Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Comités parlementaires
Accueil | English

SANTÉ ET MIEUX-ÊTRE

A) DESCRIPTION GÉNÉRALE

La vision du ministère est la suivante : des gens en santé, des collectivités saines, oeuvrant ensemble. La mission est d'améliorer et de soutenir le mieux-être des gens du Nouveau-Brunswick grâce à un réseau de services intégrés, axé sur les personnes, les familles et les collectivités.

B) SOMMAIRE DU MANDAT ET DES PROGRAMMES

Services en établissement, Santé publique et services médicaux, Services de santé mentale.

C) PROGRAMMES, POLITIQUES OU INITIATIVES QUI, SELON LE MINISTÈRE, ONT UNE INCIDENCE SUR LE MIEUX-ÊTRE

Services de santé

La Division des services en établissement supervise le fonctionnement des réseaux de service des hôpitaux, des ambulances et de l'hôpital extra-mural. Elle approuve les programmes et établit les normes pour 51 établissements de soins de santé dirigés par 8 corporations hospitalières, finance ces établissements, en surveille le fonctionnement et gère les contrats de services d'ambulance. La division comprend les services d'ambulance aérienne, le système de marchés publics pour les ambulances et l'équipement, les services d'ambulance terrestre, les services aux toxicomanes, les services de construction, le programme extra-mural, les services hospitaliers généraux, les services tertiaires, l'équipement hospitalier, le programme d'assurance-responsabilité des hôpitaux et le programme du sang du Nouveau-Brunswick.

Santé publique et services médicaux. Les services de santé publique sont élaborés par le bureau du médecin-hygiéniste en chef et dispensés, sous l'autorité du directeur du Service de gestion de la santé publique, par les sept régions de santé publique avec l'appui des médecins-hygiénistes régionaux. Les programmes de santé publique visent notamment les habitudes de vie saines, la prévention et le traitement des maladies transmissibles, l'alimentation communautaire et l'hygiène sexuelle. Quand c'est possible, des méthodes de développement communautaire sont suivies, particulièrement dans le domaine des habitudes de vie saines. Des initiatives de santé publique qui visent le mieux-être sont le programme de soins infirmiers à l'école et l'élargissement du programme de tests de détection du VIH, qui cesse d'être un projet pilote pour devenir général.

La Division de la santé publique et des services médicaux est également responsable de gérer l'assurance-maladie, le Programme de médicaments sur ordonnance, le service provincial d'épidémiologie, la formation médicale, le programme de réadaptation pour personnes âgées, l'inspection des aliments et la délivrance de permis, ainsi que la salubrité alimentaire.

Services de santé mentale. La Division des services de santé mentale supervise le fonctionnement de 13 centres de santé mentale communautaires dans les 7 régions sanitaires, de 8 unités psychiatriques situés dans les hôpitaux régionaux et de 2 établissements psychiatriques. Les responsabilités comprennent les centres de santé mentale communautaires, les services de soutien communautaire, les services de défenseurs des malades et la prévention du suicide.

La Division des services de santé mentale a cerné de nombreuses activités et stratégies en matière de mieux-être, qui sont classées dans six catégories principales : groupes d'entraide pour
le renforcement de l'autonomie, promotion de la santé mentale et information à cet égard, rehaussement du niveau de fonctionnement, compétences sociales et sensibilisation communautaire, prévention (niveaux 1, 2 et 3), maintien de la clientèle au sein de la collectivité.

Les initiatives mixtes (entre les divisions du ministère ou avec d'autres ministères) comprennent les services de soins de longue durée (composante du Programme extra-mural), les hôpitaux psychiatriques, les Initiatives pour la petite enfance, les services de soutien à l'éducation, le programme de traitement pour jeunes et les unités psychiatriques régionales d'hospitalisation.

L'ensemble des initiatives et des services influent relativement sur la santé et le mieux-être. Cependant, en voici quelques-uns qui sont axés sur la promotion de la santé, la prévention des maladies et la sensibilisation à cet égard : Initiatives pour la petite enfance, services de santé mentale aux enfants et aux adolescents, initiatives de prévention et de promotion en santé mentale, lutte contre les maladies transmissibles, modes de vie sains, nutrition communautaire et hygiène sexuelle.

D) MIEUX-ÊTRE DU PERSONNEL

La Direction des ressources humaines est chargée d'assurer la conformité du ministère à la Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail et à ses règlements d'application.

À l'intention de tout le personnel du ministère, la Direction des ressources humaines organise ou coordonne les activités de mieux-être au travail suivantes :

1. Création, promotion et suivi des comités mixtes d'hygiène et de sécurité au travail dans tout le ministère. Ces comités ont comme engagement de créer un milieu de travail sain et sécuritaire et de prévenir les blessures et maladies professionnelles, sous le régime de la Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail.

2. La promotion d'un usage plus discret des produits parfumés en milieu de travail se fait au moyen d'exposés, de la distribution d'affiches et de feuillets d'information ainsi que par la publication d'articles dans le bulletin, leur affichage sur Intranet et leur inclusion dans le guide du personnel ; ces articles donnent des conseils au personnel et aux gestionnaires sur la manière de traiter des questions relatives à l'utilisation et au port de produits parfumés au travail.

3. Des ateliers et des colloques sont offerts chaque année ou sur demande sur les sujets suivants : VIH et SIDA en milieu de travail, maîtrise du stress au travail, gestion du temps, promotion du travail d'équipe, prudence au volant en hiver, renoncement au tabac, premiers soins, réanimation cardiopulmonaire, soins aux personnes âgées, planification de la retraite, etc.

4. L'utilisation du Programme d'aide aux employés et leur famille est encouragée.

5. Des cliniques de vaccination contre la grippe sont organisées.

6. Des collectes de sang sont organisées.

7. Des initiatives de prévention des accidents du travail sont favorisées.

a) Le programme Colonne en forme est mis en oeuvre dans les bureaux régionaux de Campbellton et de Fredericton à la suite d'une enquête effectuée en 1993, qui avait révélé que des membres du personnel souffraient de lésions ou de malaises par suite de microtraumatismes répétés.

b) Des conseils pour prévenir les microtraumismes répétés pendant l'utilisation d'un ordinateur, d'un clavier, d'une souris et d'un ordinateur portatif ont été élaborées et distribuées au personnel, publiées dans Images et affichées et mises à jour sur l'Intranet.

c) Des séances d'information sur l'ergonomie et des évaluations du milieu de travail par des professionnels de la santé ont été organisées pour le personnel.

d) Des exposés sur la prévention des blessures au travail ont été présentés au personnel.

e) De l'information générale sur l'ergonomie a été distribuée, et, dans certains cas, le personnel de la Direction des ressources humaines a fait de la consultation auprès des employés.

f) Un programme pour la santé et le mieux-être, assorti d'un budget, a été élaboré et réunit de façon holistique l'ensemble des questions et programmes connexes liés au mieux-être (2000-2001).

8. Un plan d'évacuation d'urgence est établi pour les bâtiments où travaillent des employés du ministère, et des exercices d'évacuation ont lieu régulièrement.

9. Des activités dans le cadre de la Journée de l'espadrille ont lieu en mai ou en juin partout dans la province pour favoriser un mode de vie plus sain en encourageant les employés à marcher, à courir ou à pratiquer le jogging.

10. Des foires du mieux-être au travail pour le personnel ont lieu régulièrement.

11. Un milieu de travail sans fumée est mis en application.

12. Des rapports statistiques trimestriels et annuels sur les ressources humaines sont produits pour surveiller l'utilisation de jours de maladies et la tendance à cet égard, les cas relevant de la Commission de la santé, de la sécurité et de l'indemnisation des accidents au travail (CSSIAT), l'utilisation de congés d'invalidité de longue durée, les plaintes pour harcèlement en milieu de travail, l'utilisation du Programme d'aide aux employés et leur famille et le report de vacances.


Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge