Commission des assurances du Nouveau-Brunswick

Mise au point de la Commission des assurances du Nouveau-Brunswick (06/09/06)

NB 1187

le 6 septembre 2006

SAINT JOHN (CANB) - Le reportage sur l'assurance automobile de Robert Jones, diffusé sur le réseau CBC-TV le mardi 5 septembre, a induit les conducteurs du Nouveau-Brunswick en erreur, selon le président de la Commission des assurances du Nouveau-Brunswick (CANB), Paul D'Astous.

En tant qu'agence responsable d'établir les tarifs au Nouveau-Brunswick, nous sentons qu'il est de notre devoir de fournir des données exactes en donnant la bonne méthode utilisée par la Commission pour déterminer les tarifs appropriés pour les conducteurs du Nouveau-Brunswick , a précisé M. D'Astous.

M. Jones a utilisé une approche erronée et ses conclusions sont trompeuses , a poursuivi M. D'Astous. La validation de ses chiffres n'a pas été attestée par un actuaire. Les résultats de la Commission sont approuvés par deux cabinets d'actuaires réputés au Canada - PriceWaterhouse Coopers et Ernst & Young.

En 2006, les conducteurs profiteront d'une réduction additionnelle de 11 % des primes moyennes pour s'établir à 851 $ à l'échelle de la province avant la fin de l'année. De plus, les données indiquent que les conducteurs du Nouveau-Brunswick peuvent s'attendre à une réduction additionnelle d'environ 11,5 % en 2007. La réduction totale s'établira à environ 36 % avant la fin de 2007. Grâce à cette nouvelle réduction des tarifs, nous prévoyons que les primes d'assurances au Nouveau-Brunswick seront parmi les moins chères au Canada.

Les tarifs d'assurance sont établis une fois par an. Par exemple, la Commission des assurances du Nouveau-Brunswick procédera sous peu à l'étude des demandes pour 2007. Lorsqu'elle approuve les tarifs d'assurance, la Commission doit établir sa décision à partir des données historiques et des prévisions.

La méthode pour établir les tarifs d'assurance est complexe et varie légèrement pour chacune des compagnies d'assurances puisqu'elles évoluent dans un milieu concurrentiel. Elle doit tenir compte des primes et des remboursements, mais également des frais d'exploitation de chaque compagnie, y compris les impôts, et laisser un peu de place au revenu. Comme c'est le cas pour les restaurants qui doivent couvrir leurs frais de nourriture ainsi que leurs frais d'exploitation tels que le loyer, le personnel, les services publics, etc., les compagnies d'assurances doivent également couvrir les frais liés à leur industrie.

Depuis sa création, la Commission a permis de réaliser ce qui suit :

2006-09-06

PERSONNE-RESSOURCE : Lisa Ferguson, Commission des assurances du Nouveau-Brunswick, 506-643-7710.

2006-09-06