Présidents de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

L’hon. Charles Joseph Osman

Charles Joseph Osman, d’ascendance anglaise, est né le 15 avril 1851 à Londres, en Angleterre. Il a fait ses études aux écoles collégiales du Hertfordshire, en Angleterre, et a travaillé très jeune sur les quais de Londres.

Il a immigré au Nouveau-Brunswick et s’est plus tard établi à Hillsborough, dans le comté d’Albert, au Nouveau-Brunswick, où il est devenu président et directeur d’une carrière de plâtre et d’une entreprise de broyage du plâtre.

Il a siégé au conseil municipal du comté d’Albert pendant plusieurs années. Il a manifesté un intérêt réel pour toutes les affaires publiques et a appuyé activement l’Église anglicane, où il a exercé les fonctions de marguillier.

En 1877, il a épousé Laura Esther Tompkins. De cette union sont nés un fils et une fille.

Aux élections générales du 20 janvier 1890, il s’est porté candidat pour représenter le comté d’Albert à l’Assemblée législative mais a été battu.

Charles Osman a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative comme un des députés du comté d’Albert lors d’une élection partielle tenue le 23 janvier 1897, à la suite de la démission du député William J. Lewis. Réélu aux élections générales du 18 février 1899 et du 28 février 1903, il a siégé jusqu’à la dissolution de l’Assemblée en 1908. Il a été battu aux élections générales du 3 mars 1908 et a ensuite quitté la vie politique active.

Au cours de la session de février 1897, il a été motionnaire de l’adresse en réponse au discours du trône. Le 6 mars 1907, il a été élu président de l’Assemblée législative, succédant à l’hon. Clifford W. Robinson, qui a démissionné pour accepter la charge de secrétaire provincial. M. Osman a occupé la présidence jusqu’à la dissolution de l’Assemblée législative.

Il est décédé le 13 avril 1922 à sa résidence de Hillsborough, au Nouveau-Brunswick, à l’âge de 71 ans.

Le Daily Times du 15 avril 1922 a décrit ainsi l’hon. Charles Osman : Il était libéral en politique mais il a appuyé le gouvernement unioniste en 1917, au cours de cette période cruciale de l’histoire de l’Empire.

Source : Nouveau-Brunswick. Assemblée législative. Bureau du greffier. Orateurs de l’Assemblée législative : Province du Nouveau-Brunswick : 1786-1985, Fredericton, 1985.