PROJET DE LOI 11

 

Loi concernant les communautés rurales

 

Sommaire

 

Loi sur la protection et l'aménagement du territoire agricole.................................................. 1

Loi sur les archives.......................................................................................................................... 2

Loi sur l'évaluation.......................................................................................................................... 3

Loi sur la Commission d'appel en matière d'évaluation et d'urbanisme.................................. 4

Loi sur les licences d'encanteurs.................................................................................................... 5

Loi sur le vérificateur général........................................................................................................ 6

Loi sur la confirmation du bornage............................................................................................... 7

Loi sur les zones d'amélioration des affaires............................................................................... 8

Loi sur les compagnies de cimetière.............................................................................................. 9

Loi sur l'assainissement de l'environnement.............................................................................. 10

Loi sur l'assainissement de l'eau.................................................................................................. 11

Loi sur l'urbanisme........................................................................................................................ 12

Loi sur les compagnies.................................................................................................................. 13

Loi sur les servitudes écologiques............................................................................................... 14

Loi sur la responsabilité et les garanties relatives aux produits de consommation........... 15

Loi sur le contrôle des municipalités.......................................................................................... 16

Loi sur les coroners....................................................................................................................... 17

Loi sur les services correctionnels.............................................................................................. 18

Loi sur les terres et forêts de la Couronne................................................................................. 19

Loi sur les jours de repos.............................................................................................................. 20

Loi sur les servitudes..................................................................................................................... 21

Loi sur l'éducation.......................................................................................................................... 22

Loi électorale.................................................................................................................................. 23

Loi sur l'électricité.......................................................................................................................... 24

Loi sur les ascenseurs et les monte-charge................................................................................ 25

Loi sur le service d'urgence 911.................................................................................................. 26

Loi sur les mesures d'urgence...................................................................................................... 27

Loi sur la preuve............................................................................................................................ 28

Loi sur l'expropriation.................................................................................................................. 29

Loi sur l'administration financière.............................................................................................. 30

Loi sur la prévention des incendies............................................................................................. 31

Loi de 1999 sur la distribution du gaz........................................................................................ 32

Loi sur la santé............................................................................................................................... 33

Loi sur la voirie.............................................................................................................................. 34

Loi sur les relations industrielles................................................................................................ 35

Loi sur les assurances................................................................................................................... 36

Loi sur l'organisation judiciaire.................................................................................................. 37

Loi sur l'enregistrement foncier................................................................................................... 38

Loi sur la réglementation des alcools......................................................................................... 39

Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie.............................................................................. 40

Loi sur le privilège des constructeurs et des fournisseurs de matériaux.............................. 41

Loi sur les transports routiers..................................................................................................... 42

Loi sur les véhicules à moteur...................................................................................................... 43

Loi sur l'aide aux municipalités................................................................................................... 44

Loi sur les emprunts de capitaux par les municipalités........................................................... 45

Loi sur les débentures émises par les municipalités................................................................. 46

Loi sur les élections municipales................................................................................................. 47

Loi sur la sauvegarde du patrimoine municipal....................................................................... 48

Loi sur les municipalités............................................................................................................... 49

Loi sur les servitudes de passage au profit des municipalités................................................ 50

Loi sur la Société de voirie du Nouveau-Brunswick................................................................. 51

Loi sur l'habitation au Nouveau-Brunswick............................................................................... 52

Loi sur la Corporation de financement des municipalités du Nouveau-Brunswick............. 53

Loi sur les bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick.................................................. 54

Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail................................................................................... 55

Loi sur les véhicules hors route................................................................................................... 56

Loi sur l'Ombudsman..................................................................................................................... 57

Loi sur les parcs............................................................................................................................. 58

Loi sur les prestations de pension............................................................................................... 59

Loi sur les sûretés relatives aux biens personnels................................................................... 60

Loi sur le montage et l'inspection des installations de plomberie.......................................... 61

Loi sur la police.............................................................................................................................. 62

Loi sur les détectives privés et les services de sécurité............................................................ 63

Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales................................................ 64

Loi sur la procédure relative aux infractions provinciales applicable aux adolescents.... 65

Loi sur la santé publique.............................................................................................................. 66

Loi sur les achats publics.............................................................................................................. 67

Loi sur les archives publiques...................................................................................................... 68

Loi sur la pension de retraite dans les services publics.......................................................... 69

Loi sur les entreprises de service public.................................................................................... 70

Loi sur la validation des titres de propriété.............................................................................. 71

Loi sur l'impôt foncier.................................................................................................................... 72

Loi sur la Société de développement régional........................................................................... 73

Loi sur les régies régionales de la santé.................................................................................... 74

Loi sur la location de locaux d'habitation.................................................................................. 75

Loi portant sur Services Nouveau-Brunswick............................................................................ 76

Loi sur le crédit d'impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises........................ 77

Loi sur la Société protectrice des animaux................................................................................ 78

Loi sur la statistique...................................................................................................................... 79

Loi sur les cautionnements........................................................................................................... 80

Loi sur la pension de retraite des enseignants.......................................................................... 81

Loi sur les compagnies de téléphone.......................................................................................... 82

Loi sur l'heure réglementaire....................................................................................................... 83

Loi de la taxe sur le tabac............................................................................................................. 84

Loi sur le développement du tourisme........................................................................................ 85

Loi sur le redressement des opérations de prêt exorbitantes................................................. 86

Loi sur les stockages souterrains................................................................................................ 87

Loi sur les lieux inesthétiques...................................................................................................... 88

Loi sur les accidents du travail.................................................................................................... 89

Dispositions transitoires........................................................................................................ 90, 91

Modifications conditionnelles............................................................................................... 92, 93

Entrée en vigueur........................................................................................................................... 94

 

 

Sa Majesté, sur l'avis et du consentement de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, décrète :

 

Loi sur la protection et l'aménagement du territoire agricole

1(1)             L'article 1 de la Loi sur la protection et l'aménagement du territoire agricole, chapitre A-5.11 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1996 est modifié

 

a)           à la définition « administration locale » par la suppression de « un comité de la communauté rurale » et son remplacement par « une communauté rurale »;

 

b)           par l'abrogation de la définition « comité de la communauté rurale » et son remplacement par ce qui suit :

 

« conseil d'une communauté rurale » désigne un conseil d'une communauté rurale tel que le définit l'article 1 de la Loi sur les municipalités;

 

1(2)             L'article 10 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « autre qu'une communauté rurale, »;

 

b)           au paragraphe (2), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « autre qu'une communauté rurale, »;

 

c)            au paragraphe (3), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale ».

 

1(3)             L'article 21 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa (1)b), à la définition « usage non conforme », par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (9), à l'article 77.03

 

(i)      au paragraphe (1), par la suppression de « comité de la communauté rurale » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(ii)     au paragraphe (2), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « comité de la communauté rurale » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(iii)   au paragraphe (3)

 

(A)         au sous-alinéa d)(ii), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(B)         à l'alinéa e)

 

(I)      au sous-alinéa (i), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(II)    au sous-alinéa (ii), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(III)   au sous-alinéa (iii), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(IV)   au sous-alinéa (iv), par la suppression de « comité de la communauté rurale » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(iv)    au paragraphe (4), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « comité de la communauté rurale » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(v)     au paragraphe (5)

 

(A)         au sous-alinéa b)(ii), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(B)         à l'alinéa c)

 

(I)      au sous-alinéa (i), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(II)    au sous-alinéa (ii), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(III)   au sous-alinéa (iii), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(IV)   au sous-alinéa (iv), par la suppression de « comité de la communauté rurale » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(vi)    au paragraphe (6), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale ».

 

Loi sur les archives

2                  L'alinéa 5(1)d) de la Loi sur les archives, chapitre A-11.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1977, est modifié par la suppression de « les ministères et les municipalités » et son remplacement par « les ministères, les municipalités et les communautés rurales ».

 

Loi sur l'évaluation

3(1)             L'article 1 de la Loi sur l'évaluation, chapitre A-14 des Lois révisées de 1973, est modifié à l'alinéa k) de la définition « biens réels » par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité ou communauté rurale ».

 

3(2)             Le paragraphe 3(2) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

3(2)             Nonobstant toute loi d'intérêt privé ou loi spéciale, lorsque nulle autre disposition n'est établie, en application de la présente loi ou de la Loi sur l'impôt foncier, tous les taux ou impôts municipaux, de la communauté rurale ou locaux sur les biens réels sont calculés et prélevés sur la totalité de l'évaluation ou des évaluations, faites en application de la présente loi, des biens réels sis dans la municipalité, la communauté rurale ou le district scolaire.

 

3(3)             L'alinéa 4(1)i) de la Loi est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou communauté rurale ».

 

3(4)             L'article 7.1 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « une organisation à but non lucratif ou une municipalité » et son remplacement par « une organisation à but non lucratif, une municipalité ou une communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (6), par la suppression de « l'organisation à but non lucratif ou la municipalité » et son remplacement par « l'organisation à but non lucratif, la municipalité ou la communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (8), par la suppression de « une organisation à but non lucratif ou une municipalité » et son remplacement par « une organisation à but non lucratif, une municipalité ou une communauté rurale ».

 

3(5)             L'article 16 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (5), par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité ou une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa (7)a), par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité ou la communauté rurale ».

 

3(6)             Le paragraphe 17(3) de la Loi est modifié par la suppression de « municipaux » et son remplacement par « municipaux ou de la communauté rurale ».

 

3(7)             Le sous-alinéa 29(1.2)a)(ii) est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

(ii)     lorsque le renvoi est fait en vertu du paragraphe 25(1) et que l'appel est interjeté par la personne au nom de laquelle sont évalués les biens réels,

 

(A)         au secrétaire de la municipalité si les biens réels sont situés dans une municipalité,

 

(B)         au greffier de la communauté rurale si les biens réels sont situés dans une communauté rurale, ou

 

(C)         au ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux si les biens réels ne sont pas situés dans une municipalité ou dans une communauté rurale, et

 

Loi sur la Commission d'appel en matière d'évaluation et d'urbanisme

4                  L'alinéa 14(2)b) de la Loi sur la Commission d'appel en matière d'évaluation et d'urbanisme, chapitre A-14.3 des Lois du Nouveau Brunswick de 2001, est modifié par la suppression de « au conseil municipal » et son remplacement par « au conseil municipal ou au conseil de la communauté rurale, selon le cas ».

 

Loi sur les licences d'encanteurs

5(1)             L'alinéa 5b) de la Loi sur les licences d'encanteurs, chapitre A-17 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

5(2)             L'article 7 de la Loi est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale ».

 

Loi sur le vérificateur général

6                  Le paragraphe 5(1) de la Loi sur le vérificateur général, chapitre A-17.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1981, est modifié

 

a)           à l'alinéa a), par la suppression de « un poste au conseil municipal » et son remplacement par « un poste au conseil municipal ou au conseil d'une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa b), par la suppression de « fédéral ou municipal » et son remplacement par « fédéral, municipal ou de la communauté rurale ».

 

Loi sur la confirmation du bornage

7                  L'article 6 de la Loi sur la confirmation du bornage, chapitre B-7.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1994, est modifié

 

a)           au paragraphe (2), par l'adjonction, après l'alinéa c), de ce qui suit :

 

c.1)         si la limite en question se trouve entièrement ou partiellement dans une communauté rurale, le conseil de la communauté rurale,

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (3) et son remplacement par ce qui suit :

 

6(3)             Un ministre nommé en vertu de la Loi sur le Conseil exécutif, le conseil d'une municipalité, le conseil d'une communauté rurale ou toute autre autorité ayant compétence sur une route publique peut demander au registrateur général, au moyen de la formule prescrite, de confirmer l'emplacement d'une limite ou des limites d'une route publique sur laquelle le ministre, le conseil, le conseil de la communauté rurale ou une autre autorité a compétence.

 

Loi sur les zones d'amélioration des affaires

8                  La Loi sur les zones d'amélioration des affaires, chapitre B-10.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1985, est modifié par l'adjonction, après l'article 1, de ce qui suit :

 

1.1               La présente loi et tout règlement établi en vertu de celle-ci s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités.

 

Loi sur les compagnies de cimetière

9(1)             Le paragraphe 5(1) de la Loi sur les compagnies de cimetière, chapitre C-1 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

5(1)             Nul ne peut créer, modifier ou agrandir un cimetière public ou privé, sans l'approbation des personnes suivantes :

 

a)            du Ministre,

 

b)            du lieutenant-gouverneur en conseil, et

 

c)            lorsque le cimetière est ou sera situé

 

(i)      dans une municipalité, du conseil de la municipalité,

 

(ii)     dans une communauté rurale, du conseil de la communauté rurale, ou

 

(iii)   dans un secteur non constitué en municipalité, du ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux.

 

9(2)             L'article 7 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

7(1)             Lorsqu'un cimetière est situé dans une municipalité ou communauté rurale, la municipalité ou la communauté rurale, selon le cas, peut établir des arrêtés relatifs aux murs ou aux clôtures de pourtour des cimetières.

 

b)           au paragraphe (2), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou communauté rurale ».

 

9(3)             Le paragraphe 24(1) de la Loi est modifié par la suppression de « municipalité » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « municipalité ou communauté rurale ».

 

Loi sur l'assainissement de l'environnement

10(1)          L'article 1 de la Loi sur l'assainissement de l'environnement, chapitre C-6 des Lois révisées de 1973, est modifié à la définition « personne » par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité, d'une communauté rurale ».

 

10(2)          L'alinéa 15(1)d) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

d)            une municipalité ou une communauté rurale; et

 

10(3)          Le paragraphe 15.1(1) de la Loi est modifié

 

a)           au sous-alinéa a)(i), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa c), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou la communauté rurale ».

 

10(4)          L'article 15.4 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        un membre pour chaque communauté rurale participante, nommé par la communauté rurale;

 

b)           au paragraphe (5), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité, la communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (6) par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        à la communauté rurale, s'il s'agit d'un membre représentant une communauté rurale participante,

 

d)           par l'adjonction, après le paragraphe (7), de ce qui suit :

 

15.4(7.1)    Une communauté rurale participante peut, à tout moment, révoquer un membre qu'elle a nommé à la commission régionale de gestion des matières usées solides et nommer un nouveau membre pour compléter le mandat du membre révoqué.

 

10(5)          L'article 15.7 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « à chaque municipalité participante » et son remplacement par « à chaque municipalité participante, à chaque communauté rurale participante »;

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (4) et son remplacement par ce qui suit :

 

15.7(4)       Si une commission régionale de gestion des matières usées solides fait défaut d'exécuter un paiement devant être fait, les municipalités participantes, les communautés rurales participantes, les régions non constituées en municipalité participantes autres que les réserves indiennes participantes et les conseils de bande des réserves indiennes participantes sont responsables d'une part proportionnelle de ce paiement, établie selon le ratio de leur propre population à la population totale des municipalités participantes, des communautés rurales participantes, des régions non constituées en municipalité participantes autre que les réserves indiennes participantes et des réserves indiennes participantes.

 

10(6)          Le paragraphe 15.8(3) de la Loi est modifié par la suppression de « Les municipalités participantes » et son remplacement par « Les municipalités participantes, les communautés rurales participantes ».

 

10(7)          L'alinéa 32f.4) de la Loi est modifié par la suppression de « aux municipalités participantes » et son remplacement par « aux municipalités participantes, aux communautés rurales participantes ».

 

Loi sur l'assainissement de l'eau

11                L'article 1 de la Loi sur l'assainissement de l'eau, chapitre C-6.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1989, est modifié à la définition « municipalité » par la suppression de « un village ou un district de services locaux » et son remplacement par « un village, une communauté rurale ou un district de services locaux ».

 

Loi sur l'urbanisme

12(1)          L'article 1 de la Loi sur l'urbanisme, chapitre C-12 de Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           à la définition « agent d'aménagement »

 

(i)      au sous-alinéa a)(ii), par la suppression de « et » à la fin du sous-alinéa;

 

(ii)     par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        dans le cas d'une communauté rurale non située dans un district d'aménagement,

 

(i)      le directeur d'urbanisme de la communauté rurale ou l'agent d'urbanisme de la communauté rurale, lorsqu'il en a été nommé un en application du paragraphe 16(1.1), ou

 

(ii)     le Directeur, dans le cas d'aménagements régionaux, et

 

(iii)   à l'alinéa c), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité, d'une communauté rurale »;

 

b)           à la définition « usage non conforme », par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

c)            à la définition « greffier de la communauté rurale » par la suppression de « paragraphe 27.5(5.2) » et son remplacement par « paragraphe 190.077(2) »;

 

d)           par l'abrogation de la définition « comité de la communauté rurale »;

 

e)            à la définition « secteur non constitué en municipalité » par la suppression de « ville ou village » et son remplacement par « ville, village ou communauté rurale »;

 

f)            par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« conseil d'une communauté rurale » désigne un conseil d'une communauté rurale tel que le définit l'article 1 de la Loi sur les municipalités;

 

12(2)          L'article 2 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa c), par la suppression de « autres que les communautés rurales »;

 

b)           par l'abrogation de l'alinéa c.1) et son remplacement par ce qui suit :

 

c.1)         l'attribution, en ce qui concerne les communautés rurales, aux conseils des communautés rurales du droit d'agir en matière d'aménagement et la prestation d'un soutien administratif aux conseils en ce qui concerne l'aménagement et l'utilisation des terres;

 

c)            à l'alinéa d), par la suppression de « comités de communautés rurales » et son remplacement par « conseils de communautés rurales »;

 

d)           à l'alinéa e), par la suppression de « municipalités » et son remplacement par « municipalités et communautés rurales »;

 

e)            à l'alinéa h), de la version française par la suppression de « des arrêtés municipaux » et son remplacement par « des arrêtés »;

 

f)            à l'alinéa k), de la version française par la suppression de « municipaux ».

 

12(3)          L'article 4 de la Loi est modifié

 

a)           par l'adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

 

4(2.1)         Dans les communautés rurales non situées dans un district d'aménagement, le Directeur fait fonction d'agent d'aménagement aux fins

 

a)            d'approuver les aménagements régionaux sur des terrains situés dans une communauté rurale en l'absence de nomination sous le régime du paragraphe 16(1.1);

 

b)            d'appliquer un arrêté de lotissement et d'approuver les aménagements dans une communauté rurale qui l'a nommé comme l'agent d'aménagement en application de l'alinéa 16(4)a); et

 

c)            d'appliquer un règlement de lotissement dans une communauté rurale où ce règlement a effet.

 

b)           à l'alinéa (3)b), par la suppression de « aux conseils » et son remplacement par « aux conseils, aux conseils des communautés rurales ».

 

12(4)          L'alinéa 5(3)a) de la Loi est modifié par la suppression de « comité de la ».

 

12(5)          L'article 6 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation de l'alinéa (1)d) et son remplacement par ce qui suit :

 

d)            prescrire dans quelle proportion les fonds doivent être pris en charge par les personnes suivantes pour que la commission puisse faire face à ses dépenses :

 

(i)      les conseils municipaux du district;

 

(ii)     les conseils des communautés rurales du district;

 

(iii)   le Ministre, pour les secteurs non constitués en municipalités du district.

 

b)           au paragraphe (2.1)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa a), par la suppression de « au comité de la communauté rurale» et son remplacement par « à la communauté rurale »;

 

(iii)   à l'alinéa c), par la suppression de « la commission » et son remplacement par « la commission sans l'approbation préalable du Ministre »;

 

c)            par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

6(3.1)         Sous réserve du paragraphe (4), les personnes nommées à une commission par le conseil d'une communauté rurale peuvent être membres du conseil d'une communauté rurale ou préposés d'une communauté rurale sans toutefois que leur nombre ne puisse représenter plus de cinquante pour cent du nombre de personnes nommées par le conseil d'une communauté rurale, sauf lorsqu'il n'a été attribué à la communauté rurale qu'un seul membre au sein de la commission.

 

d)           par l'abrogation de l'alinéa (4)d) et son remplacement par ce qui suit :

 

d)            résider dans la communauté rurale si elle est nommée par un conseil de la communauté rurale.

 

12(6)          L'article 7 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (2)

 

(i)      à l'alinéa d), au passage qui précède le sous-alinéa (i), par la suppression de « comités des communautés rurales » et son remplacement par « communautés rurales »;

 

(ii)     par l'abrogation de l'alinéa d.2);

 

(iii)   à l'alinéa e), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(iv)    à l'alinéa f), par la suppression de « la présente loi ou le conseil d'une municipalité dans le district » et son remplacement par « la présente loi ou le conseil d'une municipalité ou le conseil d'une communauté rurale dans le district »;

 

b)           au paragraphe (4)

 

(i)      à l'alinéa c), par la suppression de « située dans le district d'aménagement » et son remplacement par « ou le conseil d'une communauté rurale située dans le district d'aménagement »;

 

(ii)     à l'alinéa d)

 

(A)         au sous-alinéa (i), par la suppression de « ou » à la fin du sous-alinéa;

 

(B)         par l'adjonction, après le sous-alinéa (i), de ce qui suit :

 

(i.1)   avec un conseil d'une communauté rurale mentionné à l'alinéa c) pour fournir un service d'inspection des constructions dans la communauté rurale aux frais de la communauté rurale, ou

 

(C)         par l'abrogation du sous-alinéa (ii) et son remplacement par ce qui suit :

 

(ii)     avec un groupe composé de deux ou plusieurs conseils mentionnés à l'alinéa c), pour fournir un service d'inspection des constructions dans les municipalités, les communautés rurales ou les deux, selon le cas, à frais partagés entre les membres du groupe selon ce dont ils auront convenu; et

 

12(7)          L'article 10 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

10(1)          Le 15 septembre au plus tard de chaque année, une commission doit soumettre une prévision détaillée de ses dépenses pour l'exercice suivant au Ministre et au conseil de chacune des municipalités et au conseil de chacune des communautés rurales du district d'aménagement.

