Éducation

Le Nouveau-Brunswick se dote d'un nouveau plan d'éducation (07/06/05)

NB 707

le 5 juin 2007

FREDERICTON (CNB) - Le premier ministre, Shawn Graham, et le ministre de l'Éducation, Kelly Lamrock, ont dévoilé aujourd'hui un nouveau plan d'éducation pour le Nouveau-Brunswick.

Les enfants au premier plan a pour but de jeter les bases du meilleur système d'éducation publique au pays.

(Multimédias)

« Au seuil d'une nouvelle ère au Nouveau-Brunswick, notre gouvernement met tout en œuvre pour atteindre l'autosuffisance pour notre province d'ici 2026 », a déclaré le premier ministre Shawn Graham. « Afin de pouvoir atteindre cet objectif, il faut commencer avec notre plus importante ressource, les enfants du Nouveau-Brunswick. »

Les enfants au premier plan se fixe trois buts qui reflètent les trois principales étapes du cheminement scolaire des enfants.

  1. Au moment où ils entreront en maternelle, les enfants seront prêts à entreprendre leur parcours scolaire.
  2. À la fin de la 5e année, les enfants auront maîtrisé les habiletés de base en lecture, en écriture et en mathématiques.
  3. Avant la fin de leurs études secondaires, les enfants auront eu l'occasion de découvrir leurs forces ainsi qu'un domaine qui les passionne.

« Depuis ma nomination au poste de ministre de l'Éducation, j'ai rencontré autant d'élèves, d'enseignants, de directeurs d'écoles, de parents et de gens d'affaires que j'ai pu, a fait savoir le ministre Lamrock. Je leur ai demandé de me donner des idées sur la manière d'encourager les enseignants les plus innovateurs, d'intervenir plus tôt auprès des enfants en difficulté et d'inciter les écoles à donner à chaque enfant la chance de découvrir ce qu'il aime faire. Les réponses que j'ai reçues m'ont guidé dans la rédaction de ce plan. »

Les enfants au premier plan contient huit engagements, incluant plus de 140 mesures, qui donneront au Nouveau-Brunswick le titre de chef de file en éducation.

  • Bien préparer l'enfant à l'école
  • Agir avec urgence en littératie, numératie et sciences
  • Éveiller la passion d'apprendre
  • Donner à nos enseignants les outils pour innover et être des agents de changement
  • Tenir notre promesse à l'égard de l'inclusion scolaire
  • Créer de nouveaux liens entre l'école et son milieu
  • Développer une forte identité culturelle et linguistique
  • Créer des milieux scolaires sains et sécuritaires

Afin de mesurer les progrès de notre système éducatif, le ministère de l'éducation a élaboré une fiche de rendement équilibré. Il s'agit d'un indice composé de 23 éléments qui s'appuie sur les huit engagements du plan éducatif, au moyen duquel on pourra déterminer si le système éducatif s'améliore et répond aux cibles et aux normes fixées.

Le succès de ce plan implique l'engagement et la collaboration de tous dans l'éducation des enfants de la province. Pour montrer aux jeunes Néo-Brunswickois que les politiciens, les éducateurs, les familles, les communautés et les milieux d'affaires s'impliquent dans leur éducation, le ministre de l'éducation formera une alliance qui deviendra le symbole de cet engagement collectif envers les enfants.

« J'invite tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises à travailler ensemble pour réaliser la vision de ce plan quinquennal, a ajouté le premier ministre. C'est en faisant vraiment passer les enfants au premier plan, que nous constaterons les progrès de l'avancée du Nouveau-Brunswick vers l'autosuffisance. »

Les enfants au premier plan est disponible en ligne.

2007-06-05

NOTE DE LA RÉDACTION : Ci-joint, une liste des huit engagements présentés dans Les enfants au premier plan. PERSONNES-RESSOURCES : Jason Humphrey ou Angélique Binet, Communications, Éducation, 506-444-4714.

Les enfants au premier plan

1. Bien préparer l'enfant à l'école

  • Mettre sur pied l'initiative Je suis prêt pour l'école destinée à préparer les enfants et leur famille à l'entrée en maternelle. Celle-ci comprend un programme pour rejoindre les parents, des cliniques de préparation à l'entrée à l'école et une évaluation des capacités langagières en bas âge.
  • Lorsqu'un enfant requiert un plan d'intervention, veiller à ce qu'il soit établi de concert avec les parents avant que l'enfant n'entre à l'école.
  • Améliorer la préparation à l'entrée à l'école en renforçant la collaboration avec les ministères concernés.
  • Appuyer les efforts provinciaux pour améliorer l'alphabétisation des adultes.

