Cabinet du procureur général

Véhicules confisqués utilisés dans le cadre d'une formation de sauvetage (09/05/06)

NB 634

le 6 mai 2009

RIVERVIEW (CNB) - Deux véhicules à moteur confisqués au profit du gouvernement du Nouveau-Brunswick à la suite d'infractions pour conduite avec facultés affaiblies ont été donnés aujourd'hui au service d'incendie de Riverview. Les pompiers utiliseront les véhicules dans le cadre d'exercices de formation sur l'utilisation d'appareils hydrauliques servant au dégagement de victimes.

(Multimédia)

« Ces véhicules confisqués en vertu de la Loi sur la gestion des biens saisis et des biens confisqués serviront d'outils pratiques pour permettre aux pompiers de la région d'être préparés aux situations périlleuses, par exemple un accident causé par un conducteur avec facultés affaiblies », a expliqué le procureur général, T. J . Burke.

La Loi confère au procureur général le pouvoir de prendre le contrôle, de gérer ou d'aliéner par vente ou autrement les biens saisis ou confisqués au profit du gouvernement du Nouveau-Brunswick conformément au Code criminel du Canada et à la Loi réglementant certaines drogues et autres substances. La nouvelle version de la Loi sur la gestion des biens saisis et des biens confisqués est entrée en vigueur ce printemps. En 2004, le Nouveau-Brunswick a été la première administration à confisquer des véhicules en raison d'infractions pour conduite avec facultés affaiblies.

« Chaque année, nos pompiers se rendent sur les lieux d'accidents terribles qui sont trop souvent attribuables au fait que des conducteurs prennent le volant lorsque leurs facultés sont affaiblies et causent ainsi des décès et des blessures », a souligné Doug Hamer, chef du service d'incendie et de sauvetage de Riverview. « Nous espérons que les efforts du gouvernement du Nouveau-Brunswick visant à empêcher la conduite avec facultés affaiblies continueront à faire en sorte que l'alcool au volant demeure inacceptable au point de vue social. »

M. Burke rappelle à la population les dangers et les conséquences de la conduite avec facultés affaiblies.

« Chaque année, plus de 1 000 Néo-Brunswickois sont déclarés coupables de conduite avec facultés affaiblies et un nombre beaucoup trop élevé de décès et de blessures découle de ce geste manifestement évitable, a-t-il expliqué. C'est pourquoi nous avons adopté des mesures plus rigides pour lutter contre l'alcool au volant et avons lancé une campagne de sensibilisation du public qui rappelle à la population que l'alcool au volant est un mauvais calcul ».

Pour plus de renseignements sur Être…sobre et en sécurité, une campagne de marketing social visant à changer l'attitude et le comportement de la population à l'égard de la sécurité routière, consultez le site Web suivant : http://www.gnb.ca/soyezensécurité.

2009-05-06

PERSONNE-RESSOURCE : Elaine Bell, Cabinet du procureur général, 506-453-6543.

2009-05-06