Éducation postsecondaire, Formation et Travail

Légère hausse du taux de chômage au Nouveau-Brunswick (10/07/09)

NB 1166

le 9 juillet 2010

FREDERICTON (CNB) - Le taux de chômage au Nouveau-Brunswick a enregistré une légère hausse le mois dernier et s'est stabilisé à 9,3 pour cent. Au Nouveau-Brunswick, 361 600 personnes occupaient un emploi.

Bien que je sois déçu des statistiques du travail ce mois-ci, il faut tenir compte des données à long terme de l'Enquête sur la population active , a déclaré le ministre de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Donald Arseneault.  Je suis convaincu que nous avons mis en place les éléments fondamentaux afin de favoriser une forte croissance de l'emploi et de donner des résultats à long terme qui profiteront à la population néo-brunswickoise. Cela se voit dans les résultats à plus long terme jusqu'à présent, car il y a 10 000 personnes de plus qui travaillent au Nouveau-Brunswick qu'en octobre 2006. 

Le ministre a ajouté que l'économie, tant à l'échelle provinciale que mondiale, traverse l'une des pires récessions économiques de l'histoire. Il a indiqué que les répercussions sur l'économie du Nouveau-Brunswick ont été amoindries grâce à un investissement du gouvernement provincial de 1,6 milliard de dollars dans l'infrastructure, sur une période de deux ans, créant ainsi environ 16 000 années-personnes de travail au Nouveau-Brunswick. Le ministre Arseneault a également fait remarquer que l'économie du Nouveau-Brunswick est axée sur les exportations et que l'économie en difficulté des États-Unis l'affecte.

D'après les chiffres publiés aujourd'hui par Statistique Canada, le taux de chômage désaisonnalisé du Nouveau-Brunswick au mois de juin était de 0,5 point de pourcentage supérieur à celui du mois dernier et de 0,4 point de pourcentage supérieur à celui du même mois de l'an dernier. De plus, selon l'Enquête, la population active s'élevait à 398 700 en juin, et le niveau d'emploi était de 361 600.

En juin, la croissance de l'emploi sur une base annuelle était la plus forte dans les secteurs qui ont profité des retombées positives des dépenses publiques de relance : celui de la construction, qui a enregistré une croissance de 11,9 pour cent; celui du commerce, qui a connu une croissance de 8,9 pour cent; et celui du transport et de l'entreposage, qui a affiché une croissance de 8,2 pour cent.

2010-07-09

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Thomas Lizotte, communications, ministère de l'Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, 506-453-8617.

2010-07-09