2. Agir avec urgence en littératie, numératie et sciences

  • Insister sur les réalisations en début de scolarité en lançant l'initiative Je peux apprendre pour s'assurer que les élèves de la maternelle à la 5ème année acquièrent les connaissances de base en littératie, numératie et sciences. Le programme reposera sur les actions suivantes : ajouter de nouvelles ressources; ajouter des évaluations en littératie en 4e année et en numératie en 3e année; appuyer les meilleures pratiques d'intervention auprès des élèves qui ont des difficultés grâce au Fonds d'innovation en apprentissage; veiller à ce que les écoles intègrent les meilleures pratiques d'intervention dans leur plan d'amélioration afin d'obtenir de meilleurs résultats; mettre davantage l'accent sur l'enseignement des sciences en début de scolarité.

3. Éveiller la passion d'apprendre chez les enfants

  • Accroître les possibilités d'apprentissage dans les domaines des métiers et des arts, en créant l'initiative J'élargis mes horizons; s'assurer que les enseignants ont reçu une formation en matière d'apprentissage expérientiel; examiner diverses options en matière d'environnements d'apprentissage alternatifs.
  • Reconnaître qu'une éducation de qualité commence par un enseignement de qualité : en élaborant une stratégie de perfectionnement professionnel pluriannuelle; en s'assurant que le programme de congés d'études est lié à la stratégie de perfectionnement professionnel pluriannuelle; en organisant le Forum du ministre sur les meilleures pratiques; en effectuant un examen des tâches administratives du personnel enseignant; en élaborant un programme d'accréditation de la formation universitaire des enseignants; en appliquant une stratégie de recrutement et de rétention des enseignants.
  • Encourager les enfants à devenir des citoyens actifs : en créant un groupe d'étude du ministre sur l'éducation à la citoyenneté qui sera chargé de faire des recommandations en la matière sur les programmes d'études; en faisant participer les jeunes aux efforts d'amélioration des composantes touchant la citoyenneté dans le système scolaire; en utilisant des approches variées pour sensibiliser les élèves à la citoyenneté par l'entremise d'élections factices ou des modèles de parlements; en incluant des volets sur l'environnement dans l'enseignement primaire et secondaire; en examinant la possibilité d'ajouter l'apprentissage en milieu communautaire aux exigences requises pour l'obtention du diplôme d'études secondaires.
  • Célébrer les écoles rurales : en établissant une politique pour les écoles rurales afin d'étudier leurs défis uniques en matière de financement et de ressources pédagogiques; en examinant les possibilités d'offrir des services d'aide aux devoirs en ligne; en encourageant une plus grande participation aux cours actuellement offerts en ligne.
  • Moderniser les bibliothèques scolaires : en dressant un plan quinquennal de modernisation qui mette l'accent sur l'établissement de normes de service, la formation du personnel, la technologie et d'autres ressources connexes; en encourageant une plus grande collaboration entre le Service des bibliothèques publiques du N.-B. et les écoles; en appuyant le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport dans la mise en œuvre d'une politique du livre axée sur la promotion des auteurs néo-brunswickois et le développement de l'industrie du livre au Nouveau-Brunswick.
  • Offrir une orientation et une évaluation basées sur les forces de l'élève : en élaborant un modèle d'orientation scolaire basé sur les forces de chaque élève de la 6e à la 12e année; en augmentant l'apprentissage et les évaluations à l'aide du portfolio; en travaillant avec les écoles et d'autres ministères pour assurer une bonne transition entre les différents niveaux scolaires, et vers les études ou la formation postsecondaire et le marché du travail.
  • Accroître la participation et la réussite aux études postsecondaires : en travaillant avec les universités et les collèges pour offrir des camps d'initiation aux études postsecondaires aux élèves de la 7e à la 12e année; en permettant la double inscription aux élèves afin qu'ils puissent suivre des cours au collège communautaire ou à l'université; en s'associant avec des établissements d'enseignement postsecondaire pour déterminer s'il existe une corrélation entre les notes scolaires et le succès dans les études postsecondaires.

4. Donner à nos enseignants les outils pour innover et être des agents de changement

  • Établir un Fonds d'innovation en apprentissage qui appuiera les projets novateurs d'enseignants et d'équipes scolaires, et qui encouragera la participation des collectivités et du secteur privé.
  • Créer le groupe d'action sur la pensée critique pour s'assurer que l'ensemble des programmes d'études et les mécanismes d'évaluation tiennent compte des éléments de la pensée critique.
  • Créer un centre de ressources virtuelles pour les enseignants qui leur permettra de partager leurs ressources et leurs meilleures pratiques tout en leur offrant du perfectionnement professionnel.
  • Appuyer de nouvelles pratiques en enseignement qui stimuleront les élèves doués et les pousseront à se dépasser.
  • Établir un plan pluriannuel afin de doter les salles de classe de nouvelles technologies et inclure les technologies d'assistance comme moyens d'appuyer les enfants ayant des troubles d'apprentissage.
  • Investir, par l'entremise du Fonds d'innovation en apprentissage, dans des ordinateurs portables pour les écoles qui ont élaboré les meilleurs plans d'utilisation de la technologie.

