Finances

La plus importante dépense en capital depuis près de 20 ans pour le système d'éducation (05/12/20)

NB 1727

le 20 décembre 2005

FREDERICTON (CNB) - Le budget de capital 2006-2007, présenté aujourd'hui par le ministre des Finances, Jeannot Volpé, prévoit la plus importante dépense en capital depuis près de 20 ans pour le système d'éducation du Nouveau-Brunswick.

 Nous avons une vision d'un système d'éducation et de formation qui encourage une culture de l'excellence et du rendement élevé, caractérisée par l'innovation et l'apprentissage continu, a déclaré M. Volpé. Voilà pourquoi les investissements dans l'éducation en 2006-2007 augmenteront de 10 millions de dollars, ou de 21 pour cent, pour atteindre 58 millions de dollars - le niveau le plus élevé de dépenses en capital par élève qu'on ait jamais vu. 

Ces 58 millions de dollars seront investis dans de nouvelles écoles et dans les travaux de réparation et de remise en état des écoles existantes. Le financement visera les questions de santé et de sécurité et améliorera la qualité du milieu d'apprentissage pour les élèves et le personnel enseignant.

(Multimédias)

L'investissement du gouvernement dans les écoles comprendra la poursuite d'un deuxième engagement de 100 millions de dollars sur quatre années à l'égard du programme Écoles saines.

Cette année, le gouvernement provincial investira 3,5 millions de dollars afin d'améliorer les collèges communautaires partout au Nouveau-Brunswick. Depuis 2000-2001, le gouvernement a investi 14 millions de dollars pour améliorer le réseau de collèges communautaires.

Budget de capital 2006-2007

Le budget de capital 2006-2007 prévoit des dépenses en capital brutes de 436,7 millions de dollars, soit une augmentation de 26,1 millions de dollars, ou de 6,4 pour cent, par rapport aux chiffres révisés de 2005-2006.

Les investissements dans les soins de santé donneront lieu à des dépenses en capital de 90,8 millions de dollars en 2006-2007. Les investissements incluent ce qui suit :

Une autre somme de 4,4 millions de dollars est incluse pour divers travaux d'amélioration et de rénovation des biens immobiliers liés à l'infrastructure existante des soins de santé.

Le gouvernement croit que des collectivités fortes et des régions fortes sont un aspect essentiel de son plan de prospérité, et le budget d'immobilisations témoigne encore une fois cette année de notre engagement à l'égard des régions du Nouveau-Brunswick , a dit M. Volpé.

Une somme de 16,7 millions de dollars sera investie dans les infrastructures municipales en 2006-2007, une augmentation de 2,9 millions de dollars, ou de 21 pour cent, par rapport aux chiffres révisés de 2005-2006. Les investissements incluent ce qui suit :

Le budget de capital du ministère des Transports s'élève à 242,8 millions de dollars, une augmentation de 10,5 millions, ou de 4,5 pour cent, par rapport aux chiffres révisés de 2005-2006. De cette somme, 235,8 millions de dollars sont affectés aux routes.

 En plus des 235,8 millions prévus pour les routes dans le budget de capital du ministère des Transports, une autre somme d'au moins 250 millions de dollars sera consacrée aux travaux de construction routière sur la route 2, soit le tronçon de la Transcanadienne construit par un promoteur, a ajouté M. Volpé. Il s'agit d'un record au chapitre des activités de construction routière au Nouveau-Brunswick. 

Les investissements dans l'infrastructure des transports incluront ce qui suit :

Le budget de 2006-2007 prévoit également des investissements de 20,5 millions de dollars pour la réparation et l'amélioration des bâtiments publics et d'autres infrastructures publiques. Il s'agit d'une augmentation de 5,4 millions de dollars, ou de 36 pour cent, par rapport aux chiffres révisés de 2005-2006.

Les investissements incluent ce qui suit :

 Le présent budget de capital réaffirme une fois de plus l'importance que nous attachons aux principales priorités des Néo-Brunswickois et des Néo-Brunswickoises, à savoir les soins de santé et l'éducation, a souligné M. Volpé. Il aidera à créer des emplois et à les conserver. Il représente un investissement non seulement pour aujourd'hui, mais pour l'avenir aussi. 

Mise à jour économique et financière pour 2005-2006

En même temps que le budget d'immobilisations de 2006-2007, le ministre des Finances a présenté une mise à jour économique et financière pour l'exercice de 2005-2006. Le ministre a déclaré que l'économie du Nouveau-Brunswick était en voie de réaliser la croissance de 2,1 pour cent prévue au budget. Les prévisions provinciales demeurent prudentes et inférieures au niveau de croissance anticipé par le secteur privé.

L'augmentation des dépenses personnelles de consommation ainsi que des investissements plus forts que prévus dans le secteur résidentiel ont aidé à contrebalancer la lenteur du secteur manufacturier, qui comprend aussi l'industrie des pâtes et papiers.

Le ministre a annoncé également que le gouvernement était en bonne voie de réaliser un budget équilibré. Le budget de 2005-2006 prévoyait un excédent de 98,9 millions de dollars et une réduction de la dette nette de quatre millions de dollars.

Notre économie se porte bien; c'est la preuve que notre plan de prospérité fonctionne, a expliqué M. Volpé. Nous continuerons à viser des budgets équilibrés, tout en tirant parti du rendement obtenu à ce jour pour rendre notre province plus compétitive et plus diversifiée. 

2005-12-20

NOTE DE LA RÉDACTION : Le texte du discours du ministre et le budget de capital sont disponibles en ligne à l'adresse suivante : http://www.gnb.ca/0024/index-f.asp. PERSONNE-RESSOURCE : Vicky Deschênes, communications, Finances, 506 453-2451.

2005-12-20