Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

NB Power Logo Énergie NB Power

Facteurs externes pouvant influer sur l'exploitation


Dans le cadre du processus d'élaboration des prévisions et des budgets annuels, Énergie NB évalue continuellement les facteurs externes qui pourraient influer sur les activités de la Société. Le Plan d'entreprise incorpore une série d'hypothèses concernant les principaux indices économiques et d'autres facteurs calculés d'après les données les plus fiables à sa disposition. Comme pour toute prévision économique, ces hypothèses peuvent changer en raison de circonstances indépendantes de la volonté de la Société.

Énergie NB a évalué les estimations et les risques associés à tous les facteurs externes clés qui ont un effet sur l'exploitation. Le tableau 15 résume les hypothèses financières utilisées dans le Plan d'entreprise. Le tableau 16 indique l'effet sur le bénéfice net que peuvent avoir les facteurs externes.

Produit intérieur brut (PIB) et croissance industrielle

La croissance projetée du PIB a un impact direct sur les produits dérivés des catégories commerciales et industrielles et sur le taux de croissance des besoins d'électricité des abonnés .

Les prévisions du PIB et de la charge électrique sont basées sur l'hypothèse que les plus gros secteurs, comme les pâtes et papiers et les mines, sont en train de s'adapter au nouvel environnement économique mondial. Pour certains abonnés industriels de la province, cette modernisation pourrait exiger une importante injection de capitaux. Ces investissements dépendront, entre autres, de l'ordre de grandeur des augmentations de tarifs qui seront mises en vigueur dans l'avenir.

Énergie NB est consciente de l'impact que les besoins d'électricité ont sur l'avenir de nombreux gros abonnés industriels. L'électricité constitue une composante importante de la structure des coûts de nombreux établissements industriels du Nouveau-Brunswick. Pour des secteurs comme les pâtes et papiers et les mines, l'introduction et le développement des électrotechnologies jouent un rôle crucial dans l'amélioration de la productivité. Dans tout le secteur de la fabrication, les technologies grosses consommatrices d'électricité permettent d'améliorer le rendement. Les entreprises qui envisagent des investissements peuvent trouver des renseignements dans le Plan d'entreprise sur les aménagements futurs et sur les tendances des tarifs. Ces renseignements aideront les entreprises à calculer une composante importante de leurs coûts.

Les résultats financiers d'Énergie NB dépendent largement du niveau des ventes à l'intérieur de la province. Un changement de 1 % dans les ventes d'énergie prévues (140 GWh) peut avoir un effet sur le bénéfice net de la Société de 5 millions de dollars selon le type de charge touché.

Taux de change

La valeur du dollar canadien relativement au dollar américain peut avoir un impact considérable sur les résultats d'Énergie NB. Cet effet se fait sentir de trois façons :

  • 29 % de la dette actuelle de la Société est libellée en dollars américains; les frais d'intérêt et le remboursement du principal sont par conséquent directement touchés par le taux de change;
  • tout le mazout, le charbon importé et l'OrimulsionMD, ainsi que certaines catégories d'énergie achetée, sont payés en dollars américains;
  • de nombreux gros abonnés industriels vendent leurs produits à l'étranger. Les fluctuations du taux de change ont donc un effet sur leur compétitivité sur le marché mondial. À l'inverse d'Énergie NB, ces abonnés profitent de la faiblesse du dollar canadien.

Les prévisions concernant le taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain pour les cinq années du Plan d'entreprise se basent sur une enquête menée en décembre 1995 par la Société auprès des quatre preneurs fermes principaux du Nouveau-Brunswick. Ces prévisions sont présentées au tableau 15. Une fluctuation de 1 ¢ US dans le taux de change correspond à 4,5 millions de dollars du bénéfice net de la Société.

Une hausse du dollar canadien a un effet généralement positif sur les résultats financiers, mais diminue la compétitivité des gros abonnés industriels d'Énergie NB sur le marché mondial.

Taux d'intérêt

Le récent programme d'investissements d'Énergie NB a alourdi la charge de dette dans la structure du capital de la Société. Comme la plupart des emprunts sont souscrits à un taux d'intérêt fixe, les coûts de financement ne changent pas directement d'une année à l'autre en réponse aux fluctuations des taux d'intérêt.

Les prévisions concernant le taux d'intérêt pour les cinq années du Plan d'entreprise se basent sur une enquête menée en décembre 1995 par la Société auprès des quatre preneurs fermes principaux du Nouveau-Brunswick. Ces prévisions sont présentées au tableau 15.

Une fluctuation de 1 % du taux d'intérêt a un effet d'environ 4 millions de dollars sur le bénéfice net de la Société.

Inflation

Certaines dépenses engagées en vertu de contrats à long terme ne subissent pas les effets à court terme de l'inflation. Il s'agit, par exemple, de la dette à long terme. Par contre, plusieurs dépenses aux fins d'exploitation, d'entretien et d'administration sont influencées par l'inflation. Malgré ce fait, les dépenses totales d'EEA d'Énergie NB sont à la baisse, à la fois en termes nominaux et réels, au cours de la période couverte par le présent Plan d'entreprise.

D'après les résultats d'une enquête auprès des principaux établissements financiers et d'une analyse interne, on prévoit que le taux d'inflation se situera à 2 % au cours de la période couverte par le présent Plan d'entreprise. à la lumière de ces prévisions, les dépenses EEA devront subir une réduction de 42 millions de dollars pendant la première année du Plan pour compenser les effets de l'inflation et ramener les dépenses au niveau prévu de 253 millions de dollars. Il faudra continuer à réduire les dépenses pendant les autres années du Plan pour atteindre les niveaux prévus.

Combustible

Les frais de combustible constituent un élément important de la structure des coûts d'Énergie NB. En 1994-1995, les combustibles et les achats d'électricité représentaient 25 % des coûts globaux de la Société, soit une baisse par rapport à une proportion de 29 % il y a de cela deux ans seulement. Comme la plupart des combustibles sont importés, les fluctuations de prix sur le marché mondial ont un effet considérable sur les frais d'exploitation. L'uranium, le combustible utilisé à la centrale nucléaire de Point Lepreau, constitue la seule exception, en raison des quantités relativement faibles requises pour produire de l'énergie.

En 1995, le prix du pétrole a dépassé les niveaux prévus. On prévoit que les prix resteront relativement constants à long terme. Cependant, plusieurs facteurs pourraient dorénavant influencer le prix du pétrole :

  • la croissance économique mondiale et la demande de pétrole;
  • les tensions politiques dans les pays producteurs de pétrole;
  • les quotas fixés par les pays exportateurs de pétrole;
  • un changement dans la production des raffineries (des mazouts plus légers).

Énergie NB a une grande dépendance envers les prix des combustibles. Une fluctuation du prix du mazout de 1 $ US le baril a un effet approximatif de 4 millions de dollars sur les résultats financiers de la Société. Une fluctuation du prix du charbon importé de 1 $ US la tonne a un effet approximatif de 1 million de dollars.

Marché des interconnexions

Depuis longtemps, Énergie NB utilise les achats et les ventes extérieurs au profit des abonnés provinciaux. Les fluctuations au niveau des achats et des ventes ont un effet sur les coûts prévus comme sur les produits et pourraient avoir un effet marqué sur les résultats financiers à long terme d'Énergie NB.

On prévoit que les changements au niveau de la structure réglementaire des entreprises d'électricité au Canada et aux États-Unis auront un effet sur la façon dont la Société utilisera les interconnexions à l'avenir. Énergie NB se tient au courant des changements qui se produisent au Canada et aux États-Unis.

Il existe actuellement un surplus de capacité de production dans le Nord-Est du continent. Bien qu'une partie de ce surplus soit produit par des tranches plus vieilles et moins efficaces, un nombre important d'entre-elles peut produire de l'énergie à prix concurrentiel. Malgré le fait qu'Énergie NB puisse produire de l'énergie à des prix concurrentiels sur le marché des exportations, les produits tirés de ces ventes ont diminué.

Énergie NB continue de prévoir que des avantages importants découleront des interconnexions avec les entreprises voisines. Par exemple, selon les prévisions de NEPOOL (New England Power Pool), le réseau de la Nouvelle-Angleterre se caractérisera par une pointe d'été au cours des 15 prochaines années. Cette situation pourrait être prometteuse pour Énergie NB, qui aurait ainsi la possibilité d'accroître ses ventes pendant sa période hors pointe.

Autres facteurs

Un certain nombre de facteurs externes sans rapport avec l'économie peuvent avoir un effet sur l'exploitation de la Société, les conditions météorologiques étant peut-être un des plus évidents. Les variations climatiques influent sur les besoins de chauffage, peuvent causer des pannes d'équipement et ont un effet sur les débits d'eau servant à la production hydroélectrique. D'une année à l'autre, ces variations peuvent avoir un impact considérable et faire dévier les résultats d'exploitation à la hausse ou à la baisse. Par exemple, une variation de 10 % du débit d'eau peut avoir un effet d'entre 6 et 8 millions de dollars selon le moment des fluctuations et le prix du combustible de remplacement à ce moment.

Il est plus difficile de quantifier les autres facteurs externes, comme la réglementation gouvernementale, la mondialisation de l'économie, les conflits de travail, les catastrophes naturelles et les défaillances de gros équipement d'Énergie NB ou des entreprises voisines. Ces facteurs doivent, cependant, être signalés parmi les facteurs externes qui peuvent avoir un effet sur les résultats financiers de l'entreprise.




Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge