Gouvernement du Nouveau-Brunswick
Santé

Gestion du stress en cas d’incident critique (GSIC)

Pour les travailleuses et travailleurs de première ligne
du Nouveau-Brunswick

Qu’est-ce qu’un incident critique?

Un incident critique est une situation qui est traumatique pour les intervenants qui la vivent. L’incident provoque chez l’intervenant touché une réaction émotive exceptionnellement forte soit pendant ou après celui-ci.

Exemples d’incidents critiques :

  • blessure grave ou décès d’un collègue dans l’exercice de ses fonctions;
  • perte d’un patient après une longue tentative de sauvetage;
  • incidents qui attirent considérablement l’attention des médias;
  • identification particulière à une victime ou à sa situation;
  • suicide d’un collègue;
  • blessure grave ou décès d’une personne; et
  • décès d’un enfant ou violence envers un enfant.

Le programme

Le programme vise à restreindre l’accumulation de stress chez les gens qui travaillent dans des domaines associés à un niveau de stress élevé, et à promouvoir une culture axée sur le mieux-être ainsi que la santé mentale dans les milieux où oeuvrent les travailleurs de première ligne du Nouveau-Brunswick. L’équipe provinciale est composée de professionnels de la santé mentale, du service de traitement des dépendances et de pairs des travailleurs de première ligne formés dans la gestion du stress en cas d’incident critique. Formée en collaboration avec les Services de santé mentale et le Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick, l’équipe est chargée de fournir de la formation sur la gestion du stress, d’établir une culture axée sur le mieux-être dans le milieu de travail et d’intervenir auprès des employés et des groupes d’employés à la suite d’incidents critiques.

L’utilité du programme

Il existe une croyance populaire qui veut que les travailleurs de première ligne aient des capacités surhumaines et soient immunisés contre le stress qu’entraînent couramment leurs fonctions. Or, personne n’est pleinement prêt à composer, jour après jour, avec des incidents comme la perte d’une vie et la souffrance humaine. Lorsque ce stress s’accumule, cela peut contribuer à l’épuisement professionnel, la perturbation des habitudes, et, dans bien des cas, le départ de travailleurs de première ligne. Comprendre les effets du stress en cas d’incident critique et d’appliquer les interventions appropriées le cas échéant aide beaucoup les travailleurs de première ligne à gérer le stress inhabituel qu’ils peuvent vivre dans le cadre de leur travail. Cela peut contribuer à l’amélioration de la satisfaction et du moral au travail, ainsi qu’à la diminution du temps perdu en raison de problèmes de santé.

Services offerts

Les services de gestion du stress en cas d’incident critique constituent une gamme d’interventions visant à sensibiliser les travailleurs de première ligne au stress et à ses effets, à formuler des recommandations sur l’établissement d’un milieu de travail sain et à intervenir auprès des personnes affectées par un incident critique.

  • séances sur la sensibilisation au stress offertes en milieu de travail;
  • soutien immédiat en petit group (désamorçage) à l’intention de personnes ou d’équipes immédiatement après un incident critique;
  • soutien de groupe après un événement d’envergure (debriéfing) de groupes d’intervenants provenant de divers organismes à la suite d’un incident critique, pour permettre aux travailleurs d’exprimer leurs pensées et leurs réactions dans le cadre d’une discussion. Il s’agit d’une séance éducative. La confidentialité est assurée;
  • suivi des intervenants et orientation vers un fournisseur de services de santé mentale ou un autre fournisseur de services du secteur privé, au besoin.
  • démobilisation des travailleurs de première ligne pendant une intervention continue d’envergure en
    réponse à un incident critique;
  • formation continue des membres de l’équipe.

Les équipes et leur emplacement

L’Équipe de GSIC du Nouveau-Brunswick est formée de représentants de 14 équipes régionales de gestion du stress en cas d’incident critique situées auprès des services de traitement des dépendances et de santé mentale de la province. Les membres de l’équipe comprennent des professionnels des services de traitement des dépendances et de santé mentale, tels que des psychologues, des travailleurs sociaux et des infirmières. Les équipes comprennent aussi des pairs de travailleurs de première ligne, par exemple des pompiers, des policiers, des techniciens en urgence médicale, des membres du personnel des services d’urgence hospitaliers, des travailleurs de la protection de l’enfance, membres du clergé pour en nommer quelques-uns. Votre centre de santé mentale communautaire est en mesure de vous fournir le nom et le numéro de téléphone du coordinateur de votre équipe régionale de gestion du stress en cas d’incident critique. Cette personne sera responsable de l’organisation des interventions des services de gestion du stress en cas d’incident critique, en fonction des besoins.

Centres de santé mentale communautaires ou Services de Traitement des dépendances

Moncton 856-2444
Richibucto 523-7620
Saint John 658-3737
Sussex 432-2090
St. Stephen 466-7380
Fredericton 453-2132
Woodstock 325-4419
Edmundston 735-2070
Grand Falls 475-2440
Campbellton 789-2440
Bathurst 547-2086 (services de traitement des dépendances)
Caraquet 726-2030
Miramichi 778-6111
Perth-Andover 273-4701

Personnes-ressources au niveau provincial

Diane Maillet, directrice clinique
diane.maillet@gnb.ca
(506) 523-7789

Heidi FitzGerald, directrice de l’éducation
heidi.fitzgerald@gnb.ca
(506) 466-7646

Sylvie Martin, directrice des services aux adultes
sylvie.martin@gnb.ca
(506) 444-5241