Présidents de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

L’hon. Albert Allison Dysart

A. Allison Dysart est né en 1880 à Cocagne, dans le comté de Kent, au Nouveau-Brunswick. D’ascendance écossaise et loyaliste anglaise, il était le quatrième fils d’Andrew Knox Dysart et d’Henrietta Miriam Cutler Dysart.

Il a fréquenté l’école publique à Cocagne, le Collège Saint-Joseph à Memramcook et le Ontario Agricultural College à Guelph. Il a étudié le droit à la Dalhousie Law School, à Halifax, en Nouvelle-Écosse, et a obtenu un baccalauréat en droit. Il a été admis au Barreau du Nouveau-Brunswick comme avocat le 11 novembre 1913 et comme avocat plaidant le 12 novembre 1914.

Il s’est établi à Moncton, au Nouveau-Brunswick, et peu après à Bouctouche, dans le comté de Kent, où il a exercé avec succès sa profession. Il s’est également beaucoup intéressé à l’agriculture et à l’élevage.

Le 6 septembre 1916, il a épousé Blanche Cannel McDougall, fille de John J. McDougall de Glace Bay, en Nouvelle-Écosse. Le couple a eu un fils et deux filles.

M. Dysart a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative comme un des députés du comté de Kent aux élections générales du 24 février 1917. Il a été réélu aux élections générales du 9 octobre 1920, du 10 août 1925 et du 19 juin 1930. Il a été élu comme député libéral le 27 juin 1935 et le 20 novembre 1939, et il a siégé jusqu’au 13 mars 1940, lorsqu’il a démissionné pour accepter un poste de juge de la cour de comté du Nouveau-Brunswick.

Le 6 mars 1919, il a été choisi comme motionnaire de l’adresse en réponse au discours du trône. Le 17 mars 1921, il a été choisi président de l’Assemblée législative. Il a occupé le poste durant la session de 1925. Le 10 juillet 1925, il a été assermenté membre du Conseil exécutif du Nouveau-Brunswick et a été nommé ministre des Terres et des Mines dans le gouvernement de l’hon. P.J. Veniot. Il a occupé le poste jusqu’en septembre 1925, lorsque le gouvernement a démissionné à la suite de sa défaite aux élections générales.

En mars 1926, il a été élu leader parlementaire de la loyale opposition de Sa Majesté à l’Assemblée législative. En 1932, il a été choisi chef du Parti libéral provincial. Il a été actif à l’opposition pendant les gouvernements de l’hon. J.B.M. Baxter, de l’hon. C.D. Richards et de l’hon. L.P.D. Tilley.

Le 16 juillet 1935, l’hon. M. Dysart a été appelé à former un gouvernement après la défaite du gouvernement Tilley et il a assumé le portefeuille de ministre des Travaux publics en même temps que la charge de premier ministre. Le 16 juillet 1938, il a réorganisé son Cabinet, est demeuré premier ministre, a abandonné le portefeuille des Travaux publics et est devenu président de la Commission d’énergie électrique du Nouveau-Brunswick.

À la suite des élections générales du 20 novembre 1939, il a réorganisé à nouveau son gouvernement et a conservé seulement la charge de premier ministre. Il a démissionné comme premier ministre et comme député le 13 mars 1940, et l’hon. J. B. McNair lui a succédé comme premier ministre. Le 14 mars 1940, il a été nommé juge de la cour de comté pour les comtés de Kent et de Westmorland, charge qu’il a occupée jusqu’en 1955, lorsqu’il a démissionné pour des raisons de santé.

Il est décédé le 8 décembre 1962 à Moncton, au Nouveau-Brunswick, à l’âge de 82 ans.

Source : Nouveau-Brunswick. Assemblée législative. Bureau du greffier. Orateurs de l’Assemblée législative : Province du Nouveau-Brunswick : 1786-1985, Fredericton, 1985.