Affaires intergouvernementales

Discussions au sujet du Congrès mondial acadien 2014 lors d'une réunion (10/02/23)

NB 275

le 23 février 2010

photo

(Multimédia)

FREDERICTON (CNB) - Les dirigeants des trois administrations chargées d'accueillir le Congrès mondial acadien en 2014, L'Acadie des terres et forêts, ont discuté de l'événement lors de la mission récente du Conseil de la fédération à Washington.

Les premier ministre, Shawn Graham, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le gouverneur du Maine, John Baldacci, ont convenu de demander à leurs représentants respectifs de tenir une réunion préliminaire en mars.

L'Acadie des terres et forêts se déroulera dans une région qui englobe le nord du Maine, le Témiscouata, au Québec, et le nord-ouest du Nouveau Brunswick. Ainsi, les dirigeants ont convenu que leurs administrations respectives adopteront une démarche concertée lorsqu'elles aideront les organisateurs de l'événement.

Le Nouveau Brunswick a eu l'honneur d'accueillir le dernier Congrès mondial dans la Péninsule acadienne et, grâce à l'appui de l'importante communauté acadienne, l'événement a connu un succès sans précédent, a précisé M. Graham. Notre gouvernement a été un partenaire financier essentiel lors du dernier Congrès mondial, et au cours de mes discussions avec le premier ministre Charest et le gouverneur Baldacci, j'ai clairement fait valoir que des investissements dans le prochain Congrès mondial acadien seraient des sommes bien dépensées. 

M. Graham a également discuté de l'importance de la communauté francophone au Nouveau-Brunswick.

Les communautés francophone et acadienne contribuent de façon fondamentale à l'essor du Nouveau-Brunswick, faisant ainsi de notre province un modèle de diversité culturelle, a dit M. Graham. Ces communautés continueront à occuper une place de premier plan au fur et à mesure que nous allons rendre le Nouveau Brunswick autosuffisant. 

M. Baldacci a souligné le rôle important que joue la communauté acadienne au Maine.

Environ le tiers de la population de l'État du Maine est franco-américaine, a-t-il déclaré. Cette population est très fière de ses origines. Nous sommes très heureux d'accueillir l'événement. M. Graham et moi même avons discuté des belles retombées économiques et des bienfaits pour le tourisme ainsi que de la fierté du patrimoine. 

2010-02-23

PERSONNE-RESSOURCE : Brendan Langille, communications, ministère des Affaires intergouvernementales, 506-471-3264.

2010-02-23