Présidents de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

L’hon. Bernard Jean

Bernard Alfred Jean est né le 2 mars 1925 à Lamèque, au Nouveau-Brunswick. D’ascendance canadienne-française, il était le fils d’Azade G. et d’Esther Duguay Jean.

Il a fréquenté le Couvent Jésus-Marie de Lamèque et l’Université Saint-Joseph de Memramcook, au Nouveau-Brunswick, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en 1946, et l’Université Laval, à Québec, où il a obtenu un baccalauréat ès arts et une maîtrise en économie en 1949. Il a étudié le droit et a été admis au Barreau du Nouveau-Brunswick en octobre 1951.

Il s’est établi à Caraquet, dans le comté de Gloucester, au Nouveau-Brunswick, où il a exercé le droit. Il a été le premier président de l’association libérale du comté de Gloucester. Il a été trésorier de l’association des scouts, président du conseil de district d’amélioration locale de Caraquet, membre fondateur de la chambre de commerce de Caraquet, Shippagan et Miscou, ainsi que du Club Richelieu de Caraquet.

De 1963 à 1967, M. Jean a été membre de la Commission du Centenaire. De 1965 à 1971, il a été membre du Conseil des gouverneurs de l’Université du Nouveau-Brunswick.

Le 3 septembre 1955, il a épousé Corinne Lanteigne, de Caraquet. De cette union sont nés deux fils et quatre filles.

Il a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick comme député libéral du comté de Gloucester aux élections générales du 27 juin 1960. Il a été réélu aux élections générales du 22 avril 1963, du 23 octobre 1967 et du 26 octobre 1970. Il a siégé à la Chambre jusqu’à sa démission en août 1972, lorsqu’il a été nommé juge de la cour de comté.

Le 28 mai 1963, il a été élu président de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick et il a occupé ce poste jusqu’au 12 avril 1966.

Le 6 avril 1966, il est devenu membre du Conseil exécutif du Nouveau-Brunswick et il a été nommé ministre de la Justice et procureur général dans le Cabinet de l’hon. Louis J. Robichaud. M. Jean a démissionné comme député en 1972 et a été nommé juge de la cour de comté en août de la même année. Le 9 avril 1979, il a été nommé juge de la Cour suprême et, le 4 septembre 1979, il a été nommé juge de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, division de première instance. Il a occupé ce poste jusqu’à son départ à la retraite en 1994.

M. Jean est décédé le 4 juin 2012, à l’âge de 87 ans.

Sources : Nouveau-Brunswick. Assemblée législative. Bureau du greffier. Orateurs de l’Assemblée législative : Province du Nouveau-Brunswick : 1786-1985, Fredericton, 1985. Telegraph-Journal, notice nécrologique pour Bernard Jean, juin 2012.