Cabinet du premier ministre

Notes biographiques / Changements au Cabinet (01/10/09)

NB 987

le 9 octobre 2001

FREDERICTON (CNB) - Voici les notes biographiques des ministres du Cabinet.

Bernard Lord : Premier ministre, responsable des Affaires intergouvernementales, de la Société de développement régional, du Bureau du Conseil exécutif et d'eNB

Bernard Lord est le 30e premier ministre du Nouveau-Brunswick. Il voit le Nouveau-Brunswick comme un endroit prospère offrant davantage de possibilités pour les Néo-Brunswickois en changeant la façon de fonctionner du gouvernement. Sa vision embrasse notre identité en tant que province, tire profit de nos forces et permet au Nouveau-Brunswick de se réaliser pleinement comme province concurrentielle et compatissante.

Bernard Lord est né le 27 septembre 1965; il est le fils de Marie-Émilie et Ralph Lord. Il a grandi dans une famille bilingue de la région de Moncton. Pendant son enfance et son adolescence, il s'est toujours montré compétitif et travailleur. Il a fait ses études secondaires à l'école Mathieu-Martin, à Dieppe, puis il a obtenu un baccalauréat en sciences sociales avec spécialisation en économie ainsi qu'un baccalauréat en common law de l'Université de Moncton.

Cette période s'est avérée très formatrice pour le jeune homme, qui a rempli trois mandats à la présidence de la Fédération des étudiants de l'Université de Moncton. Bernard Lord a également eu l'occasion de voyager dans le monde, notamment au Canada, aux États-Unis et en Russie.

C'est pendant cette période qu'il a rencontré Diane Haché, de Shippagan. Ils se sont mariés le 29 septembre 1990 et ils ont maintenant deux enfants, Sébastien et Jasmine.

Bernard Lord a exercé le droit dans la région de Moncton. En 1995, il a adhéré au Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick parce qu'il s'identifiait au principe de responsabilité financière et de progressivité sociale.

Le 18 octobre 1997, à l'âge de 32 ans, Bernard Lord a été élu chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick lors du plus grand congrès politique dans l'histoire de la province. Tout juste un an plus tard, le 19 octobre 1998, Bernard Lord a gagné la confiance des Néo-Brunswickois lors d'une élection partielle tenue dans le bastion libéral de Moncton-Est. Cette victoire lui a permis de devenir chef de l'opposition officielle à l'Assemblée législative.

Il a été réélu le 7 juin 1999 et a conduit son équipe à la plus grande victoire du Parti progressiste-conservateur dans l'histoire du Nouveau-Brunswick, balayant 44 des 55 sièges de la province. Lorsqu'il fut assermenté à l'âge de 33 ans, il devint le plus jeune premier ministre élu de la province.

Outre les fonctions de premier ministre et de chef du Parti progressiste-conservateur, Bernard Lord remplit le rôle de président du Conseil exécutif, ministre des Affaires intergouvernementales et ministre responsable de la Société développement régional.

Bernard Lord a été choisi parmi les 25 plus grands meneurs de la nouvelle génération au Canada en 1999 par la revue Time. Il a également été nommé ancien étudiant de l'année par l'Université de Moncton et a reçu le titre de Grand officier de l'Ordre de la Pléiade, de l'Association internationale des parlementaires francophones.

Bernard Lord dirige un gouvernement axé sur les priorités suivantes : investir dans l'éducation; créer de nouvelles possibilités d'emploi; renouveler les soins de santé; changer la façon de fonctionner du gouvernement; gérer plus judicieusement et réduire les impôts.

Bernard Lord est guidé par la conviction que la vision, les idées et la direction constituent le fondement de la politique. Il croit en un Nouveau-Brunswick fort à l'intérieur d'un Canada uni et solide. Il est mû par une confiance inébranlable dans la population du Nouveau-Brunswick et il est résolu à faire de sa province un endroit où il fait bon vivre, travailler et élever une famille.

Norm Betts : ministre d'Entreprises Nouveau-Brunswick et ministre responsable de Services Nouveau-Brunswick

Norman Betts est né le 1er avril 1954 et a toujours vécu à Doaktown. Diplômé de l'Université du Nouveau-Brunswick en 1978, il est devenu comptable agréé en 1981, puis il a obtenu un doctorat en administration (comptabilité et finances) de l'université Queen, à Kingston (Ontario) en 1991.

Depuis 1986, M. Betts est professeur agrégé à la faculté d'administration de l'Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton. En plus d'enseigner, il a occupé des postes en recherche et en administration, notamment celui de vice-doyen du programme de maîtrise en administration des affaires (MBA) et celui de vice-doyen de la faculté. Il a été actif à l'intérieur de plusieurs programmes consultatifs de gestion et de perfectionnement des cadres, et il possède de l'expérience en perfectionnement des cadres international dans les Antilles et en Europe.

De 1978 à 1986, M. Betts a été comptable agréé à Fredericton. Il a été élu député provincial du Nouveau-Brunswick le 7 juin 1999, dans le comté de Miramichi Sud-Ouest. Il a été assermenté ministre des finances le 21 juin 1999.

M. Betts et sa femme, Bonnie, ont cinq enfants et deux petits-enfants.

Margaret-Ann Blaney : ministre de la Sécurité publique et ministre responsable du Conseil consultatif sur la condition de la femme.

Margaret-Ann Blaney est née à Corner Brook, à Terre-Neuve. Elle a obtenu son diplôme avec spécialisation de l'Université Memorial, à St. John's, Terre-Neuve, où elle a reçu un baccalauréat et a effectué du travail de deuxième cycle.

Mme Blaney s'intéresse depuis longtemps à la politique. De 1982 à 1993, elle a travaillé comme journaliste politique pour de nombreuses stations de télévision et de radiodiffusion des secteurs privé et public, y compris CTV et CBC.

Mme Blaney a été élue députée du comté de Saint John-Kings le 7 juin 1999 et a été assermentée ministre des Transports et ministre responsable de la condition de la femme du Nouveau-Brunswick le 21 juin 1999. C'est la première fois qu'une femme occupe le poste de ministre des Transports.

Très active dans son milieu, Mme Blaney a présidé la campagne de financement de la Fondation du rein en 1998 pour la région du sud du Nouveau-Brunswick, un événement qui a nécessité 400 bénévoles. Elle est aussi membre du Club Rotary de Saint John-Kings, et de la Chambre de commerce de Kennebecasis Valley. Elle a été longtemps bénévole du Children's Miracle Network Telethon.

Mme Blaney et son mari, Michael, ont un fils et une fille et habitent à Rothesay, Nouveau-Brunswick.

Dennis Furlong : ministre de l'Éducation et responsable du Secrétariat à la Culture et au Sport

Dennis J. Furlong est né en 1945 à St-John's (Terre-Neuve) et réside à Dalhousie(Nouveau-Brunswick). Il possède quatre diplômes universitaires, dont un baccalauréat en éducation physique de l'Université du Nouveau-Brunswick, une maîtrise en sciences de l'Université de l'Orégon et un doctorat en médecine de l'Université Memorial de Terre-Neuve.Il a pratiqué la médecine familiale pendant près de 23 ans à la clinique médicale de Dalhousie.

Outre son travail, M. Furlong a participé aux activités de nombreuses associations professionnelles. Il a représenté le comté de Restigouche au sein du Collège des médecins et chirurgiens du Nouveau-Brunswick de 1980 à 1986 et a été président de l'organisme en 1985-1986. De 1977 à 1980 et en 1986-1987, il a représenté le comté de Restigouche au sein de la Société médicale du Nouveau-Brunswick et a été président de la Société en 1988-1989. Il s'est joint au conseil d'administration de l'hôpital régional de Campbellton en 1992 et a représenté les médecins au sein du Conseil du premier ministre en matière de santé de 1990 à 1993.

M. Furlong se distingue également par son implication communautaire. Il a représenté le comté de Restigouche de 1986 à 1992 au sein du Conseil du premier ministre sur la condition des personnes handicapées et a été président de l'organisme de 1991 à 1994. Il s'est joint au conseil de l'Association pulmonaire du Nouveau-Brunswick en 1992 et a été président de cette association en 1998. Il a également présidé le comité de candidature de la région Chaleur, qui a réussi à obtenir les Jeux d'hiver du Canada de 2003.

M. Furlong a été élu à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le 7 juin 1999 et assermenté comme ministre de la Santé et des Services communautaires le 21 juin 1999. Il a par la suite été nommé ministre de la Santé et du Mieux-être le 23 mars 2000.

