

- Loi sur la reconnaissance de l'apport des aidants naturels, http://bit.ly/nHZclT

 

UN BÉBÉ NE FAIT PAS LE BONHEUR

… c'est l'une des conclusions de l'enquête sur le bien-être subjectif par l'INSEE, qui a demandé aux Français-es, « Sur une échelle allant de 0 à 10, indiquez votre satisfaction concernant la vie que vous menez actuellement ». La satisfaction moyenne est de 7,3 (6 pour les 10% de personnes les plus modestes, 7,8% pour les plus aisées). Les conditions de vie matérielles (difficultés budgétaires, de logement etc), ont le plus d'impact sur le bien-être ressenti. La santé vient en 2e place. Le travail est en 3e - le chômage et les conditions de travail difficiles ont des effets du même ordre de grandeur. Un seul enfant a « un impact négatif et significatif sur la satisfaction dans la vie par rapport à n'en avoir eu aucun » et l'effet d'une naissance chez ceux qui ont 2 enfants ou plus n'est pas significatif. Le niveau de diplôme a peu d'impact sur la satisfaction – même qu'un non diplômé est plus heureux qu'un diplômé pour un même revenu.

- Institut national de la statistique et des études économiques, France. Les Nouvelles, oct 2011, http://bit.ly/ogCndB

 

EN FIN DE COMPTE

Si on s'est peinturé dans le coin, on marchera sur la peinture.

– Jean Chrétien.

 

 


 

Send us your news:
wib-dqf@gnb.ca
Toll free: 1-877-253-0266
Fax: (506) 453-7977  
www.gnb.ca/women

Women Femmes NB is sent out twice a month by the provincial government Women's Issues Branch. It provides news related to equality issues, including events, studies, initiatives and information from women's groups, governments, universities, etc.

Text from non-governmental sources will be published in the language(s) in which it is provided.

 

 

Women Femmes NB
October 26, 2011

IN THIS ISSUE:

  • CANADIAN TEENS AMBIVALENT ABOUT GENDER EQUALITY
  • NOTICES
  • “SKILLS WORK!® FOR WOMEN” NETWORKING DINNERS
  • WORKING WITH FAMILIES WHERE FATHER BEATS MOTHER
  • CANADA'S FEMALE PREMIERS
  • CAUSES OF DEATH, NEW BRUNSWICK, 2008
  • MANITOBA SETS OUT PRINCIPLES FOR CAREGIVER SUPPORT
  • IS SPORTS JOURNALISM A HOSTILE ENVIRONMENT FOR WOMEN?

………………………………………………………………………………

CANADIAN TEENS AMBIVALENT ABOUT GENDER EQUALITY

Canadian teenagers talk the talk on gender equality but they harbour stereotypical views of appropriate behaviours for men and women, according to a new Plan report that surveyed 1000 youth in Canada (& 4000 elsewhere). 90% of Canadian youth agree gender equality is good for both men and women. But:

45% of Canadian youth agreed that "to be a man you need to be tough" (in U.K., 13%; Rwanda, 26%).

31% of Canadian boys think a woman's most important role is to take care of her home and cook for the family. (U.K., 15%; India, 74%).

48% of Canadian youth think men should be predominantly responsible for earning income & providing for the family. 95% say parents must take equal responsibility for children (Rwanda, 22%; India 9%)

- Excerpts, Teens ambivalent about gender equality, Tamara Baluja, Globe & Mail, 23 Sep 2011. View reports: http://plancanada.ca/page.aspx?pid=2065

 

NOTICES

Justice Canada Victims Fund has $ for projects to mark National Victims of Crime Awareness Week, 22-28 Apr 2012 & that raise awareness about services, laws & issues facing victims & acknowledge service providers. Apply by 7 Nov 2011: victimsweek-semainedesvictimes@justice.gc.ca.

Meet & Greet Event by Equal Voice N.B. - Networking opportunity & discussion about identifying potential female candidates for 2012 municipal election. Learn about Equal Voice, a non-profit multi-partisan group working to increase the number of women at all levels of government. McGinnis Landing, Paul St, Dieppe, Thurs 3 Nov 2011, 4:30-6:30pm. Rsvp jody.dallaire@rogers.com .

Aboriginal Women and Leadership Webinar Part 2 - Thu 27 Oct 2011, 3-4pm NB time. Designed by and for Aboriginal women. To develop understanding of what is leadership, effective networking, working together to create change. Not mandatory to have participated in Part 1. Register http://bit.ly/qeIBmy .

Women & Leadership Workshop: Conflict Resolution – Wed 16 Nov 2011, 6-9 pm, Moncton Operations Centre. Coach NB & Cdn Assoc for Advancement of Women in Sport Register: 877-7769; joanne.lamarche@moncton.ca

Attend Launch of Newly Formed Atlantic Chapter of Canadian Women in Technology - 3 Nov 2011, 2:30pm, Fredericton Convention Centre during NRC Innovation Forum. CanWIT fosters the support and participation of women in technology, works to reduce the number of female tech professionals leaving tech jobs, assists women to move into senior tech positions. http://bit.ly/oA76zn

Women Social Activists of Atlantic Canada: Profiles of Wisdom – Launch of a scholarly website featuring profiles of 27 elder women social activists in Atlantic Canada, by Dr. Liz Burge & Gail Taylor. Meet some of the NB women, discuss how to extend the project. 4 Nov 2011, 11 am, Fredericton Inn. RSVP: abigael@nb.sympatico.ca .

Launch of Coalition for Pay Equity Fundraising Campaign, 27 Oct 2011, Dieppe Arts & Culture Ctre. Media conference at 4pm, reception til 6pm. RSVP: coalition@nb.sympatico.ca ; 855-0002.

Nancy Hartling of Riverview is 1 of the 6 recipients of the 2011 Governor General's Persons Case Awards (commemorating the 1929 case when women won the legal battle to be recognized as persons). Aboriginal activist lawyer Sharon McIvor, of B.C. also received it. www.cfc-swc.gc.ca .

LeaderQuest – 2 events on 3 Nov 2011. Breakfast at Lily Lake Pavilion Saint John, $65. Lunch at Delta Fredericton: $70. See speakers: www.gainmomentum.ca

Gender & the Law: An Introductory Handbook for Law Students - alternative orientation guide to law school by Nat'l Assoc of Women & the Law Charitable Trust. To provide students with inspiration & tools to survive law school and legal practice, & encourage future lawyers to think critically & denounce inequality. By 25 students, professors, lawyers & activists. Download: http://bit.ly/pReMW9

Cervical Cancer Awareness Week is 23-29 Oct 2011 - 28 Pap test clinics being held this week in N.B. See locations: http://bit.ly/pmPMlk. New Cervical Cancer Prevention & Screening Clinical Practice Guidelines for N.B.: http://bit.ly/pFuVut

Rising Tide Not Lifting All Boats – 6-min video on Business News Network. Income gap in Canada has been widening since 90s & now at faster pace than U.S. That worries Cdn Centre for Policy Alternatives senior economist Armine Yalnizyan because it was during strong economic growth. http://bit.ly/rkbzXT

Organizational Vitality, Appreciative Inquiry & Asset-Based Organizational Development – Workshop, Fredericton Renaissance College, 3 Nov 2011, 7-9:30pm. Help to assess where your organization is at before embarking on a planning process. $50. Register: hutchr@nbnet.nb.ca ; 206-3837.

5 New Chapters of Women in Canada: A Gender-based Statistical Report available from StatCan: senior women, immigrant women, women members of a visible minority, Aboriginal women & the female population in general in 2010. http://bit.ly/r5TECR

Miss Representation – It's a film, a school curriculum and a call-to-action website to spark small actions to eradicate gender stereotypes in media, to empower us to challenge labels & encourage males to stand up to sexism and hyper masculinity. See their many campaigns (click Take Action), including Sexy or Sexism? to monitor television networks. www.MissRepresentation.org ; www.sexyorsexism.org/

Alex Himelfarb on Consequences of Tax Cuts - 4-min video. The former clerk of Privy Council says tax cuts lead to greater inequality & erosion of services. Excerpt from a lecture http://bit.ly/paxThS

Developing Partnerships in your Community: Fundamentals for Collaborative Leadership - 4-6 Nov 2011, Dieppe Art & Culture Centre. Learn innovative ways to work & how to choose right practice for situation /group. $850. Contact if cost is a barrier. Register: http://bit.ly/ArtofCollaborativeLeadershipNB .

 

“SKILLS WORK!® FOR WOMEN” NETWORKING DINNERS

“Skills Work!® for Women” Networking Dinners provide young women in grades 9-12 access to female mentors working in non-traditional careers, specifically in skilled trades and technologies. During this event you will meet fascinating women working in these fields, learn about the art of networking, hear inspiring stories from dynamic guest speakers, network informally with mentors while enjoying a great dinner and investigate a variety of interesting career paths.

The dinners provide young women the opportunity to explore careers in non-traditional fields, hear inspiring stories from mentors, and in some cases, even see how the job is done – all in a supportive and encouraging environment.

Participants leave feeling empowered and informed about a variety of career choices available to them.

For more information or to register for an upcoming networking dinner, visit http://bit.ly/nF6SJD

 

WORKING WITH FAMILIES WHERE FATHER BEATS MOTHER

One social worker expected both parents to adhere to a safety plan, explaining that if parents stay together, both are equally responsible to prevent child exposure to intimate partner violence. For example, she expected one man, who goes out for the evening and drinks, to make alternative arrangements to going home intoxicated and becoming abusive. Asking people who act violently toward others to participate in safety planning might seem at odds with the very notion of it, however, for this worker, it was an attempt to compel an aggressor to assume responsibility for his actions. The feasibility of aggressors to participation in safety plans would likely depend on a number of factors such as the severity of violence and willingness to engage in change… It is worthwhile considering under what conditions social workers could expect aggressors to participate in safety plans. Assumptions about their inability to control their actions, particularly their anger, have been challenged by practitioners and researchers in the field of intimate partner violence. Men who abuse their partners are perfectly capable of dealing with their anger outside their homes (Gondolf, 2002). In this regard, Leslie Tutty's (2006) comment is instructive: “Male violence against women partners is not “caused” by anger or loss of control, but by beliefs that provide men permission to control their “wives” and children by deliberately behaving in ways that isolate, intimidate, or punish them…A focus on individual reactions such as anger, as is offered in “anger-management” treatment, is unlikely to address the more profound societal and family belief systems that support using violence and controlling tactics”.

- Excerpt, In The Best Interests Of Women And Children: Exploring The Issue Of “Failure To Protect”, Norma Jean Profitt, St. Thomas Univ., 2010 http://bit.ly/qpDtqd

 

CANADA'S FEMALE PREMIERS

Four women are currently premiers, the most at one time in Canadian history:

Kathy Dunderdale - Newfoundland & Labrador's first elected female premier, in 2011.

Christy Clark - B.C.'s current premier became that province's second female premier when she was chosen to replace premier Gordon Campbell who resigned during his term, in 2011.

Eva Aariak - Nunavut's first female premier, since 2008.

Alison Redford - Alberta's first female premier, chosen to replace premier Ed Stelmach, who resigned during his term, in 2011.

There have been three other female premiers in the past:

Rita Johnston - in 1991 became Canada's first female premier when she succeeded Bill Vander Zalm as head of the B.C. Social Credit Party; she served a few months before being defeated in an election.

Nellie Cournoyer – in 1991 became the first female territorial premier (NWT, through consensus)

Catherine Callbeck – in 1993 became the first woman elected premier (in a general election).

 

CAUSES OF DEATH, NEW BRUNSWICK, 2008

Each year about 3,200 men and 3,200 women die in New Brunswick. Excerpts from a new StatCan publication on causes of death in N.B. in 2008:

Accidents: 172 males (incl 73 transport accidents); 114 females (incl 25 transport accidents)

Alcoholic liver disease: 25 men; 4 women

Alzheimer's disease: 54 men; 116 women

Chronic lower respiratory diseases: 176 males; 160 females

HIV: 1 male, 0 females

Homicide: 3 males; 0 females (Ed.'s note: though in June 2008, a woman was found dead at a scene of violence in Edmundston; no charges have been laid)

Influenza & pneumonia: 56 males; 67 females

Major cardiovascular diseases: 876 males; 953 females

Malignant tumors: 1,069 males; 825 females (incl.: lung cancer, 380 men, 225 women; breast, 2 men, 120 women; prostate, 113 men; cervical, 8 women)

Nutritional deficiencies: 0 males; 6 females

Pregnancy: 0

Suicide: 85 males (incl 32 by firearm); 22 (incl 1 by firearm)

Syphilis: 0 males, 1 female

Tuberculosis: 0 males; 1 female.

- Excerpts, Mortality, Summary List of Causes 2008, Stat Can, 2011. http://bit.ly/nOJrbM

 

MANITOBA SETS OUT PRINCIPLES FOR CAREGIVER SUPPORT

Manitoba has given royal assent to a law that proclaims a Caregiver Recognition Day and requires the minister to consult with caregivers (persons who provide informal, unpaid personal care to persons who live with a disability, an illness or aging) and to provide every 2 years a report on caregivers, incl. an inventory of caregiver supports, a description of caregivers' needs and a review of the progress made in furthering the purposes of this Act. Each department must take measures to promote amongst its employees and others an understanding of the general principles relating to caregivers:

- The social and economic contribution that caregivers make to society should be supported.

- Caregivers should be acknowledged as individuals with their own needs within and beyond the caring role. Caregivers should be supported to enjoy optimum well-being and to participate in family, social and community life & to achieve greater economic well-being and sustainability and, where appropriate, should have opportunities to participate in employment and education.

- The Caregiver Recognition Act, http://bit.ly/nHZclT

 

IS SPORTS JOURNALISM A HOSTILE ENVIRONMENT FOR WOMEN?

The possibility of sexual harassment is enough to convince many female journalists, including me, to abandon their dreams of becoming a sports reporter… A 1998 study into the job satisfaction of 89 U.S.-based female sports reporters found almost half of the participants reported being sexually harassed at work, most often by athletes. Charlotte was just a budding sports writer when she had one of her worst reporting experience. She was interviewing a football quarterback when a group of players made sexual gestures toward her and yelled sexist slurs… In 2009, ESPN's Erin Andrews was standing on the sidelines shuffling through her notes when a linebacker came up behind her and started gyrating… Charlotte accepts sexual harassment as “par for the course,” but understands why many women switch from sports to news. “It's tough on you… You have to work your way up from below zero in this industry.”

Charlotte believes that changing the culture of sports journalism starts with the networks. Hiring more women and giving them more opportunities for advancement will make women less of a novelty. This will prove that women have the know-how and will make reporters less of a target for sexual harassment.

A 2003 study found that women are stuck in entry-level positions, like sideline reporting, while their male colleagues climb the ranks. (This) helps explain why the average career span for female sportscasters is only 10 years.

- Excerpts, Sports Journalism, Paige Ellis, student at Ryerson Univ., May 2011. http://bit.ly/n8mAms

 

IN PARTING

If we are unable to forgive others for their trespasses against us, we allow them to live rent-free inside our heads indefinitely. There is a lot of healing value in the act of forgiveness. You can forgive someone without condoning their actions.

- Internet wisdom by moestooge333standard, 29 Aug 2011.

 

 


Pour désabonner, cliquez ici. / To unsubscribe, click here.
Abonnez-vous au bulletin Women Femmes NB. / Subscribe to Women Femmes NB
Avez-vous des questions ou des commentaires? Communiquez avec nous par courriel wib-dqf@gnb.ca ou sans frais 1-877-253-0266 /
Questions or comments? E-mail us at wib-dqf@gnb.ca or call 1-877-253-0266.
Direction des questions féminines | 551, rue King, suite A | Fredericton, N.-B. E3B 5H1/
Women's Issues Branch | 551 King Street, Suite A | Fredericton, NB E3B 5H1