Pêches

11 M $ pour la rationalisation de la flottille de homardiers de la côte est (10/06/01)

NB 865

le 1er juin 2010

NEGUAC (NB) - Le gouvernement provincial fournira la somme de 11 millions de dollars sous forme de prêts afin d'aider à rationaliser la flottille de homardiers de la côte est du Nouveau-Brunswick. Le premier ministre, Shawn Graham, en a fait l'annonce aujourd'hui.

photo

(Multimédia)

« C'est un jour de réjouissance pour l'industrie du homard, a déclaré M. Graham. Nous avons déployé des efforts envers la rationalisation de cette flottille depuis plusieurs années, et je suis heureux de voir le fruit de cette collaboration. Ensemble, nous appuyons une solution innovatrice proposée par l'industrie à l'égard de cette préoccupation de longue date. »

À la suite de l'annonce, par le gouvernement fédéral, que la somme de 50 millions de dollars sera versée pour l'adoption de mesures visant la durabilité de l'industrie du homard de l'Atlantique, l'Union des pêcheurs des Maritimes a demandé au gouvernement provincial d'aider ses membres à obtenir des prêts au titre de la Loi sur le développement des pêches et de l'aquaculture. Les prêts devront être remboursés sur 10 ans, et les pêcheurs n'auront pas à payer d'intérêt pendant les cinq premières années.

« La rationalisation est une des principales priorités du Cadre de renouveau pour les pêches, a dit M. Graham. L'annonce d'aujourd'hui aidera en grande partie à assurer la durabilité, la rentabilité et l'autosuffisance de l'industrie. »

Grâce à ce programme de prêt, environ 13 pour cent des pêcheurs de homard de la côte est du Nouveau-Brunswick pourront se départir de leurs permis de pêche.

« Nous sommes heureux de compter sur la collaboration du gouvernement pour assurer le succès de cette importante initiative », a affirmé le président de l'Union des pêcheurs des Maritimes, André Martin. « Une fois en place, le plan de rationalisation permettra à nos membres de procéder collectivement au rachat de bateaux et de permis de pêche afin de réduire le nombre d'entreprises qui cherchent à accaparer des ressources limitées. Il permettra également à ceux qui veulent prendre leur retraite de le faire avec dignité. »

Le programme de prêt est le résultat de consultations continues avec l'industrie grâce à des mécanismes comme la Table ronde du ministre sur les pêches et deux forums régionaux.

Le programme concorde avec un engagement pris dans le discours du trône de 2008-2009 concernant la mise en œuvre de moyens afin d'améliorer l'accès à de l'aide financière pour les pêches.

2010-06-01

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Gisèle Regimbal, communications, ministère des Pêches, 506-444-4218.

2010-06-01