5. Tenir notre promesse à l'égard de l'inclusion scolaire

  • Entreprendre l'élaboration d'une stratégie quinquennale pour relever les défis liés à la composition des classes.
  • Travailler avec le Comité ministériel sur l'inclusion scolaire pour clarifier, définir et promouvoir les objectifs de l'inclusion scolaire.
  • Entreprendre une révision des rôles, responsabilités et compétences du personnel scolaire concerné.
  • Déterminer les services essentiels à fournir aux élèves ayant des besoins éducatifs ou médicaux particuliers en collaboration avec les ministères de la Santé, des Services familiaux et communautaires et du Bureau des ressources humaines (BRH) afin d'assurer une prestation intégrée des services.
  • Améliorer l'efficacité des plans d'intervention en exigeant des écoles qu'elles fixent des cibles claires et mesurables en matière de rendement.
  • Commencer à accroître le nombre d'enseignants-ressources pour donner suite aux recommandations du rapport MacKay.
  • Élaborer une stratégie sur l'autisme qui comprendra la formation dans ce domaine de 400 aides-enseignants et enseignants-ressources pendant les quatre prochaines années.
  • Élaborer une Stratégie provinciale sur les troubles d'apprentissage.
  • Entreprendre une révision de la formule de financement pour les élèves ayant des besoins particuliers pour s'assurer que le financement est adéquat.
  • Travailler avec le Défenseur des enfants et de la jeunesse pour améliorer les mécanismes de résolution des problèmes pour les parents et les enfants ayant des besoins particuliers.

6. Créer de nouveaux liens entre l'école et son milieu

  • Lancer 75 nouveaux projets d'écoles communautaires (30 à la première étape) dans le cadre de la nouvelle Politique des écoles communautaires.
  • Collaborer avec le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport à la mise en oeuvre du programme ALLEZ-Y NB qui vise à offrir des activités physiques après l'école, tôt le matin ou encore à l'heure du dîner.
  • Collaborer avec le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport à la mise en oeuvre du programme « Le Maillon » à l'intention des élèves de la 6e à la 2e année afin de promouvoir l'utilisation des ressources communautaires.

7. Développer une forte identité culturelle et linguistique

  • Examiner la question de l'enseignement du français langue seconde dans le secteur anglophone.
  • Examiner les programmes d'enseignement de l'anglais langue seconde et la prestation de ces programmes dans la province.
  • Travailler avec le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport à l'élaboration et à la mise en oeuvre d'une politique culturelle et linguistique pour le secteur francophone.
  • Soutenir les expériences et les échanges en langue seconde pour les élèves.
  • Offrir une formation linguistique aux nouveaux Canadiens.
  • Examiner les défis auxquels doit faire face le secteur éducatif francophone.
  • Appuyer les services de francisation pour les enfants des parents qui ont droit à l'éducation en français mais qui ne maîtrisent pas assez la langue française.
  • Améliorer l'éducation des élèves des Premières Nations en établissant de nouvelles ententes de partenariat avec le gouvernement fédéral et les Premières Nations sur l'amélioration des programmes et services éducatifs pour les élèves autochtones.
  • Établir un nouveau Comité consultatif ministériel des Premières Nations sur les questions relatives aux programmes d'études.
  • Élaborer et mettre en oeuvre la Stratégie sur l'éducation des élèves des Premières Nations basée sur les travaux du Comité consultatif provincial sur l'éducation des Autochtones.

8. Créer des écoles saines et sécuritaires

  • Trouver de nouveaux moyens pour réduire l'intimidation, la violence, l'homophobie et d'autres formes de discrimination et consulter les jeunes par l'entremise de sondages.
  • Réviser les Politiques 701 et 703 et adopter un code de conduite de l'élève.
  • Travailler avec la GRC et d'autres services de police municipaux afin d'élaborer des protocoles d'évaluation des menaces et d'intervention en cas d'urgence.
  • Encourager les élèves à avoir un mode de vie sain en élaborant un programme d'éducation et d'activités physiques pour toutes les écoles et appuyer l'initiative du premier ministre sur l'utilisation du podomètre.
  • Appuyer le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport dans l'organisation des Jeux provinciaux du Nouveau-Brunswick.
  • Travailler avec le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport pour définir les critères d'une bonne condition physique.
  • Demander aux districts d'élaborer des plans d'amélioration pour l'ensemble de leur infrastructure et examiner la possibilité d'établir un budget pluriannuel des immobilisations.
  • Améliorer l'efficacité énergétique des écoles.
  • Réviser les normes de bâtiment et évaluer le transport scolaire.

2007-06-05