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (2) et son remplacement par ce qui suit :

 

10(2)          Si un conseil ou un conseil d'une communauté rurale n'est pas satisfait d'une partie de la prévision qui lui est soumise en application du paragraphe (1), il peut, dans les trente jours de la remise de la prévision au secrétaire de la municipalité ou au greffier de la communauté rurale, selon le cas, faire opposition au Ministre dont la décision est définitive.

 

c)            au paragraphe (4), par la suppression de « dans un district d'aménagement » et son remplacement par « ou le conseil d'une communauté rurale dans un district d'aménagement »;

 

d)           par l'abrogation du paragraphe (5) et son remplacement par ce qui suit :

 

10(5)          Si une municipalité ou une communauté rurale est en retard de plus de trente jours dans le paiement d'une somme due en application du paragraphe (4), le Ministre peut en verser le montant à la commission et déduire celui-ci des sommes dues par la Province à la municipalité ou à la communauté rurale, selon le cas.

 

12(8)          Le paragraphe 11(1) de la Loi est modifié par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

11(1)          Le 1er mars de chaque année au plus tard, une commission doit soumettre au Ministre et à chaque conseil et à chaque conseil d'une communauté rurale dans un district d'aménagement, en la forme qui convient au Ministre,

 

12(9)          L'article 12 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « Le conseil d'une municipalité » et son remplacement par « Le conseil d'une municipalité ou d'une communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « d'un village » et son remplacement par « d'un village ou d'une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa (2)b), par la suppression de « d'un village » et son remplacement par « d'un village ou d'une communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (3)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « et » à la fin de l'alinéa;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression du point à la fin de l'alinéa et son remplacement par une virgule suivie de « et »;

 

(iii)   par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

c)            dans le cas d'une communauté rurale, doivent comprendre un membre d'un conseil d'une communauté rurale ou un préposé d'une communauté rurale, ainsi que deux personnes qui ne sont ni membres du conseil d'une communauté rurale ni préposés d'une communauté rurale.

 

d)           à l'alinéa (4)b), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou la communauté rurale »;

 

e)            au paragraphe (7), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « un conseil ou un conseil d'une communauté rurale »;

 

f)            au paragraphe (8), par la suppression de « le conseil doit, en nommant ces membres additionnels » et son remplacement par « un conseil ou un conseil d'une communauté rurale doit, en nommant ces membres additionnels »;

 

g)           au paragraphe (9), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « un conseil ou un conseil d'une communauté rurale »;

 

h)           par l'adjonction, après le paragraphe (10), de ce qui suit :

 

12(10.1)     Si un membre d'un conseil d'une communauté rurale ou un préposé d'une communauté rurale est nommé à un comité consultatif,

 

a)            il cesse d'être membre du comité consultatif du jour où il cesse d'être membre du conseil d'une communauté rurale ou préposé d'une communauté rurale, sauf dans le cas où le conseil d'une communauté rurale néglige de nommer une autre personne pour le remplacer,

 

b)            il peut faire l'objet d'une nouvelle nomination, et

 

c)            dans le cas où le conseil d'une communauté rurale le remplace en application de l'alinéa a), la nomination vaut pour la durée du mandat restant à courir du membre remplacé.

 

(i)           au paragraphe (11), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil d'une communauté rurale »;

 

(j)           au paragraphe (12), par la suppression de « un conseil » et son remplacement par « un conseil ou un conseil d'une communauté rurale ».

 

12(10)        L'article 13 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa a), par la suppression de « ou 77.2 »;

 

b)           à l'alinéa b), par la suppression de « au conseil municipal » et son remplacement par « au conseil ou au conseil d'une communauté rurale »;

 

c)            à l'alinéa c), par la suppression de « au conseil sur tout arrêté municipal » et son remplacement par « au conseil ou au conseil d'une communauté rurale sur tout arrêté »;

 

d)           à l'alinéa d), par la suppression de « la présente loi ou le conseil » et son remplacement par « la présente loi, le conseil ou le conseil d'une communauté rurale ».

 

12(11)        L'article 15 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

15                Un conseil ou un conseil d'une communauté rurale doit prendre en charge les dépenses du comité consultatif qui sont approuvées par le conseil ou le conseil de la communauté rurale.

 

12(12)        L'article 16 de la Loi est modifié

 

a)           par l'adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :

 

16(1.1)       Sous réserve des dispositions particulières du présent article, un conseil d'une communauté rurale non située dans un district d'aménagement

 

a)            peut

 

(i)      nommer un urbaniste en qualité de directeur d'urbanisme de la communauté rurale ou un particulier comme agent d'urbanisme de la communauté rurale, et

 

(ii)     employer le personnel qu'il juge adéquat pour fournir tous les services relatifs à l'urbanisme, et

 

b)            si une nomination n'est pas faite conformément au sous-alinéa a)(i), il peut y procéder

 

(i)      après l'adoption d'une résolution portant publication d'un avis réglementaire indiquant son intention d'adopter un plan rural établi en vertu du paragraphe 77.2(1), une déclaration des perspectives d'urbanisme ou un projet d'aménagement ou de rénovation urbaine,

 

(ii)     après l'adoption d'une résolution en application de l'article 71 relativement à un arrêté de zonage, d'élargissement différé de rues et d'accès limité de rues, ou

 

(iii)   après l'adoption d'un arrêté de lotissement ou de tout arrêté visé au sous-alinéa (ii).

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (2) et son remplacement par ce qui suit :

 

16(2)          Toute personne nommée en application du paragraphe (1) ou (1.1) est aussi un agent d'aménagement pour la municipalité ou la communauté rurale.

 

c)            par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

16(4)          Dans le cas d'une communauté rurale visée au paragraphe (1.1),

 

a)            le conseil de la communauté rurale peut, avec l'approbation du Ministre, nommer le Directeur comme agent d'aménagement pour la communauté rurale, et

 

b)            le Directeur est l'agent d'aménagement de la communauté rurale pour ce qui est d'un règlement de lotissement qui est en vigueur dans la communauté rurale.

 

12(13)        L'article 17 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (2), par la suppression de « des municipalités » et son remplacement par « des municipalités, des communautés rurales »;

 

b)           à l'alinéa (4)c), par la suppression de « les municipalités » et son remplacement par « toutes les municipalités et toutes les communautés rurales »;

 

c)            par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

17(6)          Un plan régional peut contenir une disposition imposant au conseil d'une communauté rurale située dans la région d'aménagement l'obligation d'établir un plan rural en vertu du paragraphe 77.2(1).

 

12(14)        L'article 18 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa (1)b) au passage qui précède le sous-alinéa (i), par la suppression de « municipalité et » et son remplacement par « municipalité, chaque communauté rurale et chaque »;

 

b)           à l'alinéa (6)b), par la suppression de « municipalité et à chaque » et son remplacement par « municipalité, chaque communauté rurale et »;

 

c)            au paragraphe (7)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de «une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité, d'une communauté rurale ».

 

12(15)        Le paragraphe 19(2) de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa b), par la suppression de « ou » à la fin de l'alinéa;

 

b)           par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

b.1)        le directeur d'urbanisme de la communauté rurale ou l'agent d'urbanisme de la communauté rurale, quand il en a été nommé un, dans le cas d'un aménagement régional sur des terrains situés dans une communauté rurale non comprise dans un district d'aménagement, ou

 

c)            à l'alinéa c), par la suppression de « a) et b) » et son remplacement par « a), b) et b.1) ».

 

12(16)        L'article 20 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa a), par la suppression de « ou » à la fin de l'alinéa;

 

b)           par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        au conseil d'une communauté rurale, si les terrains visés se trouvent dans une communauté rurale, ou

 

12(17)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 30, de ce qui suit :

 

30.1            Si un plan rural établi en vertu du paragraphe 77.2(1) n'est pas en vigueur pour une communauté rurale, les articles 29 et 30 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à un conseil d'une communauté rurale.

 

12(18)        L'article 32 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par l'abrogation du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

32(1)          Lorsqu'un plan municipal, une déclaration des perspectives d'urbanisme ou un plan rural établi en vertu du paragraphe 27.2(1) ou 77.2(1) est en vigueur, le conseil ou le conseil d'une communauté rurale, selon le cas, peut adopter par voie d'arrêté un projet d'aménagement afin de réaliser ou de développer

 

b)           au paragraphe (2)

 

(i)      par l'abrogation du sous-alinéa a)(i) et son remplacement par ce qui suit :

 

(i)      se composer des exposés écrits, cartes, dessins et autres documents descriptifs qui sont nécessaires pour expliquer le projet, tous étant revêtus d'un sceau, signés par le secrétaire ou le greffier de la communauté rurale et indiquant qu'ils font partie intégrante du projet,

 

(ii)     au sous-alinéa b)(ii), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou la communauté rurale »;

 

c)            à l'alinéa (3)a), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou de la communauté rurale »;

 

d)           au paragraphe (5)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil de la communauté rurale, selon le cas, »;

 

(ii)     par l'abrogation de l'alinéa b) et son remplacement par ce qui suit :

 

b)            si leur propriétaire conclut avec le conseil ou le conseil d'une communauté rurale un accord contenant les modalités et conditions que le conseil ou le conseil de la communauté rurale estime appropriées.

 

e)            au paragraphe (6), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou la communauté rurale, selon le cas, »;

 

f)            au paragraphe (7), par la suppression de « un conseil » et son remplacement par « un conseil ou un conseil d'une communauté rurale »;

 

g)           au paragraphe (8), par la suppression de « paragraphe 27.2(1) » et son remplacement par « paragraphe 27.2(1) ou 77.2(1) ».

 

12(19)        L'article 33 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

 

33(3)          Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à un conseil d'une communauté rurale.

 

12(20)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 41, de ce qui suit :

 

41.01          Les articles 40 et 41 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale et à un conseil d'une communauté rurale.

 

12(21)        La rubrique « ARRETE DE SECTEUR INONDABLE » qui précède l'article 41.1 de la version française est modifiée par la suppression de « ARRETE » et son remplacement par « ARRÊTÉ ».

 

12(22)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 41.3, de ce qui suit :

 

41.4            Les articles 41.1 à 41.3 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale et à un conseil d'une communauté rurale.

 

12(23)        L'article 42 de la Loi est modifié

 

a)           par l'adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

 

42(2.1)       Sous réserve des dispositions particulières du présent article, un conseil d'une communauté rurale peut adopter un arrêté de lotissement pour réglementer le lotissement des terrains dans la communauté rurale.

 

42(2.2)       Un arrêté pris en application du paragraphe (2.1) doit être conforme à un plan régional ou à un plan rural établi en vertu du paragraphe 77.2(1).

 

b)           au paragraphe (3)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « paragraphe (1) » et son remplacement par « paragraphe (1) ou (2.1) »;

 

(ii)     au sous-alinéa c)(i), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou à la communauté rurale, selon le cas »;

 

(iii)   au sous-alinéa d)(ii), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou dans la communauté rurale »;

 

(iv)    à l'alinéa g), par la suppression de « à la discrétion du conseil, par le versement à la municipalité » et son remplacement par « à la discrétion du conseil ou du conseil de la communauté rurale, par le versement à la municipalité ou à la communauté rurale, selon le cas, »;

 

(v)     à l'alinéa h), par la suppression de « paragraphe 27.2(1) » et son remplacement par « paragraphe 27.2(1) ou 77.2(1) »;

 

(vi)    à l'alinéa j)

 

(A)         au passage qui précède le sous-alinéa (i), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil de la communauté rurale »;

 

(B)         au sous-alinéa (i) de la version anglaise, par la suppression de « the council » et son remplacement par « the council or rural community council, as the case may be »;

 

(C)         au sous-alinéa (ii)

 

(I)      à la division A, par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou avec le conseil de la communauté rurale »;

 

(II)    à la division (B), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou à la communauté rurale »;

 

(III)   par l'abrogation de la division (C) et son remplacement par ce qui suit :

 

(C)         remettre à la municipalité ou à la communauté rurale une garantie d'exécution acceptable par le conseil ou par le conseil de la communauté rurale, selon le cas, d'un montant suffisant pour couvrir le coût visé à la division (B);

 

(vii)   à l'alinéa m), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou de la communauté rurale »;

 

c)            à l'alinéa (4)b), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou à la communauté rurale ».

 

12(24)        L'article 43 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

43(1)          Les terrains d'utilité publique dévolus à une municipalité en vertu de l'article 56 ou 57 et les terrains acquis conformément au paragraphe (2) doivent être réservés par le conseil comme terrains d'utilité publique, mais le conseil peut vendre ces terrains,

 

a)            s'il a l'accord du comité consultatif ou de la commission ou à l'expiration d'un délai de six semaines courant à compter d'une demande écrite pour obtenir cet accord, et

 

b)            après un vote favorable de la majorité du conseil plénier.

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

 

43(3)          Les terrains d'utilité publique dévolus à une communauté rurale en application de l'article 56 ou 57 et les terrains acquis conformément au paragraphe (4) doivent être réservés par le conseil d'une communauté rurale comme terrains d'utilité publique, mais le conseil d'une communauté rurale peut vendre ces terrains,

 

a)            s'il a l'accord du comité consultatif ou de la commission ou à l'expiration d'un délai de six semaines courant à compter d'une demande écrite pour obtenir cet accord, et

 

b)            après un vote favorable de la majorité du conseil plénier de la communauté rurale.

 

43(4)          Toutes les sommes reçues par le conseil d'une communauté rurale en application du paragraphe (3) ou de l'alinéa 42(3)g), doivent être versées à un compte spécial et le conseil d'une communauté rurale doit affecter les sommes y déposées à l'acquisition ou à l'aménagement de terrains d'utilité publique, mais en attendant cette affectation elles doivent être placées dans les investissements permis aux fiduciaires et les gains réalisés par le placement versés au compte spécial.

 

12(25)        L'article 44 de Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      à l'alinéa g), par la suppression de « au conseil » et son remplacement par « au conseil, au conseil d'une communauté rurale »;

 

(ii)     à la division l)(iii)(A), par la suppression de « municipale » et son remplacement par « municipale, de la communauté rurale »;

 

(iii)   à l'alinéa m)

 

(A)         au sous-alinéa (i), par la suppression de « d'un district d'aménagement ou directeur municipal d'urbanisme » et son remplacement par « d'un district d'aménagement, d'une communauté rurale ou directeur municipal d'urbanisme »;

 

(B)         au sous-alinéa (ii), par la suppression de « d'un district d'aménagement ou agent municipal d'urbanisme » et son remplacement par « d'un district d'aménagement, d'une communauté rurale ou agent municipal d'urbanisme »;

 

b)           au paragraphe (7), par la suppression de « une ville ou un village » et son remplacement par « une ville, un village ou une communauté rurale ».

 

12(26)        L'article 45 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

45(1)          Sous réserve du paragraphe (4), lorsqu'un arrêté de lotissement contient une disposition visée à l'alinéa 42(3)i) et qu'est projeté le lotissement d'un terrain touché par cette disposition, si le terrain bénéficie des équipements mentionnés dans ce sous-alinéa, qui ont été installés après l'entrée en vigueur de la présente loi et qui ont été payés par la municipalité, par la communauté rurale ou par une personne autre que l'actuel ou l'ancien propriétaire ou locataire du terrain ou mis à leur charge financière, l'agent d'aménagement ne doit approuver le plan que si la personne projetant le lotissement verse ou accepte de verser à la municipalité ou à la communauté rurale, selon le cas, une somme égale, soit au coût initial des équipements, soit à la fraction du coût qu'elle est tenue de payer en application de la disposition.

 

b)           au paragraphe (2)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou par une communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa a) au passage qui précède le sous-alinéa (i), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou la communauté rurale »;

 

(iii)   à l'alinéa b), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou la communauté rurale »;

 

c)            par l'abrogation du paragraphe (3) et son remplacement par ce qui suit :

 

45(3)          Les sommes dues à la municipalité ou à la communauté rurale conformément à un accord conclu en vertu du paragraphe (1) constituent une créance de la municipalité ou de la communauté rurale qui peut être recouvrée par voie d'action intentée devant tout tribunal compétent.

 

12(27)        L'alinéa 48(3)b) de la version française de la Loi est modifié par la suppression de « municipal ».

 

12(28)        L'alinéa 49(2)j) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

j)             les services fournis ou devant être fournis par la municipalité ou la communauté rurale, pour le terrain dont le lotissement est projeté;

 

12(29)        L'article 52 de la Loi est modifié

 

a)           au sous-alinéa (2)a)(iii), par la suppression de « du ministre des Transports ou d'un conseil » et son remplacement par « du ministre des Transports, d'un conseil ou d'un conseil de la communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (3)

 

(i)      par l'abrogation du sous-alinéa a)(iii) et son remplacement par ce qui suit :

 

(iii)   la municipalité, la communauté rurale ou la paroisse et le comté et la province où se trouve le terrain, et

 

(ii)     à l'alinéa f), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou à la communauté rurale »;

 

(iii)   à l'alinéa g), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou à la communauté rurale »;

 

(iv)    à l'alinéa m) de la version française, par la suppression de « municipal » et son remplacement par « de voirie »;

 

(v)     à l'alinéa q), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou dans une communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (7), par la suppression de « du conseil » et son remplacement par « du conseil ou du conseil de la communauté rurale ».

 

12(30)        L'article 54 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation de l'alinéa (4)d) et son remplacement par ce qui suit :

 

d)            si le ministre des Transports, un conseil ou un conseil de la communauté rurale a donné son assentiment au plan, transmettre deux copies du plan à ce ministre, conseil ou conseil de la communauté rurale, selon le cas, et

 

b)           au paragraphe (5), par la suppression de « la commission ou le conseil » et son remplacement par « la commission, le conseil ou le conseil de la communauté rurale »;

 

c)            à la division (6)g)(v)(B), par la suppression de « au conseil ou au Ministre » et son remplacement par « au conseil, au conseil de la communauté rurale ou au Ministre ».

 

12(31)        Le paragraphe 55(1) de la Loi est modifié au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou dans une communauté rurale ».

 

12(32)        L'article 56 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou dans une communauté rurale »;

 

(ii)     au passage qui suit l'alinéa b), par la suppression de « du conseil » et son remplacement par « du conseil ou du conseil de la communauté rurale, selon le cas »;

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (2) et son remplacement par ce qui suit :

 

56(2)          Un assentiment en application du présent article ne doit pas être donné avant

 

a)            que le comité consultatif ou la commission, sous réserve du paragraphe (4.1), ait recommandé l'emplacement des rues ou des terrains d'utilité publique mentionnés au paragraphe (1) ou des deux, selon le cas, ou que cette recommandation ait été rejetée par un vote à la majorité du conseil plénier ou du conseil plénier de la communauté rurale, selon le cas, et

 

b)            qu'ait été observée toute disposition prise conformément à l'alinéa 42(3)i).

 

c)            au paragraphe (3), par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

56(3)          Le secrétaire de la municipalité ou le greffier de la communauté rurale, selon le cas, doit certifier l'assentiment en application du présent article en le signant et en apposant son sceau, et cet assentiment

 

d)           au paragraphe (4)

 

(i)      par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

56(4)          Lorsqu'un plan de lotissement a reçu l'assentiment en vertu du présent article, l'approbation de l'agent d'aménagement et, dans le cas du plan d'un terrain situé dans une zone d'arpentage intégrée, l'approbation du directeur des services d'arpentage, les terrains indiqués sur le plan comme rues ou terrains d'utilité publique sont, au moment du dépôt du plan au bureau de l'enregistrement, dévolus à la municipalité ou à la communauté rurale, selon le cas, de la façon suivante :

 

(ii)     à l'alinéa a), par la suppression de « rues municipales, » et son remplacement par « rues municipales ou de rues de la communauté rurale, selon le cas, »;

 

e)            par l'abrogation du paragraphe (4.01) et son remplacement par ce qui suit :

 

56(4.01)     Lorsqu'un plan de lotissement a reçu l'assentiment en vertu du présent article, l'approbation de l'agent d'aménagement et, dans le cas du plan d'un terrain situé dans une zone d'arpentage intégrée, l'approbation du directeur des services d'arpentage, les servitudes désignées sur le plan conformément aux règlements confèrent à la municipalité ou à la communauté rurale, selon le cas, les droits définis par règlement lors du dépôt du plan au bureau de l'enregistrement.

 

f)            au paragraphe (4.02), par la suppression de « du conseil » et son remplacement par « en vertu du présent article ».

 

12(33)        L'alinéa 57(3)b) de la Loi est abrogé est remplacé par ce qui suit :

 

b)            si ce plan a reçu l'assentiment prévu à l'article 56, l'approbation de l'agent d'aménagement et, dans le cas du plan d'un terrain situé dans une zone d'arpentage intégrée, l'approbation du directeur des services d'arpentage, les terrains indiqués sur ce plan comme rues ou terrains d'utilité publique sont

 

(i)      dans le cas d'une municipalité, dévolus à la municipalité de la façon prévue au paragraphe 56(4), mais les terrains qui ont été dévolus à la municipalité pour des fins d'utilité publique mais pour lesquels le plan modificateur prévoit maintenant d'autres utilisations sont dévolus à la personne dont les terrains passent à la municipalité au moment du dépôt de ce plan, ou

 

(ii)     dans le cas d'une communauté rurale, dévolus à la communauté rurale de la façon prévue au paragraphe 56(4), mais les terrains qui ont été dévolus à la communauté rurale pour des fins d'utilité publique mais pour lesquels le plan modificateur prévoit maintenant d'autres utilisations sont dévolus à la personne dont les terrains passent à la communauté rurale au moment du dépôt de ce plan; et

 

12(34)        L'article 58 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

58(1)          Dans le cas d'un terrain non situé dans une zone d'arpentage intégrée, lorsque l'achat ou tout autre mode d'acquisition du terrain par une municipalité ou une communauté rurale où est en vigueur un arrêté de lotissement aurait pour effet de diviser un terrain, le conseil ou le conseil de la communauté rurale peut, selon le cas, au lieu de se conformer à toute autre disposition de la présente loi,

 

(ii)     à l'alinéa c)

 

(A)         au sous-alinéa (i), par la suppression de « au conseil » et son remplacement par « au conseil ou au conseil de la communauté rurale, selon le cas »;

 

(B)         par l'abrogation du sous-alinéa (iii) et son remplacement par ce qui suit :

 

(iii)   rejet par le conseil ou le conseil de la communauté rurale, selon le cas, par une résolution adoptée à la majorité du conseil plénier ou du conseil plénier de la communauté rurale, des recommandations mentionnées au sous-alinéa (i); et

 

b)           à l'alinéa (2)a), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil de la communauté rurale, selon le cas, ».

