Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

MISE EN VALEUR DU GAZ DE L'ÎLE DE SABLE

L'implantation de l'industrie du gaz au Nouveau-Brunswick sera fonction d'un certain nombre de facteurs, notamment le prix des combustibles de remplacement, l'accessibilité à des embranchements, les frais de conversion au gaz des installations existantes, le montant des capitaux disponibles pour l'investissement, le niveau général de l'activité économique sur le marché et le niveau d'incertitude associé aux options de politique du gouvernement. Plusieurs observations peuvent être faites, toutefois, relativement à l'évolution probable de l'industrie, compte tenu de ce qui s'est produit ailleurs.

Il existe des étapes normales dans la mise en valeur de zones domaniales.

Premièrement, il doit y avoir découverte de ressources dignes d'intérêt du point de vue commercial. Les producteurs doivent déterminer qu'il y a suffisamment de gaz pour justifier la construction des installations de production et de traitement et d'un gazoduc sous-marin.

Deuxièmement, il doit y avoir un moyen économique d'acheminer le gaz vers le marché. Les producteurs forment souvent des coentreprises avec des compagnies de pipeline afin de construire les gazoducs nécessaires à la livraison du gaz au marché. Mobil, l'un des producteurs principaux de l'île de Sable, est aussi un propriétaire principal de M&NE Pipeline, avec Westcoast Energy, une importante compagnie canadienne de pipeline et de distribution, et Duke Energy, une grande entreprise de pipeline américaine. Le projet de mise en valeur de l'île de Sable et le gazoduc de M&NE Pipeline sont tous deux justifiés en fonction, tout d'abord, du marché de la Nouvelle-Angleterre.

La troisième étape est la construction d'embranchements en vue de desservir les charges majeures ou industrielles. M&NE Pipeline a déterminé qu'il était rentable de construire un embranchement jusqu'à la région de Saint John dans le cadre de la politique sur les embranchements approuvée par l'ONE. Le projet d'embranchement pour Saint John est fondé sur des contrats à long terme avec des clients du service de transport disposés à payer le tarif du gazoduc. Toutefois, les clients majeurs ont déclaré qu'ils n'étaient pas disposés à payer des frais de distribution supplémentaires. La capacité de construire d'autres embranchements pour desservir les régions du nord-est et du nord-ouest de la province peut donc être liée à la capacité de l'embranchement de Saint John de produire des revenus pouvant être utilisés pour financer d'autres embranchements conformément à la politique.

La dernière étape est l'établissement de distributeurs locaux qui seront directement reliés à la conduite principale ou aux embranchements. De telles concessions de distribution ont tendance à desservir un grand nombre de petits clients. La clé de l'établissement de distributeurs locaux est la présence d'un bassin de clients potentiels au gaz au détail dans une région ayant accès à des approvisionnements compétitifs. Les embranchements construits pour desservir les grandes charges industrielles pourraient fournir une telle occasion de desservir les agglomérations avoisinantes qui, seules, ne pourraient justifier économiquement la construction d'embranchements.

L'embranchement proposé pour la région de Saint John ne serait pas aussi rentable s'il était construit sans l'aide de la politique sur les embranchements, car il deviendrait un coût additionnel qui s'ajouterait aux droits du transport par la conduite principale. Cependant, une fois l'embranchement de Saint John construit, il devient économiquement plus réalisable d'établir une compagnie de distribution dans la région de Saint John pour desservir les marchés domestique et commercial. En plus, afin d'être efficaces, les distributeurs locaux devront convaincre les clients de délaisser leur combustible actuel. Cela serait encore plus difficile si les distributeurs locaux devaient payer le coût de l'embranchement en plus du coût du transport par la conduite principale.

Un accès direct aux grands clients industriels permettrait l'écoulement de volumes dans les embranchements dès que ceux-ci seraient branchés aux utilisateurs ultimes, ce qui se produirait également si les concessions d'utilisateur ultime étaient permises. Puisqu'il faudra plus de temps aux distributeurs locaux pour développer leurs marchés et attirer des charges, il s'agit d'un facteur important dans l'économie de la construction et de l'exploitation des embranchements. Une fois que les embranchements seraient construits, les distributeurs locaux pourraient aménager leurs réseaux en se servant des embranchements comme base de leur réseau d'approvisionnement et obtenir par adjudication du gaz supplémentaire à mesure que leurs charges augmentent avec le temps.




Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge