Assemblée législative du Nouveau-Brunswick English

Commissaire à l'intégrité
arrowPage d'accueil
arrowBiographie
arrowAssemblée législative
arrowEmployés
arrowCommuniquer avec le bureau
arrowMaison Edgecombe
arrowCommuniqué
Loi sur les conflits d'intérêts des membres
arrowMesures législatives
arrowPublications
Loi sur l'inscription des lobbyistes
arrowResponsabilités législatives en vertu d'inscription des lobbyistes

arrowFoire aux questions

Maison Edgecombe

Le Bureau du commissaire à l’intégrité est situé à la maison Edgecombe, au 736, rue King, à Fredericton. L’histoire de la maison Edgecombe est riche:

Edgecombe House

Il est peut-être difficile de le croire aujourd’hui, mais la maison, dont la construction remonte au tout début des années 1800, était initialement d’un style simple à cinq baies et très semblable à celle qui se trouve au 750, rue Brunswick, mais sans lucarne. La maison demeure inchangée pendant près d’un siècle, au cours duquel elle héberge de nombreuses personnalités de marque, notamment : le lieutenant-gouverneur sir Howard Douglas, pendant la construction de la Résidence du gouverneur ; Charles S. Putnam, greffier de la Cour suprême ; sir John Allen, juge en chef de la province. Vers 1896, Frederick B. Edgecombe, le marchand d’articles de mercerie et magnat de l’immobilier le plus prospère de Fredericton, l’embellit des tours, des baies, des coupoles et des bardeaux décoratifs qui la caractérisent aujourd’hui. Les armoiries de M. Edgecombe, et probablement son image, sont représentées dans le merveilleux vitrail qui éclaire le palier du principal escalier intérieur. Selon les hypothèses, le petit pavement en mosaïque qui est visible sur l’accotement gazonné de la rue aurait été posé pour permettre à Mme Edgecombe de s’essuyer les pieds lorsqu’elle descendait de sa calèche. Fait intéressant, sous la chaussée, près du tampon qui se trouve immédiatement devant la maison, gît le corps d’une jeune Acadienne du 18e siècle, qui a été exhumé a deux reprises pendant des travaux routiers : une fois au début du 20e siècle et de nouveau une centaine d’années plus tard, au début du 21e siècle. Dans les deux cas, le corps a été inhumé de nouveau au même endroit, par respect pour l’histoire. [Traduction.]

Source : Building Capital: A Guide to Fredericton’s Historic Landmarks. Ed. John Leroux et Peter Pacey. © Fredericton Heritage Trust, 2004.


Bureau du commissaire à l'intégrité
Maison Edgecombe
736, rue King
Fredericton (N.-B.) E3B 5H1
CANADA
Tél.: 506-457-7890
Téléc.: 506-444-5224
Courriel: coi@gnb.ca
Décharge
Déclaration de confidentialité