Relations intergouvernementales et internationales

Dévoilement des récipiendaires de l'Ordre du Nouveau-Brunswick (05/08/01)

NB

le 1er août 2005

STANLEY (CNB) -- Le premier ministre Bernard Lord a dévoilé aujourd'hui, à Stanley, le nom des dix récipiendaires de l'Ordre du Nouveau-Brunswick, la plus haute distinction honorifique remise par la province.

Le premier ministre a profité des célébrations de la Fête du Nouveau-Brunswick pour rendre publique la liste des récipiendaires de l'Ordre du Nouveau-Brunswick pour 2005. L'annonce du premier ministre survenait au même moment où le lieutenant-gouverneur Herménégilde Chiasson signait le décret officiel pour les nominations de cette année.

Les nouveaux récipiendaires sont :

  • Gordon Fairweather, Rothesay
  • William Gale, Saint John
  • Margaret LaBillois, Eel River Bar
  • Le très honorable Roméo LeBlanc, Grand-Digue
  • L'honorable Antonine Maillet, Bouctouche / Montréal
  • Mary Majka, Mary's Point, comté d'Albert
  • Dan O'Brien, Fredericton
  • Willie O'Ree, Fredericton / New York
  • Jeannette Pelletier, Edmundston
  • David Adams Richards, Miramichi / Toronto

« Les gens sont la principale richesse de notre province », a déclaré le premier ministre Lord. « Aujourd'hui, dix personnes remarquables sont reconnues pour leur contribution exceptionnelle à la prospérité du Nouveau-Brunswick. Au nom de tous les Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises, je les remercie de leur dévouement et des services qu'ils ont rendus. »

Les dix nouveaux nominés recevront l'Ordre du Nouveau-Brunswick lors d'une cérémonie qui aura lieu cet automne à l'Ancienne Résidence du gouverneur, à Fredericton. Ces nouvelles nominations portent à 39 le nombre de Néo-Brunswickois et de Néo-Brunswickoises admis dans le groupe sélect de l'Ordre du Nouveau-Brunswick.

Créé en 2000, l'Ordre du Nouveau-Brunswick rend hommage aux Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises qui ont fait preuve d'excellence, qui ont accompli des réalisations peu communes dans un domaine en particulier ou qui ont contribué de façon exceptionnelle au mieux-être social, culturel ou économique de la province. La première cérémonie officielle s'est déroulée en 2002.

Vous trouverez ci-dessous les biographies des dix récipiendaires.

2005-08-01

PERSONNE-RESSOURCE POUR LES MÉDIAS : Gisèle Regimbal, communications, Relations intergouvernementales et internationales, (506) 444-4594.

Gordon Fairweather, Rothesay

Gordon Fairweather a été commissaire en chef de la Commission canadienne des droits de la personne pendant 10 ans. Il est président fondateur de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié et a présidé cette commission de 1987 à 1992. M. Fairweather a été député à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick de 1952 à 1962 et il était procureur général de la province de 1958 à 1960. En 1962, il a été élu député fédéral et il a représenté la circonscription de Fundy-Royal jusqu'en 1977. Il a été nommé observateur officiel des élections au Zimbabwe, à El Salvador, au Guatemala et en Malaisie.

(Multimédias)

Il a dirigé trois fois la délégation canadienne aux réunions de la Commission des droits de l'homme à Genève. M. Fairweather est membre de l'Ordre du Canada. Il a aussi reçu le Prix pour services insignes du gouvernement fédéral, le Prix pour action humanitaire du Nouveau-Brunswick et le Prix pour activités humanitaires de la Croix-Rouge, Division du Nouveau-Brunswick. Il a obtenu sept doctorats honorifiques de différentes universités canadiennes.

M. Fairweather et sa défunte épouse, Nancy, ont eu deux fils, Michael et Hugh, ainsi qu'une fille, Wendy. M. Fairweather compte sept petits-enfants et deux arrières-petits-fils. Il demeure à Rothesay et à Holderville dans la péninsule de Kingston.

William Gale, Saint John

William T. Gale est né à Placentia, à Terre-Neuve, en 1936. Après avoir obtenu son diplôme de la St. Edwards High School en 1953, il s'est inscrit au programme d'affaires de l'école. En octobre 1954, il est entré en fonction à la Banque Royale du Canada de Placentia à titre de commis junior et, par la suite, il a occupé des postes de gestion à divers endroits au Canada atlantique. En août 1989, il a été promu au poste de vice-président pour le Nouveau-Brunswick et directeur de la région de Saint John. Il a occupé ce poste jusqu'à sa retraite en 1993.

(Multimédias)

Au fil des ans, M. Gale a occupé diverses fonctions au sein de conseils de quartier et d'organismes communautaires. Son engagement communautaire s'est étendu à l'échelle du Canada atlantique.

En 1997, M. Gale a commencé à se préoccuper de plus en plus du niveau de pauvreté à Saint John. C'est à ce moment-là qu'il a créé une organisation composée de membres de la communauté d'affaire et professionnelle dont le rôle est de mettre en œuvre un plan à long terme pour mettre fin au cycle de la pauvreté. Cette organisation est devenue la Business Community Anti-Poverty Initiative. Grâce au leadership de M. Gale pendant longtemps au poste de coprésident, la BCAPI a abordé le problème de la pauvreté dans le cadre d'un processus d'accroissement des capacités communautaires plutôt que dans le cadre d'un « projet ». M. Gale a reçu en 2001 le Saint John YM-YWCA Red Triangle Award et le certificat de reconnaissance de la Fête du Nouveau-Brunswick.

Margaret LaBillois, Eel River Bar

En 1939, Margaret LaBillois est devenue la première résidante d'Eel River Bar à obtenir un diplôme d'études secondaires et, en 1982, elle a obtenu un baccalauréat spécialisé en langues autochtones de l'Université Lakehead.

(Multimédias)

En 1970, Mme LaBillois a été élue chef des Premières nations d'Eel River Bar, la première femme à occuper un tel poste au Nouveau-Brunswick. En 1998, elle a reçu l'Ordre du Canada pour ses qualités de leader et l'utilisation importante de ses compétences traditionnelles.

Mme LaBillois a également été au service de l'Aviation royale du Canada à titre d'infirmière pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le très honorable Roméo LeBlanc, Grande-Digue

Né en 1927 à Memramcook, au Nouveau-Brunswick, Roméo LeBlanc a commencé une carrière en journalisme en 1960 à titre de correspondant pour Radio-Canada. Il a ensuite été attaché de presse pour les premiers ministres Lester B. Pearson et Pierre Elliott Trudeau.

(Multimédias)

M. LeBlanc a été élu à la Chambre des Communes en 1972 pour représenter la circonscription de Westmorland-Kent au Nouveau-Brunswick. Il a été ministre du Cabinet de 1974 à 1979 et de 1980 à 1984. En tant que ministre des Pêches pour la plus longue durée au Canada, M. LeBlanc s'est taillé une réputation comme l'ami des pêcheurs. Il a aidé à établir la limite de pêche à 200 milles des côtes du Canada et à façonner le droit international de la mer.

M. LeBlanc est devenu sénateur en 1984, puis président du Sénat en 1993. Nommé gouverneur général du Canada le 8 février 1995, le très honorable Roméo LeBlanc a été le premier gouverneur général venant des Maritimes.

L'honorable Antonine Maillet, Bouctouche/Montréal

Antonine Maillet est un écrivain acadien prolifique de renommée nationale et internationale. Elle s'est fait surtout connaître pour son livre avec le personnage principal de la Sagouine. Elle a remporté le prestigieux Prix Goncourt avec son roman Pélagie-la-Charette en 1979. C'était la première fois que ce prix était accordé à une personne qui ne venait pas de l'Europe. Depuis, Mme Maillet a remporté plus de 17 prix pour ses oeuvres littéraires. Elle a également obtenu plus de 30 doctorats honorifiques et a été accueillie dans plus de 20 ordres.

(Multimédias)

Parallèlement à ses métiers d'écrivain et de conférencière, Mme Maillet est souvent appelée à représenter l'Acadie autant sur le plan national qu'international. À titre d'exemples, au VIIIe Sommet de la Francophonie qui s'est tenu à Moncton en 1999, Mme Maillet a joué le rôle de maître de cérémonie lors de la séance d'ouverture des chefs d'États; elle a présenté au nom de l'Université de Moncton un doctorat honorifique au président de la France, Jacques Chirac, et elle a accompagné dans le Grand Nord canadien le président français et le premier ministre du Canada.

Mary Majka

Née en Pologne, Mary Majka a immigré au Canada il y a plus de 50 ans. Depuis son arrivée au Nouveau-Brunswick en 1961, elle défend sans cesse les intérêts de la province. Sa connaissance et son amour de la nature et de l'histoire l'ont entraînée à organiser différentes initiatives ambitieuses en vue de promouvoir la compréhension, la protection et la conservation des importantes caractéristiques uniques de sa province d'adoption.

(Multimédias)

Elle a dirigé la création d'associations de naturalistes et d'organismes du patrimoine, a écrit des articles et des livres, a organisé des conférences et des ateliers, a fait partie de conseils et de commissions à l'échelle nationale et provinciale, a animé une émission de télévision et a empêché la démolition de nombreux bâtiments et sites historiques. C'est grâce à ces efforts que la mésange à tête noire est devenue un emblème comme oiseau officiel de la province du Nouveau-Brunswick.

Mary Majka a obtenu de nombreuses distinctions, dont un doctorat honorifique de l'Université du Nouveau-Brunswick. Âgée de 82 ans, elle est mariée depuis 56 ans et elle a deux fils en plus de s'occuper de façon maternelle de nombreux autres jeunes. Sa demeure familiale se trouve à Mary's Point dans le comté d'Albert.

Daniel O'Brien

Daniel O'Brien a été nommé recteur et vice-chancelier de l'Université St. Thomas en 1990. Sous sa gouverne, l'université a donné le ton au niveau régional en ce qui a trait à la planification stratégique, à l'innovation en matière de programmes, aux services aux étudiants et à l'embellissement du campus.

(Multimédias)

Une croissance planifiée et stratégique a transformé l'Université St. Thomas. À une époque où les programmes d'art perdent leur popularité, la population étudiante de l'université a plus que doublé.

Le nombre de programmes offerts et l'effectif du corps professoral ont augmenté. Le campus compte cinq pavillons de plus, doublant ainsi le nombre de ses installations, et on a entrepris récemment la construction du nouveau pavillon McCain conçu pour les élèves et le corps professoral. Pendant cette expansion, la gestion des finances a été bonne, car on a obtenu des résultats positifs pour le rendement financier concernant les collectes de fonds et les états financiers annuels. L'université est reconnue pour son leadership dans l'enseignement des arts et la qualité de l'expérience éducative des étudiants.

M. O'Brien a été membre et président d'un grand nombre d'organismes communautaires dont le conseil de développement économique du grand Fredericton, le conseil d'administration de la régie de la santé de la région 3, le conseil consultatif de Team Fredericton et le cabinet de la campagne de Centraide pour la région de Fredericton. Il a été reconnu comme l'un des 50 meilleurs PDG au Canada atlantique et il est actuellement président du Conseil des gouverneurs de la Galerie d'art Beaverbrook.

Willie O'Ree, Fredericton/New York

Willie O'Ree a été le premier Noir à jouer dans la Ligue nationale de hockey. Il est entré dans la légende sportive au Nouveau-Brunswick et sa vie est bien documentée dans les écrits et les films.

M. O'Ree dirige le groupe de travail sur le développement des jeunes et la diversité aux États-Unis et voyage un peu partout au Canada et aux États-Unis pour faire la promotion du hockey auprès des jeunes en milieu urbain et encourager l'esprit sportif. Partout où il va, M. O'Ree dit aux jeunes : « Restez à l'école et terminez votre éducation. »

(Multimédias)

M. O'Ree n'a jamais oublié ses origines et a toujours donné de son temps pour appuyer d'importantes causes à l'échelle locale et provinciale.

Jeannette Pelletier - Edmundston

Femme engagée, active et forte de ses qualités de leadership, Jeannette Pelletier a oeuvré dans plusieurs organismes et associations communautaires régionales et provinciales. Éducatrice dévouée, elle a enseigné dans les écoles élémentaires et secondaires du Nouveau-Brunswick pendant 36 ans. Elle a assumé pendant 15 ans les responsabilités de chef de département des sciences et mathématiques à la Polyvalente Roland-Pépin à Campbellton, N.-B.

(Multimédias)

À sa retraite en 1987, Mme Pelletier fonde et préside à Edmundston le "Cercle Madawaska" pour les enseignantes et enseignants retraités francophones de la région. En 1991, elle est élue présidente de l'Association provinciale de la Société, poste qu'elle a dirigé pendant quatre ans.

De 1979 à 1982, elle accepte de présider la Fédération provinciale des Dames d'Acadie (FDA). En 1982, elle est nommée représentante du Nouveau-Brunswick et membre du Conseil consultatif canadien de la situation de la femme à Ottawa.

Son oeuvre maîtresse, c'est la fondation de l'Université du 3e Âge au Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick pour les personnes aînées de la région.

Depuis quinze ans, elle assume bénévolement au diocèse d'Edmundston la coordination et le soutien administratif des services offerts à cette institution.

David Adams Richards, Miramichi/Toronto

David Adams Richards écrit de la poésie, des oeuvres de fiction et des ouvrages généraux. Il a publié un grand nombre de livres dont The Coming of Winter, The Bay of Love and Sorrows, Nights Below Station Street et Mercy Among the Children.

(Multimédias)

Il a reçu le prix du Gouverneur général décerné à une œuvre de fiction pour son livre Nights Below Station Street. Il a remporté le prix de la Canadian Authors Association en 1991, le Prix littéraire Canada-Australie en 1993 et le prix Alden Nowlan pour l'excellence dans les arts littéraires en anglais. En 2000, il a obtenu le prix Giller pour Mercy Among the Children et, en 2001, le prix CBA Libris pour le roman de l'année et l'auteur de l'année. M. Richards a également reçu deux Gemini Awards. Ses deux livres, Nights Below Station Street et Bay of Love and Sorrows, ont fait l'objet de films.

2005-08-01