Éducation

Mesures pour améliorer les résultats des élèves francophones en littératie, en numératie et en sciences (08//04/29)

NB 571

le 29 avril 2008

FREDERICTON (CNB) - Le ministre de l'Éducation, Kelly Lamrock, a dévoilé aujourd'hui des mesures déterminantes pour améliorer les résultats scolaires des élèves francophones en littératie, numératie et sciences.

(Multimédias)

« Devant le constat répété des faibles résultats scolaires du Nouveau-Brunswick lors des évaluations nationales et internationales, nous devons agir avec urgence et dès le plus jeune âge. L'une des priorités du plan d'éducation de notre gouvernement, Les enfants au premier plan, est de mettre l'accent sur une bonne préparation à l'école qui garantit la réussite des élèves à l'école et dans la vie », a expliqué le ministre de l'Éducation, Kelly Lamrock.

Ces mesures destinées à améliorer la maîtrise des notions de base en littératie, en numératie et en sciences sont axées autour des points suivants :

« Si nous voulons établir le meilleur système d'éducation au pays, notre province doit donner une chance égale à chaque élève d'acquérir les compétences requises en littératie, en mathématiques et en sciences d'ici à la fin de la 5e année en intervenant dès leur inscription à l'école », a expliqué M. Lamrock.

Pour faire suite à ces évaluations précoces et assurer un suivi des progrès de l'élève dans ses apprentissages de base, d'autres évaluations provinciales seront ajoutées. Les évaluations de mathématiques en 3e année, de littératie en 4e année, de français en 5e année et de sciences de la nature en 8e année s'ajouteront à celles qui existent actuellement en littératie (2e année), en français (8e et 11e année), en mathématiques (5e, 8e et 11e année) et en sciences (5e année).

« Nous nous appuierons sur chaque district pour rehausser les résultats scolaires des élèves en leur demandant d'établir, dès cette année, dans chaque école, une cible à atteindre pour chaque évaluation provinciale, et ce en concertation avec le ministère. Ainsi les districts auront la responsabilité de mettre en œuvre des stratégies de soutien qui permettent aux écoles qui ont de la difficulté à atteindre leurs cibles d'améliorer leurs résultats en littératie, en numératie et en sciences », a expliqué K. Lamrock.

De sorte à rendre l'enseignement des matières de base plus dynamique et adapté au contexte de l'enseignement en milieu minoritaire, les enseignants recevront de la formation et de nouveaux outils pédagogiques.

Parmi ceux-ci :

En juillet 2007, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé son nouveau plan d'éducation, Les enfants au premier plan. Celui-ci établit un certain nombre d'objectifs audacieux pour garantir que les enfants néo-brunswickois se trouvent au centre du système d'éducation et que la province réussira et atteindra l'autosuffisance grâce à l'établissement du meilleur système d'éducation au pays.

2008-04-29

PERSONNE-RESSOURCE : Angélique Binet, Communications, Éducation, 506-444-4714.

2008-04-29