Énergie

Le gouvernement veut renforcer la CESP pour mieux défendre les intérêts des consommateurs (10/06/15)

NB 977

le 15 juin 2010

SAINT JOHN (CNB) - Un document sur les options proposées en vue de renforcer la Commission de l'énergie et des services publics (CESP) en vue de mieux protéger les abonnés du Nouveau-Brunswick a été rendu public aujourd'hui par le ministre de l'Énergie.

Ce document, intitulé Le cadre réglementaire de l'énergie du Nouveau-Brunswick - Perspectives d'améliorations, expose diverses options qui permettraient de renforcer le rôle de réglementation de la CESP en ce qui a trait à la production, au transport et à la distribution de l'électricité.

« Une CESP plus forte signifie une meilleure protection pour les gens du Nouveau-Brunswick, a déclaré M. Keir. La réforme de son cadre réglementaire la rendra plus responsable et plus transparente, ce qui est dans l'intérêt supérieur de tous les Néo-Brunswickois. »

Parmi les neuf réformes proposées, on retrouve celles-ci :

« J'invite nos partenaires en énergie et toute la population du Nouveau-Brunswick à nous donner leur avis en ce qui concerne les changements proposés à la CESP, a dit M. Keir. Je m'attends à ce que les modifications législatives soient mises de l'avant à l'automne. »

Le document ainsi que des renseignements sur le processus de consultation sont disponibles sur le site Web du ministère de l'Énergie.

Ce document figure parmi les diverses initiatives annoncées par le ministre Keir aujourd'hui afin de mobiliser le public et d'assurer que les intérêts des gens de la province sont bien servis dans le secteur de l'énergie. Voici les autres initiatives annoncées :

Les réseaux intelligents
Le gouvernement provincial investit 100 000 dollars dans Propel ICT, une association de technologues en information et en communications du Nouveau-Brunswick, afin de donner suite aux initiatives ayant découlé du sommet sur les réseaux intelligents, tenu par le ministère de l'Énergie en avril. Ces initiatives comprennent l'exploration de possibilités pour des projets pilotes à petite échelle. M. Keir a également rendu public un rapport sur les délibérations de ce sommet, également disponible sur le site Web du ministère de l'Énergie.

Les réseaux intelligents englobent une gamme de technologies qui permettent aux consommateurs d'utiliser l'électricité plus efficacement.

« Tout comme les investissements faits dans les technologies de l'information et des communications au Nouveau-Brunswick dans les années 1990 ont aidé à diversifier et à stimuler l'économie provinciale, je suis convaincu que cette nouvelle technologie verte créera de grandes possibilités pour le Nouveau-Brunswick, a affirmé M. Keir. Les investissements importants qui ont récemment été faits dans notre réseau de technologies de l'information et des communications, notamment la couverture Internet à large bande de toute la province, aideront à positionner le Nouveau-Brunswick comme un chef de file et un centre d'excellence dans la technologie des réseaux intelligents. »

La coopération régionale
Le gouvernement provincial explore activement les façons d'accroître la coopération et de former des partenariats dans le secteur de l'énergie. Le ministère de l'Énergie travaille avec les administrations régionales, les entreprises de services publics et les exploitants de réseaux afin de trouver des façons d'accroître la coopération en matière d'énergie, d'intégrer les nouvelles sources d'énergie propre et renouvelable, d'harmoniser les marchés de l'énergie et de planifier en vue de la fiabilité du transport et de la mise à niveau des capacités.

« Je crois fermement dans l'élaboration de solutions énergétiques régionales concurrentielles et je continuerai à chercher des possibilités de partenariats, a ajouté M. Keir. De nombreuses discussions ont eu lieu ces derniers mois avec nos voisins du Canada atlantique, et je suis sûr qu'elles se traduiront par des retombées tangibles pour les gens du Nouveau-Brunswick. »

Le centre énergétique
Un sommet se tiendra en juillet à Saint John afin d'explorer comment accélérer le développement du Nouveau-Brunswick comme centre énergétique. Ce sommet comprendra des représentants de diverses organisations, groupes communautaires et entreprises.

« Le gouvernement provincial demeure engagé envers le développement du centre énergétique, a affirmé M. Keir. L'emplacement stratégique de notre province, ainsi que notre main-d'œuvre qualifiée et dévouée, font du Nouveau-Brunswick un endroit attrayant pour les entreprises qui souhaitent investir chez nous. En avançant dans le dossier de l'énergie, il est essentiel que nous cherchions à maximiser le développement économique et les possibilités d'emploi pour les Néo-Brunswickois. »

L'efficacité énergétique et les énergies renouvelables
Le ministre Keir travaillera avec le ministre de la Justice et de la Consommation, Bernard LeBlanc, qui est également ministre responsable de l'Engagement public, afin de déterminer la meilleure façon d'amener les Néo-Brunswickois à s'intéresser au développement des énergies renouvelables dans la province et à l'amélioration des initiatives d'efficacité énergétique. De plus amples renseignements sur un tel processus seront annoncés plus tard cet été.

« L'utilisation plus efficace de l'énergie, ainsi que la mise en valeur des énergies renouvelables, feront partie intégrante de l'avenir énergétique du Nouveau-Brunswick, a dit M. Keir. Je tiens à faire participer le public à ces aspects importants de notre avenir énergétique. »

LIEN :

NOTE DE LA RÉDACTION : Une description du processus de consultation sur le cadre réglementaire de l'énergie au Nouveau-Brunswick suit. PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Bonnie Doyle Creber, communications, ministère de l'Énergie, 506-658-2410.

Le cadre réglementaire de l'énergie au Nouveau-Brunswick

La publication du document sur les options proposées pour la réforme de la réglementation représente le début d'un processus de consultation publique visant à étudier les perspectives d'amélioration du cadre réglementaire de la CESP, en particulier en ce qui concerne le transport et la distribution de l'électricité.

Le ministère de l'Énergie invite les Néo-Brunswickois et les intervenants du secteur de l'énergie à lui présenter des mémoires écrits. Le document peut être téléchargé à partir du site Web du ministère. La date limite pour la présentation de mémoires est le vendredi 23 juillet. Le ministère encourage le public à lui faire parvenir des mémoires par courrier électronique ou par la poste sur toute autre option ou amélioration à considérer :

Options - Cadre de réglementation,
Ministère de l'Énergie.
1, rue Germain, bureau M 100,
Saint John (N.-B.)
E2L 4V1

Courriel : energ-consult@gnb.ca

Le gouvernement provincial tiendra compte, dans son processus d'examen, de tous les commentaires reçus des intervenants et des membres du public.

Le ministère de l'Énergie publiera un sommaire des commentaires formulés, ainsi qu'une liste de tous les répondants. Le sommaire n'attribuera pas de commentaires à des personnes en particulier. Les modifications législatives sont attendues pour l'automne.

2010-06-15