Cabinet du premier ministre / Santé et Mieux-être

Le premier ministre énonce sa vision des soins de santé pour le N.-B. (02/10/29)

NB 1077

le 29 octobre 2002

SAINT JOHN (CNB) -- Le Nouveau-Brunswick entreprend une nouvelle étape du renouvellement du système de soins de santé a annoncé aujourd'hui le premier ministre Bernard Lord.

M. Lord a annoncé aujourd'hui l'emplacement des quatre premiers centres de santé communautaires. Par ailleurs il a aussi annoncé les plans relatifs à l'élaboration d'une charte provinciale en matière de santé, l'embauche d'un protecteur des patients pour la province, la mise en œuvre d'un financement pluriannuel pour les services de santé et l'intégration des infirmières et infirmiers praticiens dans le système de santé.

Le premier ministre Bernard Lord a annoncé aujourd'hui l'emplacement des quatre premiers centres de santé communautaires. On aperçoit, de gauche à droite : Suzanne Cole, administratrice, Hôpital St. Joseph's à Saint John); Trevor Holder (Député - Saint John Portland); Carole Keddy (Député - Saint John Champlain), et le premier ministre Bernard Lord. (Photo agrandie.) (WMV) (WMA) - (audio/vidéo)

Les centres de santé communautaires sont une composante essentielle du plan de la province pour l'établissement de soins de santé axés sur le patient et fondés sur les besoins de la collectivité. Les premiers centres de santé communautaires seront établis dans quatre collectivités - dans l'hôpital St Joseph's à Saint John et à Lamèque, Doaktown et Minto.

Selon le premier ministre Lord, ces initiatives font partie intégrante des efforts soutenus déployés par le gouvernement en vue de trouver des moyens innovateurs de dispenser les services de soins de santé et ainsi assurer la viabilité à long terme du système de santé du Nouveau-Brunswick.

« Mon message à la population néo-brunswickoise en est un de défis et de changements car les deux vont de pair », a déclaré M. Lord au moment d'énoncer sa vision du futur système de soins de santé pour la province. « Si nous n'apportons pas de changements dans notre façon de dispenser les services de soins de santé, nous ne pourrons pas relever les véritables défis auxquels le système est confronté. Pour assurer la viabilité de notre système de soins de santé dans l'avenir, nous devons y apporter des changements dès aujourd'hui. »

M. Lord a déclaré que les défis créés par une population vieillissante, les progrès techniques et la nécessité de recruter et de maintenir en poste les professionnels de la santé exigent des Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois de remettre en question la façon dont le système répond à leurs besoins en matière de santé.

M. Lord a décrit les efforts déployés par le gouvernement en vue de stabiliser et de renouveler le système de soins de santé de la province depuis les trois dernières années. Il a expliqué que ces efforts se sont traduits par des niveaux de financement historiques, par le recrutement d'un plus grand nombre de médecins, des services d'imagerie par résonance magnétique améliorés et une confiance accrue du public envers la qualité des services de santé.

M. Lord ajoute que la province entame maintenant la prochaine étape de son plan de renouvellement des soins de santé. Les centres de santé communautaires représenteront une composante essentielle de cette étape du renouvellement en assurant aux Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois les soins dont ils ont besoin, là où ils vivent.

« Les centres de santé communautaires aideront à combler, au sein des collectivités et notamment dans les régions rurales, l'écart entre le besoin en matière de soins primaires et le nombre d'omnipraticiens qui sont en mesure de fournir ces services », explique le premier ministre Lord. « Les centres contribueront à attirer de nouveaux médecins dans des établissements de soins de santé de qualité puisqu'ils disposeront de l'infrastructure, du soutien et de la mission nécessaires pour dispenser les services de soins de santé primaires dont la population a besoin. »

M. Lord affirme que l'établissement de ces centres assurera une utilisation soutenue et améliorée des établissements actuels, y compris des hôpitaux ruraux, de façon à maintenir des soins de santé dans toutes les collectivités de la province.

Afin de lui permettre de réaliser ses nouvelles fonctions et d'assurer sa présence au sein du réseau des services de soins de santé de la province, M. Lord a annoncé des travaux de rénovation en deux étapes au coût de 7,8 millions de dollars pour l'hôpital St. Joseph's de Saint John. La province, en collaboration avec la régie des Services de santé de l'Atlantique et la fondation de l'hôpital St Joseph's participera à ce projet.

Les régies régionales de la santé locales travailleront de concert avec le ministère de la Santé et du Mieux-être pour évaluer la situation en ce qui a trait aux besoins en matière de services de santé et à la dotation en personnel des quatre nouveaux centres de santé communautaires. Selon l'échéancier prévu, ces nouveaux établissements devraient être pleinement fonctionnels d'ici la fin de juin 2003.

M. Lord a aussi annoncé que le gouvernement entreprendra des démarches en vue de respecter ses engagements visant à élaborer la première charte des droits et des responsabilités en matière de santé au Canada. La charte, qui sera conçue à l'intention des patients, des fournisseurs et du gouvernement, donnera aux Néo-Brunswickoises et Néo-Brunswickois des indications claires de ce qu'ils pourront attendre du système de santé provincial ainsi que des responsabilités qu'ils devront prendre envers leur propre santé et en ce qui a trait à l'utilisation judicieuse des services de santé.

Outre la charte en matière de santé, M. Lord a indiqué que le gouvernement procédera à l'embauche d'un protecteur des patients pour la province dans le but d'aider les citoyennes et citoyens à obtenir des services du système de soins de santé. Le projet de loi pour mettre en œuvre des ceux initiatives sera déposé lors de la prochaine session de l'Assemblée législative.

Il y aura des mesures visant à assurer la stabilité du financement des soins de santé grâce à la mise en œuvre d'un financement pluriannuel pour les soins de santé. Ce processus commencera au cours de la prochaine année financière.

« Ce financement pluriannuel et une augmentation du financement des soins de santé pour chacune des trois prochaines années permettront aux régies régionales de la santé, aux hôpitaux et aux autres fournisseurs de mieux planifier les services qu'ils dispensent à la population néo-brunswickoise », explique M. Lord.

M. Lord a aussi annoncé que les premières infirmières praticiennes et les premiers infirmiers praticiens commenceront bientôt à travailler au sein du système. La loi visant à créer ce nouveau poste au sein de l'équipe des soins de santé de la province a été approuvée le printemps dernier.

Le premier ministre a terminé en incitant le gouvernement fédéral à restaurer le financement des soins de santé et à devenir un véritable partenaire dans les efforts de renouvellement des soins de santé au Nouveau-Brunswick et dans l'ensemble du pays. Il a affirmé que son gouvernement avait l'intention de poursuivre ses efforts en vue de renouveler et de revitaliser le système de santé de la province.

« Les changements que nous apportons seront-ils faciles pour n'importe qui d'entre nous? La réponse est non. Mais à la question : les changements que nous apportons sont-ils nécessaires pour nous tous? La réponse est oui. »

02/10/29

PERSONNES-RESSOURCES : Véronique Mercier-Dickens, Cabinet du premier ministre au (506) 453-2144; Don Richardson, Communications, Santé et Mieux-être au (506) 453-2536

02/10/29