Éducation

Six écoles participeront à la recherche sur l'utilisation d'ordinateurs portatifs en salle de classe (04/06/22)

NB 718

le 22 juin 2004

FREDERICTON (CNB) - La ministre de l'Éducation, Madeleine Dubé, a annoncé aujourd'hui le choix des six écoles - trois du secteur anglophone et trois du secteur francophone - qui participeront à la recherche sur l'utilisation d'ordinateurs portatifs individuels en salle de classe à compter de septembre 2004.

Les écoles francophones sélectionnées sont l'école Abbey-Landry, du district 1, à Memramcook (région rurale); le Centre d'apprentissage du Haut-Madawaska, du district 3, à Clair (région rurale); et l'école Le Tremplin, du district 9, à Tracadie-Sheila (région urbaine).

Les écoles anglophones sont la Harry Miller Middle School, du district 6, à Rothesay (région urbaine); la Grand Manan Community School, du district 10, à Grand Manan (région rurale); et la Nashwaaksis Middle School, du district 18, à Fredericton (région urbaine).

Selon la ministre Dubé, 24 écoles ont soumis une demande de participation à la recherche.

Il est clair que nos écoles réalisent que l'accès à un ordinateur individuel permettra aux élèves et au personnel enseignant d'accéder à l'information la plus récente et de traiter cette dernière pour appuyer l'apprentissage et l'enseignement, tout en améliorant les compétences informatiques, a-t-elle ajouté. Nous avons eu tellement de demandes - toutes aussi bonnes les unes que les autres - que nous avons décidé de mener la recherche dans six écoles, plutôt que quatre, comme nous l'avions prévu au départ.

Mme Dubé a précisé que les écoles du Nouveau-Brunswick sont déjà des chefs de file dans l'utilisation des technologies de l'information et des communications pour appuyer l'apprentissage et l'enseignement.

Nous avons des ordinateurs dans presque toutes les classes, a-t-elle ajouté. Toutes nos écoles ont accès à Internet à haut débit - la première province au Canada à atteindre ce jalon. Et nous fournissons de plus en plus de cours en ligne à nos élèves et enseignants - près de 40 cours maintenant et 60 cours d'ici septembre 2005.

Grâce aux mesures prises et aux investissements faits jusqu'à maintenant, les élèves et le personnel enseignant s'y connaissent en matière de technologie.

Cette recherche sur l'utilisation d'ordinateurs portatifs en salle de classe est un prolongement naturel de ce que nous avons entrepris dans nos écoles au cours des dernières années pour incorporer l'utilisation de la technologie dans les classes , a expliqué Mme Dubé.

La ministre de l'Éducation a affirmé que cette recherche permettra au ministère de déterminer comment utiliser la technologie informatique à meilleur escient pour appuyer davantage l'apprentissage et l'enseignement.

Les recherches menées partout ailleurs indiquent que le fait d'offrir un accès direct à l'ordinateur pourrait avoir des effets positifs importants sur les pratiques d'apprentissage et d'enseignement, a-t-elle dit. Je pense que cette initiative peut jouer un rôle clé dans la réalisation du Plan d'apprentissage de qualité, lequel consiste à aider nos enfants et nos écoles à atteindre le plus haut degré de qualité afin que la province se classe parmi les trois premières au niveau national et international.

Les chercheurs de deux universités du Nouveau-Brunswick, l'Université de Moncton et l'Université Mount Allison, évalueront l'incidence de l'utilisation de l'ordinateur en salle de classe sur l'apprentissage et l'enseignement.

De concert avec nos partenaires du secteur postsecondaire, nous évaluerons l'incidence de l'utilisation d'ordinateurs portatifs individuels sur les pratiques d'enseignement, l'environnement d'apprentissage, et la motivation et la réussite des élèves, a conclu Mme Dubé. Dans le cadre de la recherche, de l'information sera recueillie auprès des élèves, du personnel enseignant, des administrateurs d'écoles, de la direction des districts et des parents.

La recherche s'étendra sur deux ans. Au cours de la première année, elle s'effectuera auprès d'élèves et d'enseignants de 7e année. Pendant la deuxième année, ces mêmes élèves, alors en 8e année, poursuivront leur participation et une nouvelle cohorte d'élèves de 7e année de la même école se joindront à la recherche.

Les écoles sélectionnées recevront l'appui d'un mentor en technologie. Ce dernier appuiera le personnel enseignant participant en matière d'intégration de la technologie en salle de classe et assurera un soutien technique.

Cette recherche sur l'utilisation d'ordinateurs portatifs individuels en salle de classe est l'une des 71 mesures du Plan d'apprentissage de qualité pour le système d'écoles publiques. Le ministère de l'Éducation a prévu 1,1 million de dollars à son budget de 2004-2005 pour mener cette recherche.

04/06/22

PERSONNES-RESSOURCES : Steve Benteau ou Hugues Beaulieu, communications, Éducation, (506) 444-4714.

04/06/22