Gouvernements locaux

Investissements dans l'infrastructure des collectivités du nord-est du Nouveau-Brunswick (09/10/23)

NB 1666

le 23 octobre 2009

photo

(Multimédia)

SAINT-SIMON (CNB) - Les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick investissent environ 9,4 millions de dollars dans des projets d'infrastructures dans le district de services locaux (DSL) de Saint-Simon ainsi que dans plusieurs autres collectivités du Nouveau-Brunswick.

Le ministre des Gouvernements locaux, Bernard LeBlanc, et le sénateur Percy Mockler en ont fait l'annonce aujourd'hui.

« Le gouvernement du Nouveau-Brunswick accorde beaucoup d'importance au renouvellement et à l'amélioration de l'infrastructure communautaire dans l'ensemble de la province, à mesure que nous cheminons vers l'autosuffisance, a indiqué le ministre LeBlanc. Les investissements dans l'infrastructure annoncés aujourd'hui permettent de faire en sorte que les collectivités demeurent des endroits où les gens peuvent vivre dans un environnement sain, propre et sécuritaire. »

Le gouvernement du Canada verse jusqu'à 9,3 millions de dollars pour des projets admissibles aux termes du Fonds de la taxe sur l'essence dans la région. De plus, le gouvernement provincial verse environ 127 612 $. Le reste des coûts des projets sera couvert par les contributions municipales ou privées et par d'autres contributions. Le financement appuiera des projets à Saint-Simon, Lamèque, Paquetville, Saint-Léolin et Pont Landry, ainsi qu'une étude de planification visant la construction d'une piste cyclable d'une longueur de 320 kilomètres qui traverserait la Péninsule acadienne.

« Notre gouvernement s'engage à stimuler l'économie au moyen de projets qui comporteront des résultats à court et à long terme pour les Canadiens, a souligné le sénateur Mockler. Nous sommes fiers de travailler en partenariat avec le Nouveau-Brunswick pour aider les municipalités à répondre à leurs besoins prioritaires en matière d'infrastructure. En investissant dans des initiatives d'infrastructure qui concernent notamment la distribution de l'eau, les travaux routiers et l'amélioration des bâtiments et des services municipaux, nous créons des emplois et nous renforçons notre économie. »

Les catégories d'investissement admissibles aux termes du Fonds de la taxe sur l'essence comprennent le transport en commun, l'eau et les eaux usées, les systèmes énergétiques communautaires, la gestion des déchets solides, les routes et les ponts locaux, ainsi que le renforcement des capacités.

D'ici 2014, les collectivités du Nouveau-Brunswick auront reçu un financement total de 294,6 millions de dollars aux termes du Fonds de la taxe sur l'essence pour la mise en œuvre de projets d'infrastructure. Les collectivités pourront ainsi investir dans des projets d'infrastructure qui répondent à leurs priorités locales et qui contribuent à l'atteinte des objectifs nationaux.

Le gouvernement du Canada a prolongé le Fonds de la taxe sur l'essence au-delà de 2014, à raison de deux milliards de dollars par année. Ainsi, le financement s'ajoute aux fonds additionnels de 12 milliards de dollars pour l'infrastructure prévus dans le Plan d'action économique du Canada, qui vise l'accélération et l'augmentation des investissements fédéraux en vue de stimuler l'infrastructure au cours des deux prochaines années.

Le Canada et le Nouveau-Brunswick travaillent ensemble en vue de créer des emplois et de stimuler l'économie, tout en faisant des investissements considérables pour aider les collectivités à améliorer leurs infrastructures. Les deux gouvernements ont accepté de collaborer en vue de garantir le versement rapide et efficace des fonds pour que les travaux de construction puissent commencer le plus tôt possible.

2009-10-23

NOTE DE LA RÉDACTION : Un document d'information sur le Fonds de la taxe sur l'essence au Nouveau-Brunswick suit. PERSONNES-RESSOURCES : Mark Barbour, agent de communications, ministère des Gouvernements locaux, 506-444-4693; Chris Day, attaché de presse, Cabinet du ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada, 613-991-0700; Infrastructure Canada, 613-948-1148.

Le Fonds de la taxe sur l'essence au Nouveau-Brunswick

Le Fonds de la taxe sur l'essence offre un financement prévisible, stable et à long terme, de manière à accroître les capacités des collectivités pour ce qui est de prendre les engagements financiers à long terme nécessaires pour répondre aux besoins prioritaires locaux.

D'ici 2014, le Nouveau-Brunswick aura reçu un appui fédéral de plus de 294,6 millions de dollars pour appuyer l'infrastructure.

L'annonce d'aujourd'hui vise des projets dans plusieurs collectivités du nord-est du Nouveau-Brunswick, pour une contribution totale des gouvernements fédéral et provincial d'environ 9,4 millions de dollars. Le gouvernement du Canada versera un maximum de 9,3 millions de dollars pour ces projets, et le gouvernement provincial verse 127 612 $. Les autres coûts des projets seront couverts par les contributions municipales, privées et par d'autres types de contributions.

Le gouvernement fédéral a versé cinq millions de dollars, aux termes du Fonds de la taxe sur l'essence, pour le projet de distribution d'eau de la route 155 / chemin Saint-Simon, dans le DSL de Saint-Simon. De plus, la Ville de Caraquet fournira un réservoir déjà en place, à titre de contribution en nature d'une valeur de 1,5 million de dollars.

Le financement provenant du Fonds de la taxe sur l'essence pour les autres projets est réparti comme suit :

2009-10-23