Assemblée législative

Publication du rapport final du Comité de l'Assemblée législative sur le mieux-être (08/07/11)

NB 1023

le 11 juillet 2008

FREDERICTON (CNB) - Le rapport final du comité spécial de l'Assemblée législative sur le mieux-être, intitulé Le mieux-être… Nous avons tous un rôle à jouer : les particuliers, les collectivités, les parties prenantes et le gouvernement, a été rendu public aujourd'hui, à Fredericton.

(Multimédia)

Le gouvernement annonçait, dans son discours du trône de février 2007, qu'un comité spécial serait formé dans le but d'inciter les gens du Nouveau-Brunswick à favoriser le mieux-être dans la province. Au début de 2008, le comité a parcouru la province afin d'engager, avec les gens, un dialogue sur le mieux-être.

Au cours des consultations publiques, le comité a entendu 62 exposés et a reçu 47 mémoires. En plus de ces consultations publiques tenues à Moncton, à Miramichi, à Saint John, à Fredericton et à Tracadie-Sheila, le comité a participé à des rencontres de mobilisation communautaire. Les gens du Nouveau-Brunswick se sont exprimés avec passion sur le mieux-être ; ils étaient activement engagés et ils ont fait des observations très utiles au comité.

« Notre comité s'est vu confier une mission importante : engager les gens du Nouveau-Brunswick dans un dialogue sur les rôles des particuliers, des collectivités, des parties prenantes et du gouvernement pour améliorer le mieux-être dans notre province », a mentionné le président du comité, Chris Collins. « Les résidents de la province ont une opinion positive relativement à ce que nous sommes en mesure d'accomplir en travaillant ensemble. Les gens du Nouveau-Brunswick reconnaissent clairement que le mieux-être est l'affaire de tous. »

Le dialogue avec les gens du Nouveau-Brunswick a porté sur quatre questions clés qui ont mené aux recommandations formulées par le comité :

Le rapport comprend 49 recommandations mettant en lumière les conclusions du comité, qui découlent des consultations.

Le comité propose que les particuliers, les collectivités, les parties prenantes et le gouvernement reconnaissent l'importance du mieux-être et qu'un investissement soit fait en conséquence. De nombreuses collectivités se mobilisent déjà autour de la question du mieux-être et réalisent un travail impressionnant à ce chapitre.

Les parties prenantes ont commencé à créer des partenariats avec les collectivités et le gouvernement en vue de soutenir la capacité des collectivités et de travailler de concert en vue d'agir sur les déterminants de la santé.

Le comité encourage davantage de collectivités et de parties prenantes à constituer des réseaux pour élaborer des plans d'action axés sur le mieux-être.

Les rôles recommandés pour le gouvernement comprennent :

« Les gens du Nouveau-Brunswick sont optimistes à l'égard de ce qui se produira à mesure que s'améliorera le mieux-être au Nouveau-Brunswick, a fait remarquer M. Collins. Ils sont impatients de travailler avec le gouvernement afin que notre province soit forte et prospère. »

Il est possible de consulter en ligne le rapport du Comité spécial du mieux-être.

2008-07-11

PERSONNE-RESSOURCE : Donald Forestell, greffier du comité, 506-453-2506.

2008-07-11