CNB communiqués
Commission des droits de la personne

La Hampton Elementary School recevra le prix des droits de la personne (00/12/04)

NB 1023

le 4 décembre 2000

FREDERICTION (CNB) -- La Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick a choisi la Hampton Elementary School comme récipiendaire du prix des droits de la personne 2000 pour sa production de la pièce Peace Cranes 2000.

Le sénateur Noël Kinsella présentera le prix durant une cérémonie qui aura lieu à 14 h le DIMANCHE 10 décembre à la Hampton High School, à Hampton.

Cette pièce musicale visant les enfants est une pièce originale complète sur le thème de la paix et des droits de la personne. Elle a été représentée cinq fois en mars 2000 par environ 180 élèves de la Hampton Elementary School avec l'aide de plusieurs parents et membres du personnel de l'école. La pièce porte surtout sur la vie et la contribution de John Peters Humphrey, un ancien résidant de Hampton qui a rédigé l'ébauche de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

"La production par la Hampton Elementary School de la pièce Peace Cranes 2000 est un excellent modèle pour la promotion des droits de la personne et de l'égalité", a déclaré le président de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, Patrick Malcolmson. "Elle a permis d'enseigner de façon efficace aux élèves de l'école élémentaire comment s'appliquent les droits de la personne et ce qu'est l'égalité en attirant leur attention sur des questions qui les intéressent et qu'ils peuvent comprendre."

"Les parents, les élèves et le personnel de l'école ont donné des centaines d'heures pour la production de cette pièce. Il importe de souligner aussi le dévouement exceptionnel de deux enseignantes, Anne Scott et Donna Veniot, qui ont écrit, dirigé et fait répéter la pièce", a déclaré M. Malcolmson.

La pièce Peace Cranes 2000 a été écrite par Anne Scott et dirigée par Donna Veniot, deux enseignantes en musique à la Hampton Elementary School. La pièce établit un lien entre la vie de John Humphrey et l'histoire vraie de Sadako Sasaki, une petite Japonaise qui a contracté la leucémie à l'âge de 12 ans en raison du rayonnement de la bombe atomique lâchée sur Hiroshima. Dans l'espoir d'obtenir la paix mondiale, Sadako décide de fabriquer 1 000 cigognes en papier car, selon la légende, cela permettrait à son rêve de se réaliser. Dans la pièce, M. Humphrey rêve de l'avenir et l'on voit alors six scènes illustrant des droits et libertés qui font partie de la Déclaration universelle des droits de l'homme. La pièce utilise des situations auxquelles les élèves de l'élémentaire doivent régulièrement faire face comme dans les cas d'intimidation, de provocation ou d'exclusion.

Quand on lui a demandé pourquoi elle a écrit cette pièce musicale, Mme Scott a répondu : "D'abord, je crois que faire de la musique ensemble est une expérience enrichissante. Puis, étant donné que le montage d'une pièce musicale exige un grand nombre d'heures de travail dévoué, il fallait choisir un thème très important."

"À titre de personne concernée, je considère essentiel d'enseigner aux autres les principes de la paix et de la justice. Comme le disait si bien John Humphrey, il existe un lien très étroit entre la paix et le respect des droits de la personne."

Jusqu'à sa mort en 1995 à Montréal, M. Humphrey a joué un rôle important dans le domaine des droits de la personne à l'échelle internationale. En plus d'être le principal auteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme, il a dirigé la Division des droits de l'homme des Nations Unies de 1946 à 1966. Il a plus tard aidé à la création d'Amnistie internationale Canada et de la Fondation canadienne des droits de la personne.

Le prix des droits de la personne a été établi par la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick en 1988 afin de marquer le quarantième anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le prix est présenté chaque année aux environs du 10 décembre, qui est la Journée des droits de la personne et la date anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Le prix est décerné à une personne ou à un groupe du Nouveau-Brunswick pour reconnaître ses efforts, ses réalisations ou son leadership exceptionnel à titre de bénévole visant la promotion des droits de la personne, travail qui sert d'exemple à tous les Néo-Brunswickois.

00/12/04

PERSONNES-RESSOURCES : Patrick Malcolmson, président, Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, 506 453-2301; Anne Scott, auteure de la pièce, 506 832-3787; Donna Veniot, directrice de la pièce, 506 832-3340. Vous trouverez plus d'information sur la Commission des droits de la personne dans son site Web à l'adresse suivante : http://www.gnb.ca/hrc-cdp/f/index.htm

00/12/04