Dale Graham : Vice-premier ministre et ministre de l'Approvisionnement et Services

Dale Allison Graham a été élu à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick comme député progressiste-conservateur de Carleton-Nord à l'élection partielle tenue le 28 juin 1993. À la suite de la nouvelle délimitation des circonscriptions électorales, il a été réélu aux élections générales du 11 septembre 1995 comme représentant de la nouvelle circonscription de Carleton. Lors des dernières élections provinciales du 7 juin 1999, il est devenu le nouveau ministre d'Approvisionnement et Services et vice-premier ministre.

Né à Woodstock (Nouveau-Brunswick), M. Graham a fréquenté les écoles locales de Centreville.

Propriétaire d'un restaurant et d'une boulangerie-pâtisserie pendant 15 ans, M. Graham a été vice-président de l'Association progressiste-conservatrice de Carleton-Nord et s'est porté candidat progressiste-conservateur aux élections générales provinciales de 1991.

M. Graham a toujours été impliqué dans le développement de sa localité. Il a été pendant plusieurs années conseiller scolaire des districts 30 et 13, membre du comité d'orientation du projet Splash de Centreville, directeur de Carleton-York Community Futures et vice-président de la chambre de commerce de Centreville. Il est membre et ancien diacre de l'Église baptiste unie de Centreville.

À son arrivée à l'Assemblée législative, M. Graham a fait partie du Comité spécial sur l'utilisation des terres et l'environnement rural. Il a fait partie du Comité permanent des privilèges, du Comité permanent de modification des lois, du Comité permanent des comptes publics et du Comité spécial sur les prix de l'essence. Il a également présidé le Comité permanent des comptes publics et a rempli les fonctions de whip du Parti progressiste-conservateur et critique des ressources naturelles, des mines et de l'énergie ainsi que de l'approvisionnement et des services.

M. Graham et sa femme, Shelley McDougall, ont quatre enfants.

Bradley Green, c. r . : Procureur général, ministre de la Justice et ministre responsable des Affaires autochtones

Bradley Green est né à Fredericton le 29 janvier 1965. Il a fait ses études secondaires à la Fredericton High School, où il a reçu un prix du mérite scolaire. Après avoir obtenu en 1987 un baccalauréat spécialisé en sciences politiques de l'Université du Nouveau-Brunswick, il a fait son cours en droit à la même université et a obtenu son diplôme en 1990. Il a été admis au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1991.

De 1989 à 1998, M. Green a occupé plusieurs postes supérieurs au Cabinet du chef de l'opposition et au sein du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick. Il a été chef de cabinet de deux chefs du parti, M. Dennis Cochrane et Mme Barbara Baird, puis il a été directeur de l'administration du Cabinet du chef de l'opposition et directeur de cabinet du chef de l'opposition.

M. Green a rempli plusieurs fonctions au sein du Parti progressiste-conservateur. Il a entre autres été directeur administratif du parti provincial, il a été membre du Bureau provincial, il a représenté le Nouveau-Brunswick au Bureau national du parti à titre de directeur et il a exercé deux mandats à la présidence provinciale de l'aile jeunesse du parti.

Les activités communautaires de M. Green sont variées. Il est membre actif de l'Epsilon Y's Mens' Club, dont il a déjà été le président, et il a déjà siégé au conseil d'administration du YMCA de Fredericton. Il est aussi très actif au sein de sa communauté religieuse, l'Église unie Saint Paul, où il a été directeur du catéchisme, directeur des programmes pour les groupes de jeunes, ancien et membre de séance. Il a assumé pendant plus de 10 ans divers rôles de premier plan dans le scoutisme, il a exercé trois mandats à la présidence de la fondation pour les étudiants de l'Université du Nouveau-Brunswick et il travaille bénévolement pour la cuisine communautaire de Fredericton.

M. Green a mérité au fil des ans plusieurs distinctions, dont la médaille Birks du leadership et le prix d'honneur des anciens de l'Université du Nouveau-Brunswick.

M. Green a été élu à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick en tant que député de Fredericton-Sud à l'occasion d'une élection partielle tenue le 19 octobre 1998. Il a été réélu lors des élections générales du 7 juin 1999 et a été assermenté le 21 juin de la même année à titre de procureur général, ministre de la Justice et ministre responsable des Affaires autochtones.

M. Green agit à titre de leader du gouvernement à l'Assemblée législative, il préside le Comité permanent de la procédure, le Comité permanent des privilèges et le Comité permanent de modification des lois et il est membre du Comité d'administration de l'Assemblée législative. Il a été nommé conseiller de la Reine en juin 1999. Il est marié à Margaret Gregg.

Kim Jardine : ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux

Kim Jardine est née à Saint John le 12 avril 1966. Elle a étudié à la Miramichi Valley High School ainsi qu'à l'Université du Nouveau-Brunswick de Fredericton, où elle a obtenu un baccalauréat en éducation.

Mme Jardine est en affaires depuis 1993. Elle est propriétaire d'une entreprise de broderie à Miramichi, laquelle se spécialise dans les vêtements de sports et les uniformes de travail. Avant cette époque, Mme Jardine a occupé des postes d'enseignante suppléante dans la région de Miramichi.

Mme Jardine adore les pièces de théâtre et a été membre de la Choral Society et de Toastmasters International.

Kim Jardine a été élue à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le 7 juin 1999 et elle a été nommée ministre de l'Environnement le 21 juin 1999. Le 23 mars 2000, elle devenait la ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux. Mme Jardine et son mari, Kevin, ont un fils, Bryston.

Joan MacAlpine : ministre des Services familiaux et communautaires

Joan MacAlpine est née à Rexton (Nouveau-Brunswick). Elle a fréquenté diverses écoles de Moncton dont l'Université baptiste de l'Atlantique.

Mme MacAlpine s'est dévouée depuis longtemps pour sa communauté. Elle a été présidente du comité de parents des écoles Uplands et Rockaway et vice-présidente du comité de parents de l'école Bessborough. Elle a également siégé au conseil d'administration de l'hôpital de Moncton, en plus d'avoir été présidente de la Société de la sclérose en plaques et coordinatrice du financement de la Société canadienne du cancer et de la Croix-Rouge. Elle a aussi déjà recueilli des fonds pour la Société d'Alzheimer et a siégé à la Commission d'intervention de l'organisme Support aux parents célibataires, en plus d'avoir été membre du conseil d'administration de la fanfare du service de police de Moncton.

Mme MacAlpine a siégé au comité de la Journée internationale de la femme du Grand Moncton, au comité du 6 décembre, au comité du défilé du père Noël, au conseil d'administration d'un musée et au Comité de sauvegarde du patrimoine. Elle a représenté le conseil municipal au sein de l'Association des résidents de Midtown. Elle a siégé au conseil du Moncton Lions Senior Citizens Centre, au comité de la caisse de retraite des employés de la Ville de Moncton et au comité juridique et administratif de la Ville de Moncton. Elle a également enseigné le catéchisme pendant 18 ans à l'Église unie St. John's de Moncton.

Mme MacAlpine a fait son entrée en politique municipale en 1992, lorsqu'elle a été élue au conseil de Moncton. Elle a ensuite été réélue en 1995 et en 1998. Elle a été nommée la première mairesse adjointe de Moncton en 1997 et réélue mairesse adjointe en 1998. Elle a été élue députée progressiste-conservatrice de la circonscription de Moncton-Sud lors des dernières élections provinciales de 1999 et assermentée ministre des Municipalités le 21 juin 1999. Le 23 mars 2000, elle a été nommée ministre d'Entreprises Nouveau-Brunswick. Mme MacAlpine et son mari, Robert, ont trois filles : Megan, Julie et Haley.

Norm McFarlane : ministre de la Formation et du Développement de l'emploi

Norman McFarlane est né à Apohaqui (Nouveau-Brunswick). Il s'est joint à la compagnie Royal Insurance de Saint John en 1953, et a par la suite été promu au poste d'administrateur pour les provinces du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Edouard. Il a pris sa retraite de la Royal Insurance en 1993 et a travaillé dans les dernières années comme expert-conseil en assurances.

M. McFarlane a toujours fait du travail communautaire une priorité. Au fil des ans, il a fait partie d'un bon nombre d'associations et de comités, dont le comité sur les indemnisations de secours aux sinistrés du Nouveau-Brunswick, le Saint John Union Club et la Commission du tourisme et du commerce de Saint John. Il a été directeur au sein de la Fondation du rein, directeur de la New Brunswick Protestant Orphan's Foundation, membre du comité de l'environnement de la Ville de Saint John et président de l'Association du hockey mineur de Lancaster. Il a également été entraîneur adjoint et directeur au sein de l'Association du baseball mineur de Lancaster, en plus d'être très actif au sein de l'Église unie Portland, dont il est secrétaire du conseil depuis 20 ans. En 1998, il a été nommé planificateur d'événements sportifs de l'année pour la ville de Saint John et membre d'honneur de la Golden Key International Honour Society, au chapitre de Saint John pour l'Université du Nouveau-Brunswick.

Il a été élu député de la circonscription de Saint John-Lancaster le 7 juin 1999 et nommé ministre du Travail le 21 juin 1999. Le 23 mars 2000, il devenait le ministre de la Formation et du Développement de l'emploi. M. McFarlane et son épouse, Cynthia, ont deux enfants et une petite-fille.

Peter Mesheau : ministre des Finances, ministre responsable de la Société des alcools du Nouveau-Brunswick, de la Société de gestion des placements du Nouveau-Brunswick et
de la Commission des loteries du Nouveau-Brunswick

Peter Mesheau a été nommé ministre d'Investissements et Exportations et ministre responsable de Services Nouveau-Brunswick en avril 2000, à la suite d'une restructuration du gouvernement. Auparavant, il était ministre de l'ancien ministère du Développement économique, Tourisme et Culture depuis le 21 juin 1999.

M. Mesheau est né à Sackville, une petite ville universitaire au Sud-Est de la province. Après ses études secondaires, il travaille dans le domaine du théâtre et de la télévision avant d'étudier au Collège Fanshawe de London, en Ontario, où il obtient un diplôme en arts de la radiodiffusion. Il possède une vaste expérience des communications, du marketing et de l'exportation.

Il fait son entrée en politique à l'élection partielle du 17 novembre 1997 alors qu'il est élu député progressiste-conservateur dans la circonscription de Tantramar. Le 7 juin 1999, il est réélu à l'élection générale.

En avril 2000, il est nommé coprésident au Comité national du commerce intérieur. Pendant son mandat à l'Assemblée législative, M. Mesheau a été porte-parole en matière de santé et membre du Comité permanent des projets de loi d'intérêt privé, des comptes publics et de la modification des lois. Il a aussi siégé au Comité spécial sur l'énergie.

Percy Mockler : ministre des Transports

Percy Paul Mockler est né le 14 avril 1949 à Saint-Léonard (Nouveau-Brunswick). Il a fréquenté le système d'écoles publiques de Saint-Léonard et a obtenu de l'Université de Moncton un baccalauréat ès arts en sciences politiques et en sociologie ainsi qu'une maîtrise en administration des affaires.

M. Mockler a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative le 12 octobre 1982. Pendant la 50e législature, il a été membre du Comité spécial des mines et des ressources renouvelables ainsi que du Comité permanent de l'énergie et du Comité permanent des comptes publics.

Il a été membre de l'Association progressiste-conservatrice de Madawaska-Sud et, de 1987 à 1990, il a été organisateur provincial pour le Parti progressiste-conservateur du Canada.

Il a été réélu à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick pour représenter la circonscription de Madawaska-Sud à l'occasion d'une élection partielle tenue le 29 novembre 1993. À la suite de la nouvelle délimitation des circonscriptions électorales, il a été réélu au cours des élections générales provinciales du 11 septembre 1995 pour représenter la nouvelle circonscription de Madawaska-la-Vallée.

Pendant ce mandat, il a été critique du développement des ressources humaines, de la jeunesse et des personnes âgées, du travail, de l'habitation ainsi que des transports. Il a siégé comme membre au Comité permanent des projets de loi d'intérêt privé, de même qu'au Comité permanent des comptes publics, au Comité permanent d'administration de l'Assemblée législative et au Comité spécial de la réforme électorale. Il a été réélu pour un troisième mandat consécutif le 7 juin 1999. Il a occupé le poste de Solliciteur général et de ministre du Développement des Ressources humaines et de l'Habitation jusqu'au 23 mars 2000, date à laquelle il a été nommé au poste de ministre des Services familiaux et communautaires.

M. Mockler est membre du Groupe focus du Nord-Ouest de l'Université de Moncton, du Centre de commercialisation internationale de l'Université de Moncton et de l'Université du Nouveau-Brunswick et membre consultatif pour la Stratégie de conquête des marchés auprès du ministère fédéral des Affaires extérieures.

Il a été actif dans les affaires communautaires à titre de trésorier d'une association locale de chasse et pêche, de membre du conseil d'administration de la caisse populaire ainsi que de membre et président de l'ancien conseil scolaire du district 32. M. Mockler et sa femme, Suzanne Soucy, ont quatre enfants. Ils habitent à Saint-Léonard.

Elvy Robichaud : ministre de la Santé et du Mieux-être et ministre responsable du Bureau des ressources humaines

Elvy Robichaud est né le 3 avril 1951 à Tracadie-Sheila. Il a fréquenté les écoles publiques de Tracadie. Enseignant, il a obtenu un baccalauréat en éducation physique de l'Université de Moncton en 1975, un baccalauréat en éducation de l'Université de Moncton en 1981 et une maîtrise en éducation en 1983. Il a obtenu un certificat de direction d'école et a été directeur de l'école Le Tremplin de Tracadie-Sheila et de l'école La Rencontre de Neguac.

Grand amateur de sports, Elvy Robichaud a été directeur des loisirs de la Ville de Tracadie, président des Olympiades spéciales du Nouveau-Brunswick, coprésident du comité du programme d'éducation physique adaptée du ministère de l'Éducation et trésorier de Loisirs Nouveau-Brunswick.

Actif dans les affaires étudiantes et communautaires, il a été secrétaire général de la Fédération des étudiants de l'Université de Moncton, conseiller de la Ville de Tracadie de 1983 à 1986 et président du conseil d'administration de l'Hôtel-Dieu Saint-Joseph de Tracadie. Membre fondateur de la fondation Les Amis de l'Hôpital de Tracadie ainsi que du comité de soutien de l'Hotel-Dieu de Tracadie, il a été président du conseil pour le district scolaire local et membre des comités provincial et régional d'implantation du Point d'entrée unique pour personnes âgées.

Il a été directeur général de l'Hôtel-Dieu Saint-Joseph de Tracadie et, en 1988, il a obtenu un certificat en gestion des services de santé de l'Association des hôpitaux du Canada à Ottawa.

Il a été élu, pour la première fois, lors de l'élection partielle du 26 septembre 1994 comme député progressiste-conservateur de la circonscription de Tracadie devenant par le fait même le premier progressiste-conservateur a être élu dans cette région depuis 1912. M. Robichaud a été réélu aux élections provinciales du 11 septembre 1995 dans la nouvelle circonscription électorale de Tracadie-Sheila.

Ancien leader parlementaire de l'opposition, il a été membre du Comité permanent de la procédure, membre du Comité permanent de modification des lois, membre du Comité permanent des comptes publics et membre du Comité spécial de la démographie. Il a été critique de la santé et des services communautaires au sein de l'opposition officielle de même que critique des municipalités, de la culture et des sports, des pêches et de l'aquaculture. Du 4 novembre 1997 au 19 octobre 1998, M. Robichaud a été chef intérimaire de l'opposition officielle à l'Assemblée législative pour être réélu lors des élections générales provinciales du 7 juin 1999. Le premier ministre lui a confié la responsabilité de l'éducation. Le 23 mars 2000, il devenait aussi le ministre responsable du Secrétariat à la culture et au sport. Elvy Robichaud est marié à Claudia Mazerolle, et le couple a trois enfants.

Paul Robichaud : ministre du Tourisme et des Parcs et ministre responsable de la Francophonie

Paul Robichaud est né le 6 mai 1964, à Tracadie (Nouveau-Brunswick). Il a fait ses études dans sa région natale alors qu'il a fréquenté les écoles primaire et secondaire de Shippagan de même que le campus universitaire de Shippagan de l'Université de Moncton.

Impliqué depuis 1985 en politique provinciale et fédérale, il a été élu pour la première fois le 7 juin 1999 dans la circonscription de Lamèque-Shippagan-Miscou.

M. Robichaud connaît bien les besoins des citoyens du Nord-Est du Nouveau-Brunswick alors qu'il a été adjoint exécutif du ministre des Pêches de la province dans les années 80 de même qu'adjoint exécutif du ministre de l'Habitation. La scène fédérale ne lui est pas étrangère non plus alors qu'il a occupé le poste d'adjoint exécutif au ministère de l'Emploi et de l'Immigration de 1991 à 1993. Il était alors responsable des dossiers pour le Nouveau-Brunswick.

De 1993 jusqu'au déclenchement des dernières élections provinciales, M. Robichaud occupait le poste de directeur de l'organisation pour le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick. Il a été nommé ministre des Pêches et de l'Aquaculture le 21 juin 1999 lors de la cérémonie d'assermentation du gouvernement Lord. Le 23 mars 2000, il était nommé ministre de l'Agriculture, des Pêches et de l'Aquaculture. Il est marié à Nathalie Robichaud.

Jeannot Volpé : ministre des Ressources naturelles et l'Énergie

Jeannot Volpé est né le 28 juin 1950 à Saint-Jacques (Nouveau-Brunswick). Diplômé de l'école publique d'Edmundston en 1969, il poursuit ensuite ses études à l'Université de Moncton, où il obtient en 1973 un baccalauréat en éducation physique.

Il enseigne l'éducation physique de 1973 à 1980 dans la région d'Edmundston. Au cours de ces années, il s'est occupé de sports à titre d'entraîneur en gymnastique, en lutte et en athlétisme. Il aime beaucoup les sports de plein air, surtout la chasse et la pêche.

M. Volpé a été actif au fil des ans dans diverses organisations agricoles. Il a été le président fondateur de la Fédération des agriculteurs francophones du nord-ouest du Nouveau-Brunswick, président de l'Office de commercialisation du porc du Nouveau-Brunswick, vice-président de la Fédération des Agriculteurs et Agricultrices Francophones du Nouveau-Brunswick, membre du conseil d'administration du Centre de recherche de Lennoxville à titre de représentant des Maritimes, membre du conseil d'administration du Plan vert fédéral sur l'environnement ainsi que membre du conseil du Club Optimiste de Saint-Jacques.

Candidat du Parti progressiste-conservateur, il a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le 11 septembre 1995, dans la circonscription de Madawaska-les-Lacs. Il a été membre du Comité permanent des privilèges, membre du Comité permanent de modification des lois, membre du Comité permanent des corporations de la Couronne et membre du Comité permanent de l'ombudsman. Dans l'opposition officielle, il a cumulé les fonctions de Président du caucus, critique du développement économique et du tourisme, critique de l'autoroute électronique de l'information, critique de l'agriculture, critique de l'aménagement régional et cocritique de plusieurs domaines relatifs à l'éducation. M. Volpé a aussi siégé au sein du Comité permanent des comptes publics, du Comité spécial sur l'environnement et enfin du Comité spécial sur l'énergie. Il est devenu le nouveau ministre des Ressources naturelles et de l'Énergie le 21 juin 1999. M. Volpé est marié à Linda Lord, et le couple a quatre enfants : Dino, Gino, Bruno et Marco.

Rodney Weston : ministre de l'Agriculture, Pêches et Aquaculture

Rodney H. Weston est né le 28 mars 1964 à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Il est le fils de Lester et de Phyllis Weston. Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires de la Simonds High School en 1982, il a fréquenté le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick de 1983 à 1985.

Homme d'affaires, M. Weston a de l'expérience comme propriétaire et gestionnaire de plusieurs petites entreprises, telles que Weston's Irving, et il a aussi été fournisseur en camionnage. M. Weston a également été maire suppléant du Village de St. Martins.

M. Weston est très actif comme bénévole. Il est chef du service d'incendie des pompiers volontaires de St. Martins et conducteur d'ambulance auprès du service d'ambulance communautaire de St. Martins. Il a été membre du comité consultatif de parents auprès de l'école de St. Martins, du conseil de l'église baptiste unie de St. Martins et du comité de Old Home Week de St. Martins. Il a été membre du conseil d'administration de Fundy Trail Development Authority Inc.

Membre du Parti progressiste-conservateur, M. Weston a été élu pour la première fois à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick aux élections générales provinciales du 7 juin 1999, et il représente la circonscription de Saint John-Fundy. À l'Assemblée législative, il est vice-président du Comité permanent des corporations de la Couronne et membre du Comité permanent de la procédure et du Comité spécial des soins de santé. Il a été vice-président régional de l'association provinciale pour la circonscription de Fundy-Kings du Parti progressiste-conservateur et vice-président de la circonscription fédérale de Fundy-Royal. M. Weston habite actuellement St. Martins avec sa femme, Dawn, et son fils, Hudson.

01/10/09

PERSONNES-RESSOURCES : Amanda Harpelle ou Étienne Allard, Cabinet du premier ministre, 506-453-2144.

01/10/09