Éducation

Le gouvernement investit dans un centre de recherche de l'UNB Saint John (05/07/25)

NB 928

le 25 août 2005

SAINT JOHN (CNB) - L'Institut canadien des rivières (ICR) est ravi d'apprendre aujourd'hui qu'il pourra donner suite à son plan de construire un centre de recherche. Mis sur pied officiellement en 2000 par l'Université du Nouveau-Brunswick, l'ICR a pour mandat d'effectuer des recherches sur l'écosystème des rivières.

(Multimédias)

La ministre de l'Éducation, Madeleine Dubé, le ministre responsable de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), Joseph McGuire, le député fédéral de Saint John, Paul Zed, le député provincial de Saint John Portland, Trevor Holder, et la vice-rectrice de l'Université du Nouveau-Brunswick à Saint John, Kathryn Hamer, ont conjointement fait l'annonce du financement pour des travaux d'infrastructure accordé à l'ICR.

La mise en place d'installations de qualité constituait l'une de ses grandes priorités de l'ICR en matière de financement. Le nouvel édifice à deux étages, qui s'ajoutera au pavillon K.C. Irving, contiendra un laboratoire d'analyse par voie humide et un laboratoire aride, ainsi que des bureaux pour chercheurs, techniciens et étudiants de deuxième et troisième cycles. Le projet prévoit aussi l'achat de matériel permettant la recherche tant en laboratoire que sur le terrain.

Les installations modernisées de l'ICR pourront plus facilement attirer d'autres chercheurs, scientifiques et organismes subventionnaires au moment où l'institut aura atteint la masse critique.

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick est fier d'annoncer une autre contribution à l'amélioration de la capacité d'enseignement et de recherche des universités du Nouveau-Brunswick , a souligné la ministre Dubé. Le financement de l'infrastructure universitaire met en évidence l'engagement ferme et continu du gouvernement envers l'éducation postsecondaire. Grâce au Fonds en fiducie pour l'infrastructure universitaire, nous investissons 35 millions de dollars afin d'améliorer l'infrastructure universitaire du Nouveau-Brunswick. Dans le cadre du Plan de prospérité du Nouveau-Brunswick, nous aidons les universités à améliorer leur infrastructure stratégique et à favoriser l'innovation.

Le gouvernement du Canada, grâce au Programme de développement des entreprises de l'APECA, est fier d'investir 1,6 million de dollars dans la construction d'installations de recherche à l'Institut canadien des rivières , a déclaré le ministre McGuire. Je me réjouis à l'idée que des projets de recherche et développement passionnants se réalisent ici même au Nouveau-Brunswick. Cette réalisation donnera une impulsion à notre économie en mettant des technologies et des connaissances nouvelles au service de l'uniformisation des systèmes de surveillance de l'environnement ainsi que de l'amélioration des services dans le domaine des sciences du milieu aquatique.

Grâce à l'APECA et à la province du Nouveau-Brunswick, l'agrandissement de l'ICR sera la première grande réalisation de notre nouveau plan du campus , a indiqué Mme Hamer. Dans cette nouvelle installation, nos chercheurs et étudiants des deuxième et troisième cycles pourront poursuivre leurs travaux indispensables à l'amélioration de notre santé et de notre environnement.

La province s'engage à faire la promotion de l'excellence en recherche en aidant les universités à améliorer leur infrastructure , a affirmé M. Holder. Notre investissement dans ce projet permettra à l'Université du Nouveau-Brunswick à Saint John de continuer de jouer un rôle de chef de file dans la province et dans la région de Saint John.

L'investissement de l'APECA dans l'ICR est un investissement pour l'avenir , a ajouté M. Zed. Il s'agit d'une excellente nouvelle pour Saint John et ses environs. Le projet place l'UNB et Saint John aux premiers rangs de la recherche et de l'innovation en contribuant à améliorer la qualité des rivières et des systèmes côtiers du Canada.

L'ICR est un réseau de recherche dont l'objet principal est la conservation et la restauration des

écosystèmes des rivières. L'institut collabore directement avec l'industrie et d'autres partenaires, dont les sociétés privées de services-conseils en environnement, dans le but de mettre au point des outils et de trouver des solutions permettant aux entreprises de réduire l'impact de leurs activités sur l'environnement.

Ce nouveau centre favorisera la recherche sur l'élaboration et l'essai sur le terrain d'instruments et de méthodes servant à mesurer les effets des rejets de produits industriels dans les cours d'eau. Les Néo-Brunswickois bénéficieront de la présence d'un centre régional d'excellence capable de cerner les causes des problèmes écologiques et pourront consacrer leur énergie à trouver des solutions pour accroître la viabilité des rivières du Nouveau-Brunswick.

2005-07-25

PERSONNES-RESSOURCES : Communications, Ministère de l'Éducation, (506) 444-4717; Valérie Poulin, Directrice des communications, Cabinet du ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, Joseph McGuire, (613) 941-7241; Stéphanie Bilodeau, Agente principale des communications, APECA (N.-B.), (506) 452-3304; Dan Tanaka, Gestionnaire des communications, UNB à Saint John, (506) 648-5697.

2005-07-25