Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick

Fraude en matière d'investissement par l'intermédiaire de services de rencontres sur Internet (10/06/09)

NB 935

le 9 juin 2010

SAINT JOHN (CNB) - Les Néo-Brunswickois sont mis en garde contre un stratagème d'investissement par l'intermédiaire de sites de rencontres en ligne provenant du Ghana. Un résident du Nouveau-Brunswick a été victime de l'arnaque ayant trait à des certificats d'or sans valeur. La Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick (CVMNB) a diffusé la mise en garde aujourd'hui.

Le personnel de la CVMNB a pris connaissance de la situation grâce à la réaction rapide d'un employé d'une banque. L'employé soupçonnait une fraude lorsque le résident a voulu retirer une somme importante de son compte. L'employé a suggéré à la personne de communiquer avec la CVMNB pour qu'elle enquête sur l'investissement.

« Cette personne a été victime d'un stratagème d'investissement répandu sur les sites de rencontres en ligne », a déclaré le directeur général de la CVMNB, Rick Hancox. « Malheureusement, la victime a perdu des milliers de dollars. En réfléchissant rapidement, l'employé de la banque lui a toutefois permis d'éviter des pertes financières supplémentaires. »

Les escroqueries sur Internet évoluent continuellement, et toute personne qui a de l'argent est à risque. Dans ce cas, l'escroquerie est de nature très personnelle. Le tout commence par une communication sur un site Web de rencontres. La relation progresse, des demandes d'argent s'ensuivent et le montant demandé augmente progressivement.

Cette arnaque était liée aux valeurs mobilières. Des certificats d'or ont été émis, prétendant qu'il s'agissait du seul moyen d'exporter de l'or du Ghana. Ce pays d'Afrique occidentale est reconnu pour sa réserve d'or. Des exemples des certificats d'or sont disponibles sur le site Web de la CVMNB.

« Un bon escroc fait tout son possible pour vous mettre en confiance et parvient habilement à manipuler vos émotions, a dit M. Hancox. Il est important de se rappeler que les gens dont vous faites la connaissance en ligne peuvent se représenter faussement. Il se peut que vous communiquiez avec des personnes utilisant une fausse identité pour obtenir votre argent. »

La CVMNB recommande aux gens du Nouveau-Brunswick de suivre les conseils suivants lorsqu'ils songent à faire des transactions en ligne :

Avec Internet, les escrocs peuvent manœuvrer de façon anonyme partout dans le monde, ce qui les rend difficiles à arrêter. Une fois qu'un escroc virtuel a mis la main sur votre argent, vous risquez fort de ne plus jamais en revoir la couleur.

La CVMNB compte sur les Néo-Brunswickois pour qu'ils dénoncent les activités suspectes en matière d'investissement ou de valeurs mobilières. Les gens du Nouveau-Brunswick peuvent signaler une fraude en matière de valeurs mobilières ou déposer une plainte de façon confidentielle en communiquant avec la CVMNB par téléphone au 1-866-933-2222, par courriel ou par l'intermédiaire de son site Web.

En tant que société de la Couronne provinciale indépendante, la CVMNB veille sur les marchés financiers au Nouveau-Brunswick et réglemente ceux qui vendent ou qui gèrent des valeurs mobilières. La CVMNB est financée par les droits réglementaires qui sont payés par ceux qui exercent des activités dans l'industrie des valeurs mobilières, y compris les sociétés cotées à la bourse, les fonds communs de placement et plus de 7000 personnes et sociétés inscrites.

LIEN :

2010-06-09

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Michelle Robichaud, communications, Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick, 506-643-7045.

2010-06-09