Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

ÉDUCATION

A) DESCRIPTION GÉNÉRALE

Le ministère a pour mission de guider les élèves vers l'acquisition des qualités requises pour apprendre à apprendre afin de se réaliser pleinement et de contribuer à une société changeante, productive et démocratique.

B) SOMMAIRE DU MANDAT ET DES PROGRAMMES

Éducation publique (de la maternelle à la 12e année)

Service des bibliothèques du Nouveau-Brunswick

Secrétariat de la culture et du sport

NB Branché

Alphabétisation

Services financiers aux étudiants

TéléÉducation

Affaires postsecondaires

C) PROGRAMMES, POLITIQUES OU INITIATIVES QUI, SELON LE
MINISTÈRE, ONT UNE INCIDENCE SUR LE MIEUX-ÊTRE

Le ministère de l'Éducation s'occupe des questions de mieux-être de diverses manières. Dans le système allant de la maternelle à la 12e année, la manière la plus évidente est la prestation de l'éducation publique à l'ensemble des gens du Nouveau-Brunswick âgés de 5 à 18 ans. Le mandat de la Direction du sport, des loisirs et de la vie active du Secrétariat de la culture et du sport apporte un soutien aux partenaires afin d'offrir des possibilités de sport, de loisirs et de vie active de qualité aux gens du Nouveau-Brunswick et à leurs collectivités.

Éducation publique, de la maternelle à la 12e année

Élaboration de politiques

Directive sur un milieu propice à l'apprentissage. La politique est conçue pour aider le personnel des écoles, les élèves et les parents à créer des milieux scolaires sûrs et paisibles. Les districts scolaires élaborent un plan global d'aide pour promouvoir des milieux propices à l'apprentissage, et chaque communauté scolaire élabore un plan d'action pour un milieu propice à l'apprentissage au niveau de l'école. La politique est soutenue par le financement de mentors et de personnel d'intervention en matière de comportement pour les districts et les écoles respectivement, ainsi que par une gamme de conférences, de stages d'été et de ressources visant à promouvoir des écoles et des communautés plus sûres et d'autres initiatives des Services aux élèves qui ont trait à cette politique.

Directive sur les services de support à la santé dans les écoles. Cette directive vise à assurer aux élèves l'accès à l'école publique et à éviter qu'ils en soient exclus à cause d'un état de santé requérant des soins qui peuvent être dispensés à l'école. Conséquemment, elle vise à faire en sorte que les procédures appropriées soient mises en place dans toutes les écoles pour dispenser des soins aux élèves et pour les protéger.

Directive sur le tabagisme dans les écoles. Cette directive exige un milieu d'apprentissage et de travail sans tabac pour les élèves et le personnel des écoles publiques du Nouveau-Brunswick. La directive demande aussi que les districts scolaires imposent des stratégies de réduction du tabagisme. Le volet de la directive ayant trait à l'information assure l'intégration de renseignements sur les effets néfastes du tabagisme dans le programme d'études de l'école publique.

Directive pour la protection des élèves. Cette directive fournit un cadre pour protéger les élèves contre les mauvais traitements de la part d'adultes (y compris les sévices, les mauvais traitements de nature sexuelle ou émotive et la discrimination). L'élimination des mauvais traitements par la prévention et l'intervention efficace est appuyée activement.

Élaboration des programmes d'études

Perfectionnement personnel, planification de la carrière et santé. Les programmes d'études comprennent les éléments suivants : santé mentale et sociale, croissance et développement, sécurité et premiers soins, alimentation, substances créant une dépendance, choix d'habitudes de vie saines, choix et options de carrière. Les deux secteurs linguistiques révisent actuellement
leurs programmes d'études en matière de santé. L'orientation des documents préliminaires vise à ce que l'apprentissage au sujet de la santé devienne proactif et axé sur un mieux-être global.

Éducation physique. Les objectifs globaux des programmes d'études sont d'atteindre des niveaux sains d'activité et de forme physiques, de faire comprendre la santé et les loisirs, d'inculquer des connaissances et des attitudes favorisant la poursuite d'habitudes de vie active ainsi que de satisfaire aux besoins particuliers de croissance physique et de formation de tous les élèves. Pour soutenir davantage les programmes scolaires d'éducation physique, un conseiller en éducation physique a été engagé récemment au bureau central.

Promotion de l'activité physique parascolaire. Les écoles font la promotion de l'activité physique et du développement personnel de diverses manières, y compris les réunions et compétitions d'athlétisme, les sports intramuraux, les sports d'équipe, le théâtre, les échecs, l'art oratoire, le journal scolaire et la radio étudiante.

Programme d'orientation. Ce programme compte trois grands volets : programme Vie-carrière, éducation permanente et formation sur le choix d'une carrière.

Activités sous l'égide des districts et des écoles. Les districts et les écoles dispensent divers programmes adaptés aux besoins des élèves, comme la prévention de l'intimidation, le développement de la confiance en soi, le renoncement au tabac, la lutte contre la violence dans les fréquentations, la prévention du suicide et la promotion d'une saine alimentation.

Initiatives communes

Programme de petits-déjeuners Initiative santé. Les écoles de la maternelle à la 5e année dans les districts de Saint John et de Tracadie-Sheila dispensent ce programme à titre d'essai cette année. Ce programme a été évalué, et les décisions sur une mise en oeuvre provinciale seront prises prochainement.

Personnel infirmier dans les écoles. Un membre du personnel infirmier a été affecté à chaque district scolaire pour répondre aux besoins de leurs écoles de la maternelle à la 5e année (avril 2000). Le programme Apprenants en santé à l'école est à l'essai dans les écoles secondaires de quatre districts (10 postes en soins infirmiers sont attribués pour servir les élèves du secondaire dans ces quatre districts).

Initiatives pour la petite enfance. Les IPE sont assurées par le ministère de la Santé et du Mieux-être et celui des Services familiaux et communautaires. L'accent est mis sur l'intervention précoce et sur la prévention. Le ministère de l'Éducation concentre ses efforts sur les premières années au moyen de mesures préventives telles que la réduction du nombre d'élèves par classe, la maternelle obligatoire et des initiatives en matière d'alphabétisation. Il est à élaborer un document qui décrit un outil de dépistage précoce à la maternelle des enfants à risque.

Programme provincial de traitement des jeunes aux prises avec des troubles de conduite et programme provincial de services de traitement des dépendances à l'intention des jeunes. Ces
programmes sont offerts de concert avec le ministère de la Santé et du Mieux-être (services de santé mentale). Les personnes-ressources et les travailleurs spécialistes du comportement peuvent diriger les élèves vers des centres de traitement et des centres d'apprentissage parallèle.

Services de soutien à l'éducation

Les services de soutien sont dispensés directement par le ministère de l'Éducation (grâce au personnel enseignant, au personnel enseignant-ressource, aux conseillères et conseillers en orientation, aux psychologues scolaires, aux mentors et au personnel de modification du comportement ainsi qu'aux aides-enseignants et aides-enseignantes). Des soutiens supplémentaires sont offerts grâce à l'entente des Services de soutien à l'éducation avec le ministère de la Santé et du Mieux-être et le ministère des Services familiaux et communautaires, y compris du personnel en travail social, des psychologues cliniciens, des orthophonistes, du personnel infirmier et d'autres services de réadaptation.

Bibliothèques publiques du Nouveau-Brunswick. Il existe 5 bureaux régionaux, 61 bibliothèques publiques et 4 bibliobus qui assurent un accès équitable à des collections, à des programmes et à des services de qualité qui satisfont aux besoins d'éducation, de renseignements, de culture et de loisirs des gens de la province. De telles ressources offrent une gamme de services liés au mieux-être tels que le Club de lecture d'été pour les enfants et les jeunes ainsi que le Programme d'alphabétisation pour enfants.

NB Branché. Il s'agit d'un organisme provincial de l'autoroute de l'information qui coordonne les activités et stratégies communautaires afin d'encourager l'utilisation de l'autoroute de l'information. En tant qu'organisme organisateur qui représente un réseau de 200 centres d'accès communautaire partout au Nouveau-Brunswick, il offre une formation sur les technologies de l'information les plus actuelles, en plus de favoriser le développement économique et communautaire. NB Branché a pour mission de fournir aux gens des collectivités rurales du Nouveau-Brunswick des possibilités d'éducation permanente en utilisant les technologies actuelles dans un milieu communautaire accessible.

Secrétariat de la culture et du sport

Nouveau-Brunswick actif est un plan d'action visant à réduire de 10 % le niveau d'inactivité physique chez les gens du Nouveau-Brunswick.

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables du sport, des loisirs et de la vie active se sont fixé comme cible commune de réduire de 10 % sur cinq ans (de 1998 à 2003) la proportion de Canadiennes et Canadiens inactifs. La stratégie Nouveau-Brunswick actif est compatible avec la stratégie globale en matière de mieux-être pour le Nouveau-Brunswick et en est un élément clé. L'activité physique est un élément important de la santé et du bien-être.

Un plan triennal qui a été élaboré exigerait l'approbation et le financement du Conseil de gestion. La Direction du sport, des loisirs et de la vie active, quand elle relevait de l'ancien ministère des Municipalités, avait déjà présenté des renseignements au Comité spécial des soins de santé. À l'époque, la direction s'est montrée intéressée à présenter au comité une intervention plus
détaillée sur le plan triennal. Dans le système scolaire, le ministère de l'Éducation examine la mise en oeuvre d'une initiative de leadership par les pairs, visant la promotion de l'activité physique dans les écoles.

Programme de vie saine et active pour les aînés.

Le programme aide les personnes âgées à maîtriser davantage leur santé et leur bien-être grâce à cinq modules éducatifs : la consommation avisée des médicaments, une alimentation saine, l'activité physique, la gestion du stress et les choix santé. Les leaders bénévoles, qui sont eux-mêmes des personnes âgées, reçoivent une formation et le soutien d'entraîneurs à temps partiel pour dispenser le programme aux personnes âgées. Le programme est une initiative commune des Services familiaux et communautaires et d'autres partenaires communautaires (Aînés en marche, ParticipACTION et le Centre de bénévolat de Moncton).

Jeux d'hiver du Canada 2003

Les jeux, qui se tiendront dans la région de Bathurst et de Campbellton, auront des retombées sociales, économiques et culturelles qui contribueront énormément au développement des sports, du bénévolat et des collectivités.

Alphabétisation

Programme communautaire de récupération scolaire (PCRS)

Le PCRS est une initiative provinciale qui donne aux adultes voulant faire du rattrapage scolaire la possibilité de le faire dans la collectivité.

Avec l'aide d'un coordonnateur en alphabétisation du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, une organisation ou une collectivité forme un comité et fait une demande de fonds à Alphabétisation Nouveau-Brunswick Inc. (ANBI) pour organiser un PCRS. Le financement est fourni pour recruter une personne qui donnera gratuitement, pendant une période allant jusqu'à 40 semaines, la formation aux apprenants adultes qui veulent suivre des cours de récupération scolaire de la 1re à la 9e année et se préparer au GED. Les apprenants travaillent à leur propre rythme. Chaque PCRS peut être renouvelé tant qu'il y a une demande.

Caractéristiques :

• La formation est donnée en français, en anglais ou dans les deux langues.

• La formation est gratuite.

• La formation est accessible.

• Dans plus de 130 collectivités, 170 programmes par année, en moyenne, sont dispensés, ce qui donne 3 400 possibilités d'apprentissage.

• Les cours sont adaptés aux besoins individuels.

• Le programme est un partenariat dans lequel interviennent les collectivités, le gouvernement et des commandites corporatives.

• Le CCNB fournit le programme et les normes d'études.

Le PCRS a gagné des prix nationaux et internationaux (Institut d'administration publique du Canada, UNESCO, Conference Board du Canada, prix « Envol vers la liberté » du Gouverneur général).

Programme Main-d'oeuvre compétitive, reconnue et éduquée (MCRE). Ce programme provincial, lancé en 1994, aide les employeurs et les syndicats à donner une formation et des cours de rattrapage scolaire aux membres du personnel ou des syndicats.

En partenariat avec Alphabétisation Nouveau-Brunswick Inc. (ANBI), le programme est commercialisé et fait l'objet d'une publicité auprès des employeurs et des syndicats. ANBI fournit des subventions aux employeurs et aux syndicats pour aider à couvrir les frais des programmes, et les employeurs et les syndicats participent également aux frais. La formation est personnalisée pour permettre aux travailleurs et travailleuses d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires afin d'accroître leur employabilité et améliorer leur rendement au travail.

Caractéristiques :

• formation offerte en anglais et en français

• en mai 2000, 24 programmes sont dispensés à 698 travailleurs et travailleuses à 17 endroits

Le programme a reçu des prix en 1995 et en 1999 du Conference Board du Canada et en 1999 de la Fraternité unie des charpentiers et menuisiers d'Amérique.

Initiative communautaire d'alphabétisation en famille

L'initiative communautaire d'alphabétisation en famille, qui a commencé en octobre 1997, est un programme provincial et régional qui favorise les interventions liées à l'alphabétisation de la petite enfance de la part des parents d'enfants d'âge préscolaire à domicile et dans leurs collectivités et qui appuie le développement des jeunes enfants, les liens entre les parents et les enfants, la préparation à l'école, la stimulation et le renforcement des processus d'apprentissage chez les très jeunes enfants.

La Direction de l'alphabétisation collabore avec Alphabétisation Nouveau-Brunswick In. (ANBI) et d'autres partenaires provinciaux et régionaux afin d'aider à former des comités provinciaux et régionaux qui s'occupent de projets et d'activités communautaires, de l'information du public, de la mise en valeur des ressources et d'autres initiatives en vue d'atteindre l'objectif.

Caractéristiques :

• La direction fait de la prévention grâce à l'intervention précoce.

• Elle informe et soutient les parents et d'autres fournisseurs de soins adultes.

• Elle coordonne les ressources communautaires actuelles et en tire parti.

• Depuis 1997, elle aide IODE et la coalition provinciale Le goût de lire et la présidente d'honneur du projet Le goût de lire, la lieutenante-gouverneure Marilyn Trenholme Counsell, grâce auquel des sacs de livres sont donnés aux parents de nouveaux-nés ; jusqu'à mai 2000, 11 500 sacs ont été distribués .

• ANBI fournit des travailleurs sur place en alphabétisation familiale à des partenaires régionaux afin de réaliser des projets à court terme lorsque les ressources sont disponibles.

• La direction collabore actuellement avec 15 comités régionaux et deux comités provinciaux (Comité de la Journée d'alphabétisation en famille et le Comité sur Le goût de lire).

D) MIEUX-ÊTRE DU PERSONNEL

Marches de la Journée de l'espadrille, information sur les prochaines séances publiques telles que l'alimentation et le cancer du sein à UNB, déjeuner-conférence sur la gestion du stress et programme de vaccination contre la grippe.


Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge