Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick

Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées (10/05/28)

NB 829

le 28 mai 2010

FREDERICTON (CNB) - Le message suivant a été émis, aujourd'hui, par le président de la Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, Randy Dickinson :

Je suis ravi de vous parler de la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées pour la première fois à titre de président de la Commission des droits de la personne. Du 30 mai au 5 juin, le Nouveau-Brunswick célèbrera la 23e semaine annuelle consacrée aux questions touchant les personnes handicapées.

Quand j'étais directeur général du Conseil du premier ministre sur la condition des personnes handicapées, j'étais très occupé à planifier les activités pour cette semaine de sensibilisation. Je suis fier de voir que la Semaine est devenue un moyen populaire et efficace de célébrer les meilleures pratiques et les progrès réalisés pour l'intégration des personnes handicapées en plus d'accroître la sensibilisation aux obstacles qu'ils ont encore à surmonter.

En tant que coprésident provincial de la Semaine de sensibilisation à la situation des personnes handicapées, je peux continuer à parler des questions touchant les personnes handicapées dans notre province. La Commission des droits de la personne s'intéresse de près aux questions touchant les personnes handicapées. L'an dernier, elle a mis l'accent sur la sensibilisation à sa ligne directrice sur les mesures d'adaptation à l'endroit des élèves ayant une incapacité. Durant les deux dernières années financières, le personnel a fait environ 115 présentations sur les mesures d'adaptation dans les écoles et dans les lieux de travail.

Plus de 40 pour cent des plaintes de discrimination que la Commission reçoit portent sur une incapacité physique ou mentale. Près des trois quarts de ces plaintes ont trait à la discrimination dans le domaine de l'emploi.

Selon la Loi sur les droits de la personne, l'employeur doit garder un poste ouvert jusqu'au rétablissement d'un employé handicapé, et il doit prendre les mesures d'adaptation nécessaires pour permettre le retour au travail de cet employé. On ne demande pas à l'employeur de subir une contrainte excessive, mais les exigences sont strictes sur le plan juridique. Toutefois, la Commission reçoit de nombreuses plaintes d'employés qui ont perdu leur emploi en raison d'une invalidité.

Évidemment, il reste encore beaucoup à faire pour que les personnes handicapées soient traitées de façon égale, mais de nombreux progrès ont été accomplis. Cela découle du fait qu'on réalise de plus en plus l'immense potentiel des personnes handicapées à titre de ressources humaines et de marché. On s'aperçoit aussi que les questions touchant les personnes handicapées nous touchent également, car il se peut qu'on devienne handicapé à un moment donné ou qu'on doive s'occuper d'une personne handicapée. Enfin, les multiples efforts déployés par de nombreuses personnes à cet égard ont aussi entraîné l'amélioration de la situation des personnes handicapées.

Cependant, pour obtenir l'égalité, les personnes handicapées ont besoin de votre appui soutenu et elles le méritent bien. Sur le plan individuel, vous pouvez les aider en les incluant dans votre vie. Sur le plan collectif, les établissements peuvent les aider en reconnaissant leurs compétences et expérience, en prenant des mesures d'adaptation et en supprimant les obstacles qui nuisent à leur emploi, à leur obtention de services et à leurs possibilités de trouver un logement.

Pouvons-nous obtenir l'égalité pour les personnes handicapées? Oui, avec votre appui, nous le pouvons!

2010-05-28

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Francis Young, agent des droits de la personne, Commission des droits de la personne du Nouveau-Brunswick, 1-506-453-2301 ou 1-888-471-2233.

2010-05-28