Entreprises Nouveau-Brunswick

Des producteurs de bois explorent des possibilités de marché en Chine (10/05/13)

NB 726

le 13 mai 2010

FREDERICTON (CNB) - Des entreprises de produits forestiers, des scieries et des producteurs de bois à valeur ajoutée de la province espèrent profiter de nouvelles possibilités dans les secteurs du logement et de la construction de quelques-unes des plus grandes villes du monde au cours d'une mission en Chine du 15 au 23 mai.

« Des changements récents apportés au code du bâtiment de Shanghai ont ouvert des marchés potentiels pour les entreprises du Nouveau-Brunswick qui offrent des produits et services de construction de maisons à ossature en bois », a déclaré le ministre d'Entreprises Nouveau-Brunswick, Victor Boudreau. « Les administrations municipales chinoises sont en train de remplacer leurs vieux logements sociaux en béton par des immeubles modernes à ossature en bois où les appartements sont plus grands.

« De plus, la classe moyenne prend rapidement de l'ampleur en Chine et elle est très friande des maisons isolées de style occidental. Nous croyons que les entreprises du Nouveau-Brunswick sont parfaitement capables de fournir des produits du bois pour toutes les étapes de ces projets de construction. »

Du personnel d'Entreprises Nouveau-Brunswick accompagnera les représentants de l'Association des produits forestiers du Nouveau-Brunswick (APFNB), du Maritime Lumber Bureau et de Cambium Cabinets dans cette mission de huit jours. Le groupe rencontrera des clients potentiels et des représentants du commerce à Shanghai avant de se rendre à Linyi pour un des plus importants salons commerciaux du monde dans le domaine des produits du bois.

Le Programme d'aide au commerce, administré par Entreprises Nouveau-Brunswick, aidera à payer une partie des frais de déplacement.

Le président-directeur général de l'APFNB, Mark Arsenault, représente une trentaine de producteurs de bois d'œuvre, de bois à valeur ajoutée et de produits de pâtes et papiers.

« Nous avons hâte de trouver de nouveaux clients pour nos produits et d'ouvrir une nouvelle route commerciale entre le Canada atlantique et la Chine, a affirmé M. Arsenault. Le ralentissement du marché aux États-Unis nous force plus que jamais à diversifier notre clientèle. Nous allons voir quels types de produits sont en demande et en parler à nos membres en revenant. »

Ce salon commercial sur le bois a lieu quelques mois seulement après la mission multisectorielle qui s'est déroulée en Chine à la fin du mois de janvier et qui regroupait 12 entreprises de divers domaines, y compris l'éducation postsecondaire, la fabrication de bois à valeur ajoutée, le traitement de l'eau et le compost organique.

En 2009, la Chine est devenue le troisième marché du Nouveau-Brunswick, alors que la valeur totale des exportations dépassait les 117 millions de dollars, y compris près de 88 millions de dollars en zinc, 11 millions de dollars en produits de pâtes et huit millions de dollars en produits de la mer. Il s'agit d'une augmentation de plus de 80 millions de dollars des exportations vers la Chine par rapport à 2006.

« La Chine est perçue comme un marché essentiel pour les entreprises exportatrices du Nouveau-Brunswick, a dit le ministre Boudreau. Nous sommes fiers d'appuyer les efforts que font ces entreprises pour forger de nouveaux liens et pour stimuler leurs relations d'affaires existantes. En présentant les produits du bois du Nouveau-Brunswick sur le marché international, nous pouvons ajouter de la valeur à nos produits et services, en plus de nous rapprocher davantage de notre objectif d'autosuffisance. »

2010-05-13

PERSONNE-RESSOURCE : Ashley Bursey, communications, Entreprises Nouveau-Brunswick, 506-461-0942, ashley.bursey@gnb.ca.

2010-05-13