Éducation / Cabinet du premier ministre

Les consultations conduisent à l'amélioration des programmes de français langue seconde (08/08/05)

NB 1124

le 5 août 2008

FREDERICTON (CNB) - Une nouvelle option d'immersion en 3e année, une initiation à la langue française et à la culture pour tous les élèves de la maternelle et de l'école élémentaire et davantage d'options en français au secondaire font partie des faits saillants du modèle amélioré d'enseignement en français langue seconde annoncé, aujourd'hui, par le premier ministre, Shawn Graham, et le ministre de l'Éducation, Kelly Lamrock.

(Multimédia)

Notre gouvernement s'est engagé à assurer une éducation de qualité à nos enfants, a affirmé M. Graham. Avec notre plan, Les enfants au premier plan, nous avons préparé le terrain pour que notre système d'éducation soit le meilleur au Canada, un élément clé de l'autosuffisance. Ce modèle amélioré de FLS contribuera à atteindre cet objectif.

Le ministre Lamrock a dit que les changements fournissent aux élèves de la maternelle, de la première et de la deuxième année un curriculum commun et aborde la question de ségrégation des élèves qui a un impact négatif sur l'enseignement en salle de classe.   Pendant notre récente consultation publique récente, nous étions encouragés de prendre les mesures nécessaires pour éliminer la ségrégation en salle de classe, particulièrement dans les bas niveaux, afin d'améliorer la composition de la salle de classe. Cela permettra aux enfants d'avoir trois années d'enseignement dans leur langue maternelle et de mettre l'accent sur le niveau de littératie. 

Le modèle révisé est le fruit des consultations intensives menées auprès de la population sur la façon d'améliorer l'enseignement en français langue seconde dans les écoles anglophones de la province.

Le programme révisé de FLS comprendra les éléments suivants :

Après avoir terminé le programme universel à la fin de la 2e année, les élèves auront le choix de s'inscrire au programme d'anglais principal ou au programme d'immersion en 3e année, lorsque leur nombre le justifiera.

Pour les enfants qui s'inscrivent au programme d'immersion en 3e année, qui remplace le programme existant d'immersion précoce en 1re année, la majeure partie de l'enseignement se fera en français au cours des années suivantes.

Les enfants qui optent pour le programme d'anglais principal continueront d'être exposés aux modules de français en 3e année pour ensuite suivre des cours de français pré-intensif en 4e année et des cours de français intensif en 5e année.

Après avoir terminé leur 5e année, les élèves auront le choix soit de poursuivre le programme d'anglais principal combiné au français post-intensif, soit de s'inscrire au programme d'immersion de la 6e année, lorsque leur nombre le justifiera, comme nous l'avons proposé en mars.

Le programme d'immersion de la 6e année sera amélioré par rapport au programme actuel d'immersion tardive parce que les élèves commenceront leur immersion avec une base plus solide en français. Pour ceux qui s'y inscriront, la majeure partie de l'enseignement se fera en français.

Les élèves qui ne vont pas en immersion se retrouveront dans le programme d'anglais principal combiné au français post-intensif. Ils auront 200 minutes de français par semaine en deux ou trois blocs intensifs et toutes les autres matières seront enseignées en anglais.

Les trois programmes se termineront à la fin de la 10e année lorsque tous les élèves subiront un test de compétence orale en français. Par la suite, les élèves qui obtiendront une note de niveau intermédiaire ou supérieur au test pourront choisir parmi les cours disponibles en FLS en 11e et en 12e année. La gamme de cours offerts en français dans ces années sera élargie et un plus grand nombre de cours seront offerts en ligne.

À la fin de la 12e année, les élèves pourront choisir de subir un autre test de compétence en français. Les objectifs du programme à la fin de la 12e année sont les suivants :

Il est attendu qu'un plus grand nombre d'occasions d'apprendre à l'école, dans les activités parascolaires, par la motivation personnelle et avec l'appui des parents, environ 5 à 10 % des élèves dans le programme d'anglais principal et d'élèves en immersion dès la 6e année seront en mesure d'atteindre un niveau avancé de français. Les élèves qui obtiennent des résultats plus élevés en 12e année qu'en 10e année recevront un deuxième certificat d'habileté mis à jour.

Afin d'offrir aux élèves des expériences authentiques en français et de favoriser l'interaction entre les élèves inscrits dans les deux programmes d'immersion et dans le programme d'anglais principal, nous élaborerons, pour les écoles intermédiaire et secondaire, une nouvelle politique sur les milieux d'apprentissage bilingues qui comprendra des activités parallèles aux programmes et parascolaires. Les directions d'école seront tenues de mettre en oeuvre cette politique.

Nous avons consulté la population néo-brunswickoise de façon approfondie, nous avons écouté ce que les gens nous ont dit et nous en avons tiré les leçons qui s'imposaient, a souligné M. Lamrock. Ce modèle-ci est vraiment le fruit des consultations et nous remercions sincèrement les nombreuses personnes qui y ont contribué.

Misant sur le succès du processus de consultation, nous allons former un comité consultatif ministériel se composant d'experts en éducation et d'intervenants clés. Ce comité travaillera avec le ministère de l'Éducation afin d'élaborer les nouveaux modules de français pour le programme universel de la maternelle à la 2e année, les modules de français pour les élèves de la 3e année qui ne sont pas en immersion, la nouvelle option d'immersion de la 3e année et la politique sur les milieux d'apprentissage bilingues.

Nous sommes emballés par ce comité consultatif, a indiqué le ministre. Notre processus de consultation a été incroyablement productif et nous avons hâte de continuer le dialogue en choisissant, pour siéger à ce comité, des personnes qui ont participé au processus.

Tout comme dans le modèle existant, les élèves qui ont commencé l'immersion précoce en 1re année l'an dernier ou avant conserveront leurs droits acquis et pourront choisir de rester dans le programme; ceux qui n'ont pas opté pour l'immersion entreront en français intensif en 5e année et auront le choix de s'inscrire au programme de français post-intensif ou d'immersion de la 6e année, lorsque leur nombre le justifiera.

Aujourd'hui, nous avons mis de l'avant d'importantes améliorations qui permettent de mieux équilibrer, d'une part, la nécessité de réduire le regroupement des élèves selon leurs aptitudes et, d'autre part, la nécessité d'offrir des programmes de FLS plus englobants pour la seule province bilingue du Canada , a déclaré M. Graham.

Une révision complète du programme sera faite à la fin de l'année 2015-2016, alors que les élèves qui ont commencé le programme révisé de français langue seconde termineront leurs études secondaires.

Depuis le lancement de son plan d'éducation d'ensemble en juin 2007, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a mis sur pied une série d'initiatives visant à améliorer le système d'éducation publique de la province. Le plan a trois objectifs principaux : faire en sorte que les enfants arrivent à l'école prêts à entreprendre leur parcours scolaire; qu'ils quittent l'école élémentaire en ayant maîtrisé les habiletés de base en lecture, en écriture et en mathématiques; et qu'ils terminent leurs études secondaires en ayant découvert leurs forces personnelles et en étant prêts à entamer la prochaine phase de leur vie.

2008-08-05

NOTE DE LA RÉDACTION : Des renseignements généraux suivent. PERSONNES-RESSOURCES : Lisa Harrity ou Angélique Binet, 506-444-4714.

Échéancier pour le déploiement du programme révisé de FLS

Un document d'information complet est disponible en ligne.

2008-08-05