|
|
|
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Index | Précédent | Suivant

Partie 2 - Le roi George III et la reine Charlotte


Deux grands portraits placés de chaque côté du trône attirent également l'attention : un portrait du roi George III et un portrait de son épouse, la reine Charlotte. Les oeuvres, qui sont des copies de toiles peintes par sir Joshua Reynolds, ont récemment fait l'objet d'importants travaux de restauration.

George III règne depuis 24 années déjà lorsque le Nouveau-Brunswick devient une province distincte en 1784; il mourra 36 années plus tard. Brunswick, le nom de son fief ancestral en Allemagne, devient le nom de la nouvelle province, qui était auparavant le comté de Sunbury en Nouvelle-Écosse.

Le trône est placé sur une estrade, sous un dais orné d'un relief sculpté représentant les armoiries royales. Il ne sert de trône qu'au moment où le lieutenant-gouverneur entre à la Chambre pour ouvrir une session en prononçant le discours du trône, pour donner la sanction royale aux projets de loi ou pour proroger l'Assemblée législative. Pendant les séances de l'Assemblée législative, le trône sert de fauteuil de président de la Chambre, c'est-à-dire de celui que les députés ont élu pour présider l'Assemblée législative.

Le fauteuil du président de la Chambre et le pupitre original du greffier ont été sauvés de l'incendie qui a détruit le vieil édifice de l'Assemblée législative, qui était connu sous le nom de Province Hall.

Selon la tradition, le premier ministre, les membres du Cabinet et les députés du parti ministériel siègent à la droite du président de la Chambre, alors que les députés de l'opposition sont assis à sa gauche, sous la tribune des visiteurs.

Index | Précédent | Suivant

DÉCHARGE