Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Premiers ministres depuis la confédération
Page d'accueil | English

Frank McKenna


Francis Joseph McKenna est né à Apohaqui, au Nouveau-Brunswick, le 19 janvier 1948. Il est le fils d'Olive Moody et de Durward McKenna. Après avoir fréquenté les écoles locales d'Apohaqui et de Sussex, il a poursuivi ses études à St. Francis Xavier University, où il a obtenu un baccalauréat ès arts. Il a fait des études supérieures en science politique à Queen's University et a obtenu un baccalauréat en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick, où il a également été boursier de la fondation Lord Beaverbrook.

Après avoir été admis au Barreau du Nouveau-Brunswick en 1974, il a fait partie d'un cabinet d'avocats de Chatham et a bâti une pratique importante spécialisée en droit criminel. Sa pratique a prospéré, car il s'est occupé de nombreuses affaires très notoires. En tant qu'avocat, il a également fait preuve d'un sens des responsabilités envers la profession en exerçant les fonctions de vice-président de la Northumberland Barristers Society et de président de la Section de droit pénal de l'Association du Barreau canadien. Pendant cette période, il a également été membre actif de sa collectivité. Il a été président de la chambre de commerce de Chatham et président fondateur de la Chatham Downtown Merchants Association. Il a aussi été membre de la commission de la bibliothèque communautaire de Chatham et de la Chatham Business Development Corporation.

Sa carrière politique remonte à 1971, lorsqu'il est devenu membre du personnel de l'hon. Allan McEachen, député fédéral, à titre d'adjoint spécial à Ottawa. Dès son retour au Nouveau-Brunswick, il est devenu membre du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, président de l'association locale de Chatham et membre du comité de l'organisation et des politiques au palier provincial.

Il a été élu à l'Assemblée législative pour la première fois le 12 octobre 1982 pour représenter la circonscription de Chatham. Il a été choisi chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick le 4 mai 1985 et a mené son parti à une victoire stupéfiante aux élections provinciales subséquentes, le 13 octobre 1987, quand celui-ci a remporté tous les sièges à l'Assemblée législative, mettant ainsi fin au règne de 17 ans de Richard Hatfield en tant que premier ministre. Ce n'était que le deuxième fois dans l'histoire du Canada qu'un parti avait remporté tous les sièges à des élections provinciales. M. McKenna a été assermenté comme 27e premier ministre du Nouveau-Brunswick le 27 octobre 1987, et son gouvernement a été réélu en 1991 et en 1995, lorsque M. McKenna a été réélu pour représenter la nouvelle circonscription de MiramichióBaie-du-Vin.

En tant que premier ministre, il s'est concentré sur la création d'emplois et la réforme du gouvernement au Nouveau-Brunswick. Il a fait la promotion dynamique des petites et des moyennes entreprises et a sollicité constamment de nouveaux investissements pour la province. Il a lancé une vaste restructuration du gouvernement afin de réduire le nombre et la taille des ministères. Ses mesures ont mené à des budgets excédentaires et à une réduction de la dette provinciale. Il a également réformé les programmes sociaux ainsi que les secteurs de l'éducation et des soins de santé de la province.

Les efforts qu'il a déployés dans la province ont valu à celle-ci une reconnaissance internationale. En 1995, le Nouveau-Brunswick a été nommé bienfaiteur de l'Année internationale de la famille par le Secrétariat des Nations Unies pour l'Année internationale de la famille. De plus, la province a reçu le prix international 1995 d'alphabétisation de l'UNESCO.

Ses nombreuses réalisations pour la province lui ont également mérité une reconnaissance personnelle. Il a reçu un doctorat honorifique en science politique de l'Université de Moncton (1988) et un doctorat honorifique en droit de l'Université du Nouveau-Brunswick (1988), de Mount Allison University (1991), de St. Francis Xavier University (1994) et de St. Thomas University (1996). En 1988, il a remporté le Prix Vanier décerné à des jeunes canadiens remarquables. En septembre 1993, l'Association canadienne de développement économique l'a nommé promoteur de l'année. Il a reçu de l'Association canadienne de technologie de pointe (ACTP) un prix de distinction en mai 1994 et le Prix Iway pour services gouvernementaux en mai 1996. Il a reçu en mai 1996 un prix de reconnaissance de l'Association pour l'éducation permanente dans les universités du Canada et il a été nommé en octobre 1996 premier membre du Temple de la renommée, secteur des services publics, Concours canadien de l'informatique et de la productivité pour l'avenir.

Dans une annonce inattendue le 13 octobre 1997, exactement 10 ans après la victoire électorale stupéfiante de son parti, Frank McKenna a démissionné à titre de premier ministre du Nouveau-Brunswick. Citant sa conviction qu'un mandat de 10 ans comme premier ministre est assez long pour qui que ce soit, il a démissionné en tant qu'un des premiers ministres les plus exemplaires et les plus dévoués du Nouveau-Brunswick. Après sa démission, il a repris l'exercice du droit.

Frank McKenna et sa femme, Julie Friel, demeurent à Cap-Pele. Les McKenna ont trois enfants.



Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
Courrier électronique | Coordonnées | Décharge