Commission de l'enseignement supérieur des Provinces maritimes

Étude sur la persévérance et la diplomation chez les étudiants des Maritimes (10/02/03)

NB 150

le 3 février, 2010

FREDERICTON (CNB) - Selon un rapport publié aujourd'hui, près de 80 pour cent des étudiants des Maritimes demeurent inscrits à la même université un an après leur admission, et près de 60 pour cent d'entre eux ont obtenu leur diplôme après six ans.

C'est ce que révèle une étude menée par la Commission de l'enseignement supérieur des Provinces maritimes, intitulée Progression des étudiants dans la première université fréquentée : persévérance et diplomation. Le rapport indique aussi que trois pour cent des étudiants qui ont entamé leurs études en 2001 étaient encore inscrits six ans plus tard et que 39 pour cent avaient quitté l'université sans obtenir de diplôme de baccalauréat.

Le rapport ne tient pas compte de la destination des étudiants qui quittent la première université qu'ils ont fréquentée. Certains d'entre eux transfèrent à un autre établissement pour terminer leurs études, mais 19 pour cent de ceux qui ont quitté l'université après leur première année retournent au même établissement au cours des cinq prochaines années.

Selon la perspective adoptée, on pourra interpréter ces chiffres comme étant élevés ou faibles , a expliqué Mireille Duguay, directrice générale de la Commission.  Ce que nous savons toutefois, c'est que, globalement, les tendances observées dans le rapport sont à bien des égards semblables à celles notées dans d'autres études menées aux États-Unis et au Canada. Autrement dit, les taux de persévérance et de diplomation des étudiants des Maritimes sont semblables aux taux des étudiants des autres régions. 

Le rapport indique aussi que les tendances relatives à la persévérance et à l'obtention du diplôme varient selon la discipline, le sexe et la région d'origine. Par exemple, les étudiants inscrits à des programmes appliqués ou professionnels ont plus tendance que tous les autres à persévérer (84 pour cent après un an) et à obtenir leur diplôme en six ans (65 pour cent), tandis que les étudiants inscrits à des programmes de sciences humaines, d'arts et de sciences sociales ont moins tendance à persévérer (73 pour cent après un an) et à obtenir leur diplôme en six ans (52 pour cent).

Les femmes (61 pour cent) ont plus tendance que les hommes (53 pour cent) à avoir obtenu leur diplôme après six ans.

Le rapport est publié sur le site Web de la Commission.

Le projet Mesures du progrès et des résultats des étudiants est financé en partie par le Conseil canadien sur l'apprentissage. Un groupe de travail formé de chercheurs de six universités de la région aide la Commission à élaborer des mesures dans le cadre du projet, y compris les taux de persévérance et de diplomation ainsi que la réussite à des cours. Les données de recherche sont tirées du Système d'information sur les étudiants postsecondaires.

La Commission de l'enseignement supérieur des Provinces maritimes a été établie en 1974 pour aider les établissements et les gouvernements à améliorer le milieu de l'éducation postsecondaire. Les 20 membres de la Commission proviennent des Provinces maritimes et représentent des établissements d'enseignement supérieur, les gouvernements provinciaux et le grand public.

2010-02-03

PERSONNE-RESSOURCE : Dawn Gordon, Commission de l'enseignement supérieur des Provinces maritimes, 506-453-2844, gordond@cespm.ca.

2010-02-03