 

12(35)        L'article 59 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « un conseil » et son remplacement par « un conseil ou un conseil d'une communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (3) au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil d'une communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (4), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil d'une communauté rurale ».

 

12(36)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 63, de ce qui suit :

 

63.1            Les articles 60 à 63 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à un conseil d'une communauté rurale.

 

12(37)        L'article 64 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1) au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « le Conseil d'une municipalité » et son remplacement par « le conseil d'une municipalité ou le conseil d'une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa (2)b), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou par la communauté rurale, selon le cas, »;

 

c)            au paragraphe (4), par la suppression de « paragraphe 27.2(1) » et son remplacement par « paragraphe 27.2(1) ou 77.2(1) ».

 

12(38)        Le paragraphe 71(3) de la Loi est modifié par la suppression de « comité d'une communauté rurale » et son remplacement par « conseil d'une communauté rurale ».

 

12(39)        L'article 77 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (2.1), par la suppression de « qui ne sont pas des communautés rurales »;

 

b)           au paragraphe (3)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « et » et son remplacement par une virgule;

 

(ii)     au sous-alinéa b)(ii), par la suppression du point à la fin du sous-alinéa et son remplacement par une virgule suivie de « et »;

 

(iii)   par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

c)            n'a pas d'effet dans une communauté rurale qui a un arrêté en vigueur sur le même sujet que celui du règlement.

 

c)            au paragraphe (3.1), par la suppression de « toute municipalité ou secteur » et son remplacement par « toute municipalité ou toute communauté rurale ou tout secteur »;

 

d)           par l'abrogation du paragraphe (9) et son remplacement par ce qui suit :

 

77(9)          Un terrain dévolu à la Couronne en application du présent article doit rester non aménagé ou être aménagé à des fins d'utilité publique et peut, s'il est par la suite inclus dans les limites d'une municipalité ou d'une communauté rurale, lui être cédé et le terrain est assujetti à toutes les dispositions de la présente loi concernant les terrains d'utilité publique dévolus à une municipalité ou à une communauté rurale en application de la présente loi.

 

e)            par l'abrogation de l'alinéa (10)b) et son remplacement par ce qui suit :

 

b)            si un lotissement pour lequel une somme d'argent a été reçue est par la suite inclus dans les limites d'une municipalité ou d'une communauté rurale, la fraction non encore affectée de la somme ainsi que les profits accumulés conformément à l'alinéa a) doivent être versés à la municipalité ou à la communauté rurale dans laquelle le lotissement est incorporé et doivent être traités par la municipalité ou la communauté rurale de la même façon que tout argent reçu à des fins d'utilité publique en application d'un arrêté de lotissement.

 

12(40)        L'article 77.2 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (3), par la suppression de « Les articles 65 à 74 » et son remplacement par « Les articles 65 à 76 »;

 

c)            au paragraphe (4), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

d)           au paragraphe (5)

 

(i)      à l'alinéa a.1)

 

(A)         au passage qui précède le sous-alinéa (i), par la suppression de « comité d'une communauté rurale » et son remplacement par « conseil d'une communauté rurale »;

 

(B)         au sous-alinéa (i), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « comité de la communauté rurale » et son remplacement par « conseil de la communauté rurale ».

 

12(41)        L'article 78 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

78(1)          Sous réserve des dispositions particulières du présent article, une municipalité ou une communauté rurale peut acquérir par voie de donation, d'achat, d'expropriation ou de toute autre façon tout terrain ou droit sur un terrain requis pour réaliser toute proposition d'un plan municipal, d'un plan rural établi en vertu du paragraphe 27.2(1) ou 77.2(1), d'une déclaration des perspectives d'urbanisme ou d'un projet d'aménagement ou de rénovation urbaine en vigueur dans cette municipalité ou dans cette communauté rurale.

 

b)           à l'alinéa (2)d), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil de la communauté rurale, selon le cas, »;

 

c)            par l'abrogation du paragraphe (3) et son remplacement par ce qui suit :

 

78(3)          Toute expropriation en application du paragraphe (1) doit être entreprise conformément

 

a)            à l'article 8 de la Loi sur les municipalités, dans le cas d'une municipalité,

 

b)            au paragraphe 190.08(5) de la Loi sur les municipalités, dans le cas d'une communauté rurale.

 

12(42)        L'article 79 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « ou 77.2(1) »;

 

b)           au paragraphe (2), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou par une communauté rurale ».

 

12(43)        Le paragraphe 80(1) de la Loi est modifié par la suppression de « le Ministre ou la municipalité » et son remplacement par « le Ministre, la municipalité ou la communauté rurale ».

 

12(44)        L'article 81 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa (2)a), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil ou le conseil de la communauté rurale, selon le cas, »;

 

b)           au paragraphe (6)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « directeur d'un district d'aménagement ou directeur municipal d'urbanisme » et son remplacement par « directeur d'un district d'aménagement, directeur d'une communauté rurale ou directeur municipal d'urbanisme »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « agent d'un district d'aménagement ou agent municipal d'urbanisme » et son remplacement par « agent d'un district d'aménagement, agent d'une communauté rurale ou agent municipal d'urbanisme ».

 

12(45)        L'article 87 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (4.1), par la suppression de « au conseil » et son remplacement par « au conseil, au conseil de la communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (6.1), par la suppression de « le conseil » et son remplacement par « le conseil, le conseil de la communauté rurale ».

 

12(46)        L'article 91 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (3) et son remplacement par ce qui suit :

 

91(3)          Si le Ministre est convaincu qu'un conseil ou qu'un conseil d'une communauté rurale ne se conforme pas à un plan régional ou ne se conforme pas à son plan municipal, à un plan rural ou à un arrêté qu'il a adopté ou ne l'exécute pas, il peut ordonner à la municipalité ou à la communauté rurale de le faire.

 

b)           au paragraphe (4), par la suppression de « conseil » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « conseil ou conseil d'une communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (5) au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « visés au paragraphe (4) » et son remplacement par « visés au paragraphe (4) en ce qui concerne une municipalité »;

 

d)           par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

91(5.1)       Lorsqu'il exerce les pouvoirs visés au paragraphe (4) en ce qui concerne une communauté rurale, le Ministre peut,

 

a)            si la communauté rurale se trouve dans un district d'aménagement, nommer des personnes pour remplacer des membres de la commission de district nommés par la communauté rurale, ou

 

b)            si la communauté rurale n'est pas située dans un district d'aménagement, nommer cinq personnes pour former le comité consultatif pour la communauté rurale, mais le conseil de la communauté rurale peut nommer deux personnes supplémentaires qui feront partie du comité consultatif, et le comité consultatif peut exercer tous les pouvoirs qu'il aurait s'il avait été créé d'une autre façon en application de la présente loi.

 

e)            au paragraphe (6), par la suppression de « au conseil » et son remplacement par « au conseil ou au conseil d'une communauté rurale, selon le cas, ».

 

12(47)        Le paragraphe 92(1) de la Loi est modifié par la suppression de « le Ministre ou un conseil » et son remplacement par « le Ministre, un conseil ou un conseil d'une communauté rurale ».

 

12(48)        L'article 93 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

93(1)          Si un aménagement est entrepris en contravention à la présente loi, à un arrêté ou à un règlement pris en application de celle-ci ou aux modalités et conditions imposées à l'aménagement, le Directeur, le conseil ou le conseil d'une communauté rurale, selon le cas, ou toute personne autorisée par le Directeur, le conseil ou le conseil de la communauté rurale, peut ordonner

 

b)           au paragraphe (4), par la suppression de « le Directeur ou le conseil » et son remplacement par « le Directeur, le conseil ou le conseil d'une communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (5), par la suppression de « le Directeur ou le conseil » et son remplacement par « le Directeur, le conseil ou le conseil d'une communauté rurale ».

 

12(49)        L'article 94 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « qu'une municipalité » et son remplacement par « qu'une municipalité ou communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa a) de la version française

 

(A)         au sous-alinéa (i), par la suppression de « municipal »;

 

(B)         au sous-alinéa (ii), par la suppression de « municipal »;

 

(iii)   par la suppression du passage qui suit l'alinéa b) et son remplacement par ce qui suit :

 

la municipalité, la communauté rurale, le Ministre ou une personne désignée à cet effet par le conseil, le conseil de la communauté rurale ou le Ministre, peut demander à la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick ou à un de ses juges de rendre l'une quelconque des ordonnances mentionnées au paragraphe (2), qu'une peine ait ou non été prévue ou imposée en application de la présente loi pour une telle contravention, négligence ou entrave.

 

b)           à l'alinéa (2)b), par la suppression de « le conseil ou le Ministre » et son remplacement par « le conseil, le conseil de la communauté rurale ou le Ministre ».

 

12(50)        Le paragraphe 94.1(1) de la Loi est modifié par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

94.1(1)       Sur demande d'une personne directement touchée par la mise en vigueur ou la non-exécution d'un arrêté, d'une résolution ou d'un ordre du conseil ou d'un conseil d'une communauté rurale en application de la présente loi ou sur demande d'un résident de la municipalité ou de la communauté rurale, la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick ou l'un de ses juges peut, par voie d'ordonnance,

 

12(51)        L'article 98 de la Loi est modifié par la suppression de « le Ministre ou le conseil » et son remplacement par « le Ministre, le conseil ou le conseil de la communauté rurale ».

 

12(52)        L'article 98.1 de la Loi est modifié par la suppression de « à forcer l'exécution d'un arrêté établissant un plan rural » et son remplacement par « à forcer l'exécution d'un arrêté établissant un plan rural dans un secteur non constitué en municipalité ».

 

12(53)        L'article 101 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « ou » à la fin de l'alinéa;

 

(ii)     par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        le conseil d'une communauté rurale pour laquelle l'aménagement est proposé, ou

 

(iii)   à l'alinéa b), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité ou de la communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (3), par la suppression du passage qui précède l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

101(3)        Si un conseil, un conseil d'une communauté rurale ou le Ministre a conclu un accord visé au paragraphe (1), le conseil, le conseil de la communauté rurale ou le Ministre, selon le cas, peut

 

Loi sur les compagnies

13                L'alinéa 21a) de la Loi sur les compagnies, chapitre C-13 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

a)            le consentement, la surveillance et le contrôle du conseil dans une municipalité ou communauté rurale, ou d'un surveillant ou commissaire de la route, d'une paroisse ou partie d'une paroisse concernant le moment, et la manière dont les pouvoirs accordés par application de l'article 19 peuvent ou doivent être utilisés, exercés ou possédés;

 

Loi sur les servitudes écologiques

14(1)          Le paragraphe 4(3) de la Loi sur les servitudes écologiques, chapitre C-16.3 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1998, est modifié par la suppression de « la Couronne du chef du Canada ou une municipalité » et son remplacement par « la Couronne du chef du Canada, une municipalité ou une communauté rurale ».

 

14(2)          L'article 5 de la Loi est modifié par l'adjonction, après l'alinéa c), de ce qui suit :

 

c.1)         une communauté rurale ou ses organismes;

 

Loi sur la responsabilité et les garanties relatives aux produits de consommation

15                Le paragraphe 1(1) de la Loi sur la responsabilité et les garanties relatives aux produits de consommation, chapitre C-18.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1978, est modifié par l'abrogation de la définition « activité commerciale » et son remplacement par ce qui suit :

 

« activité commerciale » comprend une profession et l'activité

 

a)            d'un ministère ou d'un organisme gouvernemental;

 

b)            d'une municipalité ou d'un organisme municipal;

 

c)            d'une communauté rurale ou d'un organisme de la communauté rurale; et

 

d)            d'une corporation de la Couronne;

 

Loi sur le contrôle des municipalités

16                L'article 1 de la Loi sur le contrôle des municipalités, chapitre C-20 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           à la définition « Ministre », par la suppression du point à la fin de la définition et son remplacement par un point-virgule;

 

b)           par l'adjonction des définitions suivantes selon l'ordre alphabétique :

 

« conseil » comprend un conseil d'une communauté rurale tel que la Loi sur les municipalités le définit;

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités.

 

Loi sur les coroners

17                Le paragraphe 25(2) de la Loi sur les coroners, chapitre C-23 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « provincial ou municipal » et son remplacement par « provincial, municipal ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur les services correctionnels

18(1)          L'article 1 de la Loi sur les services correctionnels, chapitre C-26 des Lois révisées de 1973, est modifié à la définition « infraction » par la suppression de « à un règlement ou à un arrêté municipal » et son remplacement par « à un règlement ou à un arrêté municipal ou d'une communauté rurale ».

 

18(2)          L'article 2.1 de la Loi est modifié au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « toute municipalité » et son remplacement par « toute municipalité ou communauté rurale ».

 

Loi sur les terres et forêts de la Couronne

19(1)          L'alinéa 13c) de la Loi sur les terres et forêts de la Couronne, chapitre C-38.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1980, est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou à une communauté rurale ».

 

19(2)          L'alinéa 21c) de la Loi est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou à une communauté rurale ».

 

19(3)          L'alinéa 71b) de la Loi est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale ».

 

Loi sur les jours de repos

20                L'article 1 de la Loi sur les jours de repos, chapitre D-4.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1985, est modifié par l'abrogation de la définition « municipalité ».

 

Loi sur les servitudes

21                L'article 10 de la Loi sur les servitudes, chapitre E-1 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

10                Nonobstant toute disposition de la présente loi ou de toute autre loi de la Législature, nul ne doit pouvoir, après l'adoption de la présente loi, acquérir ni être réputé avoir acquis par prescription, avant l'adoption de la présente loi, un droit de revendication portant sur toute servitude de passage ou autre servitude, ou sur un cours d'eau ou des eaux dont il peut jouir ou qui peuvent provenir ou être tirés de tous lacs ou réservoirs, ou tout bien-fonds bordant ces lacs ou réservoirs ou sur tout barrage ou bien-fonds sur lequel s'écoulent les eaux résiduaires ou le trop-plein de ce barrage, ou sur tout autre bien-fonds utilisé pour le stockage ou la canalisation des eaux, ou requis ou détenu aux fins de contrôle des droits de riverains relatifs à tout cours d'eau provenant de ce lac ou de ce réservoir, ou à tout bien-fonds sur lequel sont installées des canalisations d'eau, et nul ne doit pouvoir acquérir de titre sur un tel bien-fonds en vertu de toute loi relative à la prescription des actions en matière de biens réels, lorsque le bien-fonds qui fait l'objet de la revendication de titre, de servitude de passage ou autre, ou le cours d'eau ou l'usage des eaux dont la prescription est recherchée, fait partie du réseau d'adduction d'eau d'une municipalité ou d'une communauté rurale ou y est relié, à moins qu'il n'y ait eu possession par l'usage ou prescription avant l'acquisition du bien-fonds ou des eaux ou des droits qui s'y rattachent par la municipalité ou la communauté rurale.

 

Loi sur l'éducation

22(1)          L'article 50 de la Loi sur l'éducation, chapitre E-1.12 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1997, est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa (2)e), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale »;

 

c)            au paragraphe (3), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale »;

 

d)           au paragraphe (4.1), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale ».

 

Loi électorale

23(1)          L'article 20.13 de la Loi électorale, chapitre E-3 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « municipales » et son remplacement par « municipales, de la communauté rurale ».

 

23(2)          Le paragraphe 48.1(1) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

48.1(1)       Ne peut se présenter comme député à l'Assemblée législative, ni y siéger ou y voter

 

a)            un maire ou un conseiller municipal, ou

 

b)            un maire d'une communauté rurale ou un conseiller d'une communauté rurale.

 

23(3)          Le paragraphe 125(2) de la Loi est modifié par la suppression de « de tout arrêté municipal » et son remplacement par « de tout arrêté municipal ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur l'électricité

24                Le sous-alinéa 24(1)a)(ii) de la Loi sur l'électricité, chapitre E-4.6 des Lois du Nouveau-Brunswick de 2003, est modifié par la suppression de « ou règlement municipal » et son remplacement par « ,ou règlement municipal ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur les ascenseurs et les monte-charge

25                L'article 17 de la Loi sur les ascenseurs et les monte-charge, chapitre E-6 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « ou arrêté municipal » et son remplacement par « , ou arrêté municipal ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur le service d'urgence 911

26                L'article 1 de la Loi sur le service d'urgence 911, chapitre E-6.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1994, est modifié à la définition « municipalité » par la suppression de « une ville ou un village » et son remplacement par « une ville, un village ou une communauté rurale ».

 

Loi sur les mesures d'urgence

27                L'article 1 de la Loi sur les mesures d'urgence, chapitre E-7.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1978, est modifié à la définition « municipalité » par la suppression de « une ville ou un village » et son remplacement par « une ville, un village ou une communauté rurale ».

 

Loi sur la preuve

28(1)          La rubrique « ARRÊTÉS MUNICIPAUX » qui précède l'article 88 de la Loi sur la preuve, chapitre E-11 des Lois révisées de 1973, est abrogée et remplacée par ce qui suit :

 

ARRÊTÉS MUNICIPAUX ET DES COMMUNAUTÉS RURALES

 

28(2)          L'article 88 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

88                Une copie d'un arrêté, d'une règle et d'un règlement des sessions établis par les sessions antérieurement à la constitution en corporation d'un comté, ainsi qu'une copie d'un arrêté, d'une règle et d'un règlement établis par le conseil d'une municipalité ou par un conseil d'une communauté rurale, certifiée par le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux ou un secrétaire ou greffier de cette municipalité ou communauté rurale, selon le cas, comme étant une copie conforme après comparaison avec l'original, est admise devant toute cour comme preuve prima facie de l'adoption et de l'existence de cet arrêté, de cette règle ou de ce règlement sans qu'il soit nécessaire de prouver la fonction officielle ni l'authenticité de la signature de ce Ministre ou de ce secrétaire ou greffier; par ailleurs, si ce certificat indique la date à laquelle l'arrêté, la règle ou le règlement a été adopté, telle qu'elle paraît sur l'original, cette copie doit être admise comme preuve prima facie que cet arrêté, ces règles et ces règlements ont été adoptés à la date ainsi certifiée.

 

28(3)          L'article 91 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

91                Lorsqu'il est nécessaire d'authentiquer un acte accompli par le maire d'une municipalité ou d'une communauté rurale sous le sceau corporatif de cette municipalité ou cette communauté rurale, afin qu'il puisse être présenté en preuve devant une cour, le sceau du maire constitue une validation suffisante de cet acte sauf si cet acte est un acte corporatif.

 

Loi sur l'expropriation

29                L'article 1 de la Loi sur l'expropriation, chapitre E-14 des Lois révisées de 1973, est modifié par l'adjonction des définitions suivantes selon l'ordre alphabétique :

 

« conseil d'une municipalité » comprend un conseil de la communauté rurale d'une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

Loi sur l'administration financière

30                Le paragraphe 1(1) de la Loi sur l'administration financière, chapitre F-11 des Lois révisées de 1973, est modifié par l'abrogation de la définition « valeurs » ou « titres » et son remplacement par ce qui suit :

 

« valeurs » ou « titres » désigne

 

a)            les valeurs représentant une partie de la dette publique du Canada ou d'une province canadienne,

 

b)            les obligations et débentures d'une corporation lorsque le paiement du principal et des intérêts de ces obligations ou débentures est garanti par le Canada, par une province du Canada ou par une municipalité ou communauté rurale de la Province du Nouveau-Brunswick, ou

 

c)            les obligations et débentures d'une municipalité ou d'une communauté rurale de la province du Nouveau-Brunswick.

 

Loi sur la prévention des incendies

31                L'article 1 de la Loi sur la prévention des incendies, chapitre F-13 des Lois révisées de 1973, est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

Loi de 1999 sur la distribution du gaz

32(1)          L'article 1 de la Loi de 1999 sur la distribution du gaz, chapitre G-2.11 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1999, est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

32(2)          Le paragraphe 16(4) de la Loi est modifié au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « paragraphe 7(5) » et son remplacement par « paragraphe 7(5) ou 190.08(3) ».

 

Loi sur la santé

33(1)          L'article 14 de la Loi sur la santé, chapitre H-2 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

14(1)          Lorsqu'une municipalité, une communauté rurale ou une personne se propose d'installer un réseau d'ouvrages d'adduction d'eau pour l'approvisionnement en eau destinée à la consommation publique, un réseau d'égouts ou un réseau public d'évacuation des eaux usées, ou de modifier ou d'agrandir un réseau d'ouvrages d'adduction d'eau, d'égouts ou d'évacuation des eaux usées existant, la municipalité, la communauté rurale ou la personne doit soumettre au Ministre les plans, devis, rapports des ingénieurs, estimations et tous les renseignements et données concernant le projet de réseau d'ouvrages d'adduction d'eau ou d'évacuation des eaux usées, ainsi qu'une analyse des prélèvements d'eau faits à la ou aux sources d'approvisionnement en eau envisagées, le tout confirmé par affidavit déclarant que les plans et devis soumis sont ceux qui doivent être utilisés et suivis pour la construction du réseau proposé, que les indications énoncées dans l'analyse sont exactes et que l'eau analysée provient bien de la source ou des sources d'approvisionnement prévues.

 

b)           au paragraphe (3), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité, la communauté rurale ».

 

33(2)          L'article 15 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « la municipalité » et son remplacement par « la municipalité, la communauté rurale »;

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (2) et son remplacement par ce qui suit :

 

15(2)          Lorsqu'une municipalité ou une communauté rurale ou une personne néglige ou refuse de faire ces changements de la façon et dans le délai prescrits par le Ministre, ce dernier peut, soit demander à un juge de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, par voie d'un avis de requête conformément à l'usage de la cour, de rendre une ordonnance interdisant à la partie contrevenante d'utiliser ce réseau d'ouvrages d'adduction d'eau ou ce réseau d'évacuation des eaux usées tant que les changements n'ont pas été effectués et la nuisance supprimée, soit faire immédiatement procéder à ces changements ou additions; les frais ainsi exposés sont à la charge de la municipalité, de la communauté rurale ou de la personne, peuvent être recouvrés sur elles et sont garantis, jusqu'à ce qu'ils soient payés, par un privilège sur le réseau d'ouvrages d'adduction d'eau ou sur le réseau d'évacuation des eaux usées.

 

Loi sur la voirie

34(1)          L'article 1 de la Loi sur la voirie, chapitre H-5 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           à l'alinéa b), de la définition « route » par la suppression de « d'une cité, d'une ville ou d'un village » et son remplacement par « d'une municipalité »;

 

b)           par l'adjonction des définitions suivantes selon l'ordre alphabétique :

 

« communauté rurale » désigne une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

« municipalité » désigne une cité, une ville, un village ou une communauté rurale;

 

34(2)          L'article 31 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « un village » et son remplacement par « un village ou une communauté rurale »;

 

b)           par l'abrogation du paragraphe (2) et son remplacement par ce qui suit :

 

31(2)          Lorsqu'un village ou une communauté rurale prend un arrêté de lotissement prescrivant les normes selon lesquelles doivent être tracées les rues, le Ministre peut exempter le village ou la communauté rurale de l'application des normes établies en application du paragraphe (1).

 

34(3)          L'article 32 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (2), par la suppression de « de la cité, ville ou du village » et son remplacement par « de la municipalité »;

 

b)           au paragraphe (3), par la suppression de « à la cité, ville ou au village » et son remplacement par « à la municipalité ».

 

34(4)          L'article 34(2) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

34(2)          Le Ministre ne doit agir en vertu du paragraphe (1) concernant une partie d'une route située dans une municipalité qu'après avoir obtenu par écrit l'approbation à cet effet de la municipalité.

 

34(5)          Le paragraphe 36(1) de la Loi est modifié par l'abrogation de la définition « municipalité ».

 

34(6)          Le paragraphe 44.1(1) de la Loi est modifié à la définition « route » au passage qui précède l'alinéa a) par la suppression de « d'une cité, d'une ville ou d'un village » et son remplacement par « d'une municipalité ».

 

34(7)          L'article 47 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « d'une cité, d'une ville ou d'un village » et son remplacement par « d'une municipalité »;

 

b)           au paragraphe (2), par la suppression de « une cité, une ville ou un village peuvent » et son remplacement par « une municipalité peut ».

 

34(8)          Le paragraphe 49(1) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

49(1)          Le Ministre peut conclure un accord avec une municipalité

 

a)            stipulant que l'entretien d'hiver et l'entretien d'été d'une route à l'intérieur d'une municipalité, à l'exception d'une route locale, soit effectué

 

(i)      par le Ministre, ou

 

(ii)     par la municipalité et payé par le Ministre conformément au règlement établi sous le régime du paragraphe (2);

 

b)            stipulant que l'entretien des chemins et des rues dans un village ou une communauté rurale soit effectué

 

(i)      par le village ou la communauté rurale, ou

 

(ii)     par le Ministre et payé par le village ou la communauté rurale conformément au règlement établi sous le régime du paragraphe (2).

 

34(9)          Le paragraphe 49.1(2) de la version anglaise de la Loi est modifié au passage qui précède l'alinéa (a), par la suppression de « the a municipality » et son remplacement par « a municipality ».

 

34(10)        L'article 51 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

51                Sur la demande d'une municipalité, le Ministre peut construire ou réparer tout pont se trouvant dans les limites de cette municipalité.

 

Loi sur les relations industrielles

35(1)          L'article 1 de la Loi sur les relations industrielles, chapitre I-4 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (3) et son remplacement par ce qui suit :

 

1(3)             Aux fins de la présente loi, lorsqu'une municipalité ou une communauté rurale a le pouvoir d'imposer des conditions d'emploi aux agents de police d'une municipalité ou d'une communauté rurale, cette municipalité ou cette communauté rurale est réputée être l'employeur de ces agents de police, et ceux-ci sont réputés être les salariés de cette municipalité ou cette communauté rurale, à l'exclusion des agents de police qui, de l'avis de la Commission, exercent des fonctions de direction ou sont employés à titre confidentiel relativement aux relations de travail.

 

b)           au paragraphe (3.11), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

35(2)          L'article 60 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (14), de ce qui suit :

 

60(15)        Les paragraphes (11) et (12) s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

35(3)          L'article 80 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

80(3.1)       Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires aux

 

a)            personnes employées à plein temps par une communauté rurale en qualité de membres d'une brigade d'incendie, et

 

b)            agents de police employés, au sens du paragraphe 1(3) ou (3.1), par une communauté rurale.

 

35(4)          L'article 91 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (4) et son remplacement par ce qui suit :

 

91(4)          Nonobstant toute disposition de la présente loi, aucune personne employée à plein temps par une municipalité ou communauté rurale en qualité de membre d'un corps de pompiers ne doit faire la grève, et nulle municipalité ou communauté rurale ne doit causer de lock-out à un tel salarié.

 

b)           au paragraphe (5), par la suppression de « nulle municipalité » et son remplacement par « nulle municipalité, nulle communauté rurale ».

 

Loi sur les assurances

36(1)          Le paragraphe 94(2) de la Loi sur les assurances, chapitre I-12 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

94(2)          Le titulaire d'une licence d'agent, de courtier ou d'expert n'est pas tenu de payer les droits ou taxes spéciales de licence levés par une municipalité ou communauté rurale de la province pour pratiquer les opérations qu'autorise cette licence, mais ce paragraphe ne dispense aucunement un agent du paiement de tout droit ou taxe de licence levés valablement par une municipalité ou communauté rurale sur un assureur dont il est le représentant.

 

36(2)          L'article 276 de la Loi est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

Loi sur l'organisation judiciaire

37                Le paragraphe 11.2(2.1) de la Loi sur l'organisation judiciaire, chapitre J-2 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « arrêté municipal » à chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « arrêté municipal ou de la communauté rurale ».

 

Loi sur l'enregistrement foncier

38                L'article 3 de la version française de la Loi sur l'enregistrement foncier, chapitre L-1.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1981, est modifié à la définition « texte législatif » par la suppression de « municipal ».

 

Loi sur la réglementation des alcools

39(1)          L'article 1 de la Loi sur la réglementation des alcools, chapitre L-10 des Lois révisées de 1973, est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

39(2)          L'article 69 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa (1)c),

 

(i)      par l'abrogation du sous-alinéa (ii) et son remplacement par ce qui suit :

 

(ii)     si l'établissement est situé dans une municipalité, une déclaration écrite en conformité avec le paragraphe (1.1) que la poursuite de l'entreprise projetée dans l'établissement projeté est conforme aux exigences de l'urbanisme et du zonage de la municipalité telles que prévues dans son plan rural, son plan municipal, sa déclaration des perspectives d'urbanisme, son arrêté de zonage et dans tout autre arrêté ou règlement établi en vertu de la Loi sur l'urbanisme, et

 

(ii)     au sous-alinéa (iii), par la suppression de « une cité, une ville ou un village » et son remplacement par « une municipalité »;

 

b)           au paragraphe (1.1), par la suppression de « de la cité, de la ville ou du village » chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « de la municipalité ».

 

39(3)          Le paragraphe 102(1) de la Loi est modifié par la suppression de « une organisation, une cité, une ville ou un village » et son remplacement par « une organisation ou une municipalité ».

 

Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie

40                Le paragraphe 1(1) de la Loi sur les compagnies de prêt et de fiducie, chapitre L-11.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1987, est modifié à l'alinéa d) de la définition « bien réel amélioré » par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur le privilège des constructeurs et des fournisseurs de matériaux

41                L'article 2 de la Loi sur le privilège des constructeurs et des fournisseurs de matériaux, chapitre M-6 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou communauté rurale ».

 

Loi sur les transports routiers

42(1)          Le paragraphe 13(2) de la Loi sur les transports routiers, chapitre M-16 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

13(2)          La commission peut déclarer zone exempte aux conditions qu'elle juge nécessaires, toute municipalité ou toute communauté rurale, ou une zone contiguë à une municipalité ou une communauté rurale, mais ne s'étendant pas à plus de cinquante-cinq kilomètres de la limite de la municipalité ou de la communauté rurale.

 

42(2)          La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 15, de ce qui suit :

 

15.1            Les articles 14 et 15 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

Loi sur les véhicules à moteur

43(1)          L'article 1 de la Loi sur les véhicules à moteur, chapitre M-17 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           à la définition « collectivité locale » par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité ou une communauté rurale »;

 

b)           à la définition « zone urbaine » par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité ou une communauté rurale ».

 

43(2)          Le paragraphe 169.1(1) de la Loi est modifié à la définition « brigadier scolaire » par la suppression de « une municipalité » à chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale ».

 

43(3)          L'alinéa 265(2.01)b) de la Loi est modifié par la suppression de « un arrêté municipal » et son remplacement par « un arrêté municipal ou de la communauté rurale ».

 

43(4)          L'alinéa 275(1)b) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

b)            un taxi à l'extérieur de la juridiction territoriale d'une municipalité, communauté rurale ou d'une régie routière,

 

Loi sur l'aide aux municipalités

44(1)          L'article 1 de la Loi sur l'aide aux municipalités, chapitre M-19 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           à la définition « subvention sans condition »

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « , et » et son remplacement par un point-virgule;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression du point à la fin de l'alinéa et son remplacement par un point-virgule suivi de « et »;

 

(iii)   par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

c)            en ce qui concerne une communauté rurale, la subvention déterminée conformément à l'alinéa 5.01a).

 

b)           par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« assiette fiscale de la communauté rurale » désigne le montant calculé le 15 octobre au plus tard ou aussitôt que possible par la suite, de l'année qui précède l'année pour laquelle la subvention sans condition est déterminée comme étant

 

a)            le montant total de l'évaluation de tous les biens réels imposables dans une communauté rurale en vertu de la Loi sur l'évaluation, à l'exclusion

 

(i)      des biens réels appartenant à la communauté rurale,

 

(ii)     des biens réels des commissions de services publics appartenant à la communauté rurale, et

 

(iii)   des biens réels visés à l'alinéa b.1) de la définition « biens réels » de la Loi sur l'évaluation;

 

b)            le montant de l'évaluation de tous les biens réels dans une communauté rurale appartenant à la Couronne du chef du Nouveau-Brunswick;

 

c)            le montant de l'évaluation des biens réels dans une communauté rurale appartenant à la Couronne du chef du Canada;

 

d)            le montant de l'évaluation des biens réels dans une communauté rurale qui bénéficient d'une exonération en vertu de l'alinéa 4(1)l) de la Loi sur l'évaluation; et

 

e)            la moitié du montant de l'évaluation de tous biens réels dans une communauté rurale visés aux alinéas a), b) et c) qui sont des « biens non résidentiels » au sens de l'article 1 de la Loi sur l'évaluation;

 

44(2)          La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 4.4, de ce qui suit :

 

4.41            Le lieutenant-gouverneur en conseil doit, au plus tard le 31 août de l'année qui précède celle pour laquelle la subvention sans condition doit être déterminée ou aussitôt que praticable par la suite, fixer le montant total de la subvention sans condition pour les communautés rurales.

 

44(3)          L'article 5 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (4)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) »;

 

b)           au paragraphe (5), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) »;

 

c)            au paragraphe (6), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) ».

 

44(4)          La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 5, de ce qui suit :

 

5.01            Chaque année le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux doit

 

a)            déterminer conformément aux règlements une subvention sans condition pour chaque communauté rurale,

 

b)            porter au crédit de chaque communauté rurale une fraction de la subvention sans condition déterminée en vertu de l'alinéa a) afférente à la fourniture de services par le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux, et

 

c)            calculer et porter au crédit de chaque communauté rurale un montant à être réuni sur l'assiette fiscale de la communauté rurale pour la fourniture de services par le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux.

 

44(5)          L'article 5.1 de la Loi est abrogé.

 

44(6)          Le paragraphe 6.01(3) de la version française de la Loi est modifié par la suppression de « établi en vertu de la présente loi » et son remplacement par « établi en vertu de la présente loi ou de toute autre loi ».

 

44(7)          La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 6.01, de ce qui suit :

 

6.02            Au plus tard, le premier jour de chaque mois d'une année, le Ministre doit verser à chaque communauté rurale

 

a)            une fraction de la subvention pour la communauté rurale déterminée en vertu de l'alinéa 5.01a) qui reste après que la communauté rurale a été créditée d'une fraction de la subvention en vertu de l'alinéa 5.01b), et

 

b)            un douzième de la part du budget en vertu de l'alinéa 190.081(2)b) de la Loi sur les municipalités.

 

6.03            Si l'assiette fiscale d'une communauté rurale en vertu de la Loi sur les municipalités comprend le montant de l'évaluation des biens réels dans la communauté rurale qui bénéficient d'une exonération en vertu de l'alinéa 4(1)l) de la Loi sur l'évaluation, la fraction de la part visée à l'alinéa 6.02b) qui est égale à l'impôt sur ces biens réels qui serait dû et payable à la communauté rurale en application du paragraphe 5(2.003) de la Loi sur l'impôt foncier si ces biens réels ne bénéficiaient pas d'une exonération en vertu de l'alinéa 4(1)l) de la Loi sur l'évaluation est réputée être une subvention versée par le Ministre à la communauté rurale.

 

6.04(1)       Nonobstant toute disposition de la présente loi, autre que le présent article, ou de toute autre loi ou de tout règlement établi en vertu de la présente loi ou de toute autre loi, la communauté rurale qui perçoit l'impôt et les pénalités en vertu du paragraphe 6(4) de la Loi sur l'impôt foncier n'a pas droit au paiement en vertu de l'alinéa 6.02b) pour la période de cette perception.

 

6.04(2)       Nonobstant toute disposition de la présente loi, autre que le présent article, ou de toute autre loi ou de tout règlement établi en vertu de la présente loi ou de toute autre loi, lorsque le Ministre perçoit, en vertu de la Loi sur l'impôt foncier, l'impôt levé par une communauté rurale en application de l'alinéa 5(2)a.1) de la Loi sur l'impôt foncier et les pénalités relatives à l'impôt pour la communauté rurale et au nom de celle-ci et que la communauté rurale réclame l'impôt et les pénalités au Ministre, la communauté rurale n'a pas droit au paiement prévu à l'alinéa 6.02b).

 

6.04(3)       Nonobstant toute disposition de la présente loi, autre que le présent article, ou de toute autre loi ou de tout règlement établi en vertu de la présente loi ou de toute autre loi, lorsque les montants prévus à l'alinéa 6.02b) pour un an ont été payés à la communauté rurale, que ce soit avant ou après l'entrée en vigueur du présent paragraphe, le paiement est réputé être un acquittement entier du paiement à la communauté rurale de l'impôt levé en application de l'alinéa 5(2)a.1) de la Loi sur l'impôt foncier et des pénalités relatives à l'impôt pour cette année.

 

44(8)          L'article 7 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « d'une municipalité » et de « de la municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale » et « de la municipalité ou de la communauté rurale » respectivement;

 

b)           au paragraphe (2), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « Ministre » et son remplacement par « ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux »;

 

c)            par l'adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

 

7(3)             Dans le cas d'une constitution, d'une fusion, d'une annexion ou d'une réduction des limites d'une communauté rurale, le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux peut déterminer

 

a)            la population de la communauté rurale, et

 

b)            l'assiette fiscale de la communauté rurale.

 

44(9)          L'article 9 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (2.1), de ce qui suit :

 

9(2.2)         Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

44(10)        L'article 13 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

13(1)          Le lieutenant-gouverneur en conseil peut verser à une municipalité ou à une communauté rurale ou porter au crédit d'un district de services locaux une subvention d'encouragement pour aider la municipalité, la communauté rurale ou le district de services locaux à aménager un service ou une installation ou à en améliorer la qualité.

 

b)           au paragraphe (2), par la suppression de « la municipalité ou le Ministre » et son remplacement par « la municipalité, la communauté rurale ou le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux »;

 

c)            au paragraphe (4)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « et » à la fin de l'alinéa;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression du point à la fin de l'alinéa et son remplacement par une virgule suivie de « et »;

 

(iii)   par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

c)            des subventions sans condition déterminées aux termes de l'alinéa 5.01a).

 

d)           au paragraphe (5), par la suppression de « municipalités » et son remplacement par « municipalités et aux communautés rurales ».

 

44(11)        L'article 14 de la Loi est modifié par la suppression de « à une municipalité » et son remplacement par « à une municipalité ou à une communauté rurale ».

 

44(12)        Le paragraphe 15(1) de la Loi est modifié

 

a)           par l'adjonction, après l'alinéa b.2), de ce qui suit :

 

b.21)      concernant la détermination d'une subvention sans condition pour une communauté rurale en vertu de l'alinéa 5.01a);

 

b)           à l'alinéa b.3), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur les emprunts de capitaux par les municipalités

45                La Loi sur les emprunts de capitaux par les municipalités, chapitre M-20 des Lois révisées de 1973, est modifiée par l'adjonction, après l'article 14, de ce qui suit :

 

15                La présente loi et tout règlement établi en vertu de celle-ci s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités lorsque cette communauté rurale se procure des fonds pour une dépense en capital au moyen d'un emprunt ou par l'émission de débentures.

 

Loi sur les débentures émises par les municipalités

46                La Loi sur les débentures émises par les municipalités, chapitre M-21 des Lois révisées de 1973, est modifiée par l'adjonction, après l'article 1.1, de ce qui suit :

 

1.2               La présente loi et tout règlement établi en vertu de celle-ci s'appliquent avec les adaptations nécessaires aux débentures émises par une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités.

 

Loi sur les élections municipales

47                L'article 3.1 de la Loi sur les élections municipales, chapitre M-21.01 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1979, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

3.1               La présente loi et tout règlement établi en vertu de celle-ci s'appliquent avec les adaptations nécessaires à l'élection des membres d'un conseil d'une communauté rurale, y compris le maire de la communauté rurale, en vertu de la Loi sur les municipalités.

 

Loi sur la sauvegarde du patrimoine municipal

48                La Loi sur la sauvegarde du patrimoine municipal, chapitre M-21.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1978, est modifiée par l'adjonction, après l'article 2, de ce qui suit :

 

2.1               La présente loi et tout règlement établi en vertu de celle-ci s'appliquent avec les adaptations nécessaires à la sauvegarde et protection des terrains, des bâtiments et des constructions d'importance historique ou architecturale par une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités.

 

Loi sur les municipalités

49(1)          L'article 1 de la Loi sur les municipalités, chapitre M-22 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           à la définition « conseil », par la suppression de « ses conseillers » et son remplacement par « les conseillers d'une municipalité »;

 

b)           par l'abrogation de la définition « communauté rurale » et son remplacement par ce qui suit :

 

« communauté rurale » désigne une région constituée en communauté rurale en vertu de l'article 190.072;

 

c)            à la définition « greffier de la communauté rurale », par la suppression de « paragraphe 27.5(5.2) » et son remplacement par « paragraphe 190.077(2) »;

 

d)           par l'abrogation de la définition « comité de la communauté rurale »;

 

e)            par l'adjonction, des définitions suivantes, selon l'ordre alphabétique :

 

« assiette fiscale de la communauté rurale » désigne le montant calculé le 15 octobre au plus tard ou aussitôt que possible par la suite, de l'année qui précède l'année pour laquelle la subvention sans condition en vertu de la Loi sur l'aide aux municipalités est déterminée comme étant

 

a)            le montant total de l'évaluation de tous les biens réels imposables dans une communauté rurale en vertu de la Loi sur l'évaluation, à l'exclusion

 

(i)      des biens réels appartenant à la communauté rurale,

 

(ii)     des biens réels des commissions de services publics appartenant à la communauté rurale, et

 

(iii)   des biens réels visés à l'alinéa b.1) de la définition « biens réels » de la Loi sur l'évaluation;

 

b)            le montant de l'évaluation de tous les biens réels dans une communauté rurale appartenant à la Couronne du chef du Nouveau-Brunswick;

 

c)            le montant de l'évaluation des biens réels dans une communauté rurale appartenant à la Couronne du chef du Canada;

 

d)            le montant de l'évaluation des biens réels dans une communauté rurale qui bénéficient d'une exonération en vertu de l'alinéa 4(1)l) de la Loi sur l'évaluation; et

 

e)            la moitié du montant de l'évaluation de tous biens réels dans une communauté rurale visés aux alinéas a), b) et c) qui sont des « biens non résidentiels » au sens de l'article 1 de la Loi sur l'évaluation;

 

« conseil d'une communauté rurale » désigne le maire de la communauté rurale et les conseillers de la communauté rurale d'une communauté rurale;

 

« conseiller d'une communauté rurale » désigne un membre d'un conseil d'une communauté rurale autre que le maire de la communauté rurale;

 

« membre d'un conseil d'une communauté rurale » désigne toute personne élue à un conseil d'une communauté rurale;

 

49(2)          L'article 6 de la Loi est modifié par la suppression de « comités de ».

 

49(3)          Le paragraphe 6.1(1) de la version française de la Loi est modifié au passage qui précède l'alinéa a) par la suppression de « n'est pas » et son remplacement par « ne peut être tenue ».

 

49(4)          L'article 7 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (4),

 

(i)      par l'abrogation de l'alinéa b) et son remplacement par ce qui suit :

 

b)            conclure avec une ou plusieurs municipalités ou communautés rurales ou avec toute personne, y compris la Couronne, une convention de répartition des frais et de l'utilisation du service entre les parties à la convention;

 

(ii)     à l'alinéa c), par la suppression de « une ou plusieurs municipalités » et son remplacement par « une ou plusieurs municipalités ou communautés rurales »;

 

(iii)   à l'alinéa d), par la suppression de « une ou plusieurs municipalités » et son remplacement par « une ou plusieurs municipalités ou communautés rurales »;

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

7(6)             Une municipalité peut participer à une commission d'aéroport et peut conclure une entente à cette fin.

 

49(5)          L'article 7.1 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (9), de ce qui suit :

 

7.1(10)       Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale qui a adopté un arrêté en vertu du paragraphe 190.079(1) à l'égard du service de collecte et d'évacuation des ordures.

 

49(6)          Le paragraphe 8(2) de la Loi est modifié par la suppression de « autre municipalité » et son remplacement par « autre municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

49(7)          L'article 14 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      à l'alinéa d), par la suppression de « ou » à la fin de l'alinéa;

 

(ii)     à l'alinéa e), par la suppression du point à la fin de l'alinéa et son remplacement par un point-virgule;

 

(iii)   par l'adjonction, après l'alinéa e), de ce qui suit :

 

f)             peut constituer une communauté rurale en municipalité; ou

 

g)            peut fusionner une ou plusieurs communautés rurales avec une ou plusieurs municipalités et, si nécessaire, annexer des régions voisines à la nouvelle municipalité.

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (1.1), de ce qui suit :

 

14(1.2)       Nonobstant le paragraphe (1), la fusion d'une ou plusieurs communautés rurales avec une ou plusieurs municipalités doit être effectuée par une Loi de la Législature sauf si le conseil de la communauté rurale de chaque communauté rurale ou le conseil de chaque municipalité qui serait touchée adopte une résolution en faveur de la fusion.

 

c)            au paragraphe (2),

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a) par la suppression de « un conseil » et son remplacement par « un conseil ou un conseil de la communauté rurale »;

 

(ii)     par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

b.1)        de la fusion d'une ou plusieurs communautés rurales avec une ou plusieurs municipalités,

 

d)           par l'adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :

 

14(2.1)       Le Ministre peut entamer ou un conseil de la communauté rurale peut demander au Ministre, par voie de requête, d'entamer des procédures pour constituer une communauté rurale en une municipalité.

 

14(2.2)       Si une communauté rurale est constituée en municipalité, le maire de la communauté rurale et les conseillers de la communauté rurale en fonction sont le maire et les conseillers de la nouvelle municipalité jusqu'à l'élection et l'entrée en fonction d'un nouveau conseil.

 

e)            par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

14(5.1)       Sous réserve du paragraphe (1.2), lorsqu'une ou plusieurs communautés rurales sont fusionnées avec une ou plusieurs municipalités en vertu du présent article, le lieutenant-gouverneur en conseil peut constituer la région en municipalité.

 

f)            par l'adjonction, après le paragraphe (6), de ce qui suit :

 

14(7)          Outre les conditions, procédures ou critères établis en vertu du présent article, le lieutenant-gouverneur en conseil peut, sur la recommandation du Ministre, établir des règlements concernant les conditions et procédures qu'il faut observer et les critères qu'il faut considérer avant

 

a)            qu'une municipalité soit constituée,

 

b)            que deux ou plusieurs municipalités soient fusionnées,

 

c)            qu'une région voisine soit annexée à une municipalité,

 

d)            que deux ou plusieurs municipalités soient fusionnées et que des régions voisines soient annexées à la nouvelle municipalité,

 

e)            que les limites territoriales d'une municipalité soient réduites,

 

f)             qu'une municipalité soit dissoute,

 

g)            qu'une communauté rurale soit constituée en municipalité, ou

 

h)            qu'une ou plusieurs communautés rurales soient fusionnées avec une ou plusieurs municipalités et que des régions voisines soient annexées à la nouvelle municipalité.

 

49(8)          L'article 14.1 de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa (5)a), par la suppression de « aux articles 27.3 à 27.5 » et son remplacement par « à l'article 190.072 »;

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

14.1(6)       Outre les conditions, procédures ou critères établis en vertu du présent article, le lieutenant-gouverneur en conseil peut, sur la recommandation du Ministre, établir des règlements concernant les conditions et procédures qu'il faut observer et les critères qu'il faut considérer avant qu'un village puisse devenir une communauté rurale ou une partie d'une communauté rurale.

 

49(9)          L'article 18 de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

18                Un décret en conseil donnant effet à une constitution en municipalité ou en communauté rurale, à une fusion, à une annexion ou à une réduction des limites de la municipalité ou de la communauté rurale, constitue une preuve péremptoire de l'observation de toutes les conditions préalables à l'adoption du décret et de la constitution régulière de la municipalité ou de la communauté rurale ainsi créée, agrandie ou diminuée. 

 

49(10)        L'article 19 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (0.1),

 

(i)      à la définition « municipalité touchée », par la suppression de « une municipalité existante » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale existante »;

 

(ii)     par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« conseil d'une municipalité touchée » comprend le conseil d'une communauté rurale existante dont les limites sont touchées par un décret en conseil fait en vertu du présent article;

 

b)           au paragraphe (1) au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « décret en conseil » et son remplacement par « décret en conseil en vertu de l'article 14 »;

 

c)            au paragraphe (4),

 

(i)      à l'alinéa b), par la suppression de « l'alinéa 87(2)a) » et son remplacement par « l'alinéa 87(2)a) ou 190.081(2)a) »;

 

(ii)     à l'alinéa c), par la suppression de « l'alinéa 87(2)a) » et son remplacement par « l'alinéa 87(2)a) ou 190.081(2)a) »;

 

d)           à l'alinéa (15)b), par la suppression de « l'article 23.01 ou 27.4 » et son remplacement par « l'article 23.1 ou 190.072 »;

 

e)            par l'adjonction, après le paragraphe (17), de ce qui suit :

 

19(18)        Les paragraphes (2) à (14) s'appliquent avec les adaptations nécessaires aux premières élections en vertu de l'alinéa 190.073(1)d).

 

49(11)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 19.2, de ce qui suit :

 

19.3            Les articles 19.1 et 19.2 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(12)        L'article 23.01 de la Loi est modifié par la suppression de « et à l'article 27.4 ».

 

49(13)        Le paragraphe 24(1) de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa a), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa b), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

49(14)        L'article 27.3 de la Loi est abrogé.

 

49(15)        L'article 27.4 de la Loi est abrogé.

 

49(16)        L'article 27.41 de la Loi est abrogé.

 

49(17)        L'article 27.5 de la Loi est abrogé.

 

49(18)        L'article 27.6 de la Loi est abrogé.

 

49(19)        L'article 39.1 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

39.1(4)       Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à un conseil d'une communauté rurale.

 

49(20)        L'article 68 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

68(6)          Sous réserve du paragraphe (7), les paragraphes (1) à (5) s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

68(7)          Une communauté rurale ne peut soumettre à un plébiscite la prestation ou la suppression d'un service par la communauté rurale.

 

49(21)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 68.11, de ce qui suit :

 

68.12          Les articles 68.1 et 68.11 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(22)        L'article 87 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (2.2)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) »;

 

b)           au paragraphe (4) de la version anglaise, par la suppression de « the operation of a municipality varies » et son remplacement par « the municipal services vary ».

 

49(23)        L'article 87.1 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1) au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) »;

 

b)           au paragraphe (2) au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) » et son remplacement par « Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) ».

 

49(24)        L'article 90.01 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :

 

90.01(6)     Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(25)        Le paragraphe 92(1) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

92(1)          Nul n'a besoin, dans une municipalité ou dans une communauté rurale, d'un permis pour vendre des livres ou pour solliciter des commandes de livres approuvés par le lieutenant-gouverneur en conseil en application des dispositions du présent article, à moins que le conseil municipal ou le conseil d'une communauté rurale, selon le cas, n'ait adopté un arrêté imposant formellement à cette personne l'obligation de se procurer un permis contre paiement d'une redevance de vingt dollars au plus.

 

49(26)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 108, de ce qui suit :

 

108.1          Les articles 107 et 108 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(27)        L'article 111 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

111(4)        Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(28)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 116, de ce qui suit :

 

116.1          Les articles 112 à 116 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(29)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 148, de ce qui suit :

 

148.1          Les articles 117 à 148 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(30)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 160, de ce qui suit :

 

160.1          Les articles 149 à 160 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(31)        L'article 163 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « des municipalités » et son remplacement par « des municipalités et des communautés rurales »;

 

b)           au paragraphe (2), par la suppression de « Un conseil ne doit pas » et son remplacement par « Un conseil ou un conseil d'une communauté rurale ne doit pas ».

 

49(32)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 167, de ce qui suit :

 

167.1          Les articles 165 à 167 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(33)        L'article 180 de la Loi est modifié

 

a)           par la renumérotation de l'article comme étant 180(1);

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :

 

180(2)        Une communauté rurale peut conclure un accord avec le Canada pour le maintien de l'ordre dans la communauté rurale par la Gendarmerie royale du Canada dans les conditions dont les parties conviennent ensemble.

 

49(34)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 185, de ce qui suit :

 

185.1          Les articles 181 à 185 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(35)        L'article 186 de la Loi est modifié au passage qui précède l'alinéa a) par la suppression de « une cité, une ville ou un village » et son remplacement par « une cité, une ville, un village ou une communauté rurale ».

 

49(36)        L'article 189 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (19), de ce qui suit :

 

189(20)      Le présent article s'applique avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

49(37)        La Loi est modifiée par l'adjonction, après l'article 190.07, de ce qui suit :

 

COMMUNAUTÉS RURALES

190.0705   Aux articles 190.071 à 190.09,

 

« service » désigne, à moins d'indication contraire du contexte, un service prescrit par règlement.

 

190.071(1)          Sur la recommandation du Ministre, le lieutenant-gouverneur en conseil peut établir des règlements concernant les conditions et procédures qu'il faut observer et les critères qu'il faut considérer avant

 

a)            que les habitants d'une région soient constitués en communauté rurale,

 

b)            que deux ou plusieurs communautés rurales soient fusionnées,

 

c)            qu'une région voisine soit annexée à une communauté rurale,

 

d)            que deux ou plusieurs communautés rurales soient fusionnées et que des régions voisines soient annexées à la nouvelle communauté rurale,

 

e)            qu'une ou plusieurs communautés rurales soient fusionnées avec un ou plusieurs villages en une communauté rurale et que des régions voisines soient annexées à la nouvelle communauté rurale,

 

f)             que les limites territoriales d'une communauté rurale soient réduites, ou

 

g)            qu'une communauté rurale soit dissoute.

 

190.071(2)          Le Ministre peut, et si le conseil de la communauté rurale lui présente une requête à cet effet doit, faire réaliser une étude afin de déterminer la justification de la dissolution d'une communauté rurale.

 

190.071(3)          Une communauté rurale ne doit être dissoute que par une loi d'intérêt particulier de la Législature.

 

190.072      Sur la recommandation du Ministre, le lieutenant-gouverneur en conseil peut, si une région se conforme aux règlements établis en vertu du paragraphe 190.071(1)

 

a)            constituer les habitants de la région en communauté rurale,

 

b)            fusionner deux ou plusieurs communautés rurales,

 

c)            annexer une région voisine à une communauté rurale,

 

d)            fusionner deux ou plusieurs communautés rurales et annexer des régions voisines à la nouvelle communauté rurale,

 

e)            fusionner une ou plusieurs communautés rurales avec un ou plusieurs villages et annexer des régions voisines à la nouvelle communauté rurale, ou

 

f)             réduire les limites territoriales d'une communauté rurale.

 

190.073(1)          Sur la recommandation du Ministre, le lieutenant-gouverneur en conseil peut, dans un règlement établi en vertu de l'article 190.072

 

a)            fixer la date d'effet de la constitution d'une communauté rurale, de la fusion, de l'annexion ou de la réduction des limites territoriales d'une communauté rurale,

 

b)            fixer le nom de la communauté rurale,

 

c)            fixer les limites territoriales de la communauté rurale,

 

d)            en vue des premières élections, prendre les mesures utiles en ce qui concerne

 

(i)      la composition du premier conseil de la communauté rurale et des premières commissions locales,

 

(ii)     la tenue d'élections, soit avant ou après la date d'effet de la constitution en communauté rurale, de la fusion, de l'annexion ou de la réduction des limites territoriales de la communauté rurale,

 

(iii)   les sections de vote,

 

(iv)    les choix des jours pour les déclarations des candidatures, soit avant ou après la date d'effet de la constitution en communauté rurale, de la fusion, de l'annexion ou de la réduction des limites territoriales de la communauté rurale,

 

(v)     le choix d'un jour de la tenue des premières élections,

 

(vi)    les conditions que doivent remplir les candidats et les électeurs,

 

(vii)   la préparation des listes électorales,

 

(viii)  le choix d'un jour pour prêter le serment d'entrée en fonction,

 

(ix)    le choix des jours pour les premières séances du conseil de la communauté rurale et des commissions locales, et

 

(x)     toutes les autres questions réputées nécessaires afin d'assurer une administration efficace de la nouvelle communauté rurale ou de toute commission locale de celle-ci,

 

e)            si les premières élections sont tenues en vertu de l'alinéa d) afin d'élire le premier conseil de la communauté rurale avant la date d'effet de la constitution en communauté rurale, de la fusion, de l'annexion ou de la réduction des limites territoriales de la communauté rurale, fixer la rémunération des membres du premier conseil de la communauté rurale pour la période comprise entre le moment de la prestation de serment d'entrée en fonction et la date d'effet en constitution en communauté rurale, de la fusion, de l'annexion ou de la réduction des limites territoriales de la communauté rurale,

 

f)             fixer quels services énumérés à l'Annexe 1 doivent être fournis par le Ministre dans la communauté rurale ou dans toute partie de celle-ci,

 

g)            établir que la planification de l'utilisation des terres est un service qui doit être fourni dans la communauté rurale par le conseil de la communauté rurale,

 

h)            faire les ajustements relativement à la prestation de services pour un district de services locaux ou une autre communauté rurale touché par la constitution d'une communauté rurale, la fusion, l'annexion ou la réduction des limites territoriales de la communauté rurale,

 

i)             procéder aux opérations de régularisation de l'actif et du passif des communautés rurales touchées par un règlement en vertu de l'article 190.072 dont celles-ci seront convenues ou, à défaut d'accord, aux opérations que le lieutenant-gouverneur en conseil estime équitable d'effectuer,

 

j)             créer, fusionner ou dissoudre les commissions locales et procéder aux opérations de régularisation de l'actif et du passif des commissions visées dont celles-ci seront convenues et, à défaut d'accord, créer, fusionner ou dissoudre les commissions locales pour lesquelles le lieutenant-gouverneur en conseil estime équitable de prendre cette mesure et procéder à la régularisation de leur actif et passif qu'il estime équitable d'effectuer,

 

k)            nommer une ou plusieurs personnes ayant tous les pouvoirs d'un commissaire nommé en application de la Loi sur les enquêtes pour faire enquête et rapport au lieutenant-gouverneur en conseil sur les opérations de régularisation de l'actif et du passif mentionnées aux alinéas i) et j),

 

l)             fixer le nombre de membres siégeant au conseil de la communauté rurale,

 

m)           prendre les mesures nécessaires pour l'élection des conseillers de la communauté rurale, par scrutin général ou par quartier, ou une combinaison des deux,

 

n)            diviser la communauté rurale en quartiers,

 

o)            désigner un plan rural en vertu du paragraphe 77(2.1) de la Loi sur l'urbanisme, toute portion d'un plan rural ou de tout autre règlement établi en vertu de la Loi sur l'urbanisme ou d'un plan rural établi en vertu du paragraphe 77.2(1) de la Loi sur l'urbanisme comme déclaration des perspectives d'urbanisme, plan rural, règlement de zonage ou autre règlement, selon le cas, de la communauté rurale ou d'une partie de la communauté rurale,

 

p)            fixer les dispositions de transition applicables à un district de services locaux ou à une municipalité aboli ou modifié lors de la constitution en communauté rurale ou lors de la modification de ses limites territoriales, y compris le rajustement de l'actif et du passif du district ou de la municipalité, et

 

q)            prendre les mesures qui s'imposent en ce qui concerne toutes les autres questions nécessaires ou accessoires à la constitution en communauté rurale, à la fusion, à l'annexion ou à la réduction des limites territoriales de la communauté rurale.

 

190.073(2)          Si une région est constituée en communauté rurale en vertu de l'article 190.072, tout service énuméré à l'Annexe 1 fourni dans cette région doit, sous réserve d'une disposition établie en application de l'alinéa (1)f) ou g), continuer à être fourni par le Ministre dans la communauté rurale ou dans la partie en question de la communauté rurale jusqu'à ce qu'il soit supprimé en vertu d'un règlement établi en application de l'alinéa 190.09(1)s) ou qu'un arrêté soit adopté en vertu du paragraphe 190.079(1).

 

190.073(3)          Si un service fourni par le Ministre ou par la communauté rurale est supprimé dans une communauté rurale ou dans une partie d'une communauté rurale, toutes les dettes afférentes à ce service demeurent dues jusqu'à ce qu'elles soient acquittées.

 

190.073(4)          Si une communauté rurale n'a pas adopté un arrêté en vertu du paragraphe 190.079(1) lui permettant de fournir le service de collecte et d'évacuation des ordures, et nonobstant le fait que la communauté rurale ou un secteur quelconque de la communauté rurale n'a pas été établi en vertu de la présente loi pour fournir un service de collecte et d'évacuation des ordures par le Ministre, il peut, conformément aux règlements établis en vertu de l'article 191 et sans tenir compte de la procédure établie dans un règlement en application de l'alinéa 190.09(1)s), fournir ce service dans la communauté rurale ou un secteur quelconque de la communauté rurale si la communauté rurale ou le secteur est situé dans le territoire couvert par une commission régionale de gestion des matières usées solides établie en vertu de l'article 15.3 de la Loi sur l'assainissement de l'environnement.

 

190.073(5)          Si le Ministre fournit le service de collecte et d'évacuation des ordures en vertu du paragraphe (4), il peut le faire en concluant un accord avec la commission régionale de gestion des matières usées solides établie en vertu de l'article 15.3 de la Loi sur l'assainissement de l'environnement et il doit réunir les fonds nécessaires à cette fin en conformité de l'article 190.082.

 

190.073(6)          Si un règlement est établi en vertu de l'article 190.072, le lieutenant-gouverneur en conseil peut

 

a)            modifier ou abroger un plan rural ou tout autre règlement établi en vertu de la Loi sur l'urbanisme afin de faire des ajustements concernant les régions touchées par la constitution de la communauté rurale, et

 

b)            modifier ou abroger un règlement établi en vertu de l'article 23.1 ou 190.072 afin de faire des ajustements concernant les limites d'un district de services locaux ou d'une communauté rurale touché par la constitution de la nouvelle communauté rurale.

 

190.073(7)          La fusion de deux ou plusieurs communautés rurales n'a aucun effet sur les arrêtés en vigueur à cette date dans chacune des anciennes communautés rurales; ces arrêtés demeurent en vigueur jusqu'à leur abrogation par le conseil de la communauté rurale de la nouvelle communauté rurale.

 

190.073(8)          Sous réserve de l'article 19.2, lorsqu'une région est annexée à une communauté rurale, les arrêtés de celle-ci s'appliquent à la région annexée.

 

190.073(9)          Lorsque les limites territoriales d'une communauté rurale sont réduites, les arrêtés de l'ancienne communauté rurale s'appliquent à la nouvelle communauté rurale.

 

190.073(10)        Le paragraphe 77(11) de la Loi sur l'urbanisme ne s'applique pas à l'alinéa (6)a).

 

190.074(1)          Les habitants d'une communauté rurale deviennent un corps constitué en vertu de l'article 190.072 sous le nom qui lui est attribué en vertu de l'article 190.072.

 

190.074(2)          Par dérogation à la définition des limites territoriales d'une communauté rurale, les quais, jetées, bassins, ponts, chaussées, brise-lames et autres ouvrages semblables, contigus à la limite d'une communauté rurale sont compris dans la communauté rurale.

 

190.074(3)          Une communauté rurale est établie à perpétuité.

 

190.074(4)          Une communauté rurale peut, sous sa désignation sociale,

 

a)            ester en justice,

 

b)            être partie à un contrat ou à un accord dans les limites de ses attributions,

 

c)            sous réserve des règlements, faire payer des intérêts au taux fixé par une résolution du conseil de la communauté rurale sur toute somme qui lui est due,

 

d)            recevoir par donation et, de toute autre manière, acquérir, posséder, aliéner et transférer tout bien, réel ou personnel pour quelque objet que ce soit dans les limites de ses attributions, et

 

e)            prendre tout genre de sûreté en garantie d'une créance.

 

190.074(5)          Une communauté rurale peut prévoir, créer, modifier et supprimer des comités, services, bureaux, subdivisions, postes de fonctionnaires et organismes de la communauté rurale et leur déléguer des pouvoirs et fonctions d'ordre administratif.

 

190.074(6)          Si une personne néglige d'accomplir un acte qu'un conseil de la communauté rurale lui a légalement ordonné ou enjoint d'accomplir, le conseil de la communauté rurale peut faire assurer l'exécution de cet acte et recouvrer les frais auxquels donne lieu cette exécution, ainsi que les dommages-intérêts attribuables à cette négligence, par une action contre cette personne.

 

190.075(1)          Une communauté rurale doit posséder un sceau corporatif que le conseil de la communauté rurale peut modifier ou remplacer à sa discrétion.

 

190.075(2)          Les conventions, contrats, actes ou autres documents auxquels une communauté rurale est partie n'ont de validité ou d'effets que s'ils

 

a)            portent le sceau corporatif de la communauté rurale, et

 

b)            sont revêtus de la signature du maire de la communauté rurale et du greffier de la communauté rurale.

 

190.076(1)          Les pouvoirs d'une communauté rurale appartiennent au conseil de la communauté rurale qui les exerce.

 

190.076(2)          Un conseil de la communauté rurale conseille et aide le Ministre relativement à la fourniture des services énumérés à l'Annexe 1 à la communauté rurale.

 

190.076(3)          Un conseil de la communauté rurale est permanent et un nouveau conseil de la communauté rurale peut continuer et terminer les travaux entamés par un conseil antérieur.

 

190.076(4)          Les membres d'un conseil de la communauté rurale doivent être élus conformément à la Loi sur les élections municipales.

 

190.076(5)          L'article 38 s'applique avec les adaptations nécessaires à l'élection des membres d'un conseil de la communauté rurale.

 

190.076(6)          Les articles 90.1 à 90.91 s'appliquent avec les adaptations nécessaires à un membre d'un conseil de la communauté rurale.

 

190.077(1)          Un conseil de la communauté rurale peut nommer un directeur général pour la communauté rurale.

 

190.077(2)          Un conseil de la communauté rurale nomme un greffier de la communauté rurale, un trésorier et un vérificateur.

 

190.077(3)          Un conseil de la communauté rurale peut nommer un greffier-adjoint, un trésorier-adjoint, un ingénieur, un inspecteur des constructions, un avocat et tous autres fonctionnaires nécessaires à la bonne administration de la communauté rurale.

 

190.077(4)          Une personne peut être nommée à plusieurs postes.

 

190.077(5)          Nulle personne élue à un conseil de la communauté rurale ne peut être nommée fonctionnaire ou employée de la communauté rurale pendant la durée de son mandat, à moins que la personne

 

a)            ne démissionne de son poste au conseil de la communauté rurale avant de présenter une demande de nomination ou une demande d'emploi, et

 

b)            n'ait pas pris part aux discussions ou décisions du conseil de la communauté rurale relatives à la création du poste de fonctionnaire ou d'employé, aux compétences exigées ou à la rémunération afférente à un tel poste.

 

190.077(6)          Le paragraphe (5) ne s'applique pas lorsque le travail est accompli bénévolement.

 

190.077(7)          À l'exclusion des vérificateurs, tous les fonctionnaires employés exclusivement et à plein temps par la communauté rurale et nommés en vertu du présent article ont le droit, sous réserve des paragraphes (5) et (8), d'exercer leurs fonctions jusqu'à leur retraite, leur décès, leur démission ou leur renvoi pour motif valable, décidé à la majorité des deux tiers au moins des voix des membres du conseil de la communauté rurale qui ne sont pas privés du droit de voter sur une résolution.

 

190.077(8)          Le paragraphe (7) ne s'applique pas à une personne visée par une résolution prise en vertu du sous-alinéa 19(9.1)b)(i), (ii) ou (iii).

 

190.077(9)          Tout conseil de la communauté rurale autorisé à nommer un fonctionnaire peut aussi lui nommer un suppléant si le fonctionnaire est absent en raison de maladie ou pour toute autre raison ou parce que le poste est vacant.

 

190.078(1)          Le directeur général d'une communauté rurale assume les obligations et exerce les attributions que fixe le conseil de la communauté rurale par arrêté ou résolution.

 

190.078(2)          Un greffier de la communauté rurale, un greffier-adjoint, un trésorier, un trésorier-adjoint et un vérificateur doivent exercer les fonctions et attributions et répondre aux exigences de la manière prévue aux règlements établis en application du paragraphe 190.09(1).

 

190.078(3)          Le maire de la communauté rurale ou toute autre personne nommée par le conseil de la communauté rurale, signe conjointement avec le trésorier tous les chèques émis par la communauté rurale.

 

190.078(4)          Le conseil de la communauté rurale peut disposer par voie de résolution que toute signature requise par le paragraphe (3) soit reproduite.

 

190.078(5)          Le trésorier d'une communauté rurale n'est pas responsable de toute somme qu'il verse conformément à un arrêté ou à une résolution du conseil de la communauté rurale à moins qu'un autre emploi de cette somme ne soit expressément prévu par la loi.

 

190.078(6)          Nul ne peut être nommé avocat d'une communauté rurale, ou en exercer la fonction, s'il n'est membre du Barreau du Nouveau-Brunswick.

 

190.078(7)          Nonobstant le fait que la rémunération d'un avocat ou conseil pour la communauté rurale est payée, en tout ou en partie, sous la forme d'un traitement, la communauté rurale a le droit de taxer et de recouvrer les frais de justice dans toutes les actions et procédures auxquelles elle est partie.

 

190.078(8)          Nul ne peut être nommé ingénieur d'une communauté rurale, ou en exercer les fonctions, s'il n'est ingénieur professionnel immatriculé.

 

190.079(1)          Une communauté rurale peut adopter un arrêté permettant la prestation d'un service prescrit par règlement.

 

190.079(2)          Une communauté rurale doit adopter un arrêté pour fixer la procédure des réunions du conseil de la communauté rurale et un tel arrêté doit comprendre les sujets prescrits par règlement.

 

190.079(3)          Sous réserve du paragraphe (4), sauf si un arrêté est incompatible avec une disposition des articles 190.071 à 190.09 ou une disposition dans un règlement établi en vertu de ces articles, une communauté rurale peut adopter tout arrêté qu'une municipalité peut adopter en vertu de la présente loi ou des règlements établis en vertu de celle-ci.

 

190.079(4)          Une communauté rurale peut adopter un arrêté en vertu de l'article 28, 29 ou 31 qui modifie un sujet prévu dans un règlement en application de l'alinéa 190.073(1)l), m) ou n), et ces articles s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

190.079(5)          Sous réserve du paragraphe (6), toute disposition de la présente loi ou d'un règlement établi en vertu de celle-ci concernant l'adoption ou l'exécution d'un arrêté, une poursuite ou une peine en raison d'une infraction à un arrêté ou toute autre question relative à un arrêté s'applique avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

190.079(6)          S'il y a un conflit entre une disposition visée au paragraphe (5) et une disposition des articles 190.071 à 190.09 ou d'un règlement établi en vertu de ces articles, la disposition des articles 190.071 à 190.09 ou du règlement établi en vertu de ceux-ci l'emporte.

 

190.08(1)   Si elle assume un pouvoir que lui confère la présente loi ou fournit un service, une communauté rurale

 

a)            doit veiller à l'application de ces pouvoirs et services,

 

b)            doit en acquitter le coût, et

 

c)            peut, sous réserve des dispositions de la Loi sur les véhicules à moteur, prendre des arrêtés y relatifs.

 

190.08(2)   Sans restreindre la portée générale des pouvoirs conférés par la présente loi, une communauté rurale peut, pour fournir un service

 

a)            acquérir des terrains ou un droit sur des terrains adjacents à la communauté rurale et se servir de ces terrains pour fournir le service,

 

b)            conclure avec une ou plusieurs municipalités, communautés rurales ou avec toute personne y compris la Couronne, une convention de répartition des frais et de l'utilisation des services entre les parties à la convention,

 

c)            conclure avec une ou plusieurs municipalités, communautés rurales ou avec toute personne, y compris la Couronne, une convention mettant en commun l'acquisition, la propriété, l'aménagement, l'extension, la gestion ou l'exploitation des services que peuvent fournir les communautés rurales en application de la présente loi, et

 

d)            conclure avec une ou plusieurs municipalités, communautés rurales ou avec le propriétaire d'une entreprise d'évacuation des eaux usées ou de distribution d'eau une convention relative

 

(i)      à l'évacuation ou au traitement des eaux usées, et

 

(ii)     au paiement d'une indemnité compensatoire de l'utilisation des services de l'entreprise d'évacuation des eaux usées ou de distribution d'eau.

 

190.08(3)   Sous réserve de toute autre loi réglementant la distribution du gaz naturel dans la province, une communauté rurale peut conclure une convention avec un distributeur de gaz naturel relativement à l'utilisation de biens de la communauté rurale et à toute autre question liée à la construction ou à l'exploitation d'un système de distribution de gaz naturel.

 

190.08(4)   Une communauté rurale peut participer à une commission d'aéroport et peut conclure une entente à cette fin.

 

190.08(5)   Sous réserve du paragraphe (6), une communauté rurale peut, afin d'exercer l'un quelconque de ses pouvoirs ou de fournir l'un quelconque des services qu'elle peut dispenser, procéder à une expropriation aux termes et en conformité avec la Loi sur l'expropriation, que l'objet de l'expropriation soit ou non situé dans les limites de la communauté rurale.

 

190.08(6)   Une communauté rurale ne peut procéder à une expropriation lorsque l'objet de l'expropriation est situé dans les limites d'une autre communauté rurale ou autre municipalité; est nulle toute expropriation faite dans ces circonstances.

 

190.081(1)          L'exercice financier d'une communauté rurale est l'année civile.

 

190.081(2)          Une communauté rurale doit, chaque année, au plus tard au jour fixé par règlement, adopter par voie de résolution et soumettre à l'approbation du Ministre dans les formes prescrites

 

a)            le budget des crédits de fonctionnement de la communauté rurale,

 

b)            la part de ce budget à réunir sur l'assiette fiscale de la communauté rurale,

 

c)            le taux auquel la part visée à l'alinéa b) devra être réunie, et

 

d)            la levée de l'impôt en application de l'alinéa 5(2)a.1) de la Loi sur l'impôt foncier.

 

190.081(3)          Une communauté rurale doit fournir, dans les formes prescrites visées au paragraphe (2), les sources et les budgets tirés de ces sources par lesquels la différence entre le budget prévu à l'alinéa (2)a) et le budget prévu à l'alinéa (2)b) doit être réunie.

 

190.081(4)          Lors du calcul de l'assiette fiscale de la communauté rurale aux fins de l'alinéa (2)b), le montant de l'évaluation des biens réels appartenant à la Couronne du chef du Canada situés dans la communauté rurale est déterminé par le Ministre conformément au paragraphe (5).

 

190.081(5)          Le montant de l'évaluation des biens réels appartenant à la Couronne du chef du Canada situés dans la communauté rurale est déterminé par le Ministre en faisant

 

a)            les rectifications à l'évaluation des biens réels afin de refléter la valeur effective de l'année précédente déterminée en vertu de la Loi sur les subventions aux municipalités (Canada), et

 

b)            toutes les autres rectifications qui peuvent être requises relativement à la reclassification des biens réels, aux changements et autres modifications apportés aux biens réels de façon à refléter la valeur effective déterminée en vertu de la Loi sur les subventions aux municipalités (Canada) qui est prévue.

 

190.081(6)          Si le budget visé à l'alinéa (2)a) ne reçoit pas l'approbation du Ministre, la communauté rurale doit adopter par voie de résolution les révisions suivantes et soumettre ces révisions à l'approbation du Ministre

 

a)            une révision du budget visé à l'alinéa (2)a),

 

b)            une révision de la part visée à l'alinéa (2)b), et

 

c)            une révision du taux visé à l'alinéa (2)c).

 

190.081(7)          Sur l'approbation du Ministre, le taux adopté en vertu du présent article est le taux fixé aux fins de la Loi sur l'impôt foncier.

 

190.081(8)          Le défaut d'adopter une résolution en vertu du présent article n'entraîne pas la nullité du taux fixé en vertu du paragraphe (7).

 

190.081(9)          Si les services fournis par une communauté rurale varient d'un secteur à l'autre dans la communauté rurale au point de justifier, de l'avis du conseil de la communauté rurale, une rectification du taux visé à l'alinéa (2)c), la communauté rurale peut établir des taux différents selon les secteurs ou parties de secteur.

 

190.081(10)        Si un secteur non constitué en municipalité est annexé à une communauté rurale, la communauté rurale, avec l'approbation du lieutenant-gouverneur en conseil et sous réserve des modalités et conditions fixées par le lieutenant-gouverneur en conseil, peut, pour une période ne dépassant pas cinq ans, fixer un taux qui diffère de celui fixé à l'alinéa (2)c) ou au paragraphe (9) pour des biens réels qui

 

a)            se trouvaient à l'intérieur du secteur non constitué en municipalité immédiatement avant l'annexion, et

 

b)            ne font pas l'objet d'un crédit en vertu de l'article 2 de la Loi sur le dégrèvement d'impôt applicable aux résidences.

 

190.081(11)        Lorsqu'une communauté rurale fixe un taux en vertu du paragraphe (9) ou (10), la communauté rurale doit rectifier le taux fixé en application de l'alinéa (2)c) de façon à ce que la part du budget à réunir en application de l'alinéa (2)b) demeure la même.

 

190.082(1)          Le Ministre doit réunir les fonds nécessaires pour fournir des services dans une communauté rurale par voie d'imposition dans cette communauté rurale en conformité avec la Loi sur l'impôt foncier.

 

190.082(2)          Lorsqu'il estime que les services fournis dans divers secteurs d'une communauté rurale varient au point de justifier une rectification des taux fixés en vertu de l'alinéa 190.082(5)d), le Ministre peut établir des taux différents selon les secteurs ou parties de secteurs.

 

190.082(3)          Nonobstant le paragraphe (1), le Ministre peut, relativement au service de collecte et d'évacuation des ordures, réunir les fonds nécessaires à la fourniture du service, en tout ou en partie, au moyen d'une redevance d'usage conformément à l'article 193.2.

 

190.082(4)          Lorsqu'il estime que le coût de la fourniture du service de collecte et d'évacuation des ordures dans divers secteurs d'une communauté rurale varie au point de justifier une rectification des redevances d'usage fixées en vertu de l'article 193.2, le Ministre peut établir des taux différents pour les usagers du service selon les secteurs ou parties de secteurs.

 

190.082(5)          Chaque année le Ministre doit

 

a)            préparer un budget des crédits pour les services fournis par le Ministre à une communauté rurale,

 

b)            déterminer la part du budget à réunir sur l'assiette fiscale de la communauté rurale,

 

c)            déterminer la part du budget à réunir au moyen d'une redevance d'usage, le cas échéant, et

 

d)            établir le taux auquel la part visée à l'alinéa b) devra être réunie.

 

190.083(1)          Si un paiement fait par la province à une communauté rurale relativement à une subvention en vertu de la Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) pour un exercice financier est moindre que le montant effectivement reçu par la province,

 

a)            le conseil de la communauté rurale doit, sur l'avis donné par le Ministre, faire en sorte que la différence soit créditée au compte courant de la deuxième année qui suit immédiatement, et

 

b)            le ministre des Finances doit, pour la deuxième année qui suit immédiatement, inclure le montant qui représente la différence au versement fait en vertu de l'article 6.02 de la Loi sur l'aide aux municipalités.

 

190.083(2)          Si un paiement fait par la province à une communauté rurale relativement à une subvention en vertu de la Loi sur les paiements versés en remplacement d'impôts (Canada) pour un exercice financier dépasse le montant effectivement reçu par la province,

 

a)            le conseil de la communauté rurale doit, sur l'avis donné par le Ministre, faire en sorte que la différence soit débitée du compte courant de la deuxième année qui suit immédiatement, et

 

b)            le ministre des Finances doit, pour la deuxième année qui suit immédiatement, déduire le montant qui représente la différence du versement fait en vertu de l'article 6.02 de la Loi sur l'aide aux municipalités.

 

190.084(1)          Sous réserve des dispositions particulières du présent article et de la Loi sur les emprunts de capitaux par les municipalités, une communauté rurale peut emprunter aux fins de la communauté rurale.

 

190.084(2)          Une communauté rurale ne peut emprunter pour ses affaires courantes, au cours d'une année quelconque, une somme supérieure à quatre pour cent de son budget de l'année ou cinq mille dollars, la somme la plus élevée étant à retenir.

 

190.084(3)          Sous réserve du paragraphe (4), une communauté rurale ne peut emprunter pour ses dépenses d'établissement, au cours d'une année quelconque, une somme supérieure à deux pour cent de la valeur d'évaluation des biens réels dans la communauté rurale.

 

190.084(4)          Sous réserve du paragraphe (5), lorsque soixante pour cent des votants à un plébiscite organisé pour obtenir l'autorisation d'emprunter une somme dépassant celle qui est mentionnée au paragraphe (3) votent affirmativement, la communauté rurale a le droit d'emprunter la somme qu'autorise le plébiscite.

 

190.084(5)          Sous réserve du paragraphe (6), nulle communauté rurale ne peut emprunter pour ses dépenses en immobilisation

 

a)            si la somme à emprunter excède celle représentée par six pour cent de la valeur d'évaluation des biens réels dans cette communauté rurale, ou

 

b)            sous réserve des conditions prescrites par règlement, si les frais annuels de remboursement du montant total de la somme empruntée dépassent le pourcentage prescrit par règlement, du budget de la communauté rurale.

 

190.084(6)          Les sommes empruntées en application des paragraphes (3) et (5) sont considérées comme étant le montant net des fonds empruntés.

 

190.084(7)          Pour l'application du présent article, les sommes empruntées par une communauté rurale en vertu de l'article 111 ou en vue de construire ou de remettre à neuf un réseau d'énergie électrique, de distribution d'eau ou d'égouts pour eaux usées ne sont pas considérées comme des emprunts.

 

190.084(8)          Un conseil de la communauté rurale qui enregistre en fin d'exercice financier, après vérification, un surplus au fonds général, doit le créditer au compte courant de la deuxième année qui suit immédiatement.

 

190.084(9)          Un conseil de la communauté rurale qui accuse en fin d'exercice financier, après vérification, un déficit au fonds général, doit le débiter au compte courant de la deuxième année qui suit immédiatement.

 

190.085      Une communauté rurale peut, conformément aux règlements, établir, gérer et contribuer à

 

a)            un fonds de réserve de fonctionnement, et

 

b)            un fonds de réserve d'immobilisation.

 

190.086(1)          Nonobstant toute autre disposition de la présente loi ou de la Loi sur les emprunts de capitaux par les municipalités, lorsque deux ou plusieurs communautés rurales ont été fusionnées en vertu de l'article 190.072, tout pouvoir qui subsiste d'une ancienne communauté rurale pour emprunter des capitaux qui a été antérieurement accordé et approuvé en vertu de la Loi sur les emprunts de capitaux par les municipalités peut, avec l'autorisation écrite du Ministre, être maintenu au nom de la nouvelle communauté rurale.

 

190.086(2)          Si les habitants d'une région comprenant deux ou plusieurs communautés rurales se sont constituées en communauté rurale ou ont fusionné par application de l'article 190.072 ou qu'une communauté rurale est constituée en une municipalité, tout l'actif et le passif de la ou des anciennes communautés rurales et de sa ou de leurs commissions locales devient l'actif et le passif de la nouvelle communauté rurale ou municipalité et celle-ci, à toutes fins utiles, se substitue à la ou aux anciennes communautés rurales.

 

190.086(3)          Si les limites territoriales d'une communauté rurale sont réduites, l'actif et le passif de l'ancienne communauté rurale et de ses commissions locales doivent être régularisés conformément à un accord passé entre la communauté rurale et le Ministre.

 

190.086(4)          Les paragraphes (1) et (2) s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une fusion, en vertu de l'article 190.072, d'une ou plusieurs communautés rurales avec un ou plusieurs villages.

 

190.087(1)          Une communauté rurale ne peut être tenue responsable d'une action en nuisance, lorsque les dommages résultent

 

a)            d'un débordement d'eau qui provient d'un égout, d'une canalisation, d'un fossé ou d'un cours d'eau en raison d'une accumulation excessive de neige, de glace, de boue ou de pluie, ou

 

b)            de la construction, de l'utilisation ou de l'entretien d'un réseau ou d'une installation de collecte, de transport, de traitement ou d'élimination des eaux usées ou pluviales, ou des deux.

 

190.087(2)          Le paragraphe (1) ne s'applique pas à une cause d'action qui survient avant l'entrée en vigueur du présent article.

 

190.088(1)          Sauf pour ce qui est prévu au présent article ou en vertu d'un règlement établi en application de l'article 190.072, la Loi sur les élections municipales s'applique aux premières élections des conseils des communautés rurales, et ces élections doivent être tenues en vertu de la Loi sur les élections municipales.

 

190.088(2)          Si des premières élections en vertu de l'alinéa 190.073(1)d) sont tenues en même temps que des élections quadriennales, le directeur des élections municipales peut, après le trente et unième jour de décembre de l'année qui précède celle au cours de laquelle les élections doivent se tenir, changer les sections de vote déterminées en vertu du paragraphe 10(1) de la Loi sur les élections municipales, et réviser la liste des sections de vote préparée en vertu du paragraphe 10(2) de la Loi sur les élections municipales, de façon à tenir compte des sections de vote révisées qui sont nécessaires à la tenue de premières élections en vertu de l'alinéa 190.073(1)d).

 

190.088(3)          Si des premières élections sont tenues en vertu de l'alinéa 190.073(1)d), une personne n'est pas admise à poser sa candidature au poste de maire de la communauté ou de conseiller à moins qu'elle n'ait résidé pour une période d'au moins six mois précédant immédiatement les élections, à l'intérieur des limites territoriales de la communauté rurale, telles qu'elles sont décrites au règlement établi en vertu de l'article 190.072.

 

190.088(4)          Si des premières élections sont tenues en vertu de l'alinéa 190.073(1)d) dans une communauté rurale divisée en quartiers, une personne ne peut se porter candidat au poste de conseiller de la communauté rurale pour un quartier à moins qu'elle ne réside dans ce quartier, tel que ce quartier est décrit dans le règlement établi en vertu de l'alinéa 190.073(1)n), au moment de sa mise en candidature.

 

190.088(5)          Si des premières élections sont tenues en vertu de l'alinéa 190.073(1)d) dans une communauté rurale divisée en quartiers,

 

a)            les électeurs qui résident dans ce quartier ne doivent voter que pour les candidats mis en candidature pour ce quartier à moins qu'il n'y soit prévu autrement dans un règlement établi en vertu de l'article 190.072, et

 

b)            un bulletin de vote distinct doit être préparé en vertu de la Loi sur les élections municipales pour chaque quartier et doit contenir les noms des candidats qui briguent les fonctions

 

(i)      de maire d'une communauté rurale,

 

(ii)     de conseiller d'une communauté rurale pour le quartier, et

 

(iii)   de conseiller général d'une communauté rurale.

 

190.088(6)          L'alinéa (5)a) ne s'applique pas aux candidats qui briguent les fonctions de maire d'une communauté rurale ou de conseiller général d'une communauté rurale.

 

190.088(7)          Si des premières élections en vertu de l'alinéa 190.073(1)d) sont tenues en même temps que des élections quadriennales, le directeur des élections municipales doit donner un avis d'élection relativement à la communauté rurale telle que décrite dans le règlement donnant effet à la constitution, à la fusion, à l'annexion, à l'annexion ou à la réduction des limites territoriales de la communauté rurale; mais il ne doit pas donner un avis d'élection relativement à la communauté rurale qui existe avant la date à laquelle la constitution, la fusion, l'annexion ou la réduction des limites territoriales de cette communauté rurale prend effet.

 

190.088(8)          Sauf lorsque des premières élections sont tenues en même temps que des élections quadriennales et sous réserve du paragraphe (9), la liste électorale préliminaire pour des premières élections doit être la liste la plus récente préparée pour les élections précédentes.

 

190.088(9)          Le directeur des élections municipales peut, s'il estime utile, préparer conformément à la Loi sur les élections municipales une nouvelle liste électorale en vue des premières élections des membres d'un conseil de la communauté rurale.

 

190.088(10)        S'il existe un conflit entre une disposition d'un règlement établi en vertu de l'alinéa 190.073(1)d) et une disposition du présent article, la disposition du règlement prévaut.

 

190.089      Une déclaration des perspectives d'urbanisme, un plan rural, un règlement de zonage ou autre règlement désigné à l'alinéa 190.073(1)o) doit demeurer en vigueur dans la communauté rurale ou dans une partie de celle-ci jusqu'à ce qu'il soit modifié ou abrogé en vertu de la Loi sur l'urbanisme.

 

190.09(1)   Le lieutenant-gouverneur en conseil peut, sur recommandation du Ministre, établir des règlements

 

a)            concernant la composition d'un conseil de la communauté rurale;

 

b)            concernant l'élection d'un maire suppléant de la communauté rurale parmi les conseillers de la communauté rurale;

 

c)            concernant les fonctions et attributions d'un maire de la communauté rurale, d'un maire suppléant de la communauté rurale et des conseillers de la communauté rurale;

 

d)            concernant les fonctions, attributions et compétences d'un greffier de la communauté rurale, d'un greffier-adjoint, d'un trésorier, d'un trésorier-adjoint ou d'un vérificateur établies en vertu de la présente loi ou en vertu de toute autre loi;

 

e)            concernant le cautionnement des fonctionnaires et des employés d'une communauté rurale;

 

f)             concernant l'entrée en fonction du maire de la communauté rurale ou des conseillers de la communauté rurale et le serment qu'ils doivent prêter et signer;

 

g)            concernant les circonstances en vertu desquelles il peut être demandé à un membre du conseil de la communauté rurale de prouver qu'il possédait les qualités requises pour remplir ses fonctions;

 

h)            concernant les circonstances en vertu desquelles un membre du conseil de la communauté rurale peut être déclaré incapable de remplir ses fonctions;

 

i)             concernant la privation des droits et du statut d'un membre du conseil de la communauté rurale;

 

j)             concernant la démission d'un membre du conseil de la communauté rurale;

 

k)            concernant les postes vacants à un conseil de la communauté rurale, y compris la réduction des exigences du quorum ou de la composition du conseil de la communauté rurale en raison de vacance;

 

l)             concernant la rémunération et le paiement des dépenses du maire de la communauté rurale et des conseillers de la communauté rurale;

 

m)           concernant la procédure à suivre lors des réunions d'un conseil de la communauté rurale;

 

n)            concernant la périodicité des réunions d'un conseil de la communauté rurale;

 

o)            concernant le quorum des réunions d'un conseil de la communauté rurale;

 

p)            concernant les procès-verbaux des réunions et autres documents d'un conseil de la communauté rurale;

 

q)            concernant les élections partielles à un conseil de la communauté rurale;

 

r)            prescrivant les services qu'une communauté rurale peut fournir en vertu de l'autorité d'un arrêté adopté en vertu du paragraphe 190.079(1);

 

s)            concernant la procédure applicable à la prestation ou à la suppression de services énumérés à l'Annexe 1 à une communauté rurale lorsque la communauté rurale n'a pas adopté d'arrêté en vertu du paragraphe 190.079(1) relativement à ce service;

 

t)             concernant la procédure applicable à un conseil d'une communauté rurale pour offrir conseil au Ministre sur la prestation ou la suppression de services énumérés à l'Annexe 1 à une communauté rurale;

 

u)            concernant la procédure applicable à une communauté rurale pour supprimer la fourniture d'un service lorsqu'un arrêté en vertu du paragraphe 190.079(1) est en vigueur ou l'a été dans la communauté rurale relativement à ce service;

 

v)            concernant les conditions à remplir avant qu'une communauté rurale puisse supprimer la fourniture d'un service lorsqu'un arrêté en vertu du paragraphe 190.079(1) est en vigueur ou l'a été dans la communauté rurale relativement à ce service;

 

w)           concernant la procédure applicable pour aviser le Ministre de la prestation ou la suppression d'un service à une communauté rurale ou par celle-ci;

 

x)            concernant les procédures selon lesquelles un conseil de la communauté rurale dirige ses affaires, y compris les procédures d'élections et la manière dont les décisions peuvent être prises par un conseil de la communauté rurale;

 

y)            concernant l'indemnité par un membre ou ancien membre d'un conseil de la communauté rurale, un fonctionnaire ou ancien fonctionnaire d'une communauté rurale, un employé ou ancien employé d'une communauté rurale ou un membre ou ancien membre d'un comité, d'une régie, d'une commission ou d'une agence créé par un conseil de la communauté rurale pour les frais et dépenses engagés dans le cadre d'une poursuite civile, pénale ou administrative auxquels il pourrait être tenus en raison du fait qu'il est ou était membre d'un conseil de la communauté rurale, un fonctionnaire d'une communauté rurale, un employé d'une communauté rurale ou un membre d'un comité, d'une régie, d'une commission ou d'une agence créé par un conseil de la communauté rurale.

 

190.09(2)   Quiconque contrevient ou omet de se conformer aux dispositions d'un règlement établi en vertu de l'alinéa (1)f) commet une infraction punissable en vertu de la Partie II de la Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales à titre d'infraction de la classe B.

 

49(38)        Le paragraphe 191(1) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

191(1)        Lorsqu'une municipalité ou une communauté rurale est habilitée à prendre des arrêtés sur une matière donnée, le lieutenant-gouverneur en conseil peut, sur la recommandation du Ministre, établir des règlements sur cette matière qui sont applicables dans

 

a)            les secteurs non constitués en municipalité de la province, et

 

b)            les communautés rurales qui n'ont pas adopté un arrêté sur cette matière.

 

49(39)        Le paragraphe 192(1) de la Loi est modifié

 

a)           à l'alinéa a.2) par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale »;

 

b)           par l'adjonction, après l'alinéa a.2), de ce qui suit :

 

a.3)        concernant le partage des services par une convention en vertu du paragraphe 7(4), y compris le partage des frais et autres questions relatives à l'application du partage des services;

 

c)            à l'alinéa e), par la suppression de « des municipalités » et son remplacement par « des municipalités et des communautés rurales »;

 

d)           par l'abrogation de l'alinéa f) et son remplacement par ce qui suit :

 

f)             fixant la date à laquelle une municipalité ou une communauté rurale doit préparer et présenter un budget des crédits de fonctionnement dont elle a besoin;

 

e)            par l'adjonction, après l'alinéa j.1), de ce qui suit :

 

j.2)         fixant le pourcentage du budget d'une communauté rurale pour l'application de l'alinéa 190.084(5)b) et les conditions qui y sont attachées;

 

f)            à l'alinéa k.1), par la suppression de « l'article 90 » et son remplacement par « l'article 90 ou 190.085 ».

 

49(40)        L'article 193.2 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « à un district de services locaux ou à un secteur d'un district de services locaux » et son remplacement par « à un district de services locaux ou à une communauté rurale ou à un secteur d'un district de services locaux ou d'une communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (2), par la suppression de « dans un district de services locaux ou dans un secteur d'un district de services locaux » et son remplacement par « dans un district de services locaux ou dans une communauté rurale ou dans un secteur d'un district de services locaux ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur les servitudes de passage au profit des municipalités

50                La Loi sur les servitudes de passage au profit des municipalités, chapitre M-22.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1975, est modifiée par l'adjonction, après l'article 4, de ce qui suit :

 

5                  Une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités peut faire une demande pour un décret en conseil en vertu du paragraphe 2(1) de la même manière qu'une municipalité et la présente loi et tout règlement établi en vertu de celle-ci s'appliquent avec les adaptations nécessaires à une communauté rurale.

 

Loi sur la Société de voirie du Nouveau-Brunswick

51                Le paragraphe 6(2) de la Loi sur la Société de voirie du Nouveau-Brunswick, chapitre N-5.11 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1995, est modifié

 

a)           à l'alinéa c), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale »;

 

b)           au sous-alinéa d)(ii), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou communauté rurale ».

 

Loi sur l'habitation au Nouveau-Brunswick

52                Le paragraphe 1(1) de la Loi sur l'habitation au Nouveau-Brunswick, chapitre N-6 des Lois révisées de 1973, est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

Loi sur la Corporation de financement des municipalités du Nouveau-Brunswick

53(1)          L'article 1 de la Loi sur la Corporation de financement des municipalités du Nouveau-Brunswick, chapitre N-6.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1982, est modifié à la définition « municipalité »

 

a)           à l'alinéa a), par la suppression de « et »;

 

b)           à l'alinéa b), par la suppression du point-virgule à la fin de l'alinéa et son remplacement par une virgule suivie de « et »;

 

c)            par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

c)            une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités;

 

53(2)          Le paragraphe 13(3) de la Loi est modifié par la suppression de « l'article 90 ou 189 » et son remplacement par « l'article 90, 189 ou 190.085 ».

 

Loi sur les bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick

54                L'article 1 de la Loi sur les bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick, chapitre N-7.01 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1997, est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail

55                Le paragraphe 4(2) de la Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail, chapitre O-0.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1983, est modifié par la suppression de « ou des municipalités » et son remplacement par « ,ou des municipalités ou des communautés rurales ».

 

Loi sur les véhicules hors route

56                L'article 1 de la Loi sur les véhicules hors route, chapitre O-1.5 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1985, est modifié par l'abrogation de la définition « municipalité » et son remplacement par ce qui suit :

 

« municipalité » désigne une cité, une ville, un village ou une communauté rurale;

 

Loi sur l'Ombudsman

57                L'Annexe A de la Loi sur l'Ombudsman, chapitre O-5 des Lois révisées de 1973, est modifiée à l'article 3 par la suppression de « municipalités » et son remplacement par « municipalités et les communautés rurales ».

 

Loi sur les parcs

58(1)          L'alinéa 3(2)b) de la Loi sur les parcs, chapitre P-2.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1982, est modifié par la suppression

 

a)           au sous-alinéa (v), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale »;

 

b)           au passage qui suit le sous-alinéa (vi), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou par une communauté rurale ».

 

58(2)          L'article 6 de la Loi est modifié

 

a)           par la renumérotation de l'article comme étant le paragraphe 6(1);

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :

 

6(2)             En ce qui concerne les communautés rurales, tout bien-fonds sélectionné comme parc provincial ou ajouté à un parc provincial est, tant qu'il continue à faire partie du parc provincial, réputé séparé de la communauté rurale dont il faisait partie juste avant de devenir un parc provincial ou une partie d'un tel parc.

 

Loi sur les prestations de pension

59                Le paragraphe 1(1) de la Loi sur les prestations de pension, chapitre P-5.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1987, est modifié à la définition « régime de pension interemployeur » par la suppression de « arrêté municipal » et son remplacement par « arrêté municipal ou de la communauté rurale ».

 

Loi sur les sûretés relatives aux biens personnels

60                Le paragraphe 69(1) de la Loi sur les sûretés relatives aux biens personnels, chapitre P-7.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1993, est modifié par l'adjonction, après l'alinéa d), de ce qui suit :

 

d.1)        une communauté rurale,

 

(i)      en le laissant au maire de la communauté rurale, au maire suppléant de la communauté rurale, au greffier de la communauté rurale ou à tout procureur de la communauté rurale, ou

 

(ii)     en l'envoyant par courrier recommandé adressé à la communauté rurale, ou au maire de la communauté rurale, au maire suppléant de la communauté rurale, au greffier de la communauté rurale ou à tout procureur de la communauté rurale, au bureau principal de la communauté rurale,

 

Loi sur le montage et l'inspection des installations de plomberie

61(1)          L'alinéa 4(3)b) de la Loi sur le montage et l'inspection des installations de plomberie, chapitre P-9.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1976, est modifié par la suppression de « municipalités » et son remplacement par « municipalités et les communautés rurales ».

 

61(2)          L'article 6 de la Loi est modifié

 

a)           au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « Une municipalité » et son remplacement par « Une municipalité ou une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa d), par la suppression de « municipaux ».

 

61(3)          L'article 9 de la Loi est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale ».

 

Loi sur la Police

62(1)          L'article 1 de la Loi sur la Police, chapitre P-9.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1977, est modifié

 

a)           par l'abrogation de la définition « conseil » et son remplacement par ce qui suit :

 

« conseil » désigne le conseil d'une municipalité et comprend, sauf indication contraire du contexte, le conseil d'une communauté rurale;

 

b)           à la définition « municipalité » par la suppression de « une  ville ou un village » et son remplacement par « une ville ou un village et comprend, sauf indication contraire du contexte, une communauté rurale »;

 

c)            par l'adjonction des définitions suivantes selon l'ordre alphabétique :

 

« conseiller » comprend, sauf indication contraire du contexte, un conseiller de la communauté rurale;

 

« maire » comprend, sauf indication contraire du contexte, le maire de la communauté rurale;

 

62(2)          L'article 3 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « Chaque municipalité » et son remplacement par « Sous réserve du paragraphe (1.1), chaque municipalité »;

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :

 

3(1.1)         Une communauté rurale est chargée d'établir et de maintenir des services de police suffisants

 

a)            à l'intérieur de la communauté rurale en entier, si elle a adopté un arrêté à l'égard de la prestation des services de police en vertu du paragraphe 190.079(1) de la Loi sur les municipalités, ou

 

b)            à l'intérieur d'un secteur de la communauté rurale, si un règlement en vertu de l'alinéa 14.1(5)f) de la Loi sur les municipalités l'exige.

 

62(3)          L'article 7 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « Sous réserve de l'article 8 » et son remplacement par « Sous réserve du paragraphe (1.01) et de l'article 8 »;

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :

 

7(1.01)       Une communauté rurale ne peut prendre une résolution en vertu du paragraphe (1) à moins qu'elle n'ait adopté un arrêté à l'égard de la prestation des services de police en vertu du paragraphe 190.079(1) de la Loi sur les municipalités.

 

c)            au paragraphe (1.1), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « l'alinéa 7(3)a) » et son remplacement par « l'alinéa 7(3)a) ou 190.08(1)a) ».

 

Loi sur les détectives privés et les services de sécurité

63                L'alinéa 2a) de la Loi sur les détectives privés et les services de sécurité, chapitre P-16 des Lois révisées de 1973, est modifié

 

a)           au sous-alinéa (i), par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité, d'une communauté rurale »;

 

b)           au sous-alinéa (iii), par la suppression de « ou d'une municipalité » et son remplacement par « , d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales

64(1)          Le paragraphe 1(1) de la Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales, chapitre P-22.1 des Lois du Nouveau Brunswick de 1987, est modifié à la définition « corporation »

 

a)           à l'alinéa a), par la suppression de « et »;

 

b)           par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        d'une communauté rurale, et

 

64(2)          Le paragraphe 101(2) de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation de l'alinéa b) et son remplacement par ce qui suit :

 

b)            dans le cas d'une municipalité, au maire, au maire suppléant, au gérant, au secrétaire, au secrétaire adjoint ou un autre dirigeant de la municipalité, ou à l'avocat de la municipalité,

 

b)           par l'adjonction, après l'alinéa b), de ce qui suit :

 

b.1)        dans le cas d'une communauté rurale, au maire de la communauté rurale, au maire suppléant de la communauté rurale, au gérant, au greffier de la communauté rurale, au greffier-adjoint ou un autre dirigeant de la communauté rurale ou à l'avocat de la communauté rurale, ou

 

64(3)          L'article 115 de la Loi est modifié par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

115(4)        Le ministre des Finances doit verser à une communauté rurale toutes les amendes et pénalités prévues recouvrées à la suite de contraventions aux arrêtés de cette communauté rurale.

 

115(5)        Toutes les pénalités prévues lesquelles, si elles étaient envoyées au ministre des Finances en vertu du paragraphe (1) seraient versées à une communauté rurale en vertu du paragraphe (4), peuvent être gardées par une communauté rurale ou envoyées directement à une communauté rurale.

 

Loi sur la procédure relative aux infractions provinciales applicable aux adolescents

65                Le sous-alinéa 13(1)c)(iii) de la Loi sur la procédure relative aux infractions provinciales applicable aux adolescents, chapitre P-22.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1987, est modifié par la suppression de « municipal » et son remplacement par « municipal ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur la santé publique

66(1)          L'article 1 de la Loi sur la santé publique, chapitre P-22.4 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1998, est modifié

 

a)           à l'alinéa c), de la définition de « occupant » par la suppression de « impôts municipaux » et son remplacement par « impôts municipaux ou de la communauté rurale »;

 

b)           à la définition « réseau public d'adduction d'eau » par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale ».

 

66(2)          L'article 22 de la Loi est modifié par l'adjonction, avant le paragraphe (1), de ce qui suit :

 

22(0.5)       Dans la présente partie,

 

« service municipal » comprend un service fourni par une communauté rurale, constituée en vertu de la Loi sur les municipalités, ou au nom de celle-ci.

 

66(3)          L'alinéa 58(1)c) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

c)            le conseil d'une bande tel que la Loi sur les Indiens (Canada) le définit, une municipalité ou une communauté rurale,

 

Loi sur les achats publics

67(1)          L'article 1 de la Loi sur les achats publics, chapitre P-23.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1974, est modifié à la définition « organisme financé par le gouvernement » par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité, communauté rurale ».

 

67(2)          L'alinéa 7b) de la Loi est modifié par la suppression de « les municipalités » et son remplacement par « les municipalités, les communautés rurales ».

 

Loi sur les archives publiques

68                L'article 1 de la Loi sur les archives publiques, chapitre P-24 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « un fonctionnaire municipal ou provincial » et son remplacement par « un fonctionnaire provincial, municipal ou de la communauté rurale ».

 

Loi sur la pension de retraite dans les services publics

69(1)          L'alinéa 20(1)d) de la Loi sur la pension de retraite dans les services publics, chapitre P-26 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

d)            l'administration d'une cité, d'une ville, d'un village ou d'une communauté rurale, dont les employés cotisent à un régime de retraite en application de la Loi sur les municipalités ou de toute loi relative à cette cité, cette ville, ce village ou cette communauté rurale,

 

69(2)          Le paragraphe 26(1) de la Loi est modifié à la définition « municipalité » par la suppression de « un village constitué en municipalité » et son remplacement par « un village, une communauté rurale ».

 

Loi sur les entreprises de service public

70(1)          L'article 1 de la Loi sur les entreprises de service public, chapitre P-27 des Lois révisées de 1973, est modifié à la définition « entreprise de service public » par la suppression de « toute municipalité » et son remplacement par « toute municipalité ou toute communauté rurale ».

 

70(2)          L'article 27 de la Loi est modifié par la suppression de « la même cité, la même ville ou le même village ou y entrent et que l'une des compagnies de chemin de fer, ou la municipalité ou tout autre organisme public ou personne intéressée » et son remplacement par « la même municipalité ou la même communauté rurale ou y entrent et que l'une des compagnies de chemin de fer, ou la municipalité, communauté rurale, tout autre organisme public ou personne intéressée ».

 

70(3)          L'article 28 de la Loi est modifié par la suppression de « la même cité, la même ville ou le même village ou y entrent et que l'une de ces compagnies, la corporation municipale ou tout autre organisme public ou personne intéressée » et son remplacement par « la même municipalité ou la même communauté rurale ou y entrent et que l'une des compagnies de chemin de fer, ou la municipalité, communauté rurale, tout autre organisme public ou personne intéressée ».

 

70(4)          L'alinéa 29a) de la Loi est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

a)            l'une ou l'autre de ces compagnies, la municipalité ou la communauté rurale, autre organisme ou une personne intéressée, peut présenter au secrétaire de la Commission des transports du Canada et au secrétaire de la Commission des entreprises de service public, une demande pour qu'un tel raccordement soit ordonné, ainsi qu'une preuve de signification d'une telle demande aux compagnies de chemin de fer intéressées ou affectées, de même qu'au chef de la municipalité ou de la communauté rurale où le raccordement proposé doit être fait si la demande n'est pas faite par la municipalité ou la communauté rurale;

 

Loi sur la validation des titres de propriété

71                L'alinéa 18(1)b) de la Loi sur la validation des titres de propriété, chapitre Q-4 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « impôts municipaux » et son remplacement par « impôts municipaux ou de la communauté rurale ».

 

Loi sur l'impôt foncier

72(1)          L'alinéa 4b) de la Loi sur l'impôt foncier, chapitre R-2 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « pour cette communauté » et son remplacement par « pour cette communauté rurale par le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux ».

 

72(2)          L'article 5 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (2),

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « et » à la fin de l'alinéa;

 

(ii)     par l'adjonction, après l'alinéa a), de ce qui suit :

 

a.1)        chaque communauté rurale doit chaque année, par voie de résolution de son conseil de la communauté rurale en vertu du paragraphe 190.081(2) de la Loi sur les municipalités, lever un impôt sur tous les biens réels de la communauté rurale, au taux fixé en application de l'article 190.081(2) de la Loi sur les municipalités sur tous les biens résidentiels de la communauté rurale et à une fois et demie de ce taux sur tous les biens non résidentiels de la communauté rurale; et

 

(iii)   par l'abrogation de l'alinéa c) et son remplacement par ce qui suit :

 

c)            un impôt est levé chaque année sur tous les biens réels d'un district de services locaux établi en vertu de la Loi sur les municipalités, au taux fixé en application de l'article 4 pour ce district de services locaux sur tous les biens résidentiels et à une fois et demie de ce taux sur tous les biens non résidentiels.

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (2.002), de ce qui suit :

 

5(2.003)     L'impôt levé par une communauté rurale en application de l'alinéa (2)a.1) est dû et payable à cette communauté rurale.

 

c)            à l'alinéa (4.1)c) par la suppression de « pour l'année 1984 » et son remplacement par « sous réserve des paragraphes (4.2) à (4.4), pour l'année 1984 »;

 

d) par l'adjonction, après le paragraphe (4.1), de ce qui suit :

 

5(4.2)         Si une communauté rurale est chargée, en vertu du paragraphe 3(1.1) de la Loi sur la police, d'établir des services de police dans la communauté rurale ou dans un secteur de la communauté rurale, le taux en vertu de l'alinéa (4.1)c) est réduit de vingt cents pour les biens réels situés dans la communauté rurale ou dans un secteur de la communauté rurale pour lequel la communauté rurale est chargée de fournir le service.

 

5(4.3)         Si une communauté rurale a adopté un arrêté en vertu du paragraphe 190.079(1) de la Loi sur les municipalités en ce qui a trait à l'entretien des routes et des rues, le taux en vertu de l'alinéa (4.1)c) est réduit de quarante-quatre cents pour les biens réels situés dans la communauté rurale.

 

5(4.4)         Si un règlement établi en vertu de l'alinéa 14.1(5)f) de la Loi sur les municipalités exige la fourniture du service d'entretien des routes et des rues dans un secteur d'une communauté rurale, le taux en vertu de (4.1)c) est réduit de quarante-quatre cents pour les biens réels situés dans ce secteur de la communauté rurale.

 

e)            au paragraphe (11), par la suppression de « ou une communauté rurale »;

 

f)            par l'abrogation du paragraphe (13) et son remplacement par ce qui suit :

 

5(13)          Nonobstant l'alinéa (2)a) ou a.1), lorsque dans une année donnée le taux de l'impôt visé à l'alinéa (2)a) ou a.1) pour les biens réels dans une municipalité ou dans une communauté rurale, selon le cas, dépasse le taux moyen de l'impôt pour cette année en vertu du paragraphe (10) et que les biens réels sont inscrits au plan d'identification des terres agricoles, le ministre de l'Agriculture, des Pêches et de l'Aquaculture peut payer pour cette année pour la personne au nom de laquelle les biens réels sont évalués le montant de l'impôt qui représente la différence entre l'impôt levé en vertu de l'alinéa (2)a) ou a.1) sur ces biens réels pour cette année calculé au taux visé à l'alinéa (2)a) ou a.1) et l'impôt qui serait levé sur ces biens réels pour cette année si l'impôt avait été calculé sur la base du taux moyen en vertu du paragraphe (10).

 

72(3)          L'article 6 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « du paragraphe (2) » et son remplacement par « des paragraphes (2) et (4) »;

 

(ii)     par l'abrogation de l'alinéa a) et son remplacement par ce qui suit :

 

a)            les impôts levés en application de l'article 5 et,

 

(i)      lorsque l'impôt est levé par une municipalité en application de l'alinéa 5(2)a), le Ministre perçoit l'impôt pour la municipalité et au nom de celle-ci sauf si le Ministre est avisé en vertu du paragraphe (2), ou

 

(ii)     lorsque l'impôt est levé par une communauté rurale en application de l'alinéa 5(2)a.1), le Ministre perçoit l'impôt pour la communauté rurale et au nom de celle-ci sauf si le Ministre est avisé en vertu du paragraphe (4), et

 

b)           par l'adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :

 

6(4)             Toute communauté rurale peut percevoir l'impôt levé en application de l'alinéa 5(2)a.1) et toutes pénalités à l'égard de cet impôt conformément aux règlements si elle avise le Ministre à la date fixée en vertu du paragraphe 190.081(2) de la Loi sur les municipalités deux années civiles entières avant le premier jour de janvier de l'année au cours de laquelle elle désire percevoir cet impôt et ces pénalités.

 

6(5)             Lorsqu'une communauté rurale qui perçoit l'impôt et les pénalités en application du paragraphe (4) désire que le Ministre perçoive cet impôt et ces pénalités pour la communauté rurale et au nom de celle-ci, elle doit faire une demande au Ministre à la date fixée en application du paragraphe 190.081(2) de la Loi sur les municipalités deux années civiles entières avant le premier jour de janvier de l'année au cours de laquelle elle désire que le Ministre perçoive cet impôt et ces pénalités et sur approbation du Ministre, le Ministre perçoit cet impôt et ces pénalités pour la communauté rurale et au nom de celle-ci.

 

Loi sur la Société de développement régional

73                L'alinéa 4.1d) de la Loi sur la Société de développement régional, chapitre R-5.01 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1987, est modifié par la suppression de « les municipalités » et son remplacement par « municipalités et les communautés rurales ».

 

Loi sur les régies régionales de la santé

74(1)          L'alinéa 13e) de la Loi sur les régies régionales de la santé, chapitre R-5.05 des Lois du Nouveau-Brunswick de 2002, est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale ».

 

74(2)          L'alinéa 37f) de la Loi est modifié par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité ou une communauté rurale ».

 

Loi sur la location de locaux d'habitation

75(1)          L'article 17 de la Loi sur la location de locaux d'habitation, chapitre R-10.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1975, est modifié par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

75(2)          Le paragraphe 29.1(2) de la Loi est modifié par la suppression de « la province du Nouveau-Brunswick ou une municipalité » et son remplacement par « la province du Nouveau-Brunswick, une municipalité ou une communauté rurale ».

 

Loi portant sur Services Nouveau-Brunswick

76(1)          L'alinéa 4b) de la Loi portant sur Services Nouveau-Brunswick, chapitre S-6.2 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1989, est modifié par la suppression de « les municipalités, districts de services locaux » et son remplacement par « les municipalités, communautés rurales, districts de services locaux ».

 

76(2)          L'article 16.1 de la Loi est modifié par la suppression de « un district de services locaux » et son remplacement par « une municipalité ».

 

Loi sur le crédit d'impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises

77 (1)         Le sous-alinéa 13f)(ii) de la Loi sur le crédit d'impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises, chapitre S-9.05 des Lois du Nouveau-Brunswick de 2003, est modifié par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité, toute communauté rurale ».

 

77(2)          Le sous-alinéa 15(2)b)(iii) de la Loi est modifié par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité, toute communauté rurale ».

 

Loi sur la Société protectrice des animaux

78(1)          L'article 4 de la Loi sur la Société protectrice des animaux, chapitre S-12 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

4                  La Société peut fonder des filiales dans une des cités, villes, villages, communautés rurales ou paroisses de la province, sous réserve des règlements jugés opportuns.

 

78(2)          L'alinéa 30(4)a) de la Loi est modifié par la suppression de « d'une municipalité » et son remplacement par « d'une municipalité ou d'une communauté rurale ».

 

Loi sur la statistique

79(1)          Le paragraphe 11(1) de la Loi sur la statistique, chapitre S-12.3 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1984, est modifié par la suppression de « dans un ministère ou dans un bureau municipal » et son remplacement par « dans un ministère, dans un bureau municipal ou dans un bureau d'une communauté rurale ».

 

79(2)          L'article 13 de la Loi est modifié

 

a)           au paragraphe (1), par la suppression de « une municipalité » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale »;

 

b)           à l'alinéa (2)a), par la suppression de « de la municipalité » et son remplacement par « de la municipalité, de la communauté rurale ».

 

79(3)          L'alinéa 18a) de la Loi est modifié par la suppression de « dans un ministère ou un bureau municipal » et son remplacement par « dans un ministère, un bureau municipal ou un bureau d'une communauté rurale ».

 

Loi sur les cautionnements

80                Le paragraphe 1(1) de la Loi sur les cautionnements, chapitre S-16 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

1(1)             Sous réserve de l'article 5, le conseil d'une municipalité ou d'une communauté rurale peut accepter les cautionnements ou polices de garantie de toute compagnie constituée en corporation, ayant la capacité d'émettre ou de délivrer des cautionnements ou polices de garantie et autorisée par le lieutenant-gouverneur en conseil ainsi que le prévoit l'article 5, pour garantir l'intégrité et la fidélité des comptes de n'importe lequel de ses responsables, au lieu ou en sus du cautionnement ou de la garantie d'un tel responsable ou préposé de la corporation, dans tous les cas où la loi ou un arrêté de ce conseil oblige ce responsable ou ce préposé à fournir une garantie, souscrite par lui-même, ou par lui-même et par une ou plusieurs cautions, et lorsque les parties qui ont reçu l'ordre ou l'autorisation de prendre cette garantie jugent bon d'accepter le cautionnement ou la police d'une telle compagnie et en approuvent les modalités et conditions; toutes les dispositions de cette loi ou de cet arrêté relatives à la garantie que ce responsable ou employé ou ses cautions doivent fournir s'appliquent aux cautionnements et polices de garantie d'une telle compagnie.

 

Loi sur la pension de retraite des enseignants

81                L'alinéa 22.1(1)d) de la Loi sur la pension de retraite des enseignants, chapitre T-1 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

d)            l'administration d'une cité, d'une ville, d'un village ou d'une communauté rurale, dont les employés cotisent à un régime de retraite en application de la Loi sur les municipalités ou de toute loi relative à cette cité, cette ville, ce village ou cette communauté rurale, ou

 

Loi sur les compagnies de téléphone

82                Le paragraphe 8(1) de la Loi sur les compagnies de téléphone, chapitre T-2 des Lois révisées de 1973, est abrogé et remplacé par ce qui suit :

 

8(1)             Lorsqu'une municipalité, une communauté rurale ou une corporation, autorisée à installer ou à exploiter un service téléphonique interurbain et à exiger des frais pour les communications, désire utiliser un service téléphonique interurbain ou une ligne interurbaine appartenant à une compagnie ou contrôlés ou exploités par une compagnie qui est autorisée à exiger des frais pour les communications établies par ce service ou cette ligne, afin de raccorder ce réseau, ce service ou cette ligne téléphonique au réseau, au service ou à la ligne téléphonique qu'exploite ou que doit exploiter cette municipalité, cette communauté rurale ou cette corporation, dans le but d'obtenir au besoin une communication directe entre tout téléphone ou tout central téléphonique d'un réseau, d'un service ou d'une ligne et tout téléphone ou tout central téléphonique de l'autre réseau, service ou ligne téléphonique, et ne peut se mettre d'accord avec la compagnie sur l'obtention de ce raccordement, cette communication ou cette utilisation, la municipalité, la communauté rurale ou la corporation peut demander l'assistance du lieutenant-gouverneur en conseil, qui peut ordonner à la compagnie d'assurer ce raccordement, cette communication ou cette utilisation, moyennant l'indemnité que le lieutenant-gouverneur estime juste et convenable, et peut décréter et prescrire de quelle manière, à quel moment, à quel endroit, par qui et à quelles conditions ces communications ou utilisations doivent être assurées ou ces raccordements construits, installés, mis en service et entretenus.

 

Loi sur l'heure réglementaire

83                Le paragraphe 1(1) de la version française de la Loi sur l'heure réglementaire, chapitre T-6 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « municipal ».

 

Loi de la taxe sur le tabac

84                Le paragraphe 21.1(1) de la Loi de la taxe sur le tabac, chapitre T-7 des Lois révisées de 1973, est modifié à la définition « agent de la paix » par la suppression de « dans une municipalité ou dans une région » et son remplacement par « dans une municipalité, dans une communauté rurale ou dans une région ».

 

Loi sur le développement du tourisme

85                Le paragraphe 5(5) de la Loi sur le développement du tourisme, chapitre T-9 des Lois révisées de 1973, est modifié par la suppression de « municipalité » et son remplacement par « municipalité ou une communauté rurale ».

 

Loi sur le redressement des opérations de prêt exorbitantes

86                L'article 1 de la Loi sur le redressement des opérations de prêt exorbitantes, chapitre U-1 des Lois révisées de 1973, est modifié à la définition « coût de l'emprunt » par la suppression de « trésorier d'une municipalité » et son remplacement par « trésorier d'une municipalité ou d'une communauté rurale».

 

Loi sur les stockages souterrains

87                Le paragraphe 2.1(2) de la Loi sur les stockages souterrains, chapitre U-1.1 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1978, est modifié par la suppression de « à une personne ou à une municipalité » et son remplacement par « à une personne, à une municipalité ou à une communauté rurale ».

 

Loi sur les lieux inesthétiques

88(1)          L'article 1 de la Loi sur les lieux inesthétiques, chapitre U-2 des Lois révisées de 1973, est modifié à la définition « personne » par la suppression de « une municipalité et la Couronne » et son remplacement par « une municipalité, une communauté rurale et la Couronne ».

 

88(2)          L'article 2 de la Loi est modifié par la suppression de «  municipalités comprises » et son remplacement par « municipalités et communautés rurales comprises ».

 

88(3)          Le paragraphe 8(1) de la Loi est modifié par la suppression de « municipalité » à chaque fois qu'il s'y trouve et son remplacement par « municipalité ou communauté rurale ».

 

88(4)          L'article 9 de la Loi est modifié

 

a)           par l'abrogation du paragraphe (1) et son remplacement par ce qui suit :

 

9(1)             Lorsque les lieux, bâtiment ou construction se trouvent dans une municipalité ou une communauté rurale où il existe un arrêté sur les lieux inesthétiques, le Ministre peut donner à cette municipalité ou à cette communauté rurale un avis lui enjoignant d'appliquer cet arrêté.

 

b)           par l'abrogation de l'alinéa (2)g) et son remplacement par ce qui suit :

 

g)            être signifié au secrétaire de la municipalité ou au greffier de la communauté rurale, selon le cas, soit par remise à personne soit par courrier recommandé, port payé, adressé au greffier.

 

Loi sur les accidents du travail

89                L'article 1 de la Loi sur les accidents du travail, chapitre W-13 des Lois révisées de 1973, est modifié par l'adjonction de la définition suivante selon l'ordre alphabétique :

 

« municipalité » comprend une communauté rurale constituée en vertu de la Loi sur les municipalités;

 

Dispositions transitoires

90(1)          Nonobstant l'abrogation de l'article 27.4 de la Loi sur les municipalités et jusqu'à ce que l'article 91 entre en vigueur, la communauté rurale de Beaubassin-est doit demeurer comme si l'article 27.4 de la Loi sur les municipalités n'avait pas été abrogé.

 

90(2)          Nonobstant l'abrogation de l'article 27.5 de la Loi sur les municipalités et jusqu'à ce que l'article 91 entre en vigueur, le comité de la communauté rurale de la communauté rurale de Beaubassin-est doit demeurer un corps constitué comme si l'article 27.5 de la Loi sur les municipalités n'avait pas été abrogé.

 

90(3)          Nonobstant l'abrogation des articles 27.4 à 27.6 de la Loi sur les municipalités et jusqu'à ce que l'article 91 entre en vigueur, les articles 27.4 à 27.6 de la Loi sur les municipalités doivent continuer de s'appliquer à la communauté rurale de Beaubassin-est comme s'ils n'avaient pas été abrogés.

 

91(1)          Les habitants de la région établie comme étant la communauté rurale de Beaubassin-est, à l'entrée en vigueur du présent article, sont réputés être une communauté rurale constituée en vertu de l'article 190.072 de la Loi sur les municipalités et le nom de la communauté rurale est Beaubassin-est.

 

91(2)          La date d'entrée en vigueur de la constitution en vertu du paragraphe (1) est la date de l'entrée en vigueur du présent article.

 

91(3)          À l'entrée en vigueur du présent article, le comité de la communauté rurale de Beaubassin-est est dissous à titre de corps constitué.

 

91(4)          L'actif acquis et le passif engagé par le comité de la communauté rurale de Beaubassin-est avant l'entrée en vigueur du présent article doit à l'entrée en vigueur du présent article devenir l'actif et le passif de Beaubassin-est.

 

91(5)          À l'entrée en vigueur du présent article, les membres du comité de la communauté rurale de Beaubassin-est, autre que le président, deviennent conseillers du conseil de la communauté rurale de Beaubassin-est jusqu'à la prochaine élection quadriennale après l'entrée en vigueur du présent article ou jusqu'à ce qu'une telle personne démissionne de son poste, le premier des événements à se produire étant celui à retenir.

 

91(6)          À l'entrée en vigueur du présent article, le président du comité de la communauté rurale de Beaubassin-est devient maire par intérim du conseil de la communauté rurale de Beaubassin-est jusqu'à ce qu'un maire soit élu à des élections partielles à la demande du ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux et tenues conformément à un règlement établi en application de l'alinéa 190.09(1)q) de la Loi sur les municipalités.

 

91(7)          Après l'entrée en vigueur du présent article, s'il y a une vacance au conseil de la communauté rurale de Beaubassin-est en fonction au moment de l'entrée en vigueur du présent article, la vacance doit être traitée conformément à un règlement établi en application de l'alinéa 190.09(1)k) de la Loi sur les municipalités.

 

Modifications conditionnelles

92                À l'entrée en vigueur du présent article et du paragraphe 3(3) de la Loi concernant le magasinage le dimanche, chapitre 24 des Lois du Nouveau-Brunswick de 2004, la date de la disposition qui est la dernière à entrer en vigueur étant celle à retenir, l'article 27.7 de la Loi sur les municipalités, chapitre M-22 des Lois révisées de 1973 est modifié

 

a)           au paragraphe (1)

 

(i)      à l'alinéa a), par la suppression de « ou d'une communauté rurale »;

 

(ii)     à l'alinéa b), par la suppression de « ou d'une communauté rurale »;

 

b)           au paragraphe (2), au passage qui précède l'alinéa a), par la suppression de « ou une communauté rurale ».

 

93                À l'entrée en vigueur du présent article et de l'article 72 de la Loi sur la santé publique, chapitre P-22.4 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1998, l'article 1 de la Loi modifiant la Loi sur l'urbanisme, chapitre 50 des Lois du Nouveau-Brunswick de 1991, est modifié par l'abrogation de l'article 55.1 décrété par l'article 1 et son remplacement par ce qui suit :

 

55.1(1)       Dans la présente partie,

 

« service municipal » comprend un service fourni par une communauté rurale ou au nom de celle-ci.

 

55.1(2)       L'agent d'aménagement ne peut approuver un plan de lotissement d'un terrain à moins qu'une détermination en vertu de l'article 22 de la Loi sur la santé publique ne soit enregistrée sur le plan de lotissement, si le plan de lotissement du terrain indique un ou plusieurs lots de moins de deux hectares, et

 

a)            indique que l'approvisionnement en eau pour les lots de moins de deux hectares n'est pas assuré par les services municipaux ou un réseau d'approvisionnement en eau qui est dévolu à la Couronne du chef du Nouveau-Brunswick en vertu de l'alinéa 55(6)b), ou

 

b)            indique que la collecte, le traitement et l'évacuation des eaux usées pour les lots de moins de deux hectares ne sont pas assurés par les services municipaux ou un réseau d'égouts pour eaux usées qui est dévolu à la Couronne du chef du Nouveau-Brunswick en vertu de l'alinéa 55(6)b).

 

55.1(3)       L'agent d'aménagement ne peut approuver un plan de lotissement d'un terrain à moins qu'une détermination en vertu de l'article 22 de la Loi sur la santé publique ne soit enregistrée sur le plan de lotissement, si le plan de lotissement du terrain indique un ou plusieurs lots en bordure d'une rue publique ayant une largeur rectangulaire de moins de cent cinquante mètres à la marge minimale de retrait établie par arrêté ou par règlement relativement au terrain et

 

a)            indique que l'approvisionnement en eau de tout lot n'est pas assuré par les services municipaux ou un réseau d'approvisionnement en eau qui est dévolu à la Couronne du chef du Nouveau-Brunswick en vertu de l'alinéa 55(6)b) de la Loi sur l'urbanisme, ou

 

b)            indique que la collecte, le traitement et la disposition des égouts pour eaux usées de tout lot en bordure d'une rue publique ayant une largeur rectangulaire de moins de cent cinquante mètres à la marge minimale de retrait ne sont pas assurés par les services municipaux ou un réseau d'égouts pour eaux usées qui est dévolu à la Couronne du chef du Nouveau-Brunswick en vertu de l'alinéa 55(6)b) de la Loi sur l'urbanisme.

 

Entrée en vigueur

94                La présente loi ou l'une quelconque de ses dispositions entre en vigueur à la date ou aux dates fixées par proclamation.

 

NOTES EXPLICATIVES

 

Article 1 – Loi sur la protection et l'aménagement du territoire agricole

 

Modifications corrélatives à la Loi sur la protection et l'aménagement du territoire agricole.

 

Article 2 – Loi sur les archives

 

Modification corrélative à la Loi sur les archives.