Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

NB Power Logo Énergie NB Power

Plans d'entreprise détaillés - Prévision des charges


Prévision des charges

Afin d'établir les prévisions relatives aux besoins d'électricité du Nouveau-Brunswick, les abonnés d'Énergie NB sont regroupés en quatre catégories principales selon leur utilisation de l'électricité : usage domestique, usage général, usage industriel et ventes en gros.

La catégorie de l'usage domestique comprend les résidences principales et saisonnières, les églises et les exploitations agricoles. La catégorie de l'usage général se compose surtout des établissements commerciaux et d'autres établissements. La catégorie de l'usage industriel regroupe les abonnés des secteurs de la fabrication, de la transformation et de l'extraction des matières premières. De plus, Énergie NB vend l'électricité en gros à deux abonnés : les villes de Saint John et d'Edmundston.

La figure 9 indique le volume relatif des ventes d'énergie aux quatre catégories d'abonnés. Chaque année, Énergie NB prépare une prévision des charges qui lui permet d'obtenir une projection des besoins de puissance et d'énergie des abonnés provinciaux pour les vingt années suivantes. Les prévisions servent aussi à planifier les installations et à prévoir les produits, données qui sont essentielles au processus de planification. Suit un aperçu du processus utilisé pour établir les prévisions.

Besoins de la catégorie d'usage domestique

Les besoins d'électricité pour les abonnés de l'usage domestique sont évalués au moyen d'un modèle généralement appelé «utilisation finale». Ce modèle est basé sur les augmentations prévues du nombre d'abonnés, l'ajout estimé d'appareils ménagers électriques et les estimations de la consommation moyenne d'électricité, y compris l'effet des améliorations en matière d'économies d'énergie et d'efficacité énergétique. Les principaux facteurs à considérer pour établir la prévision des charges de cette catégorie sont les suivants :

  • Le taux de croissance de la population.
  • Le nombre de nouveaux ménages (4 000 par année).
  • Le chauffage des locaux dans les nouvelles maisons et les maisons où on a converti le chauffage (3 600 par année).
  • Les économies d'énergie des électroménagers et les mesures de gestion de la consommation.
  • Les conditions météorologiques normales.

La figure 10 fournit les divers usages de l'électricité par les abonnés domestiques desservis par Énergie NB. Il faut noter que la charge associée au chauffage des locaux au Nouveau-Brunswick représente 47 % de la consommation domestique, chiffre qui est important pour la planification.

Besoins de la catégorie d'usage général

Les besoins d'électricité des abonnés commerciaux et des établissements sont évalués à l'aide d'un modèle économétrique qui établit une corrélation entre les ventes d'électricité, le nombre d'habitants et le revenu personnel disponible. Ci-dessous figurent les principaux facteurs à considérer pour établir la prévision des charges pour la catégorie de l'usage général :

  • Le produit intérieur brut (PIB) fixé à 1,9 % par année
  • Le revenu personnel disponible.
  • Le taux de croissance de la population.
  • La consommation d'électricité par rapport au revenu personnel disponible.
  • Les conditions météorologiques normales.

La figure 11 illustre la répartition des abonnés de la catégorie d'usage général desservis par Énergie NB.

Besoins de la catégorie d'usage industriel

La catégorie d'usage industriel se compose d'abonnés qui se servent de l'électricité pour la fabrication, la transformation ou l'extraction des matières premières. Cette catégorie représente le groupe d'abonnés le plus important du point de vue de la charge, soit environ 40 % de l'alimentation totale en énergie. L'industrie des pâtes et papiers constitue la plus grande composante du secteur de l'industrie, devant l'industrie minière. Les abonnés industriels à grosse consommation représentent un plus grand pourcentage de la charge totale d'Énergie NB qu'il n'est le cas pour beaucoup d'autres entreprises d'électricité.

Les besoins d'électricité des abonnés de l'usage industriel sont prévus à l'aide d'un modèle économétrique qui établit un rapport entre les besoins industriels et l'activité économique du secteur primaire et du secteur de la fabrication. Pour les deux premières années de la prévision, les besoins des abonnés de grande puissance reflètent ceux exprimés par les abonnés de cette catégorie, ainsi qu'une vue d'ensemble de la demande d'électricité et des prix des marchandises pour les principales industries primaires de la province. Les besoins de puissance peuvent être fortement influencés par la situation économique en général, par les tendances des principales industries alimentées à l'électricité et même par la situation financière des principaux abonnés.

Les facteurs clés qui servent à prédire la charge de l'usage industriel sont :

  • Le produit intérieur brut (PIB) fixé à 1,9 % par année.
  • Le PIB de l'industrie de transformation.
  • Les besoins des abonnés de l'usage industriel par rapport au PIB de l'industrie de transformation.

La figure 12 montre la répartition par type d'industrie des abonnés de la catégorie de l'usage industriel desservis par Énergie NB.

Besoins de la catégorie des ventes en gros

Les besoins d'électricité des abonnés de la catégorie des ventes en gros sont évalués à l'aide des prévisions établies pour les trois catégories précédentes. Énergie NB se sert de données historiques pour évaluer les besoins futurs des abonnés de cette catégorie.

La figure 13 répartit l'utilisation de l'électricité par catégorie d'abonnés pour les ventes en gros d'Énergie NB.

Résumé

Une fois que l'on dispose des prévisions pour chaque catégorie d'abonnés, ces données sont compilées pour obtenir une estimation des besoins provinciaux totaux en énergie pour les vingt années suivantes. De plus, les besoins de puissance de pointe prévus pour l'entreprise en général sont projetés pour la même période.

En 1995, les prévisions faites à la suite de l'analyse annuelle des charges étaient considérablement moins élevées que celles présentées dans les deux derniers Plans d'entreprise. On attribue les changements dans les prévisions de la croissance de la charge à deux facteurs principaux :

  • ventes historiques moins élevées que celles prévues antérieurement;
  • estimation moins élevée du taux de croissance économique à long terme (de 2,1 % à 1,9 %).

Les figures 14 et 15 offrent un aperçu des besoins d'énergie et de la pointe du réseau basé sur des données historiques et des prévisions. On a également calculé les variations à la hausse et à la baisse de la prévision résultant de la variation des valeurs des entrants pour cinq variables clés :

  • la croissance de la population,
  • la croissance économique (mesurée par le PIB et le revenu personnel disponible),
  • l'adoption du chauffage électrique dans la nouvelle construction,
  • le ratio de la croissance économique à la consommation totale de l'usage industriel,
  • le ratio du revenu personnel disponible aux ventes à la catégorie de l'usage général.

Les figures 14 et 15 montrent la plage probable de prévision basée sur l'analyse de simulation.

L'impact des prévisions des charges à la hausse et à la baisse sur le bénéfice net d'Énergie NB est discuté dans la section du Plan d'entreprise consacrée aux facteurs externes ayant un effet sur l'exploitation.

Le tableau 9 présente la prévision des charges pour les cinq prochaines années.

Rapports entre le prix et la demande

Le Comité permanent sur les corporations de la Couronne a recommandé que les futures prévisions des charges d'Énergie NB comprennent une analyse des rapports entre le prix de l'électricité et la demande, en tenant compte de la concurrence entre les types d'énergie utilisés par les consommateurs. Notant qu'Énergie NB n'incluait pas une telle analyse dans ses prévisions, le comité a reconnu que cela pourrait prendre un certain temps à la Société avant qu'elle ne donne suite à sa recommandation. Énergie NB a déjà envisagé d'incorporer cette analyse dans son processus de prévision, mais a écarté cette suggestion en raison des coûts qu'elle entraînerait. La Société continuera d'examiner périodiquement sa position dans cette affaire.

Données réelles

On prévoit que les charges à l'intérieur de la province augmenteront de 4,7 % au cours de 1995-1996 par rapport au niveau atteint en 1994-1995. Cette augmentation s'explique en partie par une certaine reprise des secteurs commercial et industriel. Cette croissance est inférieure de 1,5 % à celle prévue dans le Plan d'entreprise de l'an dernier. On attribue cet écart à un déclin des ventes à l'usage domestique en raison d'une diminution des nouvelles constructions, ainsi qu'à des initiatives d'économies d'énergie. Le tableau 10 compare l'alimentation en énergie dans la province depuis 1981 aux niveaux prévus.




Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge