Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

Prévisions financières quinquennales


Aperçu financier

Le plan d'entreprise met l'accent sur la restriction des dépenses pour améliorer la situation concurrentielle et sur la réduction de la dette afin d'accroître la flexibilité. Les aspects suivants révèlent d'importantes améliorations de la situation financière de l'entreprise pendant la durée du plan.

  • Le bénéfice net augmentera de 15 millions de dollars, durant l'exercice 1997-1998, à 71 millions de dollars durant l'exercice 2001-2002. Les rentrées provenant de l'exploitation augmenteront de 196,4 millions de dollars à 287,5 millions de dollars au cours de la même période.
  • La dette diminuera à 2,5 milliards de dollars d'ici mars 2002, soit une diminution de 0,9 milliard de dollars par rapport au chiffre record de 3,4 milliards de dollars enregistré en décembre 1995.
  • Le ratio de couverture des intérêts augmentera de 1,05 fois pendant l'exercice 1997-1998 à 1,30 fois en 2001-2002.
  • Le ratio de la dette s'améliorera à 81 % d'ici l'an 2002.
Indicateurs Financiers

97-98 98-99 99-00 00-01 01-02
Bénéfice net (en millions $) 15,0 $ 41,6 $ 30,8 $ 56,1 $ 71,0 $
Ratio de couverture des intérêts 1,05 1,14 1,11 1,21 1,30
Ratio de la dette 88% 87% 85% 83% 81%
Rentrées/dépenses d'investissement 2,6 2,8 3,1 3,5 4,1

Bénéfice net

Le graphique à droite présente les prévisions du bénéfice net pendant la durée du plan d'entreprise. Au cours de la période, les revenus augmentent à la suite d'une croissance modeste des charges et des tarifs. L'utilisation de combustible et la quantité d'électricité achetée varient selon le taux de croissance de la charge. Les dépenses d'EEA demeurent relativement inchangées car l'accroissement de l'efficacité compense l'augmentation des coûts. Les dépenses d'amortissement augmentent légèrement, ce qui traduit des dépenses d'investissement continues, principalement dans les réseaux de transport et de distribution. Les frais financiers diminuent considérablement au fur et à mesure du remboursement de la dette.

PRÉVISIONS DU BÉNÉFICE NET

Résultats

Les résultats prévus augmentent de 1,0 milliard de dollars en 1997-1998 à 1,1 milliard de dollars en 2001-2002.

Les prévisions des ventes dans la province sont fondées sur l'hypothèse d'une augmentation moyenne des tarifs de 2,9 % pendant chacun des deux premiers exercices, suivie de trois années sans augmentation des tarifs. La croissance de la charge prévue est de 1,4 % annuellement et cette prévision est fondée sur les évaluations des facteurs technologiques, démographiques et économiques, y compris un taux de croissance économique provincial présumé de 2,2 % par année.

Les prévisions de la charge comprennent les effets prévus des mesures d'économies et d'efficacité d'énergie. Les prévisions des résultats tiennent compte des effets prévus de la déréglementation et de la concurrence. La tarification visera à réduire l'interfinancement entre et dans les différentes catégories.

VENTES D'ÉLECTRICITÉ PAR SECTEUR (GWh)

Les abonnés de la province sont répartis en quatre principales catégories : abonnés domestiques, abonnés de l'usage général, abonnés industriels et abonnés en gros. Le graphique circulaire ci-dessus présente les ventes relatives pour chacune des quatre catégories.

Les bénéfices nets des exportations devraient demeurer relativement constants pendant la durée du plan (sauf pour la réduction des ventes de capacité dans le cadre de l'entente d'Énergie NB avec une autre entreprise prévoyant la vente de 400 MW de Millbank jusqu'en octobre 1998 et de 300 MW jusqu'en octobre 2002.). Les ventes des interconnexions ont été fondées sur l'achat d'électricité par Énergie NB pour la revente. Même si cette situation ne se poursuivra peut-être pas dans un marché de libre accès, les bénéfices économiques des opérations d'interconnexions devraient demeurer les mêmes.

Composantes du coût

Dépenses

Dépenses d'exploitation, d'entretien et d'administration : Les dépenses d'EEA représentent près de 25 % du total des coûts et sont un des éléments principaux de la réalisation de l'ensemble des objectifs financiers d'Énergie NB. D'importantes réductions ont été réalisées dans les dépenses d'EEA au cours des dernières années, particulièrement dans les coûts d'emploi. Les salaires et les avantages sociaux auront diminué de 16,4 millions de dollars, ou de 10 %, de 1995-1996 à 1997-1998.

Les dépenses d'EEA représentent près de 25 % du total des coûts et sont un des éléments principaux de la réalisation de l'ensemble des objectifs financiers d'Énergie NB. D'importantes réductions ont été réalisées dans les dépenses d'EEA au cours des dernières années, particulièrement dans les coûts d'emploi. Les salaires et les avantages sociaux auront diminué de 16,4 millions de dollars, ou de 10 %, de 1995-1996 à 1997-1998.

PRÉVISIONS D'EEA

Combustibles et achats d'électricité : La consommation de combustibles et les achats d'électricité augmentent progressivement pendant la durée du plan, pour répondre aux taux de croissance de la charge. Énergie NB a un mélange de combustibles diversifiés, y compris le mazout lourd, l'hydroélectricité, le charbon importé, le charbon domestique, l'OrimulsionMD et l'uranium. Le plus volatile de ces combustibles, pour ce qui est du prix, est le mazout lourd. Les prix du mazout lourd devraient se chiffrer en moyenne à près de 15 $ US le baril pendant la durée du plan d'entreprise.

Charges fixes : Les charges fixes d'Énergie NB, y compris l'amortissement, le déclassement et le financement de la dette, représentent actuellement 51 % du total des revenus. Ce niveau élevé suit une importante période d'expansion et de renouvellement des immobilisations du début au milieu des années 1990. Le programme de réduction de la dette prévu réduira les charges fixes à 42 % du total des revenus d'ici 2001-2002.

Ce plan est fondé sur les hypothèses suivantes :

  • Le dollar canadien devrait atteindre une moyenne de 75 cents en 1997-1998, de 75,5 cents en 1998-1999 et de 76 cents de 1999-2000 à 2001-2002.
  • Les nouveaux emprunts à long terme (durée moyenne de 15 ans) devraient coûter 7,5 % pendant la durée du plan d'entreprise. Les emprunts à court terme (durée moyenne de 90 jours) devraient coûter 4 % pendant la durée du plan d'entreprise.
  • La Société continuera d'amortir ses éléments d'actifs selon les taux et les méthodes actuels, sous réserve d'analyses techniques et économiques périodiques de la durée d'utilisation des éléments d'actif.
  • La Société maintiendra ses provisions pour les coûts de déclassement de la tranche nucléaire à Point Lepreau et la gestion du combustible nucléaire épuisé comme une charge contre le bénéfice net. La Société continuera aussi de faire des provisions pour les coûts du déclassement des centrales thermiques en fonction des besoins annuels définis dans une étude de déclassement effectuée en 1994. Les coûts de déclassement ne sont pas subventionnés actuellement.

Rentrées de l'exploitation

Les rentrées de l'exploitation augmentent pendant chaque année du plan. Les résultats augmentent d'un peu plus de 1,0 milliard de dollars dans l'exercice 1996-1997 à 1,1 milliard de dollars pour l'exercice 2001-2002, tandis que les dépenses avant l'amortissement diminuent de 0,9 milliard de dollars à 0,8 milliard de dollars.

Les rentrées de l'exploitation dépassent les dépenses d'investissement pendant chaque année du plan, et s'accélèrent au cours des cinq années. L'excédent des rentrées servira à réduire la dette.

COMPOSANTES DE LA RÉDUCTION DE LA DETTE

Dépenses d'investissement

Les dépenses d'investissement ont diminué par rapport aux niveaux de pointe enregistrés pendant le programme d'expansion et devraient varier entre 70 et 85 millions de dollars par année pendant la durée du plan.

À mesure que les dépenses d'investissement diminueront et que les rentrées de l'exploitation augmenteront, le ratio de la dette pour Énergie NB diminuera considérablement. Le ratio de la dette a atteint un niveau de pointe de 89 % en 1996, mais il devrait diminuer à 81 % d'ici l'an 2002.

RATIO DETTE-DÉPENSES D'INVESTISSEMENT

Réduction de la dette

La dette devrait diminuer de plus de 900 millions de dollars d'ici le 31 mars 2002. Le total de la dette nette diminuera, par rapport au niveau record de plus de 3,4 milliards de dollars enregistré en 1995, à environ 2,5 milliards de dollars d'ici 2002. Les facteurs de la réduction de la dette sont présentés ci-dessous.

Réduction de la Dette Nette
Prévisions (en millions $)

96-97 97-98 98-99 99-00 00-01 01-02
Dette au début de l'exercice* 3 396,1 3 341,5 3 204,9 3 053,1 2 896,2 2 715,2


Rentrées de l'exploitation (123,7) (196,4) (237,7) (238,0) (268,4) (287,5)
Dépenses d'incestisement 71,0 76,7 85,6 78,0 75,6 70,9
Fonds de roulement (16,7) 18,4 6,5 8,9 11,8 7,8


Réduction de la dette avant ajustement (69,4) (101,3) (145,6) (151,1) (181,0) (208,8)
Ajustement pour taux de change 14,8 (35,3) (6,2) (5,8) - -


Réduction de la dette nette (54,6) (136,6) (151,8) (156,9) (181,0) (208,8)


Dette nette à la fin de l'exercice 3 341,5 3 204,9 3 053,1 2 896,2 2 715,2 2 506,4

Représentée par:
Dette à long terme 3 247,4 3 076,9 2 925,1 2 768,2 2 587,2 2 378,4
Dette à court terme 120,8 130,0 130,0 130,0 130,0 130,0
Encaisse et investissements (26,7) (2,0) (2,0) (2,0) (2,0) (2,0)


Total de la dette nette 3 341,5 3 204,9 3 053,1 2 896,2 2 715,2 2 506,4

Réduction de la dette netter cumulative* (86,6) (223,2) (375,0) (531,9) (712,9) (921,7)

*La dette a atteint un niveau de pointe en décembre 1995 à 3 428,1 millions de dollars.

Besoins d'emprunt prévus : Les besoins de financement prévus pendant la durée du plan résultent de l'arrivée à échéance des émissions obligataires et des besoins de fonds d'amortissement après retraits. Les rentrées disponibles pour la réduction de la dette couvrent environ 70 % des besoins de financement pendant la période. Le plan est basé sur l'hypothèse du remboursement anticipé des émissions obligataires à intérêt élevé lorsque des options d'achat existent.

On présume que les futurs emprunts seront en monnaie canadienne à un taux d'intérêt moyen de 7,5 % pour une durée de 15 ans. Environ 200 millions de dollars seront maintenus comme une dette à un taux flottant par le regroupement de la dette à court terme et des échanges de taux d'intérêt à un taux d'intérêt moyen de 4,0 %. Le pourcentage de la dette en monnaie américaine dans la structure globale de la dette devrait demeurer inférieur à 35 %.

Besoins de Refinancement
Prévisions (en millions $)

96-97 97-98 98-99 99-00 00-01 01-02 Totals
Dettes venant à échéance 177,5 129,6 139,0 251,7 327,7 251,7 1 277,2
Amortissement après retraits (38,1) 30,9 0,4 (11,6) (19,6) 12,2 (25,8)



139,4 160,5 139,4 240,1 308,1 263,9 1 251,4
Disponible pour réduction de la dette** (69,4) (101,3) (145,6) (151,1) (181,0) (208,8) (857,2)


Besoins de refinancement 70,0 59,2 (6,2) 89,0 127,1 55,1 394,2

**Représente les rentrées de l'expoitation moins les dépenses d'investissement et le fonds de roulement (voir le tableau «Réduction de la dette nette» ci-dessus).

Risques associés aux prévisions

Dans le cadre de l'élaboration des prévisions et des budgets annuels, Énergie NB évalue continuellement les facteurs externes qui pourraient influer sur ses résultats financiers. Le plan d'entreprise englobe une série d'hypothèses concernant les principaux indicateurs économiques et d'autres facteurs calculés d'après les meilleures données disponibles. Comme pour toute prévision économique, ces hypothèses peuvent changer en raison des circonstances indépendantes de la volonté de la Société.

Énergie NB a évalué les prévisions et les risques associés aux facteurs clés qui influencent l'exploitation. Le tableau qui suit résume les hypothèses utilisées dans le plan d'entreprise ainsi que l'effet prévu sur le bénéfice net que peut avoir l'évolution de ces facteurs clés.

Analyse des Risques
Vaiable économique 1997-02 Sensibilité/écart +/- Impact sur le bénéfice net
Excercice 1997-98
(en millions $)
Dollars canadiens (cents US) 75 cents à 76 cents 1 cent US 4,5
Taux d'intérêt à count terme 4% 1% 2,0
Taux d'intérêt à long terme 7,50% 1% 2,0
Croissance de la charge 1,40% 1% 4,0
Prix du mazout ($ US le baril) 15 $ 1 $ US le baril 4,0
Rendement nucléaire 85% 1% 1,5




Les méthodes comptables utilisées dans les prévisions sont conformes à celles présentées dans le rapport annuel d'Énergie NB pour 1995-1996. Les prévisions financières quinquennales et les hypothèses sous-jacentes ont été établies en janvier 1997. Puisque les prévisions sont basées sur des hypothèses relatives à des événements futurs, les résultats varieront des renseignements présentés. Ces variations risquent d'être importantes. La Société compte mettre les prévisions à jour chaque année quand elle prépare son Plan d'entreprise annuel.

État Consolidé des Résultats
Exercice (en millions $)

95-96 96-97 97-98 98-99 99-00 00-01 01-02

Réels Prévisions
Résultats
Ventes d'électricité dans la province 801,5 825,3 872,0 908,7 921,2 923,6 926,7
Ventes à l'extérieur de la province 186,9 181,6 159,7 147,6 142,6 147,2 143,0
Divers 29,6 30,2 26,9 28,2 28,1 27,8 26,2

1 018,0 1 037,1 1 058,6 1 084,5 1 091,9 1 098,6 1 095,9

Charges
Achat d'électicité 149,2 117,2 63,7 63,0 63,6 63,4 63,5
Combustible 208,1 214,9 230,9 222,4 236,7 243,7 249,6
Exploitation, entretien et admin, 272,6 261,8 259,0 259,0 264,0 259,0 259,0
Programmes de retraite anticipée 11,0 4,3 - - - - -
Amortissment 140,2 183,7 178,0 181,4 184,6 188,4 192,2

781,1 781,9 731,6 725,8 748,9 754,5 764,3

Bénéfice avant frais de financement 236,9 255,2 327,0 358,7 343,0 344,1 331,6
Frais de financement 299,9 342,3 333,9 325,9 312,2 288,0 260,6
Bénéfice (perte) avant les postes suivants (63,0) (87,1) (6,9) 32,8 30,8 56,1 71,0

Églisation de la production 49,3 32,9 - - - - -
Crédit pour l'enlèvement
des canaux de combustible
21,9 35,1 21,9 8,8 - - -

71,2 68,0 21,9 8,8 - - -

Bénéfice net (perte) 8,2 (19,1) 15,0 41,6 30,8 56,1 71,0




Bilan Consolidé
Au 31 mars (en millions $)

1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002

Réels Prévisions
Immobilisatios 3 926,5 3 817,9 3 719,6 3 626,7 3 522,2 3 411,3 3 291,8
Actif à court terme 272,5 260,1 261,3 261,6 262,0 263,9 264,7
Charges reportées 142,0 137,9 90,2 73,1 58,2 49,6 42,8
Total de l'actif 4 341,0 4 215,9 4 071,1 3 961,4 3 842,4 3 724,8 3 599,3

Dette nette 3 396,1 3 341,5 3 204,9 3 053,1 2 896,2 2 715,2 2 506,4
Passif à court terme 195,1 201,4 187,5 184,5 177,5 169,1 163,5
Passif reporté 283,9 226,2 216,9 220,4 234,5 250,1 268,1
Bénéfices réinvestis dans l'entreprise 465,9 446,8 461,8 503,4 534,2 590,3 661,3
Total du passif et des capitaux propres 4 341,0 4 215,9 4 071,1 3 961,4 3 842,4 3 724,8 3 599,3
Ne comprend pas la partie courante de la dette à long terme et de la dette à court terme qui est incluse dans la dette nette.



Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge