Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
État des projets de loi à la première lecture
Accueil | English

Loi sur les urbanistes professionnels certifiés *

Législature :
55
Session :
2
Projet de loi no :
51
Parlementaire:
M. Carr
Première lecture :
2005-5-27
Deuxième lecture :
2005-6-10
Comité plénier :
Amendement :
Troisième lecture :
2005-6-10
Sanction royale :
2005-6-30
Download PDF :
Bill 51

Texte du projet de loi :
Sommaire



PARTIE 1 - INTERPRÉTATION

Titre............................................................................................................................................... 1(1)

Définitions.................................................................................................................................... 1(2)

PARTIE II - ADMINISTRATION

Association

Établissement................................................................................................................................ 2(1)

Objectifs........................................................................................................................................ 2(2)

Assemblée annuelle........................................................................................................................... 3

Membres

Membres, conformité....................................................................................................................... 4

Responsabilités du comité exécutif................................................................................................. 5

Comité exécutif

Établissement................................................................................................................................ 6(1)

Composition................................................................................................................................. 6(2)

Dirigeants...................................................................................................................................... 6(3)

Postes jumelés.............................................................................................................................. 6(4)

Fonctions et responsabilités........................................................................................................ 6(5)

Postes vacant................................................................................................................................. 6(6)

Règlements administratifs................................................................................................................ 7

PARTIE III - ENQUÊTE ET DISCIPLINE

Comité d'enquête

Composition, plainte......................................................................................................................... 8

Rôles et responsabilités.................................................................................................................... 9

Rapport et recommandations au comité exécutif......................................................................... 10

Comité de discipline

Composition.................................................................................................................................... 11

Audience........................................................................................................................................... 12

Avis................................................................................................................................................... 13

Exposé écrit..................................................................................................................................... 14

Décision........................................................................................................................................... 15

Réprimande ou suspension............................................................................................................. 16

Révocation....................................................................................................................................... 17

PARTIE IV - INFRACTIONS ET EXÉCUTION

Conditions de l'exercice de la profession..................................................................................... 18

Information fausse ou trompeuse.................................................................................................. 19

Infraction.......................................................................................................................................... 20

Injonctions....................................................................................................................................... 21

Poursuites........................................................................................................................................ 22

Récidivité......................................................................................................................................... 23

Prescription

Urbaniste..................................................................................................................................... 24(1)

Membre, dirigeant, etc............................................................................................................... 24(2)

Droits, amendes et peines deviennent dettes................................................................................ 25

PARTIE V - EXEMPTIONS..................................................................................................... 26, 27

PARTIE VI - TRANSITION......................................................................................... 28, 29, 30, 31





CONSIDÉRANT que l'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick demande l'adoption des présentes;



ET CONSIDÉRANT que l'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick fonctionne à titre de Division de l'Institut des urbanistes de l'Atlantique (IUA) au Nouveau-Brunswick en participant aux diverses activités tels que la sélection, la discipline et l'éducation de ses membres;



ET CONSIDÉRANT que l'IUA, en conjonction avec l'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick et les autres associations provinciales, appuient et soulignent les objectifs et standards de l'Institut canadien des urbanistes (ICU), y incluant le code de déontologie;



ET CONSIDÉRANT que l'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick désire maintenir son rôle avec l'IUA et l'ICU par l'entremise d'une loi d'intérêt privé;



ET CONSIDÉRANT que l'Association désire protéger l'emploi des titres « urbanistes professionnels certifiés » et « UPC »;



À CES CAUSES, sa Majesté, sur l'avis et du consentement de l'Assemblée Législative du Nouveau-Brunswick décrète :



PARTIE 1 - INTERPRÉTATION

TITRE

1(1)                   La présente loi peut être citée sous le titre : « Loi sur les urbanistes professionnels certifiés ».



DÉFINITIONS

1(2)                   Les définitions suivantes s'appliquent à la présente loi.



« Association » L'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick. (Association)



« comité exécutif » Le comité exécutif de l'Association. (Executive Committee)



« Institut canadien des urbanistes » L'association nationale des urbanistes située à Ottawa. (Canadian Institute of Planners)



« Loi » La Loi sur les urbanistes professionnels certifiés. (Act)



« membre » Un urbaniste professionnel certifié, ainsi que toute autre catégorie de membre qui pourrait être prescrit dans les règlements administratifs. (Member)



« MICU » Un membre de l'Institut canadien des urbanistes. (MCIP)



« urbanisme » Désigne la planification scientifique de l'aménagement ordonné et de l'esthétique du territoire, en vue de l'utilisation efficace des ressources physiques, économiques et sociales et d'assurer la santé et le bien-être dans les collectivités urbaines et rurales. (planning)



« urbaniste professionnel certifié » Désigne une personne qui est un Membre de l'Association et qui est autorisée à utiliser le titre « urbaniste professionnel certifié » ou « UPC » tel que prescrit par la Loi et les règlements administratifs. (Registered Professional Planner)



PARTIE II - ADMINISTRATION

ASSOCIATION

2(1)                   L'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick est établie comme corporation et corps constituée à perpétuité.



2(2)                   Les buts de l'Association sont :



a)                de protéger le public en établissant, en révisant et en administrant un standard d'éthique professionnel et de compétences parmi les membres de l'Association;



b)                de promouvoir l'étude et la pratique de l'urbanisme au Nouveau-Brunswick;



c)                  de promouvoir l'Association et l'intérêt professionnel des gens oeuvrant en urbanisme; y inclus l'emploi d'un sceau;



d)                de participer à l'élaboration de politiques gouvernementales relevant de l'urbanisme;



e)                  d'établir des liens mutuellement bénéfiques avec d'autres groupes ou associations ayant des intérêts semblables;



f)                  de régir les membres de l'Association en conformité avec la Loi et les règlements administratifs afin de mieux desservir et protéger l'intérêt public;



g)                d'établir, maintenir, élaborer et mettre en oeuvre les conditions d'admission pour la pratique des urbanistes professionnels certifiés, y incluant les connaissances, les compétences, le rendement et l'imputabilité attendus.



ASSEMBLÉE ANNUELLE

3                           L'Association doit tenir une assemblée annuelle de ses membres conformément à ses règlements administratifs, ainsi qu'à l'heure et au lieu fixés par le comité exécutif.



MEMBRES

4(1)                   Les catégories de membres, ainsi que les conditions d'admission, les droits, les privilèges, les cotisations et les obligations des membres, doivent être prescrits par la Loi et les règlements administratifs.



4(2)                   L'Association doit admettre dans une catégorie particulière prévue par règlement administratif toute personne qui en fait la demande spécifique, si cette personne rencontre les exigences académiques, professionnelles et examinatrices, ainsi que toute autre exigence pouvant être prescrite par les règlements administratifs pour cette catégorie de membre.



4(3)                   Chaque membre doit se conformer à la Loi et aux règlements administratifs.



4(4)                   Aux fins du paragraphe (1), le règlement administratif doit établir les catégories suivantes :



a)                urbaniste professionnel certifié;



b)                toutes autres catégories jugées pertinentes.



5                           Le comité exécutif est responsable pour l'administration, l'admission, la discipline et l'enregistrement des membres de l'Association, tel que prévu dans la Loi et prescrit dans les règlements administratifs.



COMITÉ EXÉCUTIF

6(1)                   L'Association doit avoir un comité exécutif chargé de contrôler, diriger et administrer, directement ou indirectement, les affaires internes de l'Association et tous les aspects de l'utilisation des certificats prévus par la Loi au Nouveau-Brunswick.



6(2)                   Le comité exécutif doit être composé d'au moins trois et pas plus de sept membres de l'Association élus par les membres ayant le droit de vote et selon les conditions d'éligibilité, le mode d'élection et le mandat prescrit par règlement administratif.



6(3)                   Les dirigeants du comité exécutif doivent inclure un président, un vice-président, un secrétaire, un trésorier et un conseiller, ainsi que tout autre dirigeant prescrit par règlement administratif



6(4)                   Le poste de secrétaire et de trésorier prévu au paragraphe (3) peut être comblé par la même personne.



6(5)                   Les dirigeants du comité exécutif doivent s'acquitter des fonctions et des responsabilités prescrites par règlement administratif.



6(6)                   Si un poste devient vacant au sein du comité exécutif, le comité exécutif peut remplir le poste en y nommant un Membre possédant les qualités dûment requises et tel que prescrit par règlement administratif.



RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS

7                           L'Association peut, par résolution, établir des règlements administratifs non contraires à la présente loi pour les situations suivantes :



a)                l'établissement des catégories de membres définissant les conditions d'admission, les droits, les privilèges, les cotisations et les obligations des membres, et précisant les modalités d'acceptation ou de tout retrait de l'Association.



b)                l'établissement des conditions de qualification et des normes d'examen pour l'admission ou l'acceptation des membres de toute catégorie;



c)                  la levée et la perception des cotisations annuelles ou autres, y incluant l'assurance responsabilité;



d)                la discipline, la conduite professionnelle et l'honneur des membres;



e)                  l'approbation, l'utilisation et le contenu d'un sceau qui peut être utilisé par un membre;



f)                  le contrôle, la direction et l'administration de l'Association, de ses biens et de ses affaires;



g)                les fonctions et les responsabilités du comité exécutif et de ses dirigeants;



h)                les conditions d'éligibilité et la durée du mandat des membres du comité exécutif, et l'établissement d'un mode d'élection;



i)                  la tenue des assemblées annelles et générales des membres, de l'Association et du comité exécutif, de règlements d'assemblée, précisant comment le vote peut se faire;



j)                  la composition, la sélection, les termes, l'autorité, les rôles et les responsabilités des divers comités qui pourraient être nécessaires pour assurer le fonctionnement de l'Association;



k)                  la gestion d'un registre des membres de l'Association;



l)                  l'emplacement du bureau chef;



m)                tout autre besoin jugé nécessaire par l'Association dans l'exercice des pouvoirs conférés par la présente loi.



PARTIE III - ENQUÊTE ET DISCIPLINE

COMITÉ D'ENQUÊTE

8(1)                   Le comité exécutif doit nommer, selon le besoin, un comité d'enquête composé d'au plus trois membres de l'Association.



8(2)                   Dès qu'un des membres du comité exécutif reçoit une plainte écrite qui reproche à un membre ou ancien membre



a)                d'avoir violé une disposition de la présente loi, d'un règlement administratif ou d'un code de conduite professionnelle;



b)                d'avoir été coupable d'une conduite indigne d'un professionnel, y compris la négligence dans l'accomplissement de ses devoirs professionnels, ou l'incompétence;



c)                  d'avoir été déclaré coupable d'une infraction criminelle ou quasi-criminelle au Canada ou ailleurs;



d)                d'avoir obtenu, du fait d'une fausse représentation ou par des moyens répréhensibles, l'immatriculation comme membre de l'Association; ou



e)                  de s'être livré à une autre conduite de nature telle que le comité exécutif juge qu'elle devrait faire l'objet d'une enquête;



la plainte doit être référée au comité d'enquête selon les règlements administratifs.



8(3)                   Le membre en cause doit être avisé d'une plainte dès que possible.



9(1)                   Le comité d'enquête doit examiner la plainte reçue et préparer un rapport avec des recommandations selon les règlements administratifs.



9(2)                   Le comité d'enquête est autorisé d'enquêter ou de faire toute autre recherche jugée nécessaire afin de fournir son rapport et ses recommandations.



9(3)                   Le rapport et les recommandations du comité d'enquête doit être par écrit et aborder si :



a)                la plainte doit être rejetée, ou



b)                la plainte doit être acheminée au comité de discipline,



et peut aborder d'autres questions reliées à la plainte qui devraient être abordées par le comité exécutif ou l'Association.



10(1)               Le comité exécutif doit recevoir le rapport et les recommandations du comité d'enquête et a la discrétion



a)                de rejeter la plainte, ou



b)                de référer la plainte au comité de discipline,



et de traiter la plainte de toute autre façon estimée juste en respectant la Loi et les règlements administratifs.



10(2)               La décision du comité exécutif doit être communiquée à la personne qui a déposé la plainte et le membre en cause; toutefois, le comité exécutif a la discrétion de remettre, ou non, une copie du rapport et des recommandations du comité d'enquête aux parties.



10(3)               Malgré le paragraphe 10(2), le comité exécutif réfère la plainte au comité de discipline, une copie de la décision, une copie du rapport et des recommandations du comité d'enquête et toute autre documentation jugée pertinente, doivent être acheminées au membre en cause dès que possible.



COMITÉ DE DISCIPLINE

11(1)               Le comité exécutif doit nommer, au besoin, un comité de discipline composé d'au moins trois membres de l'Association.



11(2)               Un membre du comité exécutif, ou qui a été nommé pour la même instance au comité d'enquête, ne peut être un membre du comité de discipline.



11(3)               Le quorum est constitué par trois membres du comité de discipline.



12(1)               Après avoir reçu le rapport et les recommandations décrites à l'alinéa 10(1)b), le comité de discipline doit fixer une date pour l'audience selon les règlements administratifs.



12(2)               À moins que le comité de discipline le juge autrement nécessaire, et pour toute raison jugée appropriée selon les circonstances, la date d'audience doit être fixée selon les règlements administratifs.



13                        Le comité de discipline doit aviser le membre en cause de la date, de l'endroit et de l'heure de l'audience.



14(1)               Le membre en cause peut soumettre un exposé écrit au moins sept jours avant l'audience, en plus de faire une présentation orale à l'audience.



14(2)               Le membre en cause peut être représenté par un avocat, mais doit aviser le comité de discipline au moins sept jours avant l'audience de cette intention.



14(3)               Le comité de discipline peut entendre de toute autre personne à l'audience, mais toute présentation par écrit ou par le biais d'un représentant juridique provenant de cette partie doit être soumise ou signalée au comité de discipline au moins sept jours avant l'audience.



15(1)               La décision du comité de discipline doit être rendue dans les trente jours de l'audience et doit aborder si :



a)                la plainte doit être rejetée;



b)                le membre en cause doit être réprimandé;



c)                  le statut du membre en cause doit être suspendu;



d)                le statut du membre en cause doit être révoqué; ou



e)                  des modalités, conditions et restrictions s'imposent sur les droits du membre en cause d'exercer la pratique pour une période déterminée ou que certaines conditions soient atteintes, y incluant compléter certains programmes d'études ou cours de formation.



15(2)               La décision au paragraphe (1) doit être par écrit et motivée.



15(3)               En plus de sa décision en vertu du paragraphe (1), le comité de discipline peut ordonner l'une ou plusieurs des mesures suivantes :



a)                ordonner au comité exécutif d'annoncer publiquement sa décision, et ce, de la façon que le comité exécutif juge appropriée;



b)                imposer une amende jugée appropriée, d'au plus de 1 000 $, que le membre en cause sera condamné à payer à l'Association pour l'usage de celle-ci.



15(4)               Une décision en vertu de l'alinéa (1)b), c) ou d) peut être sujette à des termes et des modalités jugés souhaitables par le comité de discipline.



15(5)               Les décisions du comité de discipline en vertu du paragraphe (1), ainsi que toute ordonnance en vertu du paragraphe (3), le cas échéant, sont finales.



16                        Le statut d'un membre en cause atteint par une décision à l'alinéa 15(1)b) ou c) reprend le même statut détenu avant les mesures disciplinaires lorsque les termes et les modalités établis ont été respectés, le cas échéant.



17                        Lorsque son adhésion à l'Association est révoquée en vertu de l'alinéa 15(1)d), l'ancien membre peut soumettre une nouvelle demande auprès de l'Association en conformité avec la Loi et les règlements administratifs, en plus de respecter les termes et les modalités émis en vertu du paragraphe 15(4).



PARTIE IV - INFRACTIONS ET EXÉCUTION

18                        Sauf disposition contraire dans la Loi ou dans les règlements administratifs, aucune personne autre qu'un urbaniste professionnel certifié doit prendre ou utiliser un titre, un nom, une désignation, des initiales ou une description, y compris notamment « urbaniste professionnel certifié » ou « UPC », seul ou en combinaison avec toute autre désignation qui pourrait porter le public à croire que la personne est un urbaniste professionnel certifié.



19                        Commet une infraction quiconque fournit de l'information fausse ou trompeuse concernant toute demande présentée en vertu de la Loi ou des règlements administratifs, ou dans une déclaration présentée en vertu de la Loi ou des règlements administratifs.



20                        Une personne qui ne se conforme pas aux articles 18 ou 19 de cette Loi commet une infraction punissable en vertu de la Partie II de la Loi sur la procédure applicable aux infractions provinciales de classe E est passible, sur déclaration sommaire de culpabilité, d'une amende ou d'un terme d'emprisonnement, ou les deux.



21                        Lorsqu'un membre, un ancien membre ou une personne tente de commettre un acte contraire aux dispositions de la présente loi ou d'un règlement administratif en vertu de la présente loi, cet acte peut être limité par une injonction de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick sur l'initiative du comité exécutif agissant au nom de l'Association.



22                        Le comité exécutif, au nom de l'Association, peut entamer et poursuivre ou autoriser une personne à entamer et à poursuivre la procédure pour une infraction à la présente loi pourvu qu'aucune poursuite entamée par le comité exécutif ou autre personne relativement à une infraction à la présente loi ne soit entamée après l'expiration d'un délai de deux ans à partir de la date du dernier acte faisant partie de la prétendue infraction.



23                        Lorsqu'une infraction à une disposition de la présente loi se poursuit pendant plus d'une journée, le contrevenant est coupable d'une infraction distincte pour chaque jour pendant lequel l'infraction se poursuit.



PRESCRIPTION

24(1)               Les actions ou autres poursuites contre un urbaniste professionnel certifié découlant de l'utilisation de la désignation « urbaniste professionnel certifié » ou « UPC » se prescrivent par deux ans à partir de la date où le service a été ou aurait dû être rendu ou de la date où la cause du dommage est ou aurait dû être connue.



24(2)               Nulle action ou autre poursuite ne peut être intentée contre un dirigeant du comité exécutif ou tout autre dirigeant, mandataire ou délégué de l'Association pour tout acte accompli de bonne foi dans l'exécution ou dans l'exécution présumée d'un devoir, ou dans l'exercice ou l'exercice présumé d'un pouvoir prévu par la présente loi ou par un règlement administratif, ou encore pour une négligence ou une omission dans l'exécution ou l'exercice accompli de bonne foi de ce devoir ou de ce pouvoir.



DROITS, AMENDES ET PEINES

25(1)               Les droits, amendes et peines pécuniaires payables ou recouvrables en vertu de la présente loi appartiennent à l'Association.



25(2)               Les droits, amendes et peines pécuniaires demeurant impayés constituent une dette envers l'Association.



PARTIE V - EXEMPTIONS

26                        Rien dans la présente loi ne vise ou n'empêche :



a)                l'exercice de la profession d'ingénieur et géoscientifique par une personne autorisée à exercer une telle profession par la Loi sur les professions d'ingénieur et de géoscientifique;



b)                l'exercice de la profession d'architecte par une personne autorisée à exercer une telle profession par la Loi sur les architectes du Nouveau-Brunswick;



c)                  l'exercice de la profession de la technologie civile par une personne autorisée à exercer une telle profession par la Loi sur la technologie civile;



d)                l'exercice de la profession d'inspection des bâtiments par une personne autorisée à exercer une telle profession par l'Association des officiels de la construction du Nouveau-Brunswick;



e)                  l'exercice de la profession d'agrologie par une personne autorisée à exercer une telle profession par la Loi de 2004 sur la profession d'agronome; ou



f)                  l'exercice de la profession d'arpentage par une personne autorisée à exercer une telle profession par la Loi de 1986 sur les arpenteurs-géomètres du Nouveau-Brunswick.



27                        À moins d'y être précisé autrement dans la Loi sur l'urbanisme cette Loi n'empêche pas les personnes nommées en vertu de la Loi sur l'urbanisme d'utiliser leur titre, nom, désignation, initiales ou description ou d'accomplir leurs responsabilités législatives en vertu de la Loi sur l'urbanisme.



PARTIE VI - TRANSITION

28                        Toute personne qui est membre de l'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick, au moment où la Loi prend effets, devient membre de l'Association selon les catégories équivalentes prévues dans les règlements administratifs et le comité exécutif.



29                        Tant qu'il n'est pas révoqué, modifié ou altéré par l'Association conformément à la présente loi, tout règlement de l'ancienne Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick demeure en vigueur malgré tout conflit avec la présente loi et a le même effet que s'il avait été pris en vertu de la présente loi.



30                        Jusqu'à ce qu'ils soient élus par l'Association, les membres de l'exécutif de l'ancienne Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick exercent les pouvoirs en vertu de la présente loi.



31                        Les premiers règlements administratifs de l'Association doivent être adoptés par un minimum de dix membres détenant la désignation MICU et résidant au Nouveau-Brunswick. lors d'une réunion organisée par l'Association des urbanistes du Nouveau-Brunswick.

 

Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge