Présidents de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

L'hon. Oliver Maximin Melanson

Olivier Maximin Melanson est né le 2 juillet 1854 à Aboujagane, dans la paroisse de Shediac, dans le comté de Westmorland, au Nouveau-Brunswick. Il était le fils de Maximin et de Julie LeBlanc Melanson, tous deux d’ascendance acadienne.

Il a fréquenté l’école paroissiale de Shediac et s’est établi à Shediac, au Nouveau-Brunswick, où il s’est lancé en affaires comme marchand général. Il a créé la compagnie O.M. Melanson Company, Limited, une compagnie commerciale de premier plan à Shediac pendant bien des années. Il a été membre du conseil municipal de Shediac pendant de nombreuses années. Il a aussi été membre du conseil du comté de Westmorland.

Le 12 février 1878, il a épousé Marguerite Boudreau, fille de Jude Boudreau, de Cap-Pelé, et le couple a eu une famille nombreuse.

Il a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick aux élections générales du 20 janvier 1890 comme un des députés du comté de Westmorland, et il a siégé à l’Assemblée jusqu’à sa dissolution en 1892. Il a été battu aux élections générales du 22 octobre 1892 et il s’est retiré pendant plusieurs années de la politique active. Il a été réélu député aux élections générales du 18 février 1899 et il a siégé jusqu’à la dissolution en 1903. Il a été battu aux élections générales du 28 février 1903 et du 3 mars 1908, mais il a été réélu à celles du 20 juin 1912 et il a siégé jusqu’à la dissolution de l’Assemblée en 1917. Il a alors refusé de se porter candidat et a pris sa retraite.

À la session de 1914, il a été choisi vice-président de la Chambre pendant la maladie du président, l’hon. Walter B. Dickson. Il a été nommé président le 9 mars 1916, à la suite du décès de l’hon. M. Dickson.

M. Melanson est décédé le 7 juillet 1926 au Moncton City Hospital.

Voici comment le Daily Times du 8 juillet 1926 le décrit :

Il était reconnu comme étant un des Acadiens francophones de premier plan au Nouveau-Brunswick, mais il était aussi connu et très estimé dans le monde des affaires et de la politique dans l’ensemble du Dominion. [Traduction.]

Source : Nouveau-Brunswick. Assemblée législative. Bureau du greffier. Orateurs de l’Assemblée législative : Province du Nouveau-Brunswick : 1786-1985, Fredericton, 1985.