Présidents de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick

L’hon. Clifford William Robinson

Clifford W. Robinson est né le 1er septembre 1866 à Moncton, dans le comté de Westmorland, au Nouveau-Brunswick. D’ascendance anglaise, il était le deuxième fils de William J. et de Margaret Trenholm Robinson. Il a fréquenté l’école publique de Moncton, la Mount Allison Academy et la Mount Allison University, où il a obtenu un baccalauréat ès arts en 1886. Il a étudié le droit dans les cabinets de C.A. Steeves et d’A.L. Robinson, à Moncton, ainsi que de Hanington et de Wilson, à Saint John. Il a été admis au Barreau du Nouveau-Brunswick comme avocat le 13 octobre 1892 et comme avocat plaidant en octobre 1893. Il s’est établi à Moncton, où il a acquis une solide réputation d’expert-conseil en matière de sociétés, d’immobilier et de finances.

Le 2 octobre 1890, il a épousé Annie M. Hinson, du Hertfordshire, en Angleterre. Elle est décédée le 25 mai 1929. Le 12 juin 1933, il a épousé Jane A. Harris Peters.

Pendant un certain nombre d’années, M. Robinson a oeuvré dans les industries du bois, de la fabrication et de la navigation. Il a été conseiller municipal de Moncton en 1895-1896 et maire en 1897, après avoir été élu sans concurrent. Il a siégé au conseil d’administration de la Mount Allison University et a été membre de la loge Prince Albert de l’Independent Order of Odd Fellows ainsi que d’autres organisations sociales et religieuses. Il a été président et administrateur du Moncton Transcript et de la New Brunswick Wire Fence Co. Ltd. ainsi qu’administrateur de la Eastern Trust Company.

Aux élections générales fédérales de 1896, il s’est porté candidat dans le comté de Westmorland mais a été battu.

Il a été élu pour la première fois à l’Assemblée législative sans concurrent, comme député du comté de Westmorland, lors de l’élection partielle du 29 mai 1897 tenue à la suite de la démission de A.E. Killam. Il a été réélu aux élections générales du 18 février 1899 et du 28 février 1903, à l’élection partielle du 30 avril 1907, à la suite de son acceptation d’un portefeuille, et aux élections générales du 3 mars 1908. Il a siégé sans interruption jusqu’à la dissolution en 1912 ; il s’est alors retiré pendant plusieurs années de la politique active. Il est revenu à la politique et a été élu à l’Assemblée législative aux élections générales du 24 février 1917 comme député de la ville de Moncton. Réélu aux élections générales du 9 octobre 1920, il a siégé jusqu’au 5 mai 1924, date de sa nomination au Sénat.

Il a été président de l’Assemblée législative du 28 février 1901 jusqu’à la dissolution en 1903. Réélu président le 26 mars 1903, il a occupé la charge jusqu’à sa démission le 6 mars 1907 ; il est alors devenu membre du Conseil exécutif et ministre sans portefeuille du gouvernement de l’hon. William Pugsley. Le 15 avril 1907, il a accepté le portefeuille de secrétaire provincial et, le 31 mai de la même année, il a succédé à l’hon. M. Pugsley à titre de premier ministre du Nouveau-Brunswick. Il a assumé temporairement le portefeuille de procureur général, qu’il a détenu jusqu’au 28 octobre 1907, date à laquelle il y a renoncé, tout en conservant ses autres postes au Cabinet. Après la défaite de son gouvernement aux élections générales du 3 mars 1908, il a démissionné avec son Cabinet le 20 mars 1908 et a siégé à la Chambre comme chef de l’opposition jusqu’à la dissolution en 1912 ; il a alors pris sa retraite. Le 4 avril 1917, il a intégré le Cabinet de l’hon. W.E. Foster comme ministre sans portefeuille et, lors du remaniement ministériel en 1920, il a accepté le portefeuille des Terres et des Mines, qu’il a détenu jusqu’à sa démission à la suite de sa nomination au Sénat.

Le 5 mai 1924, il a été nommé au Sénat du Canada et y a siégé jusqu’à sa mort. M. Robinson est décédé le 27 juillet 1944 à Montréal, au Québec.

Source : Nouveau-Brunswick. Assemblée législative. Bureau du greffier. Orateurs de l’Assemblée législative : Province du Nouveau-Brunswick : 1786-1985, Fredericton, 1985.