Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

NB Power Logo Énergie NB Power

Prévisions financières détaillées


Aperçu

Les prévisions financières détaillées ont été préparées en février 1996 et présentent l'impact financier des différentes activités figurant au Plan d'entreprise. Les tableaux contenus à la fin de ce document présentent un résumé de l'état des résultats prévus, des bilans et des états de l'évolution de la situation financière pour chacun des cinq exercices de 1996-1997 à 2000-2001, les résultats réels pour l'exercice qui a pris fin le 31 mars 1995 et ceux prévus pour l'exercice se terminant le 31 mars 1996. Les hypothèses utilisées reflètent les stratégies prévues par la Société pour la période en question, basés sur l'opinion de la direction quant à la situation économique la plus probable.

Puisque ces prévisions financières sont fondées sur des projections des activités futures, les résultats réels peuvent varier de façon considérable par rapport à l'information présentée. La Société compte procéder à une mise à jour annuelle des prévisions au moment de la préparation annuelle de son Plan d'entreprise.

Produits

À l'intérieur de la province

Les prévisions financières pour les cinq prochaines années sont fondées sur la prévision des charges de 1995. Les prévisions des produits se basent sur l'hypothèse que les nouvelles grosses charges industrielles bénéficieront du taux d'encouragement approuvé par la Commission des entreprises de service public en 1993. On prévoit que ce taux ne sera plus en vigueur à partir de 2001.

À des fins de prévisions financières, une augmentation tarifaire moyenne de 2,9 % a été ajoutée aux trois premiers exercices financiers visés par le présent Plan d'entreprise, suivi de deux années sans augmentation.

À l'extérieur de la province

La prévision comprend les contrats de participation à la production de la centrale de Dalhousie de MECL (20 MW) et à la production de Point Lepreau (de 25 à 30 MW) qui sont en vigueur pendant toute la période de cinq ans. Ces contrats ont été signés en janvier 1995. Pendant les arrêts prévus, MECL sera alimentée en puissance et en énergie à partir du réseau d'Énergie NB, mais continuera à payer les frais d'énergie de remplacement et de financement de la centrale.

Selon les prévisions, le contrat relatif à la centrale de Millbank avec Hydro-Québec est de 400 MW jusqu'à la fin d'octobre 1998 et de 300 MW pour le reste de la période de planification. On a également ajouté une petite quantité d'énergie aux ventes de puissance. Il est difficile de prévoir des ventes supplémentaires à Hydro-Québec, car elles dépendent habituellement des conditions hydrauliques; en conséquence, aucune vente additionnelle à Hydro-Québec n'a été prévue dans le Plan.

Les autres ventes effectuées à l'extérieur de la province sont incluses dans les prévisions en vertu des contrats existants, comme il est expliqué à la section Plans d'entreprise détaillés - Gestion des installations. Les prévisions des ventes d'économie à l'exportation ont été calculées à l'aide du modèle de simulation informatisé de la Société basé sur les réseaux d'Énergie NB et des entreprises avoisinantes. Le prix de ces ventes a été estimé selon les conditions du marché et les autres facteurs qui sont anticipés pour cette période.

Coûts reliés aux combustibles et aux achats d'électricité

Les prévisions se fondent sur l'hypothèse que la centrale de Belledune sera alimentée par du charbon importé provenant des États-Unis et de la Colombie, mélangé à 150 000 tonnes de charbon du Nouveau-Brunswick. De plus, on utilisera 150 000 tonnes de charbon néo-brunswickois à Grand Lac.

Cette prévision tient compte de toutes les autres initiatives qui figurent au Plan d'entreprise, y compris :

  • Les contrats de vente d'électricité conclus avec les clients externes.
  • Les charges associées à l'achat de puissance et d'énergie aux centrales privées au bois, 38 MW à compter de janvier 1997 et 25 MW à compter de janvier 1998. Les contrats pour les deux tranches stipulent qu'Énergie NB doit acheter toute l'énergie produite et payer tous les frais de puissance connexes. Ces centrales fourniront environ 450 GWh d'énergie annuellement.

Les prévisions de combustibles pour les cinq prochaines années sont fondées sur les données de Petroleum Economics Limited (PEL) et sur des estimations internes.

D'après l'analyse de PEL, les prix du mazout baisseront légèrement pendant la période couverte par le présent Plan d'entreprise.

Les prix prévus du charbon importé se fondent sur les prévisions de PEL du début de décembre 1995. Les prévisions indiquent que les prix du charbon demeureront relativement stables en termes réels au cours des cinq prochaines années.

Les coûts du charbon local sont déterminés en fonction d'un niveau de production annuelle de NB Coal de 300 000 tonnes pour chaque exercice financier.

Exploitation, entretien et administration (EEA)

Aux fins de la prévision, les dépenses associées à l'exploitation, à l'entretien et à l'administration ont été réduites à 260,1 millions de dollars pour 1996/1997, et elles baisseront graduellement pendant la période visée par le présent Plan d'entreprise. Cette prévision se fonde sur une analyse détaillée des coûts d'exploitation et d'entretien d'Énergie NB.

Frais de financement

Les prévisions relatives aux taux d'intérêt et au taux de change pour les cinq prochaines années sont basées sur une enquête menée par la Société auprès des principaux preneurs fermes du Nouveau-Brunswick, tels que décrits à la section Facteurs externes pouvant influer sur l'exploitation.

Besoins d'emprunt

Du fait que les centrales de Point Lepreau, de Belledune et de Dalhousie sont toutes en exploitation, les coûts de combustible et d'achats d'électricité vont diminuer. On s'attend donc à ce que le flux monêtaire affiche une hausse spectaculaire au cours des cinq prochaines années. Comme illustré au tableau 17, cette amélioration, combinée à une réduction des dépenses d'investissement, conduira à une réduction rapide de la dette.

Conventions comptables

Les prévisions ont été établies en conformité avec les conventions et pratiques comptables qui devraient être utilisées dans les états financiers consolidés pour la durée de la période en question. Ces conventions et pratiques comptables sont en accord avec celles qui ont été utilisées et présentées dans le rapport annuel d'Énergie NB pour l'exercice 1994-1995.

Changements aux prévisions antérieures

Dans le Plan d'entreprise de l'an dernier, on a prévu un bénéfice net de 21,8 millions de dollars en 1995-1996. On prévoit actuellement un bénéfice net de 1,7 million de dollars pour l'exercice. Plusieurs facteurs ont contribué à cet écart.

L'arrêt prolongé de la centrale de Point Lepreau expliqué dans la section Énergie NB - Exploitation, l'augmentation des prix de combustibles, une hydraulicité inférieure à la moyenne, la faiblesse du dollar canadien, et une augmentation des tarifs inférieure aux prévisions sont tous des facteurs qui ont contribué à diminuer le bénéfice net prévu. Les facteurs suivants ont partiellement contrebalancé cette diminution : les économies réalisées en achetant de l'électricité d'Hydro-Québec, l'augmentation des ventes à l'exportation et des produits divers et la réduction des dépenses EEA au-dessous des niveaux prévus.




Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge