Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick

Pénalité administrative à WFG Securities en raison d'une succursale non inscrite à Fredericton (10/06/24)

NB 1068

le 24 juin 2010

SAINT JOHN (CNB) - WFG Securities of Canada Inc. et un de ses employés ont été réprimandés, et l'entreprise a reçu l'ordre de payer une pénalité administrative de 20 000 $ pour avoir exploité une succursale à Fredericton sans répondre aux exigences en matière d'inscription et de surveillance.

Le lundi 21 juin, un comité d'audience de la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick (CVMNB) a entériné une entente de règlement à l'amiable conclue entre les membres du personnel de la CVMNB et les parties concernées.

Les membres du personnel de la CVMNB ont constaté les irrégularités relatives à la succursale de Fredericton en donnant suite à une demande d'un membre du public. Une fois les problèmes signalés à WFG Securities of Canada Inc., l'entreprise a agi rapidement pour inscrire la succursale et assurer la mise en place d'un arrangement convenable sur la surveillance.

L'inscription en bonne et due forme des participants aux marchés financiers est la pierre angulaire de la réglementation des valeurs mobilières, ainsi qu'un élément essentiel de la protection des investisseurs , a déclaré le directeur général de la CVMNB, Rick Hancox.

Les représentants de commerce en fonds commun de placement travaillant à la succursale de Fredericton étaient inscrits auprès de la CVMNB, mais ils étaient inscrits en tant qu'employés du bureau de Moncton. Il n'y a aucune preuve ni accusation de préjudice subi par les investisseurs en raison des irrégularités soulignées dans l'entente de règlement, et WFG Securities of Canada Inc. a collaboré sans réserve avec le personnel de la CVMNB.

En tant que société de la Couronne provinciale indépendante, la CVMNB veille sur les marchés financiers au Nouveau-Brunswick et réglemente ceux qui vendent ou qui gèrent des valeurs mobilières. La CVMNB est financée par les droits réglementaires qui sont payés par ceux qui exercent des activités dans l'industrie des valeurs mobilières, y compris les sociétés cotées à la bourse, les fonds communs de placement et plus de 7000 personnes et sociétés inscrites.

LIEN :

2010-06-24

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Michelle Robichaud, communications, Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick, 506-643-7045.

2010-06-24